21 décembre 2013

Adult learning a necessity, not an option – Cedefop Director

Cedefop - European Centre for the Development of Vocational Training

At a conference on adult learning, organised by the European Commission in Vilnius (9 and 10 December), Cedefop Director James Calleja took part in a panel discussion debating what skills and means should be used to equip adults for the 21st century.

‘We need to remind ourselves that key competences are the main indicator of what skills people need to enter and sustain their position in the labour market,’ said Mr Calleja.

These include 'traditional' competences like mother tongue, foreign languages, basic competences in maths and science, and digital competence, but also more 'transversal' ones such as learning to learn, social and civic competence, initiative taking and entrepreneurship, and cultural awareness and expression. More...

Posté par pcassuto à 12:14 - - Permalien [#]


For young people to stay in education, labour market measures are also needed

Cedefop - European Centre for the Development of Vocational TrainingToo many young people leave education (including vocational education) too soon. Yet early leavers are at greater risk of long-term unemployment, poverty and crime, while the cost of early leaving to the European economy is now 1.25% of GDP.

But keeping people in (vocational) education is not only an issue for vocational education and training alone. It also depends on wider labour market and social welfare issues: initial salary policy, employer participation, access to professions, the perceived value of qualifications, and the range of guidance services available to students.

Cedefop’s latest briefing note Keeping young people in (vocational) education: what works? examines the complex reasons behind early leaving from vocational education and suggests policy options to help early leavers acquire a qualification.

FR Communiqué de presse.

Posté par pcassuto à 12:12 - - Permalien [#]

Erasmus+ Programme Guide

QuizThe Erasmus+ Programme Guide is now available on-line!

Organisations wishing to apply for funding through this new programme for education, training, youth and sport, can start preparing grant applications from today!

Organisations can submit applications from the end of January to the National Agency in the relevant country or to EACEA.

The model of e-form in PDF format is available here (Programme Guide).

Posté par pcassuto à 09:49 - - Permalien [#]
Tags :

Online assessment and linguistic support for mobility of individuals under the Erasmus+ Programme

QuizThe EC launches an open call for tenders for the provision of a centralised online service to assess, monitor and support linguistic competences of individuals participating in mobility actions financed by the Erasmus+ Programme, which will start in January 2014. 
For more information and to get access to the tender documents, click here.

Open call for tender EAC/24/2013 – Online assessment and linguistic support for mobility of individuals under the Erasmus+ Programme
Deadline: 24 February 2014 

The European Commission launches an open call for tenders for the provision of a centralised online service to assess, monitor and support linguistic competences of individuals participating in mobility actions financed by the new Programme for education, training, youth and sport (Erasmus+), which will start in January 2014.

The call for tender will aim to select 1 or 2 provider(s) to supply and manage the following services:

  • online assessment of language competences (lot 1), and
  • online language courses (lot 2).

The tender documents are currently available in English; the French and German versions will follow.

Documents

Notice of publication
BălgarskiCestinaDanskDeutschEllinikaEnglishespañolEesti keelSuomiFrançaisGaeilgeMagyarItalianoLietuviu kalbaLatviesu valodaMalteseNederlandsPolskiPortuguêsRomânăslovenčinaslovenščinaSvenska
Invitation to tender
Pdf format English
Tender specifications
Pdf format English
Annex 1 - Model framework contract
Pdf format English
Annex 2 - Information on the tenderer
Word format English
Odt format English
Pdf format English
Annex 3a - Price and budget breakdown for Lot 1
Excel format English
Ods format English
Pdf format English
Annex 3b - Price and budget breakdown for Lot 2
Excel format English
Ods format English
Pdf format English
Annex 4 - Declaration of honour
Word format English
Odt format English
Pdf format English
Annex 5a - Declaration of honour (less 60 000 EUR)
Word format English
Odt format English
Pdf format English
Annex 5b - Economic and financial capacity
Excel format English
Pdf format English
Annex 6 - Methodology for evaluating the financial capacity of tenderers
Pdf format English
Annex 7 - Tenderer's documents checklist
Pdf format English
Questions and answers
Pdf format English

Posté par pcassuto à 09:48 - - Permalien [#]

Massive, Open, and Course Design

By Michael FeldsteinMartin Weller has a great blog post up about course design responses to MOOC completion rates. He starts by arguing that, while completion rates are not everything in MOOCs, they are not nothing either. A lot depends on whether you think completion is an important metric to meet the course goals because, for example, the course is designed to help remedial students pass into a non-remedial track, or whether having students explore the content in a non-comprehensive way accomplishes your course goal. (Martin brings up an analogy by Stephen Downes that nobody complains about the low newspaper completion rates, which I have never heard before and which I love.) More...

Posté par pcassuto à 00:41 - - Permalien [#]


Commercialising Public Research: New Trends and Strategies

Commercialising Public Research: New Trends and StrategiesPolicy-makers have high hopes for public research as a new source of growth. This research has been the source of significant scientific and technological breakthroughs that have become major innovations. Well-known examples include the Global Positioning System (GPS), MP3 technology, and Apple’s Siri voice recognition technology.
The substantial economic benefits from public research, and demands by governments to reap them, have led to increased efforts toward more direct engagement in downstream commercialisation activities. In light of this, institutions and infrastructures that support the networks and markets for transferring and commercialising public research results are being reviewed across many OECD countries, as traditional approaches and models are facing considerable limitations and may be restraining further scientific advance and broader innovation.
The OECD report Commercialising Public Research: New Trends and Strategies looks closely at this evolution and provides a comprehensive review of government and institutional level policies aimed at enhancing the transfer and exploitation of public research results. The publication also compares performance in OECD countries, universities and public research institutions using both traditional and new indicators.

Posté par pcassuto à 00:38 - - Permalien [#]

UNESCO launches Open Access Repository under Creative Commons

The New UNESCO House in ParisUNESCO has announced a new Open Access Repository making more than 300 digital reports, books and articles available to the world under the Creative Commons IGO licenses.

From UNESCO’s press release:

“Currently, the Repository contains works in some 12 languages, including major UNESCO reports and key research publications. As well as the 300 Open Access publications, UNESCO will provide on-line availability to hundreds of other important reports and titles. Covering a wide range of topics from all regions of the world, this knowledge can now be shared by the general public, professionals, researchers, students and policy-makers… under an open license.”

UNESCO will continue to expand its collection of open resources with selected past publications and all new works following its new Open Access Policy adopted in April 2013. As of 31 July 2013 all new UNESCO publications are released with one of the CC IGO licenses and will be loaded into the Open Access Repository. The majority of UNESCO resources will be openly licensed under CC BY SA. More...

Posté par pcassuto à 00:36 - - Permalien [#]

Don’t Cry for Me, Argentina

By Michael Feldstein. While it is well hidden, wrapped in a very careful press release, Phil’s sharp eye has caught the details in SJSU’s press release about the next phase in the Udacity pilot that suggest the partnership between the school and the company is winding down. When Carl Straumsheim of Inside Higher Ed asked an SJSU spokesperson point-blank whether Udacity would continue to be involved with the courses, the reply he got was “Good question for Udacity.” More...

Posté par pcassuto à 00:34 - - Permalien [#]

Interview with Stephen Downes

Degree of FreedomBy DegreeofFreedom. Today, on a very special Degree of Freedom podcast we are joined by Stephen Downes, Senior Researcher for the National Research Council of Canada and one of the people behind the first thing ever called a MOOC.

For further reading:

Stephen’s Web – The outlet for Stephen’s prolific writing

A backgrounder on Downes that appeared on Degree of Freedom

A recorded interview with the first MOOC makers

Posté par pcassuto à 00:31 - - Permalien [#]

20 décembre 2013

Accord entre la France et le Portugal sur la reconnaissance des périodes d'études et des grades et diplômes dans le Supérieur

Legifrance - Retour à l'accueilDécret n° 2013-1122 du 6 décembre 2013 portant publication de l'accord entre le Gouvernement de la République française et le Gouvernement de la République portugaise sur la reconnaissance des périodes d'études et des grades et diplômes dans l'enseignement supérieur, signé à Lisbonne le 22 février 2008 (1). JORF n°0285 du 8 décembre 2013 page 20014, texte n° 2. NOR: MAEJ1328112D.
Article 1
L'accord entre le Gouvernement de la République française et le Gouvernement de la République portugaise sur la reconnaissance des périodes d'études et des grades et diplômes dans l'enseignement supérieur, signé à Lisbonne le 22 février 2008, sera publié au Journal officiel de la République française.
Article 2
Le Premier ministre et le ministre des affaires étrangères sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l'exécution du présent décret, qui sera publié au Journal officiel de la République française.

A C C O R D
ENTRE LE GOUVERNEMENT DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE ET LE GOUVERNEMENT DE LA RÉPUBLIQUE PORTUGAISE SUR LA RECONNAISSANCE DES PÉRIODES D'ÉTUDES ET DES GRADES ET DIPLÔMES DANS L'ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR, SIGNÉ À LISBONNE LE 22 FÉVRIER 2008
Le Gouvernement de la République française, d'une part,
et,
Le Gouvernement de la République portugaise, d'autre part, ci-après dénommés « les Parties »,
Considérant l'accord de coopération culturelle, scientifique et technique entre le Gouvernement de la République française et le Gouvernement de la République portugaise, signé à Lisbonne le 12 juin 1970 ;
Considérant la Convention sur la reconnaissance des qualifications relatives à l'enseignement supérieur dans la région européenne, signée à Lisbonne le 11 avril 1997, en vigueur dans les deux Parties ;
Considérant leur engagement à conclure un accord de reconnaissance des diplômes par déclaration conjointe du ministre de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche et du ministre délégué à l'enseignement supérieur et à la recherche de la République française et du ministre de la science, de la technologie et de l'enseignement supérieur de la République portugaise, du 10 avril 2006 ;
Considérant la tradition de coopération et d'échange entre établissements d'enseignement supérieur français et portugais ;
Réaffirmant leur engagement, dans le cadre du « processus de Bologne », de participer pleinement à la construction de l'espace européen de l'enseignement supérieur :
― en encourageant la mobilité des étudiants de chacun des deux Etats et le développement des relations entre leurs établissements d'enseignement supérieur ; et
― en améliorant la lisibilité des grades de leurs systèmes d'enseignement supérieur pour faciliter l'insertion professionnelle de leurs étudiants,
sont convenus de ce qui suit :
Article 1er
Objet
Le présent accord a pour objet :
a) La reconnaissance des périodes d'études, suivies dans un établissement d'enseignement supérieur de l'une des Parties, et validées par lui, pour la poursuite d'études dans un établissement d'enseignement supérieur de l'autre Partie ;
b) La reconnaissance des grades et diplômes dans l'enseignement supérieur délivrés par l'autorité compétente de l'une des Parties, pour la poursuite d'études de niveau supérieur dans un établissement d'enseignement supérieur de l'autre Partie ;
c) La reconnaissance des grades et diplômes, délivrés par l'autorité compétente de l'une des Parties, afin qu'ils produisent, dans l'autre Partie, les effets professionnels attachés par les législations nationales respectives aux grades et diplômes de même niveau, sans préjudice des dispositions communautaires en matière de reconnaissance des qualifications professionnelles.
Article 2
Champ d'application
Le présent accord s'applique :
a) Pour la République française, aux grades de licence, master et doctorat et aux diplômes de BTS, DUT, DEUST, DEUG et maîtrise délivrés sous l'autorité de l'Etat, aux cycles d'études qui y préparent et aux établissements d'enseignement supérieur autorisés à délivrer, conformément à la législation applicable, un ou plusieurs de ces grades et diplômes ;
b) Pour la République portugaise, aux grades de licenciado, mestre et doutor, au grade de bacharel, aux diplômes d'enseignement supérieur et au diploma de especialização tecnológica (DET), aux cycles d'études qui y préparent et aux établissements d'enseignement supérieur, d'Etat ou reconnus par l'Etat, habilités à délivrer, conformément à la législation applicable, un ou plusieurs de ces grades ou diplômes.
Article 3
Reconnaissance des grades et diplômes
1. ― Aux fins d'application du présent accord, le terme « reconnaissance » signifie qu'un grade ou diplôme obtenu dans l'une des Parties est reconnu par l'autorité compétente de l'autre Partie comme ayant le même niveau qu'un grade ou diplôme délivré dans cette dernière, en vue de produire les effets prévus à l'article 1er.
2. ― Sont mutuellement reconnus au même niveau :
a) Les grades français de doctorat et portugais de doutor.
b) Les grades français de master et portugais de mestre (2e cycle du processus de Bologne).
c) Les grades français de licence et portugais de licenciado (1er cycle du processus de Bologne).
3. ― Sont également reconnus, aux fins prévues à l'alinéa b de l'article 1er, en France, les grades de bacharel, licenciado et mestre délivrés avant l'application du processus de Bologne et le diploma de especialização tecnológica (DET) et, au Portugal, les diplômes de BTS, DUT, DEUST, DEUG et maîtrise.
4. ― Pour obtenir la reconnaissance aux fins prévues à l'alinéa b de l'article 1er, les intéressés adressent leurs demandes à l'établissement supérieur au sein duquel ils souhaitent poursuivre leurs études, qui les apprécie selon les principes de la Convention de Lisbonne de 1997.
5. ― Pour obtenir la reconnaissance aux fins prévues à l'alinéa c de l'article 1er :
En France, les intéressés présentent leur diplôme et, en tant que de besoin, des attestations qu'ils obtiendront du Centre ENIC-NARIC France pour l'information des milieux professionnels ;
Au Portugal, les intéressés présentent, pour enregistrement :
i) les diplômes du grade de docteur, à une université publique portugaise ou à la Direction générale de l'enseignement supérieur,
ii) les diplômes des grades de master et de licence, à une université publique portugaise, à un institut polytechnique public portugais ou à la Direction générale de l'enseignement supérieur.
Article 4
Reconnaissance des périodes d'études
1. ― Sur demande préalable des intéressés, les périodes d'études suivies dans un établissement d'enseignement supérieur de l'une des Parties et validées par lui visant l'obtention d'un des grades ou diplômes prévus à l'article 2 sont reconnues pour la poursuite d'études dans les établissements d'enseignement supérieur de l'autre Partie.
2. ― Pour obtenir la reconnaissance aux fins prévues à l'alinéa a de l'article 1er, les demandes sont adressées à l'établissement d'enseignement supérieur au sein duquel l'intéressé souhaite poursuivre ses études.
Article 5
Suivi et information
1. ― Les deux Parties réuniront les services compétents des ministères chargés de l'enseignement supérieur en tant que de besoin pour traiter des questions que soulève l'application du présent accord.
2. ― Les services chargés de l'information sur les grades et diplômes délivrés dans chacun des deux Etats sont, pour la France, le Centre ENIC-NARIC France, et, pour le Portugal, le Centro ENIC-NARIC Portugal.
Article 6
Développements ultérieurs
Les Parties préciseront, par des échanges de notes, dans un délai maximum de 12 mois après la signature, les modalités d'application des principes du présent accord, en ce qui concerne les effets prévus aux alinéas b et c de l'article 1er, aux cas particuliers suivants :
― les diplômes français de BTS, DUT, DEUST et DEUG et le diplôme français de maîtrise ;
― les grades portugais de bacharel, de licenciado, correspondant à une durée d'études de 4 ans et plus, et de mestre, délivrés au Portugal, avant l'application du processus de Bologne ;
― le diploma de especialização tecnológica (DET) portugais.
Article 7
Entrée en vigueur
Le présent accord entre en vigueur à la date de la dernière notification des Parties, par écrit et par voie diplomatique, s'informant mutuellement de l'accomplissement des procédures internes requises pour son entrée en vigueur.
Article 8
Résolution des différends
En cas de différend entre les Parties concernant l'interprétation ou l'application du présent accord, les Parties se consulteront en vue de régler le différend par voie de négociation amiable.
Article 9
Durée et dénonciation
Le présent accord est conclu pour une durée de cinq ans à compter de sa date d'entrée en vigueur. Il est tacitement reconduit par périodes successives d'un an si aucune des Parties ne le dénonce, par voie diplomatique, au moins six mois avant la date d'expiration de chaque période.
En foi de quoi, les soussignés, dûment autorisés, ont signé le présent accord.
Fait à Lisbonne le 22 février 2008, en double exemplaire, en langues française et portugaise, les deux textes faisant également foi.

Posté par pcassuto à 23:39 - - Permalien [#]