27 décembre 2013

Université - Plan carrières : mesures spécifiques aux professeurs des universités

Choisir l'Université Votre déroulement de carrière est aligné sur celui des directeurs de recherche 
La durée des échelons des professeurs des universités a été modifiée afin de la rendre strictement identique à celle des directeurs de recherche (auparavant, pour certains échelons, les professeurs attendaient plus longtemps pour accéder à l'échelon supérieur).
Conséquences :

  • une harmonisation de la situation,
  • un déroulement de carrière accéléré par une réduction du temps passé dans certains échelons,
  • des possibilités accrues de mobilité entre les corps d'enseignant-chercheur et de chercheur.

Réduction du temps passé dans certains échelons
> L'ancienneté requise pour passer du 5e au 6e échelon de la 2e classe est de 3 ans et 6 mois au lieu de 5 ans.
> Le temps passé aux 1er et 2e échelons de la 1ère classe est de 3 ans au lieu de 4 ans et 4 mois.
Pour ceux qui sont concernés par cette mesure, la rémunération peut augmenter entre 273 et 540 euros bruts par mois.
> Gain immédiat en 2e classe : + 273 euros mensuels
> Gain immédiat en 1ère classe : + 540 euros mensuels
. Voir l'article entier...

Posté par pcassuto à 11:45 - - Permalien [#]
Tags :


Université - Plan carrières : mesures pour les chercheurs

Choisir l'Université Votre nouvelle prime d'excellence scientifique : entre 3 500 et 15 000 €  par an 

  • La nouvelle prime d'excellence scientifique, créée en 2009, valorise la qualité de vos travaux et votre engagement dans l’encadrement doctoral. Elle varie entre 3 500 et 15 000 € par an. Votre régime indemnitaire est désormais comparable à celui des enseignants-chercheurs pour cette partie de votre activité.

  • Les principes d’attribution et les aspects financiers sont identiques pour les enseignants-chercheurs et pour les chercheurs :

- nécessité d’accomplir au moins le tiers d’un service d’enseignement, soit 64 heures TD,
- évaluation tous les quatre ans par l’instance collégiale d’évaluation de votre organisme,
- décision de la direction de l’établissement munie de cette évaluation et des critères validés par les instances de l’établissement,
- montant modulable entre un taux plancher de 3 500 € et taux plafond de 15 000 €,
- possibilités d’abonder l’enveloppe budgétaire grâce aux ressources propres, notamment provenant des contrats de recherche.

  • Les lauréats de distinctions scientifiques internationales ou nationales qui sont conférées par les organismes de recherche (médailles d'or et d'argent du CNRS, lauriers de l'INRA, grand prix de l'INSERM...),  bénéficient d'une prime plus importante de 25 000 € afin de signifier la reconnaissance de leurs travaux.
Votre prime de mobilité pédagogique est doublée : 1 935 à 3 870 €  par an 
La prime de mobilité pédagogique destinée aux chercheurs qui acceptent d’effectuer un tiers du service d’enseignement des enseignants-chercheurs (64 H TD) passe de 1 935 à 3 870 € par an.
Destinée uniquement aux directeurs de recherche avant 2009, elle s’étend aujourd’hui aux chargés de recherche. Voir l'article entier...

Posté par pcassuto à 11:42 - - Permalien [#]
Tags :

Université - Plan carrières : mesures pour les personnels ingénieurs, techniques, administratifs et des bibliothèques

Choisir l'Université Les activités des personnels de bibliothèques, ingénieurs, administratifs, techniques, ouvriers, de service et de santé (BIATOSS) sont indispensables au fonctionnement des établissements.
Toutes les facettes de leur métier doivent être reconnues et leur engagement professionnel valorisé.
Vos primes sont revalorisées 

  • Afin de reconnaître votre activité, l'enveloppe indemnitaire attribuée aux universités augmente de 20% en trois ans (2009-2011).
  • Cet effort permet de revaloriser les primes existantes et de mettre en œuvre, pour les personnels de catégorie A de la filière administrative (administrateurs de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche, conseillers d'administration scolaire et universitaire et attachés d'administration de l'éducation nationale et de l'enseignement supérieur), le nouveau régime porté par la fonction publique (prime de fonction et de résultats). L'objectif est aussi d'atteindre le taux indemnitaire moyen de la fonction publique.
  • En plus de cette augmentation, les universités autonomes ont bénéficié de 10 % de crédits supplémentaires leur permettant d'augmenter le régime indemnitaire de leurs personnels.

Vos emplois sont requalifiés 

  • Certaines personnes vivent un décalage entre leur niveau de qualification, les tâches et responsabilités qui leur sont confiées, et leur niveau de recrutement.
  • Les emplois ont été rehaussés afin que leur niveau soit compatible avec les charges confiées aux personnels, leurs qualifications et les besoins des universités.
  • L'accès des personnels de la catégorie C à ces emplois est facilité par le recours accru à la promotion par liste d'aptitude (au maximum de ce que permettent les textes réglementaires).

A savoir
En moyenne nationale, dans les universités, il y a 51% de personnels de catégorie C, 24% de catégorie B et 25 % de catégorie A. Ce dernier ratio est insuffisant au regard des besoins et du professionnalisme attendu, en particulier pour assumer les nouvelles compétences dans les domaines de la gestion financière ou des ressources humaines. Voir l'article entier...

Posté par pcassuto à 11:37 - - Permalien [#]
Tags :

Université - Plan carrières : mesures pour les personnels d'encadrement

Choisir l'Université Les évolutions en termes de statut, de rémunération et de primes visent plusieurs objectifs : il s’agit de reconnaître l’engagement des cadres dans le pilotage du changement, d’offrir des carrières attractives, mais aussi de simplifier, d’harmoniser les statuts et d’élargir les viviers de recrutement. 
Ces mesures concernent les secrétaires généraux des établissements publics d’enseignement supérieur (SGEPES) et les agents comptables qui assument de nouvelles responsabilités et de nouvelles missions dans le cadre de l’autonomie des universités ainsi que les directeurs et agents comptables des centres régionaux des œuvres universitaires et scolaires.
Renforcer l’encadrement administratif des universités 
Des emplois fonctionnels d’administrateurs de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche (AENESR) seront créés en nombre significatif.
Objectifs : renforcer l’encadrement administratif des universités dans le cadre de leurs compétences et responsabilités élargies et offrir des perspectives de carrière supplémentaires aux agents de catégorie A.
120 emplois sont déjà implantés. Ce mouvement sera poursuivi en cohérence avec le calendrier de l’accès des établissements à l’autonomie. Il est prévu notamment de doter de trois emplois de ce type les universités les plus importantes, dont un affecté de l’échelon spécial HE A. Voir l'article entier...

Posté par pcassuto à 11:33 - - Permalien [#]
Tags :

Université - Plan carrières enseignement supérieur-recherche

Choisir l'Université Reconnaissance des qualités individuelles, valorisation de l'engagement pédagogique et de l'excellence scientifique, évaluation par les pairs, rémunération plus élevée, primes revalorisées, etc. Tous les personnels bénéficient de ces mesures. Le point sur les effets bénéfiques.

Posté par pcassuto à 11:28 - - Permalien [#]
Tags :


Université - Ressources humaines

Choisir l'Université L'essentiel 

Concours, emploi et carrières dans l'enseignement supérieur et la recherche

Mobilité internationale des chercheurs

La retraite des personnels de l'enseignement supérieur

Personnels en situation de handicap

Parité et lutte contre les discriminations

Plan carrières enseignement supérieur-recherche 
Reconnaissance des qualités individuelles, valorisation de l'engagement pédagogique et de l'excellence scientifique, évaluation par les pairs, rémunération plus élevée, primes revalorisées, etc. Tous les personnels bénéficient de ces mesures. Le point sur les effets bénéfiques.

Posté par pcassuto à 11:26 - - Permalien [#]
Tags :

Devenir ingénieur diplômé par l'État

L'examen conduisant à la délivrance du titre d'ingénieur diplômé par l'État (D.P.E.) permet à des ingénieurs de fonction d'obtenir un titre d'ingénieur diplômé par validation de leurs expériences et acquis professionnels.
La validation s'effectue sur entretien puis, en cas de réussite, soutenance de mémoire. Ces épreuves permettent de vérifier que le (la) candidat(e) dispose bien des compétences propres à l'ingénieur, transversales ou liées à la spécialité postulée et d'une culture scientifique et technique de haut niveau. Elle conduit à la délivrance d'un titre d'ingénieur, délivré par l'Etat dans l'une des 24 spécialités existantes, à la différence des autres titres d'ingénieur diplômé qui portent la mention de l'école qui a sanctionné une formation d'ingénieur. La liste des spécialités est fixée par  l'arrêté du 19 août 2005. Le titre d'ingénieur D.P.E. est délivré par le ministère chargé de l'enseignement supérieur. Il confère le grade de master. Il sera enregistré de droit au Répertoire national de la certification professionnelle, au niveau 1. 
L'inscription
Où, quand, comment ?
Spécialités dans lesquelles peut être délivré le titre.
L'organisation générale de l'examen
Calendrier, déroulement des épreuves.
Le contenu des épreuves
Épreuves d'évaluation de l'expérience et des acquis professionnels, soutenance du mémoire, répertoire des compétences et instructions pratiques relatives au mémoire.
Ecoles et spécialités

  • Spécialités dans lesquelles peut être délivré le diplôme
  • Liste des écoles autorisées à organiser l'examen conduisant à la délivrance du titre d'ingénieur diplômé par l'État
Arrété du 5 mai 2011 Paru au J.O. n° 121 du 25 mai 2011 (à compter de la session 2012) 
Ingénieurs diplômés par l'État
Site de la société des ingénieurs diplômés par l'État [S.I.D.P.E.]
Textes de référence
Loi du 10 juillet 1934 modifiée relative aux conditions de délivrance et à l'usage du titre d'ingénieur diplômé (articles L. 335-5 et L. 335-6 du code de l'éducation).
décret n° 2001-274 du 30 mars 2001 relatif au titre d'ingénieur D.P.E.
l'arrêté ministériel du 30 mars 2001 fixant les modalités de l'examen conduisant à la délivrance du titre d'ingénieur D.P.E. (Journal officiel de la République française du 1er avril 2001).

Posté par pcassuto à 11:22 - - Permalien [#]

Université - Fonctionnement de la VAE

Choisir l'Université La validation des acquis de l'expérience est une mesure permettant à toute personne, quels que soient son âge, son niveau d'études, son statut, de faire valider les acquis de son expérience professionnelle pour obtenir un diplôme, un titre ou un certificat de qualification professionnelle. 
Fonctionnement
La V.A.E. (validation des acquis de l'expérience) permet d'obtenir, en totalité ou en partie, un diplôme, un titre ou un certificat de qualification professionnelle inscrit au R.N.C.P. (Répertoire national des certifications professionnelles). Dans la majeure partie des cas, le candidat doit remplir un dossier détaillant son expérience professionnelle et les compétences acquises. Il se présente ensuite devant un jury qui décide de valider tout ou partie du diplôme visé. En cas de validation partielle des acquis, des prescriptions sont proposées au candidat en vue d'obtenir la totalité du diplôme.
Dans l'enseignement supérieur, la validation des acquis existait déjà avant la mise en place de la V.A.E. Aujourd'hui encore, chacun peut faire valider son expérience professionnelle et personnelle pour accéder directement à un niveau de formation sans avoir le diplôme requis (décret du 23 août 1985). La loi de modernisation sociale du 17 janvier 2002, qui a créé la VAE, permet d'aller plus loin en autorisant les universités et les autres établissements d'enseignement supérieur à délivrer leurs diplômes ou leurs titres par une autre voie que celle de la formation ou l'apprentissage. 
Tout le monde a droit à la reconnaissance de son expérience

  • salariés,
  • non salariés,
  • demandeurs d'emploi indemnisés ou non,
  • personnes ayant exercé des activités sociales, bénévoles, etc.                                          

La seule condition requise est d'avoir exercé une activité d'une durée de trois ans au minimum en rapport avec le contenu du diplôme visé. 
A qui s'adresser ?

Du certificat d'aptitude professionnelle (C.A.P.) au brevet de technicien supérieur (B.T.S.) : dispositifs académiques de validation des acquis (DAVA). Il en existe un par académie.
Pour les diplômes de l'enseignement supérieur : services de formation continue des établissements (universités, écoles d'ingénieurs). 
Textes de référence
Loi de modernisation sociale du 17 janvier 2002.  Journal officiel du 18 janvier 2002
Décret du 26 avril 2002 relatif à la VAE pour la délivrance d'une certification professionnelle Journal officiel du 28 avril 2002
Décret du 24 avril 2002 relatif à la validation des acquis de l'expérience par les établissements d'enseignement supérieur - Journal officiel du 26 avril 2002
Décret du 16 avril 2002 relatif à la validation des études supérieures accomplies en France ou à l'étranger - Journal officiel du 18 avril 2002.
Décret du 23 août 1985 relatif aux conditions de validation des études, expériences professionnelles ou acquis personnels en vue de l'accès aux différents niveaux de l'enseignement supérieur.
Le portail de la V.A.E.Gauche

Site VAE

 

 

 

 

www. vae.gouv.fr

  • informations destinées au grand public et aux entreprises
  • documents de référence
  • liste des points d'information-conseil par région.

Posté par pcassuto à 11:17 - - Permalien [#]
Tags :

Le DAEU (Diplôme d'accès aux études universitaires) donne les mêmes droits que le baccalauréat

diplômeLe D.A.E.U. (Diplôme d'accès aux études universitaires) donne les mêmes droits que le baccalauréat, notamment en termes d'accès aux études supérieures.
Présentation
Le D.A.E.U. est destiné aux personnes ayant interrompu leurs études sans avoir le baccalauréat et qui veulent :

  • reprendre des études supérieures (notamment à l'université) dans une perspective de promotion ou de retour à l'emploi ;
  • acquérir un diplôme leur permettant de passer des concours administratifs requérant le baccalauréat ;
  • obtenir un diplôme attestant de leur niveau de culture générale.

Fonctionnement
Le D.A.E.U. propose deux options comportant chacune au minimum 4 matières (2 obligatoires et 2 optionnelles) correspondant au minimum à 225 heures d'enseignement. Les matières dépendent de l'option choisie.
D.A.E.U. option A : littéraire, juridique
Matières obligatoires :

  • français (connaissances de base en littérature et civilisation française) ;
  • langues vivantes.

Les matières optionnelles peuvent différer selon les universités : histoire, géographie, mathématiques, etc.
D.A.E.U. option B : scientifique
Matières obligatoires :

  • français (texte argumentatif, compréhension écrite, résumé de texte, discussion) ;
  • mathématiques.

Les matières optionnelles peuvent différer selon les universités : langue vivante, physique, chimie, sciences de la nature et de la vie, etc.
Examen
Les modules du D.A.E.U. sont capitalisables. Le diplôme peut être obtenu en plusieurs années (4 années consécutives maximum). Deux formules sont possibles :

  • globale : l'examen est obtenu avec une moyenne générale de 10 minimum ;
  • épreuve par épreuve : il faut obtenir 10 à chaque épreuve.

Certaines universités proposent d'obtenir le D.A.E.U. par validation des acquis de l'expérience (V.A.E.) ou des préparations à distance.
Conditions d'inscription

  • Avoir interrompu ses études initiales depuis deux ans au moins
    Et
  • Satisfaire l'une des conditions suivantes :
    • Avoir au moins 20 ans au 1er octobre de l'année de l'examen et justifier de deux années d'activité professionnelle salariée ou d'une activité ayant donné lieu à deux années de cotisation à la sécurité sociale (périodes de chômage avec inscription à Pôle Emploi, éducation d'un enfant, service national, participation à un dispositif de formation professionnelle, exercice d'une activité sportive de haut niveau, etc.) ;
    • Avoir 24 ans ou plus au 1er octobre de l'année de l'examen.

Pour les candidats étrangers, un permis de séjour en cours de validité au 31 octobre de l'année de l'examen est nécessaire.
Les candidats handicapés peuvent demander une dispense de tout ou partie des conditions requises pour l'examen. 
En savoir plus sur le D.A.E.U.
Site de la formation continue universitaire
Site de l'ONISEP
Portail interrégionial formation-emploi (une fois dans la page, taper "DAEU" dans le moteur de recherche) 
Textes réglementaires
Code de l’éducation :
Article D. 613-6 et D. 613-14 (version en vigueur août 2013)
Arrêté du 3 août 1994 relatif au diplôme d’accès aux études universitaires.

Posté par pcassuto à 10:45 - - Permalien [#]

La formation continue universitaire

Choisir l'Université La validation des acquis de l’expérience constitue un autre moyen d’acquérir un diplôme en faisant valoir son expérience professionnelle. Depuis 2002, ce dispositif se développe dans l’enseignement supérieur (universités et CNAM) en plus de la validation des acquis professionnels qui permet d’accéder à une formation par une dispense du titre normalement requis pour s’y inscrire. 
Une formation pour qui ?
La formation continue universitaire s'adresse :

  • aux personnes (salariés, demandeurs d'emploi, professions libérales, etc.) ayant interrompu leurs études  et désireuses d'acquérir ou de développer une qualification, de valoriser leur expérience professionnelle ;
  • aux employeurs (privés ou publics) souhaitant développer les compétences de leurs salariés.

Une formation qui offre quoi ? 
Les services de formation continue universitaire, présents dans chaque établissement et organisés en réseau, proposent :
Un accompagnement du retour en formation par : 

  • l'accueil, l'information et le conseil ;
  • l'aide à la construction du projet professionnel et du parcours individualisé de formation ;
  • la validation des acquis de l'expérience en vue de l'obtention d'un diplôme.

Une offre diversifiée de formations diplômantes et/ou qualifiantes : 

  • stages courts (accessibles notamment par le droit individuel à la formation -DIF) ;
  • formations conduisant à des diplômes nationaux (DAEU -diplôme d'accès aux études universitaires-, D.U.T., licence, master professionnel, titre d'ingénieur, etc.) ou à un diplôme d'université.

Une organisation et des méthodes adaptées :

  • rythme et organisation souples : modules capitalisables, formations à temps plein ou à temps partiel, cours du soir, etc. ;
  • formations ouvertes et à distance.
Une réponse aux attentes des entreprises et des particuliers :
  • un savoir-faire en ingénierie de formation ;
  • un potentiel de recherche et de formation inégalable ;
  • des capacités d'innovation et d'adaptation aux besoins ;
  • une proximité géographique.

www.fcu.fr

Site FCU

Le site des services de Formation Continue Universitaire offre des informations sur :

  • la recherche d'un service de formation
  • la reprise d'étude
  • les formations diplômantes
  • les formations qualifiantes
  • la formation à distance
  • la validation d'acquis
Pages à consulter
La formation continue dans l'enseignement supérieur
Le D.A.E.U.
La validation des acquis de l'expérience
Devenir ingénieur diplômé par l'État.

Posté par pcassuto à 10:37 - - Permalien [#]
Tags : ,