La Commission européenne identifie plusieurs pistes pour améliorer la qualité des stages
En décembre 2012, la Commission européenne a proposé un « Paquet emploi jeunes », établissant des mesures concrètes pour lutter contre le chômage des jeunes.
L’une de ces mesures visait à l’élaboration d’un cadre de qualité pour les stages, afin de répondre aux préoccupations croissantes accompagnant leur généralisation. Une récente enquête Eurobaromètre a ainsi démontré que près d’un tiers des stages effectués seraient insuffisant en matière de conditions de travail ou de contenu d’apprentissage.
C’est désormais chose faite puisque le 4 décembre la Commission européenne a publié des lignes directrices pour la mise en place d’un socle commun de règles à respecter concernant les stages d’apprentissage (et non les stages faisant partie d’un cursus universitaire ou étant obligatoires pour accéder à une formation). Ce cadre de qualité pour les stages devrait permettre aux stagiaires d’acquérir une expérience professionnelle de qualité, dans des conditions sûres et équitables, et à augmenter leurs chances de trouver un emploi.
Dans cette perspective, la Commission européenne recommande notamment de systématiquement mettre en place une convention écrite précisant les objectifs d’apprentissage, les conditions de travail, les droits et obligations des parties et la durée du stage, qui ne devrait en principe pas être supérieure à six mois.
Les États membres sont invités à respecter les lignes directrices fixées par la Commission européenne. 
Informations pratiques
Le Paquet emploi jeunes
Les recommandations de la Commission européenne concernant le cadre de qualité pour les stages
Enquête Eurobaromètre sur la qualité des stages au sein de l’UE.