Par Sophie de Santis. Lundi 9 décembre 2013, les élus régionaux réunis en commission permanente sous la présidence de Nicolas Mayer‐Rossignol, Président de la Région Haute‐Normandie, ont approuvé un accord avec la Région Picardie sur l’information, l’orientation et la formation dans l’éolien. Des stagiaires haut‐normands peuvent ainsi suivre une formation professionnelle sur la plateforme technique et pédagogique picarde WindLAB dédiée aux métiers de l’éolien.
La transition énergétique se traduit dans les faits, souligne Nicolas Mayer‐Rossignol. Deux parcs éoliens off shore devraient s’implanter au large des côtes haut‐normandes : au Tréport et à Fécamp. Les enjeux pour notre territoire sont majeurs, et d’abord pour l’emploi. Notre priorité est donc de proposer des formations adaptées. La plateforme picarde WindLAB répond parfaitement à cette demande en proposant de former des techniciens de maintenance. Cette collaboration avec la Région Picardie est exemplaire en termes de complémentarité de l’offre de formation dans le domaine de l’éolien et de gestion intelligente de l’argent public.
Le chantier‐école WindLAB est destiné à rassembler différents acteurs de la formation - initiale sous statut scolaire, continue, supérieure, en alternance-  et de l’industrie éolienne souhaitant former leurs salariés. Dans une logique de mutualisation des moyens publics et de complémentarité de l’offre de formation, les trois Régions limitrophes non pourvues de cet équipement pédagogique (mat, turbine…) pour la maintenance dans l’éolien ont donc signé un accord avec la Picardie (Nord Pas de Calais, Ile de France et Haute‐Normandie).
La Haute‐Normandie est ainsi assurée de pouvoir former des Haut‐Normands sur ces missions spécifiques.
WindLAB a ouvert en septembre 2013, au sein du lycée Edouard Branly à Amiens. Le coût de l’équipement pour la Région Picardie s’est élevé à 1,8 million d’euros. La plateforme comprend trois nacelles, un mât d’entraînement de 30 mètres, un pont roulant, une cabine de peinture et tout l’équipement électrique spécifique. Suite...