Le 15 octobre 2013, les organisations syndicales représentatives (CFDT, CGT, CGC) et la Direction signaient l’accord d’entreprise de Campus France.
Cet accord met fin aux trois régimes sociaux qui coexistaient jusqu’à présent du fait des dispositions de la loi du 27 juillet 2010 sur Campus France et consolide le dispositif social de l’établis- sement dans un texte commun.
Désormais, le temps de travail de l’ensemble du personnel est unifi é au niveau légal tout en offrant trois modes d’organisation qui permettent d’assurer l’équilibre de la vie professionnelle, d’adapter le travail à l’activité tout en faisant droit aux nécessaires obligations de service. De même, les dispositions relatives à la prise en charge de la mutuelle santé et la prévoyance sont harmonisées. Par ailleurs, une grille unique de classification des emplois permet de positionner chaque salarié, employé et cadre, selon trois niveaux : débutants, confi rmés, experts.
L’accord d’entreprise fait partie intégrante de la dynamique voulue par la Direction générale et la Direction des Ressources Humaines qui s’appuie également sur une démarche de Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC) et une attention renforcée aux actions de formation. L’objectif global est de favoriser la car- rière des salariés, leur mobilité et leur motivation.
En outre, l’accord initie une démarche RSE (Responsabilité Sociale des Entreprises) qui permet non seulement de répondre aux normes législatives en ce domaine mais aussi d’engager Campus France dans une démarche novatrice. Pour exemple, la situation des salariés en situation de handicap ou les prérogatives des Institutions Représentatives du Personnel. D’autres thèmes devront encore être négociés en lien avec l’actualité récente des Ressources Humaines.
La signature de cet accord d’entreprise, qui a bien sûr vocation à évoluer en fonction de la vie de l’établissement mais aussi du droit du travail en constante mutation, marque ainsi une étape importante de la vie de Campus France. L’accord signé accompagnera ainsi chacun des salariés dans sa carrière professionnelle tout en assurant le socle social indispensable au développement de Campus France.