Logo de l'Agence Régionale de la Formation tout au long de la vie (ARFTLV Poitou-charentes)La Commission européenne a proposé le 4 décembre 2013 des lignes directrices visant à permettre aux stagiaires d’acquérir une expérience professionnelle de haute qualité, dans des conditions sûres et équitables, et à augmenter leurs chances de trouver un bon emploi. 
Le Conseil invite notamment les États membres à veiller à ce que les législations ou pratiques nationales respectent les principes énoncés dans ces nouvelles lignes directrices et, le cas échéant, à adapter leur législation. 
Ces lignes directrices visent à accroître la transparence des conditions dans lesquelles sont réalisés les stages, par exemple en exigeant que ceux-ci soient régis par une convention écrite. Cette convention devrait définir le contenu d’apprentissage (objectifs pédagogiques, supervision) et les conditions de travail (durée limitée, temps de travail, clauses indiquant clairement si les stagiaires recevront une rémunération ou une autre forme d'indemnisation et s'ils bénéficieront de la sécurité sociale).
En établissant des normes de qualité communes applicables aux stages, l’adoption du cadre de qualité pour les stages aiderait les États membres à mettre en œuvre des dispositifs de garantie pour la jeunesse. Elle favoriserait aussi le développement des stages transnationaux et soutiendrait l'extension d'EURES aux stages.
À l'heure actuelle, un stage sur trois présente une qualité inférieure aux normes en matière de conditions de travail ou de contenu d'apprentissage, selon une enquête Eurobaromètre récente.
Consulter le communiqué de presse pour en savoir plus.