30 novembre 2013

Renoncer à l'écriture manuscrite serait une grave erreur

VousNousIlsPropos recueillis par Charles Centofanti. La majo­rité des Etats amé­ri­cains ont décidé de relé­guer l'écriture manus­crite au rang d'option. Peut-elle, à terme, dis­pa­raître ? Entretien avec Danièle Dumont, doc­teur en sciences du lan­gage, ensei­gnante en péda­go­gie de l'écriture et en réédu­ca­tion graphique.
  45 Etats amé­ri­cains ont décidé de rendre l'écriture cur­sive option­nelle en 2014 pour pri­vi­lé­gier l'écriture script et l'usage du cla­vier d'ordinateur à l'école. Que vous ins­pire cette évolution ?
Renoncer à l'écriture cur­sive serait une erreur ! Quand bien même l'écriture script serait pré­ser­vée dans cer­tains Etats, c'est se pri­ver des avan­tages de l'écriture « en atta­ché ». Laquelle per­met, notam­ment, de glo­ba­li­ser le geste d'écriture. Des recherches en neu­ros­ciences ont d'ailleurs mon­tré que l'écriture cur­sive faci­lite l'accès à la lec­ture. Je l'ai moi-même expé­ri­menté de manière empi­rique par le retour d'enseignants : les enfants qui apprennent à écrire direc­te­ment en cur­sive, de façon struc­tu­rée, sont plus rapi­de­ment auto­nomes et accèdent faci­le­ment à la com­bi­na­toire, c'est-à-dire qu'ils apprennent de façon impli­cite à asso­cier les lettres pour lire. Suite de l'article...
Posté par : pcassuto à - - Permalien [#]