Le rapport d'observations provisoires de la Cour des comptes ainsi que l'audit indépendant réalisé à la demande de la ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche en juin 2013 sont très sévères pour l'université et ses gestionnaires.
La situation de l'université de Versailles-Saint-Quentin (U.V.S.Q.) est tout à fait préoccupante. Le rapport d'observations provisoires de la Cour des comptes ainsi que l'audit indépendant réalisé à la demande de Geneviève Fioraso en juin 2013, juste après la publication d'un compte financier 2012 très déficitaire pour l'U.V.S.Q., sont très sévères pour l'université et ses gestionnaires. Ils insistent sur les erreurs de prévision et de gestion qui ont conduit à cette situation. Suite...