http://profile.ak.fbcdn.net/hprofile-ak-ash3/c5.5.65.65/s50x50/999681_10152545007504625_1421694357_t.jpgA l'heure actuelle, entre 500 et 600 personnes seulement entament chaque année en Fédération une formation universitaire dans le cadre d'une VAE. 
Le groupe cdH au parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a réclamé mercredi une intervention législative afin de mieux faire connaître auprès des adultes les possibilités d'accès facilité à l'enseignement supérieur sur base de l'expérience professionnelle qu'ils ont acquise au fil des ans. Un rapport réalisé par les centristes pointe les freins en Fédération au recours à la VAE (valorisation des acquis de l'expérience), un dispositif prévu depuis dix ans déjà et qui permet à un candidat d'obtenir des dispenses ou d'être admis directement en cycle de Master sur base, non d'un diplôme, mais de son expérience professionnelle. 
A l'heure actuelle, entre 500 et 600 personnes seulement entament chaque année en Fédération une formation universitaire dans le cadre d'une VAE, et moins de 100 dans une Haute école. 
"La VAE est un outil de valorisation de l'humain qui touche à l'emploi, la formation et l'évolution de la personne. C'est une réelle possibilité d'ascenseur social", plaide le député Michel de Lamotte. "Autre atout: la VAE contribue à réduire les inégalités d'accès à l'enseignement supérieur". Suite...