05 novembre 2013

Les balbutiements du recrutement mobile

http://www.amge-jobs.com/wp-content/uploads/2010/06/logoFocusRH.jpgPropos recueillis par Brice Ancelin. Le recrutement mobile n’en est qu’à ses débuts, comme les jobboards en leur temps ou les réseaux sociaux. Mais le procédé offre de réelles perspectives, notamment pour renouveler l’expérience candidat, comme nous l’explique Jean-Christophe Anna, directeur associé de Link Humans.
Où en est-on du recrutement mobile ?
C’est un vaste sujet qui n’est pas encore suffisamment mûr. Il existe encore peu d’expériences réelles, d’initiatives consacrées. Les entreprises sont d’abord hésitantes pour des raisons budgétaires. Passer au recrutement mobile représente un investissement. Cela demande souvent de refaire son site carrière. Les solutions mobiles et les ATS (Applicant tracking system) manquent également parfois de compatibilités. Et les DSI pensent peut-être encore plus Web et moins mobile. Finalement, de la même façon que les réseaux sociaux ont mis du temps à émerger, et les jobboards avant eux, le recrutement mobile représente une nouvelle expérience à proposer aux candidats. Beaucoup d’entreprises n’ont pas franchi le pas. Et celles qui l’ont franchi restent frileuses, notamment pour offrir la possibilité de candidater via mobile. Elles pensent encore que le candidat va lâcher son téléphone après la consultation de l’offre pour aller candidater sur son ordinateur. Mais c’est comme permettre de consulter des offres sur un site emploi et demander ensuite d’envoyer une lettre de motivation manuscrite. Ça n’a pas de sens. Suite de l'article...
Posté par : pcassuto à - - Permalien [#]