02 novembre 2013

Le Droit Individuel à la Formation (DIF) - Intergros

http://www.intergros.com/sites/all/themes/intergros2//logo.pngLe Droit Individuel à la Formation (DIF) vous permet d’acquérir chaque année des heures de formation pour développer vos compétences. Ces heures peuvent être cumulées ou utilisées au fur et à mesure pour suivre des actions de formation avec l’accord de votre employeur.
La loi du 24 novembre 2009 vous offre la possibilité de conserver votre crédit d’heures DIF acquis et non utilisé au moment de la rupture de votre contrat de travail : on parle dans ce cas de DIF portable.

Pour quoi faire ?

En partant en formation dans le cadre du DIF, vous pouvez :

  • entretenir ou perfectionner vos connaissances,
  • développer vos compétences,
  • acquérir une nouvelle qualification,
  • assurer votre évolution professionnelle,
  • réaliser une VAE.

Renseignez-vous sur les dispositions spécifiques prévues dans votre branche... Chaque profession a ses spécificités : vous pouvez peut-être partir en formation en priorité dans le cadre du DIF.

Consultez votre employeur pour en savoir plus.

Etes-vous concerné ?

Quel que soit votre contrat de travail : à durée indéterminée ou déterminée (CDI ou CDD), à temps plein ou à temps partiel vous pouvez bénéficier du DIF à condition de justifier d'un minimum d'ancienneté : avoir travaillé dans l’entreprise depuis au moins un an si vous êtes en CDI, et avoir travaillé 4 mois consécutifs ou non lors de la dernière année si vous êtes en CDD.

Attention ! Les contrats de travail en alternance ne donnent pas droit au DIF. C’est notamment le cas des contrats de professionnalisation et d’apprentissage.

Comment ça marche ?

Quel que soit votre projet de formation dans le cadre du DIF, parlez-en d'abord avec votre employeur notamment lors de votre entretien professionnel.
 
Formulez votre demande par écrit avant le début de l'action de formation. Votre employeur doit vous donner son accord sur le choix de la formation par écrit dans un délai d'un mois. Sans réponse de sa part, votre demande est considérée comme acceptée.

Principe de calcul

Selon la branche professionnelle dont relève votre entreprise, vous avez droit à 20 ou 21 heures par an. Ces heures sont cumulables sur 6 ans : vous avez donc droit à 120 ou 126 heures au total.

Votre employeur vous informe une fois par an et par écrit de vos droits au DIF en mentionnant : le nombre d'heures acquises, le nombre d'heures utilisées, le nombre d'heures restant à utiliser.

Pour calculer votre DIF, vous informer sur vos droits acquis, faites appel à votre supérieur hiérarchique.

En cas de désaccord avec votre employeur

Votre employeur peut vous faire des contre-propositions que vous êtes libre d'accepter ou de refuser. Après un refus de votre employeur pendant deux années civiles consécutives, vous pouvez présenter votre demande au FONGECIF de votre région.

Pouvez-vous vous former hors temps de travail ?

Le DIF s'utilise en principe en dehors du temps de travail.

Toutefois, vous pouvez conclure avec votre employeur un accord prévoyant que l’action de formation s’organise en partie ou en totalité sur votre temps de travail. Dans les deux cas, les frais de formation sont pris en charge par votre entreprise.  

Et si vous quittez l'entreprise ? Le DIF portable

Les heures acquises au titre du DIF sont utilisables en cas de départ de l'entreprise, dans certains cas :

  • licenciement pour motif économique ou pour motif personnel (sauf faute lourde),
  • démission,
  • arrivée à échéance d’un CDD.

Les heures de DIF non utilisées se transforment alors en une dotation financière. Celle-ci est calculée en multipliant le nombre d'heures de DIF non utilisées par un montant fixé par la branche (ou à défaut par 9,15 euros).

Elle  peut être utilisée dans deux cas : 

  • En période de chômage, pendant la durée d’indemnisation, pour financer tout ou partie d'une formation, d'un bilan de compétences ou d'une VAE. L’action pourra être engagée après l’avis de Pôle emploi.
  • Dans le cadre d’un nouveau contrat de travail, au cours des deux années suivant l’embauche. 

A l’expiration de votre contrat de travail,  votre employeur mentionne dans le certificat de travail le solde du nombre d’heures acquises au titre du DIF et non utilisées, ainsi que la somme correspondant à ce solde.


En savoir plus avec le portail du Droit Individuel à la Formation.

Posté par pcassuto à 17:48 - - Permalien [#]


Le Congé Individuel de Formation (CIF) - Intergros

http://www.intergros.com/sites/all/themes/intergros2//logo.pngNe confondez pas CIF et DIF. Ils correspondent à des objectifs distincts !

Le Congé Individuel de Formation (CIF) vous permet de vous absenter de l’entreprise pour suivre une formation répondant à un projet personnel, considéré comme non prioritaire par l’entreprise. Ce congé est réalisé à votre initiative mais vous devez demander l’autorisation d’absence à votre employeur. Le CIF n’est pas financé par Intergros, mais par le FONGECIF.

Pour en savoir plus, contactez le FONGECIF de votre région.

Le Droit Individuel à la Formation est un cumul d'heures de formation pour développer vos compétences, à utiliser à votre initiative, mais avec l’accord de votre employeur.

Posté par pcassuto à 17:42 - - Permalien [#]

Me former - Intergros

http://www.intergros.com/sites/all/themes/intergros2//logo.pngPour vous former, plusieurs possibilités existent :

 

 à votre initiative

 à l'initiative de votre employeur
 d'un commun accord

Retrouvez également d'autres informations sur le site La Formation pour tous 


Intergros propose aujourd'hui des formations gratuites spécifiquement adaptées aux salariés des entreprises du commerce de gros et international (employant moins de 50 salariés), les Formations clés en main. Consultez le site pour en savoir plus puis parlez-en avec votre employeur.

Posté par pcassuto à 17:35 - - Permalien [#]

Définir mon projet - Intergros

http://www.intergros.com/sites/all/themes/intergros2//logo.pngParlez de vos projets avec votre manager ! L’entretien professionnel vous permet de faire le point avec votre employeur sur votre situation professionnelle, vos souhaits d'évolution, vos besoins de formation, vos projets d'avenir.


Pour obtenir des réponses, passez un bilan de compétences.
Le bilan est réalisé par un prestataire spécialisé, extérieur à l’entreprise, pendant ou en dehors du temps de travail.


Construisez votre passeport formation. Il vous permet de répertorier vos diplomes, vos expériences et de mettre en valeur vos compétences, connaissances et aptitudes professionnelles.

Pour construire votre projet professionnel, consultez la brochure éditée spécialement pour vous. Consultez aussi le Portail Orientation et Formation, portail officiel pour choisir un métier, s'orienter dans la formation, évoluer et changer de métier.

Posté par pcassuto à 17:31 - - Permalien [#]

Salarié, Demandeur d'emploi ? - Intergros

http://www.intergros.com/sites/all/themes/intergros2//logo.pngVous êtes salarié ?
Dans cette rubrique, consultez les rubriques ci-dessous pour construire votre parcours professionnel.

Vous êtes demandeur d'emploi ?
Nous vous indiquons ici comment utiliser votre DIF portable et vous informons sur la Préparation Opérationnelle à l'Emploi- POE.

1ère étape : définir votre projet Entretien  professionnel, bilan de compétences, passeport formation... : vous avez plusieurs outils à votre disposition
Découvrir les dispositifs existants pour vous former DIF, CIF,  plan de formation, période de professionnalisation ... selon le dispositif choisi, c'est vous ou votre employeur qui prenez l'initiative
Transmettre votre expérience et devenir tuteur
Faire reconnaître votre expérience par la VAE obtenir un diplôme, un titre ou une certificat de qualification professionnelle en suivant une formation ou en faisant reconnaître votre expérience, via la VAE (validation des acquis de l'expérience).
Connaître les métiers du secteur Chaque branche professionnelle se compose de métiers nombreux et parfois bien spécifiques. C'est pourquoi, elles mettent en place des formations adaptées à leurs besoins.

Posté par pcassuto à 17:24 - - Permalien [#]


Organismes prestataires

http://www.fongecif-paca.com/sites/paca/pages/upload/images/logo_fong_midiG.gifOrganisme de bilan de compétences, organisme de formation ou autre organisme prestataire du FONGECIF PACA, cet espace vous est dédié.
Vous y trouverez des informations vous permettant de mieux comprendre notre fonctionnement et d’informer les salariés.
L’équipe des 34 professionnels du FONGECIF s’engage aux côtés des salariés en proposant des services de conseil, d’accompagnement  et des dispositifs de financement :
- Congé Bilan de Compétences, Congé VAE,
- Congé Individuel de Formation CDI et CDD, Formation Hors Temps de Travail,
- Prestation d’Accompagnement à la Création ou à la Reprise d’Entreprise.

Consulter l'étude réalisée sur les bénéficiaires de Bilan de Compétences en cliquant ici.

                                               

                            

                                                           

Posté par pcassuto à 17:18 - - Permalien [#]

Vérifiez votre NACE

http://www.fongecif-paca.com/sites/paca/pages/upload/images/logo_fong_midiG.gifVERIFIEZ LE CODE NACE* SUR VOTRE DERNIER BULLETIN DE SALAIRE POUR SAVOIR SI VOUS DEPENDEZ D’UN FONGECIF POUR L’OBTENTION :
- d'un Congé Individuel de Formation, d'une Formation Hors Temps de Tavail,
- d'un Congé de Bilan de Compétences, d'un Congé VAE, d'une pré VAE ou d'une PACRE.
Code NACE = NAF = APE 
● Si vous êtes salarié du secteur privé vous dépendez d’un FONGECIF, sauf si le code NACE* figurant sur votre bulletin de salaire fait partie de la liste suivante :

NACE*  secteur d'activité vous dépendez de l'OPACIF
01.11Z à 01.50Z Agriculture Sylviculture FAFSEA OU OPCALIM
01.62Z à 02.40Z Agriculture Sylviculture FAFSEA OU OPCALIM
18.11Z Imprimerie de journaux AFDAS 
18.20Z Reproduction d'enregistrements AFDAS
58.13Z à 58.14Z Édition  AFDAS
59.11A à 59.14Z Production de films, vidéos, programmes pour la télévision,enregistrement sonore, édition musicale AFDAS
59.20Z Enregistrement sonore et édition musicale  AFDAS
60.10Z Radiodiffusion AFDAS
73.11Z à 73.20Z Publicité AFDAS
78.20Z Activités des agences de travail temporaire  FAFTT
84.30A Activités générales de sécurité sociale UNIFORMATION
86.90C Centres de collecte et banques d'organes UNIFAF
88.10A Aide à domicile   UNIFORMATION
90.01Z à 90.03B Activités créatives, artistiques et de spectacle AFDAS
91.04Z Gestion du patrimoine naturel UNIFORMATION OU AFDAS OU FAFSEA

Pour les autres codes NACE*, vous dépendez d’un FONGECIF, sauf pour les conventions collectives particulières ci-dessous :

 

CONVENTION COLLECTIVE

 

VEUILLEZ VOUS ADRESSER A :

Entreprise relevant de la MSA (coopératives)

Chambre d’agriculture

Caves coopératives vinicoles

 

OPCALIM

Entreprise relevant de la MSA (exploitations)

Personnel des centres équestres

Vins sous CCN  3029

 

FAFSEA

Aide à domicile

  Tourisme social et familial

Auberge de jeunesse

Animation socio-culturelle

Foyers de jeunes travailleurs

Travailleuses familiales Mai 1970

 

Crédit Immobilier

HLM

Habitat – personnel PACT ARIM

Centres sociaux et socio-culturels

Activités Générales de Securité Sociale

Missions locales et PAIO

ADMR

SNAECSO

SPORT

11 Mai 1983

Golf

 

 

 

 

 

 

 

 

UNIFORMATION

Audio vidéo informatique

Edition de musique

Spectacle loisirs

Intermittents du spectacle

Cinéma :tirage développement de films

Production cinématographique

Communication et production audiovisuelle

Publicité

Théâtres privés

Entreprises artistiques et culturelles

Espaces de loisirs, d’attractions et culturels

Journalistes et agences de presse

 

 

 

 

 

AFDAS

 Hospitalisation privée à but non lucratif FEHAP

15 mars 1966- 31 octobre 1951-

CHRS Octobre 1974- CRF Juillet 2003                                                                                                UNIFAF

CLCC 1/1/99 et avenants

Etablissements et services pour pers. inadaptées et handicapées

 

Vous pouvez joindre ces OPACIF de branche aux adresses suivantes :

AFDAS

40 Bd de Dunkerque - BP 71663

13566 Marseille cedex 02

Tél : 04 91 99 41 98

FAF TT

14, rue Riquet 75940 Paris cedex 19

Tél : 01.53.35.70.00 ou 0811 650 653

FAFSEA

153 Av de ka Pompe 75179 Paris Cedex 16

Tél : 01.70.38.38.38

OPCALIM

Parc d’Ariane Bât. C – 11, bd. de la Grande Thumine 13090 Aix-en-Provence

Tél : 04.42.20.93.50

UNIFAF

Tour Méditerranée - 65 ave. Jules Cantini 13006 Marseille

Tél 04.91.14.05.40

UNIFORMATION

9 bd Louvain - 13008 Marseille

Tél : 0820.205.206

Posté par pcassuto à 17:09 - - Permalien [#]

La validation des acquis de l'expérience - Salariés

http://www.fafsea.com/images/interieur100/logo.jpgSalarié en CDI
Ce dispositif permet l'obtention de tout ou partie d'une certification (diplôme, titre à finalité professionnelle ou certificat de qualification professionnelle) sur la base d'une expérience professionnelle salariée, non salariée (commerçant, collaborateur de commerçant, profession libérale, agriculteur ou artisan...) et/ou bénévole (syndicale, associative) et/ou volontaire. Cette expérience, en lien avec la certification visée, est validée par un jury. La VAE peut être réalisée, à l’initiative du salarié, dans le cadre du congé de VAE.
Elle peut également être réalisée dans le cadre du DIF (si elle a été reconnue éligible par la branche professionnelle) et dans le cadre du plan de formation (l’employeur vous forme).

Descriptif de la VAE
Les certifications visées
La VAE permet l’obtention totale ou partielle de diplômes, titres professionnels, CQP Certificat de qualification professionnelle figurant sur la liste établie par la CPNE de la branche concernée (voir ci-contre).
Quelle qu’elle soit, la certification visée doit être inscrite dans le RNCP Répertoire national des certifications professionnelles (voir ci-contre).
L’expérience requise

  • elle est d'au moins trois ans ;
  • en rapport direct avec le contenu de la certification visée;
  • en continu ou discontinu ;
  • dans une activité salariée, non salariée ou bénévole justifiée.
Le déroulement de la VAE
  1. S’adresser à l’autorité qui délivre la certification visée pour se faire préciser les conditions d’ancienneté, les modalités de constitution, de présentation du dossier et d’évaluation.
  2. Construire son dossier de demande (expliciter ses expériences, les justifier...) et le déposer auprès de l’autorité compétente.
  3. Un jury (composé pour au moins un quart de professionnels du métier) vérifie si les acquis dont le demandeur fait état, correspondent bien aux connaissances, aptitudes et compétences exigées par le référentiel de certification concerné. Le jury procède à cette évaluation au vu du dossier. Il peut également le faire lors d’un entretien avec vous (obligatoire pour les diplômes de l'enseignement supérieur) ou encore lors d’une mise en situation professionnelle.
  4. Le jury décide de délivrer tout ou partie de la certification. Si la validation est partielle, il se prononce sur les connaissances et aptitudes devant faire l'objet d'un contrôle complémentaire (à effectuer dans les 5 ans pour les certifications autres que celles de l'enseignement supérieur).
    Note : le délai nécessaire pour obtenir la partie du diplôme ou le diplôme complet peut varier fortement notamment en fonction du profil du candidat et de la disponibilité des jurys.
Conditions d'accès au congé de VAE

La durée maximale du congé est de 24 heures de temps de travail (l’équivalent d’environ 3 jours), consécutifs ou non.

  • Etre salarié d’une entreprise relevant du champ de compétences du FAFSEA (les salariés du Négoce relèvent du Fongecif pour leurs demandes de congé de VAE).
  • Formuler une demande d'autorisation d'absence à son employeur, au plus tard 60 jours avant le début du congé pour VAE.
  • Respecter un délai d’un an entre deux congés pour VAE au sein de la même entreprise.
Démarches et déroulement
  • Au plus tard 60 jours avant le début des actions de validation, le salarié transmet à son employeur une demande d’autorisation d’absence. Cette demande doit préciser la certification visée, la nature et la durée des actions, la dénomination de l’autorité ou de l’organisme qui délivre cette certification. Dans les 30 jours suivant la réception de cette demande, l’employeur doit faire connaître par écrit son accord ou les raisons de service motivant le report de l’autorisation d’absence (le report ne pouvant excéder 6 mois à compter de la demande).
  • Dès notification de l’accord de l’employeur, le salarié remplit la demande de prise en charge FAFSEA, y annexe les pièces demandées et envoie le dossier ainsi constitué, à sa délégation régionale du FAFSEA, au plus tard 1 mois avant le début de la VAE et au plus tôt 4 mois avant son début.
  • Si toutes les conditions d'éligibilité sont remplies, le Fafsea informe les différentes parties de sa participation financière.
  • Le salarié effectue sa VAE dans les conditions convenues. A son terme, l’employeur envoie au FAFSEA un dossier de règlement et les pièces justificatives.
Financement / prise en charge

Si vous êtes salarié en poste dans une entreprise relevant du champ de compétences du Fafsea, vous pouvez bénéficier d'un congé pour VAE, d'une durée maximale de 24 heures de temps de travail, consécutives ou non. Dans ce cadre, le FAFSEA prend en charge :

  • la rémunération du salarié dans la limite de 24 heures, en fonction des heures suivies, au vu de l'attestation délivrée par l'organisme prestataire et du bulletin de salaire (pour les bénéficiaires issus de CDD, la rémunération versée est calculée sur la moyenne des 4 derniers mois de salaire sous CDD)*.
    *Excepté pour les salariés des Chambres d’Agriculture
  • l’accompagnement et/ou de validation :
    Secteur agricole et entreprises du Paysage : selon le niveau de formation du candidat au moment de sa VAE :
    - niveaux V et VI : 1000 € TTC maximum
    - niveau IV, III, II et I : 800 € TTC maximum
    Autres secteurs : dans la limite de 1000 €TTC quel que soit le niveau.
  • les frais de VAE (secrétariat, photocopies, frais annexes) dans la limite de 600 € et au vu des justificatifs.

Posté par pcassuto à 13:03 - - Permalien [#]

FAFSEA - espace Salariés

http://www.fafsea.com/images/interieur100/logo.jpgSommaire

Les entretiens professionnels

Le congé de bilan de compétences

Pour un salarié en CDI (sauf Chambres d'agriculture)

Pour un salarié en CDI dans une Chambre d'Agriculture

Pour un salarié issu d'un CDD (sauf Chambres d'agriculture)

Pour un salarié issu d'un CDD dans une Chambre d'Agriculture

Le bilan professionnel d'étape (BPE) pour un salarié d'une Chambre d'Agriculture

Valider les acquis de son expérience

Le congé de Validation des acquis de l'expérience (VAE)

Pour un salarié en CDI

Pour un salarié issu d'un CDD

Vous avez un projet de formation. Vous souhaitez être conseillé sur le ou les dispositifs à mettre en oeuvre

Safir (Service d'accompagnement à la formation par une ingénierie rapprochée)

Prendre l'initiative de se former

Le Congé individuel de formation (CIF)

Le CIF pour un salarié en CDI

Le CIF pour un salarié issu d'un CDD

La Formation hors temps de travail (FHTT)

La FHTT pour un salarié en CDI ou CDD

Le Congé Examen

Le Congé de formation professionnalisant (secteur agricole)

Le Droit individuel à la formation (DIF)

La portabilité du DIF

La Période de professionnalisation (PP)

Partir en formation à la demande de votre employeur

Votre employeur vous inscrit à un stage dans le cadre du plan de formation.

Consulter les stages interentreprises que vous pouvez suivre avec l'accord de votre employeur dans le cadre du Plan interentreprises

La Période de professionnalisation (PP)

Le passeport formation.

Posté par pcassuto à 12:52 - - Permalien [#]

Le bilan de compétences - Salariés

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcS-XmtqtQSX1l9K1mdaNtFm5lmrCF1PK5vnGGBbmAVSmGYZodeL4n3ruRsLe bilan de compétences permet d'identifier vos potentiels et de repérer vos compétences transférables.
Il vous donne l’occasion de faire le point sur vos motivations et intérêts professionnels, afin de pouvoir vous orienter vers une nouvelle fonction avec les meilleures chances de réussite. Il vous permet aussi de prendre conscience de vos freins pour mieux progresser.
Il vous aide à optimiser l'utilisation de vos atouts dans une négociation avec votre employeur portant sur une orientation de carrière ou une promotion.
Il peut vous permettre d’établir un projet professionnel ou personnel.
Ses résultats sont confidentiels et ne peuvent être communiqués à un tiers sans votre accord.

A qui s'adresse le bilan de compétences ?

  • Aux salariés : en contrat à durée indéterminée (CDI), ou qui sont ou ont été titulaires d’un contrat à durée déterminée (CDD).
  • Aux demandeurs d’emploi dans le cadre du Bilan de Compétences approfondi géré par Pôle emploi.
Comment se passe un bilan de compétences ?

Il se déroule en 3 phases définies par le Code du Travail (art. R.6322-35) :

  • Une phase préliminaire dont le rôle est de vous informer des conditions de déroulement du bilan, des méthodes, des techniques qui vous sont proposées, d’analyser la nature de vos besoins et de vous permettre de confirmer vos motivations.
  • Une phase d’investigation qui vous permet d'analyser et identifier vos besoins, et de déterminer vos possibilités d’évolution professionnelle.
  • Une phase de conclusion au cours de laquelle les résultats détaillés vous sont présentés. Un document de synthèse vous est remis ; vous en êtes le seul destinataire.

A noter : 

  • Les personnes chargées du bilan sont tenues au secret professionnel.
  • En général, les organismes prestataires vous proposent de conduire avec vous le bilan de compétences, sur quelques séquences de 1 à 4 heures pendant 1 à 3 mois.
  • Les heures de face à face pédagogique doivent représenter au moins 70 % de la durée totale du bilan.
  • Le bilan ne peut donc se concevoir que si vous êtes actif dans cette démarche.
Comment le bilan de compétences est-il financé ?
  • Lorsque la démarche est à votre initiative, elle peut être financée dans le cadre du congé de bilan de compétences (CBC). Il peut alors se dérouler sur le temps de travail ou en dehors de celui-ci.
  • Lorsque elle est à l'initiative de l'employeur ou qu'il a donnée son accord, elle peut être financée dans le cadre du Plan de formation établi chaque année dans l'entreprise. Pour plus d'infos consulter la page "plan de formation".
  • Si vous êtes demandeur d’emploi, il convient de vous adresser à Pôle emploi.

A noter : De façon négociée avec votre employeur, et selon les priorités définies par les accords de votre entreprise ou de la branche professionnelle à laquelle elle est rattachée, vos heures de droit individuel à la formation (DIF) peuvent aussi être utilisées pour suivre un bilan pendant la période salariée ou en cas de licenciement (voir plus bas).

Posté par pcassuto à 12:42 - - Permalien [#]