Ministère du Travail, de l’Emploi, de la Formation Professionnelle et du Dialogue Social - République française - Liberté, égalité, fraternitéMichel SAPIN, ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social, a participé à la signature du traité de fusion de la tête de réseau des Cap emploi : UNITH (Union nationale pour l’insertion des travailleurs handicapés), CHEOPS (Confédération nationale handicap et emploi des organismes de placements spécialisés) et Ohé Promotée.

« Je suis très heureux de vous recevoir tous en ces murs pour la signature de ce traité qui va marquer l’acte de naissance officiel de la tête de réseau des Cap emploi », a déclaré Michel SAPIN.
Le label Cap emploi est né en 2000 de deux réseaux : UNITH et Ohé Prométhée. Les pouvoirs publics ont incité à la création d’une tête de réseau unique, ce qui a été fait fin 2011 avec la création d’une confédération rassemblant les deux réseaux : la Confédération Handicap & Emploi des Organismes de Placement Spécialisés (CHEOPS). « Du point de vue des pouvoirs publics, nous avons besoin d’un interlocuteur qui puisse à la fois se faire le relais des positions de ses membres et diffuser les grandes orientations de la politique de l’emploi », a expliqué le Ministre.
Cette signature du traité de fusion marque ainsi le terme de ce processus de rapprochement avec la création d’une tête de réseau unique.
Cette tête de réseau des Cap emploi a parmi ses missions de reconnaître les demandeurs d’emploi handicapés et de les aider à se professionnaliser. « Votre rôle est donc essentiel pour faciliter ces mises en relation, à la fois en aidant les demandeurs d’emploi à s’orienter ou se réorienter le cas échéant, et en appuyant les entreprises dans leurs recrutements afin de les amener à faire confiance à des profils de personnes qu’elles n’auraient pas forcément recrutées spontanément », a poursuivi Michel SAPIN.
« Tous ici nous le savons, les demandeurs d’emploi handicapés cumulent souvent plusieurs difficultés : au handicap est souvent associé un déficit de formation et un âge relativement avancé qui complique le retour vers l’emploi. Les demandeurs d’emploi handicapés ont donc besoin d’une attention particulière », a insisté Michel SAPIN en ajoutant qu’il a souhaité qu’une réflexion soit ouverte sur les critères d’orientation de Pôle emploi vers les Cap emploi, en lien avec le volume des cotraitances.