02 octobre 2013

Lancement de France Université Numérique

http://cache.media.enseignementsup-recherche.gouv.fr/image/France_universite_numerique/07/9/logoFUN_273079.jpgLors de la conférence du mercredi 2 octobre 2013, Geneviève Fioraso  a présenté l’agenda numérique pour l’enseignement supérieur pour les cinq années à venir : 18 actions, un projet emblématique pour la formation, France Université Numérique et le lancement de la première plateforme française de cours en ligne ou MOOCs.
Ce mercredi 2 octobre, Geneviève Fioraso, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, a lancé le plan numérique pour l’enseignement supérieur, France Université Numérique, en présence de Fleur Pellerin, ministre délégué aux P.M.E., à l’innovation et à l’économie numérique et Yamina Benguigui, ministre délégué à la Francophonie.
Site de lancement : France Université Numérique.
Lors de cette conférence, Geneviève Fioraso  a présenté l’agenda numérique pour l’enseignement supérieur pour les cinq années à venir : 18 actions, un projet emblématique pour la formation, France Université Numérique et le lancement de la première plateforme française de cours en ligne ou MOOCs.
Le Gouvernement a adopté le 28 février 2013 une feuille de route ambitieuse sur le numérique. La priorité fixée par le Président de la République concerne la jeunesse, l’école et l’université.
L’objectif du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche (M.E.S.R.) est de mettre le numérique au cœur de son projet. La loi du 22 juillet 2013 relative à l’enseignement supérieur et à la recherche a donné une impulsion décisive, en inscrivant le numérique comme levier d’une université en mouvement, avec un double objectif : l’élévation du niveau de connaissances et de qualification en formation initiale et continue et la réussite des étudiants. La loi a aussi prévu la désignation d’un vice-président en charge du numérique dans chaque regroupement.
S’appuyant sur ce cadre, le M.E.S.R. a donc défini un agenda numérique pour l’enseignement supérieur, autour de 3 axes majeurs de transformation :

  • le premier axe consiste à utiliser le numérique pour faciliter toutes les étapes du parcours de réussite de l’étudiant : orientation, formation initiale, insertion professionnelle et formation continue
  • le second axe, consiste à faire du numérique un levier de la rénovation pédagogique. L’enjeu sera de former les équipes pédagogiques et de les accompagner pour que le numérique soit un allié des enseignants, au service de pratiques pédagogiques innovantes, adaptées aux jeunes générations et permettant un enseignement plus personnalisé, alternatif aux cours en amphis
  • le troisième axe vise à faire du numérique un signe de modernité pour une attractivité renforcée de l’Université, dans le monde, où le marché mondial de l’e-éducation est en plein développement, et plus particulièrement dans les pays francophones

Pour relever ces défis et accélérer la révolution numérique dans l’enseignement supérieur, le M.E.S.R. s’engage dans :

  • la définition d’un agenda stratégique avec 18 actions
  • la création d’une fondation de coopération scientifique pour coordonner les formations et accompagner les établissements, en partenariat avec les entreprises, dans la production de formations numériques de haut niveau
  • la mise en place de la première plateforme française d’enseignement supérieur en ligne mutualisée, hébergeant, diffusant et valorisant, en France et à l’international, les MOOCs (cours en ligne et services associés) réalisés par les établissements de l’enseignement supérieur

Le calendrier :

Pour accompagner cette révolution numérique, des moyens spécifiques ont été mobilisés :

  • 10 % des dotations de postes attribuées par le M.E.S.R. aux établissements d’enseignement supérieur, soit 500 emplois sur le quinquennat
  • 12 millions d’euros,  dégagés sur l’actuel programme d’investissements d’avenir, mobilisables par vagues successives, dans une logique d’appels à projets pour amorcer la création de cours et de cursus numériques de haute qualité
  • convention M.E.S.R./Caisse des dépôts et consignations sur les campus d’@venir avec un volet dédié au développement du numérique

Comme l’a souligné la ministre "la révolution numérique est en marche. Elle est à la fois une chance et un défi pour une Université en mouvement. Une chance, celle de repenser l’élaboration et la transmission des savoirs, de manière interactive, en mettant les étudiants d’aujourd’hui et de demain au cœur du projet pédagogique de l’enseignement supérieur. Un défi, celui de construire une université performante, innovante, moderne et ouverte sur le monde."

Posté par pcassuto à 16:52 - - Permalien [#]
Tags :


Statistiques, bilans et études relatifs aux personnels BIATSS

http://cache.media.enseignementsup-recherche.gouv.fr/image/Global/94/1/logo_184941.jpgStatistiques, bilans et études relatifs aux personnels ingénieurs, administratifs, techniques, sociaux et de santé et des bibliothèques (B.I.A.T.S.S.)
Toute l’information statistique disponible sur les personnels ingénieurs, administratifs, techniques, sociaux et de santé et des bibliothèques (B.I.A.T.S.S.) exerçant dans les différentes structures de l’enseignement supérieur, voire de l’éducation nationale : répartition des effectifs, évolution de carrière, études détaillées des métiers...
Répartition des effectifs des personnels ingénieurs, administratifs, techniques, sociaux et de santé et des bibliothèques (B.I.A.T.S.S.)
Les personnels des filières administratives, technique, sociale, de santé et des bibliothèques (B.I.A.T.S.S.), sont 132 000 au service de l’éducation nationale et de l’enseignement supérieur.
La filière administrative représente 49% de cet effectif, traduisant ainsi l’ampleur des fonctions de pilotage et de gestion des ressources humaines qui incombent aux deux ministères de tutelle. La filière I.T.R.F. arrive en deuxième position avec 36% suivi des filières médico-sociale, bibliothèque et ouvrière avec respectivement 9%, 5% et 1%.
Ces personnels exercent leurs fonctions dans le cadre de la mission enseignement scolaire pour 53% d’entre-eux, dans celui de la mission recherche et enseignement supérieur pour 43% d’entre-eux et dans celui d’autres missions relevant d’autres ministères de tutelle (jeunesse et sports, culture, ...) pour 4% d’entre-eux.

Posté par pcassuto à 16:39 - - Permalien [#]
Tags :

Osons parler du service proposé aux étudiants en France

http://blog.educpros.fr/isabelle-barth/files/2013/05/isabelle-barth_1.jpgBlog Educpros d'Isabelle Barth. Immatériel, non stockable, se consommant quand il se produit, et évaluable uniquement lorsque la prestation est terminée, l’enseignement entre dans la catégorie des services. Toute l’analyse critique que j’ai pu faire du service en France peut (et doit) donc s’appliquer à l’enseignement supérieur.
Les structures  (bâtiment, matériel mis à disposition) et les personnes, particulièrement les personnes « au contact » dont j’ai déjà parlé, permettent d’évaluer a priori la qualité du service et donc de la formation que l’étudiant recherche. Elles vont permettre de tenir la promesse faite et donc d’éviter toute déception. Suite...

Posté par pcassuto à 00:41 - - Permalien [#]

Oui aux filières sélectives à l’université

http://jeanlucvayssiere.fr/wp-content/themes/gray-white-black/images/jlv.jpgBlog Educpros de Jean-Luc Vayssière. Interrogé récemment par un journaliste du Monde sur la concurrence entre les écoles et les universités et sur le rôle de la sélection, j’ai eu l’occasion de revenir sur le chemin restant à parcourir dans le domaine de la réforme du premier cycle des études supérieures. Ce débat sur la sélection est en train d’émerger largement ; il a mobilisé et partagé les étudiants élus lors du dernier conseil d’administration de l’UVSQ.
Comme certains collègues ont contribué à le montrer depuis 2007, le point de blocage principal des études supérieures dans notre pays se situe à l’articulation entre le secondaire et le supérieur, où le système repose sur une série d’inégalités entre filières. Sur ce point central, on ne peut noter aucune avancée sérieuse dans les débats des Assises de l’enseignement supérieur, ni dans la nouvelle loi. Suite...

Posté par pcassuto à 00:34 - - Permalien [#]
Tags :

Exemple bitterois de la limite de l’autonomie des Universités

http://blog.educpros.fr/michelabherve/wp-content/themes/terrafirma_mabherve/terrafirma/images/a10.jpgBlog Educpros de Michel Abhervé. J’écris peu sur le fonctionnement des Universités, sans doute parce que je ne me sens pas totalement légitime pour le faire n’étant que professeur associé et pas enseignant chercheur. mais surtout parce que dans les blogs d’Educpros la production de Pierre Dubois couvre très largement le domaine, avec une pertinence que je ne me sens pas à même d’approcher. Je ne peux m’empêcher de le faire à propos de Béziers, tant l’épisode est  révélateur de la façon dont le Ministère en charge de l’enseignement supérieur conçoit l’autonomie des Universités, et ce  en forte continuité depuis le changement de majorité. Suite de l'article...

Posté par pcassuto à 00:27 - - Permalien [#]

Suppression des primes à l’apprentissage et justification en pure langue de bois

http://blog.educpros.fr/michelabherve/wp-content/themes/terrafirma_mabherve/terrafirma/images/a10.jpgBlog Educpros de Michel Abhervé. Comme cela avait été annoncé en juillet dernier, le projet de loi de finances 2014 prévoit la suppression des primes pour les employeurs d’apprentis, avec simplement un maintien de celles-ci pour les entreprises de moins de 10 salariés, concession faire suite à la montée des protestations dès l’annonce de cette mesure. Nul doute que cette mesure sera fortement débattue au Parlement car l’opposition ne manquera pas de montrer la contradiction entre cette décision et la volonté affirmée de développer l’apprentissage, surtout si, comme cela est à craindre, les prochains chiffres à paraître confirment la tendance à la baisse du nombre de contrats signés. Suite de l'article...

Posté par pcassuto à 00:22 - - Permalien [#]

Apprentissage : les chiffres du mois d’Août confirment les inquiétudes

http://blog.educpros.fr/michelabherve/wp-content/themes/terrafirma_mabherve/terrafirma/images/a10.jpgBlog Educpros de Michel Abhervé. Le Ministre a raison de ne pas attacher trop d’importance aux chiffres du nombre de contrats d’apprentissage signés  au premier semestre, où , vu la saisonnalité très forte autour du rythme de l’année scolaire, nous sommes dans un total peu significatif.
Par contre le démarrage de la saison 2013 2014 suscite de réelles inquiétudes. Nous l’avons vu avec des chiffres du mois de juillet, marqués par un léger recul (voir En juillet, la professionnalisation en nette progression, l’apprentissage en légère baisse), et cela est confirmé, et même accentué, avec les chiffres du mois d’août que la DARES vient de mettre en ligne. 20 047 contrats ont été signés, soit 15,52 % de mois qu’au mois d’août 2012, qui avait vu 23 730 contrats signés. Suite de l'article...

Posté par pcassuto à 00:16 - - Permalien [#]