http://www.cariforef-pdl.org/admin/telechargement_CARIFOREF/ficTelecharge_1/images_carif/bandeau_plateforme.jpgLe 9e congrès de l’Association des régions de France (ARF) s’est tenu à Nantes les 19 et 20 septembre. Ce fut l’occasion pour les Présidents de Région d’exprimer inquiétudes et souhaits en matière de finances, alors que les contrats de plans 2014 – 2020 ne sont pas encore signés. Tous attendent que les moyens accordés soient à la hauteur des ambitions de l’acte III de la décentralisation.
Marylise Lebranchu a annoncé le remplacement des 900 millions de Dotation générale de décentralisation formation professionnelle (DGD) par des ressources fiscales.    
Largement abordée : la question de l’apprentissage. Après l’annonce de la suppression de la dotation d’État finançant les maîtres d’apprentissage, puis la rectification de l’annonce par Marylise Lebranchu, ministre de la Réforme de l'État, de la Décentralisation et de la Fonction publique, les Présidents des Régions ont interrogé les moyens légaux de perception de la taxe professionnelle. Concernant les fonds européens, les Présidents relèvent des différences de traitement entre les régions.
Pour François de Rugy, député Europe écologie les verts de Loire-Atlantique, « La formation professionnelle est l’un des chantiers de la décentralisation [...] Les Régions doivent être clairement l’interlocuteur sur ces questions ». Quant à Alain Rousset, président de l’ARF, il réaffirme que le pilotage de la chaîne orientation-formation-emploi par les instances régionales est « non seulement légitime, mais évident ! [...] Les Régions qui s’étaient retroussé les manches continueront à le faire ».