http://orientation.blog.lemonde.fr/files/2012/07/G%C3%A9n%C3%A9ration-Y.jpgLes Y, ce sont aujourd'hui aussi bien des jeunes encore en formation que d’autres déjà dans la vie active et même parents, pour les plus âgés. Certains sont déjà bien installés dans la vie quand d’autres vivent dans la plus grande précarité. Beaucoup sont partis travailler à l’étranger. Une génération segmentée en fonction de classes sociales, de nationalités, de sexe ou d’âge. Tous différents ? Non, parce ce qui les rapproche, c’est une culture commune, qu’on retrouve partout dans le monde et dont le point commun essentiel est l’addiction à l’Internet. « Dans les démocraties, chaque génération est un peuple nouveau », disait Alexis de Tocqueville.
Génération why
Les Y savent aussi qu’ils vivront vieux, au-delà de 80 ans, et commencent parfois à penser à leur retraite dès le premier emploi. S’ils se marient ou vivent en couple, ils ont toujours en tête que leur engagement n’est pas forcément définitif – leurs parents leur ont souvent montré la voie. S’ils ont un emploi, ils sont conscients qu’ils peuvent le perdre à tout moment. Ils sont très conscients de la précarité de leur vie et travaillent pour essayer d’y échapper. Une précarité difficile à vivre, quand on a été désiré et choyé par sa famille. Suite de l'article...