30 août 2013

Trouver un OPBC

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQHMhC1Q7WAwFZKwl52j1RzSfpbVYx6mFvKO5y9hevi7UBeRhSL0-MXgi0Trouver un Organisme Prestataire de Bilan de Compétences
Un Organisme Prestataire de Bilan de Compétences (OPBC) est un prestataire de formation
qui a obtenu l’agrément d’Uniformation pour proposer des congés bilans de compétences. Ce prestataire s’est engagé à respecter la charte qualité d’Uniformation pour cette prestation.
Si vous êtes à la recherche d’un prestataire de congé bilan de compétences, vous devez choisir parmi l’un entre eux. Cela est une des conditions indispensable pour la prise en charge de
votre congé bilan par Uniformation.
Veuillez saisir votre code postal...

Posté par pcassuto à 23:54 - - Permalien [#]
Tags :


Comment sélectionner votre organisme de formation ?

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQHMhC1Q7WAwFZKwl52j1RzSfpbVYx6mFvKO5y9hevi7UBeRhSL0-MXgi0Plus de 45 000 organismes de formation proposent leurs services en France... Pour être sûr de faire le bon choix du prestataire extérieur qui vous accompagnera dans vos actions de formation, vous trouverez ci-dessous quelques recommandations.
Vérifiez que l’organisme de formation est déclaré et inscrit sur le portail officiel de l’État

  • Toute personne désirant intervenir sur le marché de la formation professionnelle continue doit être "déclarée".
  • Cette déclaration se matérialise par l'attribution d'un numéro de déclaration d’activité.
  • De plus, depuis 2012, les prestataires ont une obligation d'inscription auprès des service de l’État pour être publié comme étant un prestataire de formation reconnu comme tel.

Recherchez l'organisme de formation qui vous convient
Selon vos besoins, vous allez être transféré du site d'Uniformation vers un autre site institutionnel. Quelque soit le site utilisé, avant de retenir un prestataire, n'oubliez pas de lui demander s'il possède un numéro de déclaration d'activité par la Préfecture de Région. Enfin, voici un questionnaire qui peut vous permettre de vous poser les bonnes interrogations pour sélectionner ce prestataire.
Pour compléter votre information :

0908FCUV1

Les formations continues universitaires
Vous recherchez des formations dans l'animation, le social et la santé

Vous recherchez des formations courtes, menant à une qualification ou un diplôme :

0908intercarifV4

www.intercarif.org

0908orientation&formatV3

www.orientation-formation.fr

Pour compléter votre information :

0908citemetiersV1

Cité des métiers la Villette

0908MIFEV3

Les Mifes

Localisations des Mifes

0908maisinemploi

Les Maison de l’emploi

Annuaire des maisons de l’emploi

0908servicepublicV3

Le service public de la formation

Dafco

Localisation des Gretas

 

Posté par pcassuto à 23:50 - - Permalien [#]
Tags :

L’alternance : opportunités et exigences

http://www.agefiph.fr/extension/agefiph_design/design/agefiph_design/images/logo-agefiph.gifConjuguant enseignement théorique et expérience sur le terrain, les formations en alternance sont souvent synonymes d’insertion professionnelle réussie pour les personnes handicapées. Si elles présentent de vraies opportunités, ce sont aussi des filières exigeantes : mode d’emploi.
1. Les avantages de l’alternance

L’alternance présente un intérêt majeur pour une personne handicapée. Elle peut en effet vous permettre de construire un parcours vers l’emploi adapté à votre situation de handicap, ainsi qu’une entrée (ou une reconversion) progressive dans le monde professionnel.
Vers un emploi durable
L’alternance vous permet d’acquérir des compétences à la fois théoriques et pratiques ; c’est-à-dire une expérience professionnelle et un diplôme (ou certificat équivalent) reconnus sur le marché du travail et recherchés par les recruteurs. L’alternance vous donne aussi de sérieuses chances d’être embauché au sein de l’entreprise formatrice et de conclure un contrat de travail durable adapté à votre situation.
Un accompagnement personnalisé
Un tuteur est désigné au sein de l’entreprise pour accompagner chaque personne en contrat d’alternance. Son rôle : établir un contact direct entre vous et votre environnement professionnel, faciliter l’intégration dans l’entreprise et la prise en compte de votre handicap.
Les mêmes droits qu’un contrat de travail classique
En termes juridiques, les contrats d’alternance vous ouvrent les mêmes droits qu’un contrat classique : cotisation à une caisse de retraite, congés payés, éventuellement mutuelle… Bien entendu, une rémunération vous est versée. Celle-ci est déterminée selon votre âge et votre expérience, et peut aller de 25 à 80% du Smic.
Les aides de l’Agefiph
La signature d’un contrat d’alternance peut vous permettre de bénéficier des aides financières et services de l’Agefiph.
Notamment :

  • Le financement de l’intervention de spécialistes, d’expertises ou de techniques de compensation en centre de formation ou en entreprise
  • Le versement d’une prime à l’employeur et à la personne handicapée lors de la signature du contrat.
  • Voir le détail de l’aide à l’apprentissage  

Professionnalisation ou apprentissage ?
Une formation en alternance peut donner lieu à la signature d’un contrat de professionnalisation ou d’apprentissage.
Le contrat de professionnalisation  s’adresse aux personnes handicapées sans limite d’âge, il est d’une durée maximum de 24 mois. Le temps consacré à la formation est compris entre 15% et 25% de la durée totale du contrat, sans pouvoir être inférieure à 150 heures.
Le contrat d’apprentissage  est possible pour les personnes handicapées sans limite d’âge. Par ailleurs, la durée du contrat peut être portée à 4 ans. Le temps consacré à la formation est compris entre 25 et 50% de la durée du contrat.
Le choix du contrat va déprendre de votre projet professionnel. L’apprentissage est le plus souvent choisi par des personnes souhaitant obtenir un diplôme. Le contrat de professionnalisation ne vise pas forcement l’obtention d’un diplôme, souvent d’une durée plus courte, il offre la possibilité de se former uniquement sur un aspect d’un métier.

Posté par pcassuto à 23:36 - - Permalien [#]
Tags :

Alternance, Contrats de génération, Emplois d’avenir, l’Agefiph propose de nouvelles aides

http://www.agefiph.fr/extension/agefiph_design/design/agefiph_design/images/logo-agefiph.gifAlternance, Contrats de génération, Emplois d’avenir, l’Agefiph propose de nouvelles aides
Aides à l’alternance
L’Agefiph met en place un Plan alternance afin de donner un nouvel élan aux contrats d’apprentissage et de professionnalisation, leviers puissants de qualification et d’accès à l’emploi des personnes handicapées. Toutes les aides (employeurs et personnes handicapées) sont revues à la hausse.
Emplois d’avenir et contrats de génération
L’Agefiph s’attache à accroître les chances d’accès des personnes handicapées et de leurs employeurs aux mesures gouvernementales mises en place sur les emplois d’avenir et les contrats de génération.
    * Les emplois d’avenir : une aide dégressive (40% du Smic la première année, 20% l’année suivante) aux employeurs du secteur marchand permet d’accompagner l’objectif d’insertion professionnelle et de formation des jeunes peu qualifiés.
    * Les contrats de génération : l’Agefiph favorise le maintien dans l’emploi des seniors handicapés par l’attribution d’une aide spécifique (4 000€) et accompagner l’insertion durable des jeunes handicapés (formation, tutorat).
> Voir les toutes les aides et services Agefiph pour recruter.

Posté par pcassuto à 23:27 - - Permalien [#]
Tags :

Pôle emploi spectacle

http://www.pole-emploi.fr/__cache__/image/site/interpe/logo-pole-emploi.gif%5B139x90%5D.pngLes informations pratiques et utiles (sur les allocations, les annexes 8 et 10...).
Les allocations versées aux intermittents du spectacle.
Critères d'admission à l'annexe 8 ou l'annexe 10 : l'exercice d'un métier, un volume d'activité dans une période de référence
Vous pouvez bénéficier de l'allocation d'aide au retour à l'emploi (ARE) si vous avez travaillé 507 heures au cours des 319 jours (10 mois et demi) précédant votre dernière fin du contrat de travail pour les artistes, ou 304 jours (10 mois) pour les ouvriers et techniciens...
Le fonds de professionnalisation et de solidarité.
Fonds d’Etat créé le 1er avril 2007, le fonds de professionnalisation constitue une réponse pérenne aux difficultés financières et sociale des artistes et techniciens du spectacle fragilisés dans leur parcours professionnel...
Le fichier Pôle emploi spectacle : qu'en retenir ?
Le Fichier Pôle emploi spectacle (connu sous le nom d'ISA), c'est quoi ?
C'est une base de données qui permet aux employeurs de recruter rapidement des artistes ou  techniciens du spectacle par une recherche multicritères (métier, sexe, âge, et dans certains cars, mensurations). C'est la plus grande base de profils du secteur du spectacle.
Questions-réponses sur la mise en place du numéro d’objet.
La mise en place de ce numéro est liée à la clarification engagée dans le cadre de la négociation collective des champs conventionnels et des conditions d'emploi des artistes et des techniciens. Cette mise en place a eu en 2008 pour but d’opérer un rapprochement administratif entre les employeurs et les salariés d’un même spectacle, manifestation ou production.
Les emplois d'ouvriers et techniciens de l'annexe 8.
Quand votre activité économique principale fait de vous un professionnel du spectacle ou de l'audiovisuel, vous pouvez rédiger des contrats d'intermittence du spectacle.  Pour être en règle avec la loi, et pour que vos salariés fassent valoir leurs droits aux allocations-chômage, vous devez vérifier que les contrats de travail mentionnent des emplois référencés dans les nouvelles listes - que vous pouvez télécharger.  Vous devez utiliser la liste qui correspond au code NAF et à l'activité de votre structure...
Employeur d'intermittents du spectacle.
Important : vous n'êtes pas concerné par le transfert du recouvrement des cotisations Assurance chômage et AGS au réseau des Urssaf...

Posté par pcassuto à 23:20 - - Permalien [#]


Du CAP au Master pensez à l’alternance

http://www.pole-emploi.fr/__cache__/image/site/interpe/logo-pole-emploi.gif%5B139x90%5D.pngPasser par des contrats d’apprentissage ou de professionnalisation pour intégrer de nouveaux effectifs dans l’entreprise est une pratique en pleine expansion et n’est pas réservée aux jeunes sans qualification !
Longtemps vue comme une voie de formation destinée aux moins de 26 ans, non diplômés ou se préparant à des métiers manuels, l’alternance est, en réalité, une réponse aux problématiques actuelles des recruteurs. Pôle emploi contribue au recrutement de salariés en alternance en guidant les responsables RH dans l’identification des candidats et des organismes ou centres de formation adaptés. Depuis l’année dernière, de nouvelles aides se sont ouvertes : une raison de plus pour envisager le recrutement via l’alternance !
Une solution pour embaucher et fidéliser les jeunes
Les contrats d’apprentissage, allant de 1 à 3 ans selon le titre préparé, permettent à l’employeur de s’assurer que le futur diplômé, en plus des connaissances théoriques, assimilera les impératifs de son poste et, dans le même temps, la culture de l’entreprise. Ils  viennent combler le fossé potentiel, entre les établissements d’enseignement et le monde de l’entreprise. L’embauche d’apprentis, entre 16 et 25 ans, est bien connue des recruteurs du BTP, des artisans, des entrepreneurs de l’agriculture ou de la restauration. Mais de nos jours, toutes les filières professionnelles sont concernées et près de 4 apprentis sur 10 le sont dans le domaine des services. A titre d’exemple, La Poste recrute des conseillers bancaires en alternance et GDF Suez accueille chaque année plus de 2 000 jeunes dans ce cas, via un système de tutorat.
Une voie de recrutement à tout âge et tout niveau
Les contrats de professionnalisation concernent non seulement les jeunes, mais tous les demandeurs d’emploi. Les recruteurs confrontés à la difficulté de trouver des candidats peuvent ainsi cibler des personnes ayant déjà une expérience professionnelle sans le diplôme correspondant, motivées par le souhait de compléter leur formation ou de se reconvertir. L’alternance permet aussi bien d’embaucher des ouvriers qualifiés que des futurs attachés commerciaux, de niveau licence, ou des ingénieurs en informatique, en CDD ou en CDI… La formation est incluse dans le temps de travail et assurée par un organisme externe ou par l’entreprise elle-même, ce qui garantit la transmission directe des savoir-faire au nouveau salarié.
Les conseillers Entreprises de Pôle emploi comme guides
Le développement de l’alternance dans le tertiaire ou pour des formations au-delà de Bac+2 étant relativement récent, certains employeurs ne sont pas encore familiers avec les contrats d’apprentissage ou de professionnalisation. Un autre frein au recours à l’alternance réside dans le manque d’organismes de formation à proximité de l’entreprise ou la difficulté à identifier les bons prestataires. Pour toutes ces questions, les conseillers dédiés aux entreprises dans les agences locales de Pôle emploi peuvent aider les chefs d’entreprise à trouver des solutions, en partenariat avec leur OPCA* le cas échéant. En outre, Pôle emploi promeut depuis plusieurs années l’alternance, via des campagnes d’information et des forums, auprès des jeunes demandeurs d’emploi, notamment dans les métiers qui ne les attirent pas spontanément, afin de susciter de nouvelles candidatures.
Plus d’information sur l’alternance sur www.pole-emploi.fr ou au 39.95.
* Organisme paritaire collecteur agréé : structure associative à gestion paritaire qui collecte les contributions financières des entreprises qui relèvent de son champ d'application dans le cadre du financement de la formation professionnelle continue des salariés des entreprises de droit privé.

Posté par pcassuto à 23:07 - - Permalien [#]

Le montant de votre Allocation d’aide au Retour à l’Emploi (ARE)

http://www.pole-emploi.fr/__cache__/image/site/interpe/logo-pole-emploi.gif%5B139x90%5D.pngL’Allocation d’aide au Retour à l’Emploi (ARE) est calculée à partir de vos anciens salaires, y compris les primes. Seuls les salaires soumis aux contributions de Pôle emploi sont retenus. Simulez vos droits à l'allocation d'aide au retour à l'emploi.
Le montant de l’allocation varie selon le montant des salaires perçus antérieurement, les modes d’activité (activité à temps plein, à temps partiel) ainsi que la perception d’une pension d’invalidité 2ème ou 3ème catégorie.
Les rémunérations prises en compte
Dans l'établissement de votre allocation d'aide au retour à l'emploi ARE, les rémunérations prises en compte sont les rémunérations brutes :

  • correspondant à votre rémunération habituelle, y compris les primes ;
  • soumises aux contributions de Pôle emploi ;
  • perçues au cours de la période référence  calcul (voir ci-dessous).

Les indemnités liées à la perte de votre emploi - telles que les indemnités de licenciement et les indemnités compensatrices de congés payés - ne sont pas intégrées.
Les rémunérations liées à des heures de travail effectuées au-delà de 260 heures par mois ne sont pas comptabilisées. Suite...

Posté par pcassuto à 23:01 - - Permalien [#]

Le contrat de génération - Pôle Emploi

http://www.pole-emploi.fr/__cache__/image/site/interpe/logo-pole-emploi.gif%5B139x90%5D.pngRetrouvez les modalités d'application du contrat de génération créé par le gouvernement.
Le contrat de génération pour les entreprises de moins de 50 salariés
Les entreprises de moins de 50 salariés ont accès à une aide financière sans l’obligation de négociation préalable pour leurs recrutements réalisés dès le 1er janvier 2013 si respect des conditions décrites ci-dessous. Suite...
Le contrat de génération pour les entreprises dont l’effectif est compris entre 50 et moins de 300 salariés.
L’aide prévue dans le contrat de génération est subordonnée à une négociation préalable au sein de l’entreprise ou de la branche à laquelle appartient l’entreprise. Suite...
Le contrat de génération pour les entreprises de plus de 300 salariés.
Les entreprises de 300 salariés et plus sont tenues, sous peine de sanctions financières, à négocier un accord collectif ou à définir un plan d’actions comprenant des objectifs chiffrés d'emplois de jeunes et de seniors. Suite...
Faites votre demande d’aide en ligne pour le contrat de génération.
Si vous remplissez les conditions pour bénéficier de l’aide prévue dans le cadre du contrat de génération, vous pouvez faire votre demande en ligne sur pole-emploi.fr. Suite...

Posté par pcassuto à 22:57 - - Permalien [#]
Tags :

Opcalia crée le Fonds de dotation "Cap Alternance" pour mieux promouvoir et valoriser l’alternance

http://www.opcalia.com/fileadmin/user_upload/COUV_NAT/Visuel_plaquette_CAP-ALTERNANCE_350.pngAlors que l’insertion professionnelle des jeunes est le chantier prioritaire de l’emploi en France, le Fonds de dotation « Cap Alternance », créé à l’initiative d’Opcalia, a pour but de valoriser et promouvoir la formation en alternance, contrats de professionnalisation et contrats d’apprentissage.
Parmi les initiatives qui seront portées par ce fonds de dotation, Opcalia va proposer à ses 100 000 entreprises adhérentes de participer, par le biais d’un dispositif de type crowdfunding (financement participatif), à l’aventure du skipper professionnel Marc Thiercelin.
Objectif ? Etre sur la ligne de départ de la prochaine édition de la Route du Rhum, en novembre 2014, à bord du trimaran « Cap Alternance », un géant des mers de 32 mètres qui sera mis à l’eau grâce au concours d’entreprises françaises et de jeunes en alternance.

Rendez-vous sur : www.capalternance.fr

En savoir plus
Point Presse : jeudi 29 août 2013 à 10h30
Salle du Club de la Presse / (face à la tente Plénière) / Université du Medef / Campus HEC / Invitation
Téléchargez  :
- la plaquette de présentation
- le communiqué de presse
- la fiche sur l'alternance
- la fiche sur Marc Thiercelin
- la fiche sur le trimaran.

Posté par pcassuto à 22:46 - - Permalien [#]
Tags :

Expérimentation du DIF couplé à une période de professionnalisation

http://www.fpspp.org/portail/resource/filecenter/document/042-00000t-00c/logo-fpspp-moyen.jpgAppel à Projets du FPSPP - Publication d'un nouvel appel à projets dans le cadre de l’annexe financière 2013: DIF PP.
Actions de qualification et de requalification des salariés et des demandeurs d’emploi - Article 3.2
Convention-cadre 2013-2015.
Date de lancement de l’Appel à projets :
23 juillet 2013
Date limite de dépôt des candidatures :
31 octobre 2013
A l’attention du Directeur Général du FPSPP
11 rue Scribe - 75009 PARIS
1 exemplaire original (Daté, signé par la Présidence paritaire, revêtu du cachet de l’OPCA) + Un envoi électronique aux adresses suivantes : projets.FPSPP@fpspp.org.
1 – Eléments de contextualisation
Les organisations représentatives d’employeurs et de salariés signataires de l’ANI du 7 janvier 2009 l’affirment au sein du préambule : « La formation tout au long de la vie professionnelle contribue à renforcer la compétitivité et la capacité de développement des entreprises et constitue un élément déterminant de la sécurisation des parcours professionnels et de la promotion sociale des salariés. Elle nécessite un investissement de la Nation auquel les partenaires sociaux contribuent par la définition d’objectifs clairs, des financements appropriés et la mise en oe oeuvre de dispositifs qu’ils créent, gèrent et adaptent aux évolutions des métiers et des secteurs d’activité ainsi qu’aux besoins et aux aspirations des salariés et des entreprises.
La mise en oe oeuvre de l’accord national interprofessionnel du 5 décembre 2003 relatif à l’accès des salariés à la formation tout au long de la vie professionnelle a permis […] de donner une nouvelle impulsion aux dispositions et dispositifs conventionnels, notamment en augmentant sensiblement le taux d’accès des salariés à la formation, en améliorant l’égalité d’accès à la formation, en diffusant les principes de professionnalisation et en développant l’initiative du salarié. »
L’ANI du 7 janvier 2009 s’inscrit dans le prolongement de l’ANI sur la modernisation du marché du travail du 11 janvier 2008 dont il vise à poursuivre et amplifier la dynamique. Un des souhaits affichés des signataires est de renforcer la démarche d’initiative individuelle. « Chaque salarié doit pouvoir être acteur de son évolution professionnelle et chaque entreprise doit pouvoir mettre en oe oeuvre les moyens adaptés à ses besoins en matière de développement ou d’adaptation à son environnement économique et à sa politique de ressources humaines.
Mobiliser un parcours associant droit individuel à la formation, dispositif d’initiative individuelle reposant sur la base d’une co-construction entre le salarié et l’entreprise et période de professionnalisation contribue à la fois au positionnement de l’individu acteur de son parcours et de son évolution professionnelle par la visée certifiante de l’action de formation réalisée. L’accord du 3 octobre 2012 portant sur l’affectation des ressources du FPSPP concrétise cette ambition : « Afin de favoriser le maintien dans l’emploi des salariés sous contrat à durée indéterminée, la période de professionnalisation, articulée avec le droit individuel à la formation, sera mobilisée pour permettre à son bénéficiaire d’acquérir une qualification professionnelle. »
2 – Eléments de cadrage et finalités de l'Appel à Projets
Cet Appel à projets s’inscrit dans la Convention-Cadre entre le Fonds Paritaire de Sécurisation des Parcours Professionnels et l’État 2013-2015 et son annexe financière prévisionnelle pour 2013. Il est une des réponses à l’article 3.2 visant «l’évolution et le maintien dans l’emploi des salariés les plus fragiles». Les organisations syndicales d’employeurs et de salariés, et l’État conviennent « de renforcer les politiques en faveur de la qualification et de la requalification des salariés pour lesquels un plus large accès à la formation renforce le maintien ou l’évolution dans l’emploi, notamment au sein des PME et des TPE.
La formation professionnelle doit en effet concourir à l’objectif pour chaque salarié de disposer et d’actualiser un socle de connaissances et de compétences favorisant son évolution professionnelle et de progresser d’au moins un niveau de qualification au cours de sa vie professionnelle ». L’objectif du FPSPP au travers de cet Appel à projets est de contribuer au financement d’actions de formation certifiantes dans le cadre de la mobilisation du DIF complétée par une période de professionnalisation. L’appel à Projets vise à accompagner et sécuriser le parcours professionnel du salarié par la mise en oeuvre d’une formation certifiante et soutenir l’initiative et l’investissement du salarié dans la formation par l’utilisation de son compteur DIF.
La maquette financière définie pour cet Appel à projets est de 20 000 000 euros.
Télécharger l'Appel à Projets du FPSPP - Publication d'un nouvel appel à projets dans le cadre de l’annexe financière 2013: DIF PP.

Posté par pcassuto à 22:39 - - Permalien [#]
Tags : ,