14 août 2013

Publication des rapports d'évaluation de la campagne 2012-2013 (vague D)

http://www.aeres-evaluation.fr/extension/aeres_ext/design/aeres/images/css/logo.pngLa publication des rapports d’évaluation des entités de recherche, des formations et des diplômes évalués en 2012-2013 (vague D) a débuté le 29 juillet 2013 . La mise en ligne de ces rapports s’effectue de façon continue et s'achèvera en septembre.
S’agissant des évaluations des formations, l’AERES publie :
- un rapport par mention de master,
- un rapport par mention de licence,
- un rapport par spécialité de licence professionnelle,
- un rapport par école doctorale.
S'agissant des évaluations des entités de recherche, les rapports sont rattachés sur le site aux fiches de leur(s) établissement(s) principal et secondaire(s).
Concernant les rapports des établissements/organismes évalués, leur mise en ligne a démarré en juin dernier.

Posté par pcassuto à 00:50 - - Permalien [#]


Visite du secrétaire exécutif de l’ANAQ-SUP

http://www.aeres-evaluation.fr/var/aeres/storage/images/media/images/jmg_0098-0552/309352-1-fre-FR/JMG_0098-055_medium.jpgDans le cadre de la préparation d’un accord de coopération entre l’AERES et l’Autorité nationale d’assurance qualité de l’enseignement supérieur au Sénégal (ANAQ-SUP), le Professeur Papa GUEYE, secrétaire exécutif de l’ANAQ-SUP, a effectué une visite d’étude à l’AERES les 17 et 18 juin 2013. A cette occasion, il a répondu à nos questions :
Quel était l’objet de votre visite à l’AERES ?
Il s’agissait d’une visite d’étude pour comprendre l’organisation et le fonctionnement de l’AERES. Les différents échanges, très enrichissants, avec la direction et des responsables administratifs et scientifiques de l’Agence m’ont permis de m’imprégner de ses activités et de la manière dont elle est gérée sur les plans administratif et scientifique. En parallèle, nous avons préparé avec Patricia Pol, responsable de la Mission affaires européennes et internationales de l’AERES, un projet d’accord de coopération entre l’ANAQ-SUP et l’AERES. Ce projet a pour objectif :

  • d’organiser une visite scientifique à l’AERES de personnalités et de techniciens de l’ANAQ-SUP ;
  • d’échanger des experts de l’AERES afin qu’ils participent à des évaluations et des ateliers de formation de l’ANAQ-SUP ;
  • d’évaluer ensemble des formations délocalisées d’établissements français au Sénégal.

Récemment créée, quelles sont les missions de l’ANAQ-SUP ?
« L’Autorité nationale d’assurance qualité de l’enseignement supérieur a été créée par décret n°2012837 du 7 août 2012, sous la tutelle du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche sénégalais. Cette création s’inscrit dans le cadre des réformes entreprises par le gouvernement à la suite de plusieurs études ayant démontré que la qualité et l’efficacité de l’enseignement supérieur sénégalais baissaient d’année en année. Dans ce contexte, l’ANAQ-SUP a pour mission de contribuer à assurer la qualité du système d’enseignement supérieur sénégalais, de ses institutions et de ses filières de formation. A ce titre, elle est chargée :

  • d’évaluer les établissements d’enseignement supérieur et les programmes de formation ;
  • d’accompagner les établissements dans le développement et la mise en œuvre de leur procédure interne d’assurance qualité et d’autoévaluation ;
  • de donner un avis technique au ministère sur les demandes d’accréditation et d’habilitation des établissements publics et privés.

A l’issue de la concertation nationale sur l’enseignement et la recherche qui s’est tenue en avril 2013, il a été décidé d’élargir les missions de l’ANAQ-SUP à la recherche et à l’innovation. L’Autorité évaluera désormais les unités de recherche après modification de son décret de création et de son organigramme.
Quelle organisation l’ANAQ-SUP a-t-elle mise en place ?
« L’ANAQ-SUP est dotée d’une autonomie financière. La gouvernance repose sur : un conseil d’administration qui contrôle le budget et supervise les activités, en conformité avec la politique gouvernementale (12 membres institutionnels) ; un conseil scientifique responsable du programme académique scientifique et technique de l’Autorité (7 conseillers) ; un secrétariat exécutif qui assure la direction de l’Autorité (14 agents). D’un point de vue méthodologique, l’ANAQ-SUP a élaboré deux référentiels et deux guides d’évaluation : un référentiel pour l’évaluation des établissements, un référentiel pour l’évaluation des programmes de formation, un guide d’autoévaluation des établissements et un guide d’évaluation externe. L’ANAQ-SUP produit chaque année un rapport sur ses activités d’évaluation, remis au Ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche et mis à la disposition du public.

Posté par pcassuto à 00:49 - - Permalien [#]

Bénin – Formation sur l’évaluation des activités et structures de recherche

http://www.aeres-evaluation.fr/extension/aeres_ext/design/aeres/images/css/logo.pngDans le cadre de l’appui de la coopération française au pilotage et à la gouvernance de la recherche scientifique au Bénin, Pierre Glaudes, directeur de la section des unités de recherche de l’AERES, a animé un atelier de formation sur l’évaluation de la recherche, à Possotomé du 26 au 28 juin derniers.
Piloté par la Direction nationale de la recherche scientifique et technologique (DNRST) du Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique et l’ Institut français du Bénin, l’atelier avait pour objectif de former aux principes, méthodologies et outils de l’évaluation des activités et des entités de recherche.
Cet atelier qui a réuni une vingtaine de participants a permis de partager l’expérience française, l’expertise de l’AERES et les standards internationaux en la matière et de réfléchir à une méthodologie propre au contexte scientifique béninois.

Posté par pcassuto à 00:47 - - Permalien [#]

L'application PELICAN

http://www.aeres-evaluation.fr/var/aeres/storage/images/media/images/image1/309468-1-fre-FR/Image1_medium.pngL'application PELICAN, plateforme unique de dépôt pour l’évaluation et la contractualisation des établissements d’enseignement supérieur et de recherche, est ouverte depuis le 16 juillet 2013. Ainsi, les structures concernées par la campagne d'évaluation 2013-2014 (vague E) peuvent procéder au dépôt de leurs dossiers d'évaluation jusqu'au 15 octobre 2013. Pour accompagner les établissements, l'AERES a organisé, avec le ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche, deux réunions de présentation de PEliCan les 8 et 12 juillet 2013. Plus de 100 participants ont ainsi été formés aux principales fonctionnalités du portail. Accès à PEliCan.
VAGUE E – Présentation PEliCan
Pour préparer le dépôt des dossiers d’évaluation, une formation sur l’application PEliCan est organisée pour les établissements concernés par la vague E, les 8 et 12 juillet 2013 à l’AERES.
Cette demi-journée s’articule autour :

  • d’une présentation générale sur le processus de dépôt et l’organisation ;
  • d’une démonstration pratique, de la création du dépôt jusqu’à sa validation ;
  • d’une discussion (questions/réponses) sur les aspects techniques et fonctionnels.

L’ouverture de l’application est prévue courant juillet.
En savoir plus sur Pélican :
Mise en œuvre par le Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche et l’Agence d’évaluation de la recherche et de l’enseignement supérieur, PEliCan est une application commune aux différents acteurs de l'évaluation et de la contractualisation : ministère, AERES, établissements d’enseignement supérieur, organismes de recherche. Elle est destinée à collecter de manière centralisée et en un lieu unique, puis à rendre accessibles, les informations sur les établissements, les structures de recherche et les formations qui sont nécessaires au déroulement de ces processus d’évaluation et de contractualisation. Accéder au site internet de l’application : https://www.collecte.evaluation-contractualisation.fr.

Posté par pcassuto à 00:46 - - Permalien [#]

1ère conférence euro-arabe sur l’enseignement supérieur

http://www.aeres-evaluation.fr/var/aeres/storage/images/media/images/07-06-2013-14-46-18/308436-1-fre-FR/07-06-2013-14-46-18_medium.pngPlus de 200 participants, représentant 150 universités européennes et arabes, se sont réunis à la conférence euro-arabe sur l’enseignement supérieur, les 30-31 mai 2013, à l’université de Barcelone (Espagne). Organisée par l’université, l'association des universités européennes (EUA) et l'association des universités arabes (AUA), cette rencontre a rassemblé pour la première fois les deux associations et leurs membres respectifs. Membre associé de l’EUA et mettant son expertise au service de ces deux régions, l’AERES a participé à l’évènement. Patricia Pol, responsable des affaires européennes et internationales de l’AERES, est ainsi intervenue sur le processus de Bologne, fer de lance du système d’assurance qualité de l’espace européen de l’enseignement supérieur. L’objectif de la conférence était de promouvoir un dialogue durable, une compréhension mutuelle et un échange accru entre les universités arabes et européennes. Les principaux thèmes de la journée ont porté sur :

  • la comparaison et l’équivalence des systèmes d’enseignement supérieur, illustrées par le processus de Bologne ;
  • l’employabilité : perspectives culturelles, sociales et économiques ;
  • la formation en recherche et l’enseignement doctoral ;
  • l’internationalisation de l’enseignement supérieur.

Pour cette première édition, l’importance de la qualité et la nécessaire coopération entre les systèmes d’assurance qualité européens et arabes ont été soulignées lors des discussions.
Zoom sur l’activité de l’AERES dans les pays Arabes :

  • Participation de l’AERES à des programmes européens :

- « Toward Lebanese Quality Assurance Agency » (Liban) : le programme Tempus TLQAA a pour objectif de réfléchir à un modèle de garantie de la qualité pour l’enseignement supérieur libanais. Les résultats du projet, qui s’achèvera en septembre 2013, seront utilisés pour la création de l’agence d’assurance qualité libanaise, inscrite dans une nouvelle loi en cours d’élaboration. > En savoir plus
- « Aqi-Umed » (Maghreb) : le projet, achevé en janvier 2013, avait pour objectif de contribuer au développement des pratiques de garantie de la qualité et d’évaluation dans les universités du Maghreb, par le partage d’expériences entre institutions du Nord et du Sud de la Méditerranée. > En savoir plus

  • Evaluations organisées par l’AERES :

- Evaluation en cours du plan national de l’Arabie saoudite pour la science, la technologie et l’innovation ;
- Evaluation à venir d’un master et d’un doctorat en archéologie de l’Université King Saoud (Arabie saoudite) ;
- Evaluation de licences de l’Université King Saoud (Arabie saoudite) en 2012 ;
- Evaluation institutionnelle de l’Université de Beyrouth (Liban) en 2009.
> Pour en savoir plus, consulter l’espace en ligne « Ouverture européenne et internationale » de l’AERES.

Posté par pcassuto à 00:43 - - Permalien [#]
Tags :


AERES - Rapport d'activité 2012

http://www.aeres-evaluation.fr/var/aeres/storage/images/media/images/couv-rap-long-20123/308223-1-fre-FR/Couv-RAP-LONG-2012.jpgEn 2012, l’AERES s’est consacrée à son cœur de métier tout en menant des réflexions sur l’évolution de ses méthodes. Ainsi, le rapport d’activité 2012 de l’AERES présente :

  • les principales évolutions de la politique d’évaluation de l’agence en 2012 ;
  • sa participation au débat national des Assises de l'enseignement supérieur et de la recherche et à la préparation du projet de Loi ;
  • les actions menées sur les scènes européenne et internationale ;
  • une synthèse des évaluations organisées par l'AERES au cours de la campagne 2011-2012 (vague C de contractualisation).

 Simplification du dossier d'évaluation et développement de l’autoévaluation
Attentive à la meilleure prise en compte des attentes des parties prenantes et des changements en cours au niveau de l’enseignement supérieur et de la recherche, l’AERES a fait évoluer ses pratiques évaluatives. Au cœur de ces changements figurent :

Et plus particulièrement :

  • pour les formations : la suppression de la note globale pour ne conserver qu’une notation multicritères, et la mise en place des entretiens « offre de formation » ;
  • pour les unités de recherche : la suppression de la note globale remplacée par une appréciation textuelle accompagnant une notation désormais uniquement multicritères ; l’abandon de la fiche individuelle et du calcul du taux de produisant ; l’adoption d’un nouveau référentiel d’évaluation qui étend les critères d’évaluation de 4 à 6 et développe une méthodologie spécifique d’évaluation de la pluri-inter- et transdisciplinarité ;
  • pour les établissements : la définition d’un nouveau référentiel d’évaluation externe fondé sur l’autoévaluation de l’établissement et l’élaboration d’un document « Repères pour l’autoévaluation ».

Renforcement du lien avec les Régions et avec les acteurs institutionnels
En 2012, l’AERES a développé la diffusion et la communication de son expertise et de ses pratiques au travers de :

  • travaux conduits avec les Régions : expérimentation, avec des régions pilotes, de la réalisation de synthèses régionales des évaluations et d’analyses plus spécifiques sur des thématiques particulières ;
  • la mise en place du groupe « Mikado » : installation d’un espace de concertation institutionnelle (représentants d’organismes de recherche, d’université, d’écoles) dont les premiers travaux ont été axés sur la question de l’évaluation des unités de recherche ;
  • la signature d’une convention avec la Commission des titres d’ingénieur (CTI) : définition d’un cadre de coopération pour trois ans afin de mener une réflexion et des actions communes pour simplifier et harmoniser les procédures, mutualiser les bonnes pratiques et promouvoir, au niveau européen et international, l’enseignement supérieur français ;
  • l’organisation d’évènements : accueil de la deuxième édition du forum des membres de l’ENQA (22-24 avril 2012), réseau européen des agences d’évaluation, portant sur l’impact de l’assurance qualité et l’indépendance des agences d’évaluation ; organisation d’un colloque sur « L’évaluation au service des formations : témoignages et partage de bonnes pratiques » (14-15 mars 2012).

Contributions aux Assises préalables au projet de Loi sur l’enseignement supérieur et la recherche

Invitée comme d’autres acteurs de l’enseignement supérieur et de la recherche, l’AERES a été auditionnée par le comité de pilotage des Assises et a remis plusieurs contributions qui ont visé à :

  • présenter des propositions d’amélioration pour chacun des trois thèmes identifiés pour la préparation des Assises, y compris concernant l’AERES elle-même ;
  • apporter des réponses à des interrogations ou à des affirmations lues ou entendues durant les travaux préparatoires des Assises, concernant l’AERES, ses origines, sa nature juridique, ses missions et son activité ;
  • contribuer aux échanges par la présentation d’ « Eléments et propositions pour un débat ».

En octobre 2012, les membres du conseil de l’AERES ont pris position au travers d’un document intitulé « L’évaluation, vecteur et signal de la qualité de la recherche et de l’enseignement supérieur ».

Critiquée lors de ce débat national, l’AERES a porté et réaffirmé, au sein de ses contributions, les principes qui fondent son action : une évaluation indépendante, transparente, impartiale, conduite par des pairs de manière collégiale, veillant à l’égalité de traitement entre les entités évaluées, liant formations, unités de recherche et établissements (« évaluation intégrée »), placée en priorité au service des entités évaluées et donnant toute sa place à leur autonomie.
Développement du rôle européen et international

En 2012, l’AERES a conforté et renforcé sa notoriété européenne et internationale en centrant son développement autour de trois axes principaux :

  • développer les évaluations à l'étranger ;
  • s’affirmer dans les débats européens et internationaux consacrés à la qualité de l’enseignement supérieur et de la recherche ;
  • mettre en œuvre un plan d’actions pour conduire des projets d’évaluation et de coopération internationaux s’inscrivant dans l’intégration à l’espace européen de l’enseignement supérieur et de la recherche et dans la construction des espaces Euro-Asie, Euro-Amérique Latine et Euro-Méditerranée.

Posté par pcassuto à 00:39 - - Permalien [#]

Retours d’expériences sur l’évaluation des établissements 2011-2012 (vague C)

http://www.aeres-evaluation.fr/extension/aeres_ext/design/aeres/images/css/logo.pngL’amélioration continue des processus d’évaluation de l’AERES fait partie intégrante de la méthodologie de l’évaluation externe organisée par l’Agence. Les retours d’expériences des principaux acteurs concernés en constituent le socle. Pour la campagne d’évaluation des établissements 2011-2012 (vague C), la section des établissements a, tout en adaptant la démarche mise en place pour la campagne 2010-2011 (vague B), organisé des retours d’expériences autour des axes d’amélioration suivants : la méthodologie de l’évaluation, l’outillage des experts et les relations AERES-établissement en amont et en aval de l’évaluation.
Ces retours d’expériences ont été effectués selon les modalités suivantes :

  • L’organisation de deux enquêtes de satisfaction, une auprès des établissements évalués et l'autre, pour la première fois, auprès des présidents de comités et des experts mobilisés ;
  • La réalisation d’une analyseà partir de l’exploitation conjointe :
    - des résultats des deux enquêtes précitées
    - des observations des présidents ou directeurs d’établissement en réponse au rapport d’évaluation de l’AERES ;
  • La concertation avec les acteurs au cours de rencontres réunissant respectivement les présidents et directeurs d’établissement et les présidents de comité de visite ayant conduit l’évaluation.

Sur plusieurs thèmes abordés, ces échanges ont conduit à des évolutions dès la campagne d’évaluation 2012-2013 (vague D), comme la structuration du rapport d'évaluation. D’autres thèmes relatifs aux procédures, au fonctionnement des comités d’experts et à la qualité des rapports d’évaluation font actuellement l’objet de réflexions complémentaires.
En outre, la mise en place de l’évaluation au niveau d’un « site », qui fait suite à la décision du Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche de prendre en compte les stratégies de coopérations territoriales dans la discussion contractuelle, devrait permettre de mieux répondre à la question des partenariats, thème majeur soulevé dans le cadre de la campagne 2011-2012 (vague C). Pour en savoir plus, téléchargez le « rapport synthétique des retours d’expériences de l’évaluation des établissements de la vague C ».

Posté par pcassuto à 00:35 - - Permalien [#]

Campagne d’évaluation 2013-2014 (vague E)

http://www.aeres-evaluation.fr/extension/aeres_ext/design/aeres/images/css/logo.pngDans le cadre de la campagne d’évaluation 2013-2014 (vague E) organisée par l’AERES, les quatre étapes clés à venir sont :
1ère ETAPE (au plus tard le 3 juin 2013) :

  • Dépôt des listes des entités de recherche, des formations (licences, licences professionnelles, masters) et des écoles doctorales à évaluer :
    - Envoi par l’établissement de la liste prévisionnelle des unités de recherche, des structures fédératives et des centres d’investigation clinique (à titre principal et secondaire), à : er@aeres-evaluation.fr
    - Envoi par l’établissement de la liste prévisionnelledes mentions de licence, qui font partie de l’offre de formation actuelle, à : li@aeres-evaluation.fr
    - Envoi par l’établissement de la liste prévisionnelle des spécialités de licence professionnelle, qui font partie de l’offre de formation actuelle, à : lp@aeres-evaluation.fr
    - Envoi par l’établissement de la liste prévisionnelledes mentions de master, qui font partie de l’offre de formation actuelle, à : ma@aeres-evaluation.fr
    - Envoi par l’établissement de la liste des écoles doctorales, en projet pour le prochain contrat, à : ed@aeres-evaluation.fr
  • Modalités d’accès aux applications (PELICAN, GED) : envoi par l’établissement d’une adresse mél générique à aide.pelican@collecte.evaluation-contractualisation.fr, qui servira d’identifiant de connexion, d’une part, pour le dépôt des dossiers d’évaluation sur la plateforme PELICAN, et d’autre part, pour la consultation des rapports du comité d’experts et le dépôt des observations de l’établissement sur l’application de gestion électronique de documents (GED) de l’AERES. Pour éviter les dépôts multiples de dossiers pour une même entité, les établissements ou organismes concernés par cette entité désignent l’un d’entre eux comme responsable du dépôt.

2ème ETAPE (juin-juillet) : Accès PELICAN

  • Envoi aux établissements des identifiants de connexion (login/mot de passe) à la plateforme PELICAN (à partir de mi juin)
  • Ouverture de la plateforme PELICAN (1ère quinzaine de juillet) : https://www.collecte.evaluation-contractualisation.fr
  • Présentation aux établissements des fonctionnalités de dépôt des dossiers dans l’outil PELICAN (1ère quinzaine de juillet). Les dates des deux séances de formation, organisées dans les locaux de l’AERES, seront confirmées ultérieurement pour les utilisateurs concernés.

3ème ETAPE (au plus tard le 15 octobre 2013)

Date limite de dépôt par l’établissement de l’ensemble des dossiers d’évaluation sur la plateforme PELICAN.

4ème ETAPE (à partir du 15 novembre 2013)

Les établissements pourront consulter les rapports d’évaluation des formations et des unités de recherche au fur et à mesure de leur mise à disposition dans l’application GED de l’AERES, afin d’y déposer leurs observations : https://ged.aeres-evaluation.fr.

Posté par pcassuto à 00:33 - - Permalien [#]

Loi sur l'enseignement supérieur et la recherche

http://www.aeres-evaluation.fr/extension/aeres_ext/design/aeres/images/css/logo.pngLoi sur l'enseignement supérieur et la recherche
La loi n° 2013-660 du 22 juillet 2013 relative à l'enseignement supérieur et à la recherche substitue le Haut conseil de l'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur (HCERES) à l'AERES. Cette disposition prendra effet à la date de publication du décret en Conseil d’Etat prévu à l’article L. 114-3-6 du code de la recherche.

Posté par pcassuto à 00:31 - - Permalien [#]

Réforme des bourses étudiantes : amélioration du dispositif en 2 étapes

http://cache.media.enseignementsup-recherche.gouv.fr/image/Bourses_-_aides_financieres/25/7/dossier-reforme-bourses_262257.124.jpgPlusieurs mesures en faveur des étudiants prendront effet dès la rentrée 2013 : revalorisation de 15% des bourses des étudiants issus de familles aux revenus les plus faibles, création de 55 000 bourses annuelles de 1 000 euros pour les étudiants des classes moyennes aux revenus modestes, création de 1 000 allocations nouvelles pour des jeunes en situation d’autonomie avérée, revalorisation de toutes les bourses pour préserver le pouvoir d’achat de tous les étudiants boursiers. Ces mesures seront prolongées et complétées à la rentrée 2014. Télécharger le dossier de presse : Réforme des bourses en format PDF.
La réforme des bourses étudiantes
Ce mardi 16 juillet, Geneviève Fioraso, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, a reçu les organisations représentatives étudiantes (l’UNEF, la FAGE, P.D.E. et le MET) et annoncé une réforme ambitieuse des bourses étudiantes. Celle-ci sera mise en œuvre en deux temps : une première série de mesures sera prise dès la rentrée 2013 au bénéfice des étudiants les plus en difficulté. Ces mesures seront ensuite prolongées et complétées à la rentrée 2014.
Les objectifs de la réforme des bourses étudiantes
L’amélioration de la situation sociale des étudiants est une priorité de l’action du Gouvernement. Après le vote de la loi sur l'Enseignement supérieur et la Recherche dont la réussite étudiante est une priorité, cette réforme sociale ambitieuse concourt à démocratisation des études supérieures et à l'ambition d'atteindre 50% de diplômés du supérieur dans chaque classe d'âge. Cette réforme poursuit un double objectif : améliorer les conditions de vie des étudiants contraints de travailler à côté de leurs études dans des conditions défavorables à leur réussite et aider un plus grand nombre d'étudiants à construire leur parcours universitaire de manière autonome.
Les bénéficiaires de la réforme des bourses étudiantes
Conformément aux orientations définies par le Président de la République en faveur de la jeunesse, cette réforme bénéficiera donc en priorité à trois catégories d'étudiants :

  • ceux qui sont issus des familles les plus modestes
  • ceux qui sont obligés de travailler à côté de leurs études, dans des conditions réduisant leurs chances de réussite
  • ceux qui vivent en situation d'autonomie avérée, en raison, par exemple, de ruptures familiales

La réforme des bourses étudiantes : quatre mesures phares
La ministre a annoncé quatre dispositifs qui prendront effet dès septembre 2013 :

  • la revalorisation de 15% (soit + 800 euros par an ) des bourses des 30 000 étudiants issus de familles aux revenus les plus faibles

La création d'un nouvel "échelon 7" permettra aux étudiants dont les revenus des parents sont inférieurs à 7 540 euros par an de bénéficier d'une augmentation substantielle de leur bourse, qui passera de 4 697 euros à 5 500 euros annuels, soit une augmentation de 800 euros (+ 15%). Ces étudiants font souvent face à des situations de grande précarité.

  • la création de 55 000 bourses annuelles de 1 000 euros pour les étudiants des classes moyennes aux revenus modestes, boursiers échelon 0, ne bénéficiant d'aucune aide aujourd'hui

La création d'un nouvel échelon "0 bis" permettra à ces étudiants des classes moyennes dont les revenus des parents sont inférieurs à 33 100 euros par an, de bénéficier d'une aide annuelle de 1 000 euros. Ce sont ainsi 40 % des boursiers échelon 0, qui bénéficient aujourd'hui de l'exonération de droits de scolarité et de cotisation de sécurité sociale mais ne perçoivent pas de bourse, qui sont concernés. Ils concentrent les plus grandes difficultés financières et doivent souvent travailler parallèlement à leurs études, dans des conditions qui nuisent à leur réussite.

  • la création de 1 000 allocations nouvelles comprises entre 4 000 euros et 5 500 euros pour des jeunes en situation d'autonomie avérée, soit dès la rentrée 2013, 7 000 aides versées indépendamment des revenus des parents
  • la revalorisation de toutes les bourses à compter de septembre 2013 pour tenir compte de l'inflation et ainsi préserver le pouvoir d'achat de tous les étudiants boursiers

Au total, ce sont ainsi 92 000 étudiants, soit plus d'un boursier sur sept, qui bénéficieront de cette réforme, dès septembre 2013, améliorant leur pouvoir d'achat au service de leur réussite et de leur autonomie. Elle fera l'objet d'un premier investissement de l'Etat pour sa mise en œuvre, dès la rentrée 2013, et d'un investissement programmé qui doublera pour sa poursuite à la rentrée 2014. En améliorant de manière substantielle le dispositif de bourses étudiantes dans une période difficile, le Gouvernement fait clairement le choix de la priorité à la jeunesse et à la démocratisation de l'accès à l'enseignement supérieur.
La réforme des bourses étudiantes en image
http://cache.media.enseignementsup-recherche.gouv.fr/image/actus/11/4/infographie-bourse_262114.133.jpg

Posté par pcassuto à 00:25 - - Permalien [#]