28 juillet 2013

Les responsables politiques ne règlent que les questions accessoires de l’enseignement supérieur

http://s1.lemde.fr/journalelectronique/vignettes/la_une/20130205/QUO_208_coupee.jpgParBenoît Floc'h. Pierre Tapie a été directeur général de l'Essec pendant douze ans (2001-2013) et président de la Conférence des grandes écoles pendant quatre ans (2009-2013). Aujourd'hui, il quitte ces deux postes pour créer une entreprise de conseil. Pierre Tapie a été l'un des acteurs de la révolution de l'enseignement supérieur. Revenant sur le chemin parcouru, il avertit: le manque de courage des responsables politiques et la réforme du lycée de 2010 fait peser de grands risques sur l'enseignement supérieur français.
Pendant vos mandats, la transformation de l'enseignement supérieur a été radicale. Le monde que vous quittez est-il si différent de celui dans lequel vous êtes entré?
En une décennie, il s'est produit une explosion de la demande de formation dans le monde. Cela a entraîné de grandes transformations. Certains pays émergents ont investi massivement dans leur enseignement supérieur et leur recherche. Et de plus en plus d'étudiants sont allés étudier ailleurs. L'enseignement supérieur s'est mondialisé à grande vitesse. Pendant les douze ans que j'ai passés à la tête de l'Essec, le monde s'est enrichi de sept millions d'étudiants supplémentaires par an! Suite de l'article...
http://s1.lemde.fr/journalelectronique/vignettes/la_une/20130205/QUO_208_coupee.jpg Pagal Benoît Floc'h. Pierre Tapie buvo generaliniu direktoriumi ESSEC dvylika metų (2001-2013) ir pirmininkas Grandes Ecoles konferencijos ketverius metus (2009-2013 m.) Šiandien jis paliko šiuos du elementus sukurti konsultacinė kompanija. Daugiau...

Posté par pcassuto à 17:15 - - Permalien [#]


Apéro, grève, capote… La France expliquée aux étudiants étrangers

http://s1.lemde.fr/journalelectronique/vignettes/la_une/20130205/QUO_208_coupee.jpgParBenoît Floc'h. Bizarrement, les mots les plus connus des étudiants étrangers qui choisissent la France ne figurent pas dans l'abécédaire que vient de sortir CampusFrance. Le petit guide de l'agence publique chargée de promouvoir l'enseignement supérieur français ne contient, en effet, ni le mot « circulaire » ni le mot « Guéant »...
« Cette circulaire a été abrogée, comme le ministre d'ailleurs... », plaisante-t-on à CampusFrance. Expulsée, donc, la « circulaire Guéant ». Mais l'« Abécédaire de la vie quotidienne et étudiante en France » contient bien d'autres mots. Pour la première fois, en effet, CampusFrance donne aux étudiants étrangers qui s'installent en France la définition - en français et en anglais - de ceux qu'ils entendront le plus souvent pendant leur séjour. Suite de l'article...
http://s1.lemde.fr/journalelectronique/vignettes/la_une/20130205/QUO_208_coupee.jpgBy Benoît Floc'h. Oddly, the most famous international students who choose France words do not appear in the alphabet that comes out CampusFrance. The small guide the public agency responsible for promoting French higher education. More...

Posté par pcassuto à 17:11 - - Permalien [#]
Tags :

Y: la génération de tous les défis

http://orientation.blog.lemonde.fr/files/2012/07/G%C3%A9n%C3%A9ration-Y.jpgBlog "Il y a une vie après le bac" d'Olivier Rollot. Perte d’influence des pays occidentaux, réchauffement climatique, appauvrissement par rapport à leurs parents… les Y sont appelés à relever de nombreux défis. Mais y sont-ils préparés?
Génération adulée!
Appelons le Paul. Il a 23 ans. Adulé par des parents qui l’ont toujours vu tout réussir à l’école, il vient de finir ses études dans une prestigieuse université et va maintenant chercher du travail. Pratiquement bilingue en anglais grâce à de nombreux séjours au Royaume-Uni et aux États-Unis, la Terre entière lui est ouverte. Un conte de fée ? Pas tant que ça car ces millions de Paul qui arrivent aujourd’hui sur le marché du travail dans les pays occidentaux sont bien conscients que leur vie ne sera pas forcément aussi facile que ne l’a été leur jeunesse. Oh ils savent qu’ils s’en sortiront mieux que ceux qui ont été exclus du système mais également que, si leur diplôme leur donnera sans doute du travail, il ne leur garantit pas pour autant une vie professionnelle sans encombre. Suite de l'article...
http://orientation.blog.lemonde.fr/files/2012/07/G% C3% A9n% C3% A9ration-Y.jpg Dienoraštis "Yra gyvenimas po aukštosios mokyklos" 'ai Olivier Rollot. Netekimas Vakarų įtakos, klimato atšilimas, išsekimas, palyginti su jų tėvais... Metai pašaukti susiduria su daugeliu sunkumų. Bet jie pasirengę?
Kartos garbinamas!

Skambinkite Paulių
. Daugiau...

Posté par pcassuto à 17:05 - - Permalien [#]

La génération Y existe-t-elle vraiment?

http://orientation.blog.lemonde.fr/files/2012/07/G%C3%A9n%C3%A9ration-Y.jpgBlog "Il y a une vie après le bac" d'Olivier Rollot. Les Y, ce sont aujourd'hui aussi bien des jeunes encore en formation que d’autres déjà dans la vie active et même parents, pour les plus âgés. Certains sont déjà bien installés dans la vie quand d’autres vivent dans la plus grande précarité. Beaucoup sont partis travailler à l’étranger. Une génération segmentée en fonction de classes sociales, de nationalités, de sexe ou d’âge. Tous différents? Non, parce ce qui les rapproche, c’est une culture commune, qu’on retrouve partout dans le monde et dont le point commun essentiel est l’addiction à l’Internet. « Dans les démocraties, chaque génération est un peuple nouveau », disait Alexis de Tocqueville.
Génération why
Les Y savent aussi qu’ils vivront vieux, au-delà de 80 ans, et commencent parfois à penser à leur retraite dès le premier emploi. S’ils se marient ou vivent en couple, ils ont toujours en tête que leur engagement n’est pas forcément définitif – leurs parents leur ont souvent montré la voie. S’ils ont un emploi, ils sont conscients qu’ils peuvent le perdre à tout moment. Ils sont très conscients de la précarité de leur vie et travaillent pour essayer d’y échapper. Une précarité difficile à vivre, quand on a été désiré et choyé par sa famille. Suite de l'article...
http://orientation.blog.lemonde.fr/files/2012/07/G% C3% A9n% C3% A9ration-Y.jpg Blog "There is life after high school" 's Olivier Rollot. Yers, are now both young still in training others already in the workforce and even parents, older. Some are already well established in life while others live in more precarious. Many have gone to work abroad. A generation segmented according to social class, nationality, gender or age. All different? Read more...

Posté par pcassuto à 16:58 - - Permalien [#]

Bourses: parce qu’ils la méritent bien…

http://orientation.blog.lemonde.fr/files/2011/08/Edhec-Olivier-Rollot-208x300.jpgBlog "Il y a une vie après le bac" d'Olivier Rollot. « Il n’a jamais été question de supprimer dès cette année les bourses au mérite. Cela aurait été incongru de le faire juste après le bac et sans concertation préalable. » Geneviève Fioroso, la ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, est formelle: tout est parti de la mise en ligne malencontreuse d’une information véritable – les bourses au mérite seront bien supprimées – mais prématurée : ce ne sera le cas qu’à la rentrée 2014 et ne seront concernés que les bacheliers de l'année prochaine.
Toute la semaine les réactions des parents et bacheliers indignés de se voir finalement refuser la bourse au mérite à laquelle ils pensaient avoir droit ont provoqué de vifs débats. Des pétitions (5 000 signataires sur petitionduweb, 1 300 sur change.org), un groupe Facebook dédié, de nombreuses lettres aux députés ou des articles de parents désespérés comme Marie Dubray, « mère de famille qui n'a pas encore osé à dire à son fils que les règles avaient changé et qu'il ne toucherait pas les 200 € par mois auxquels il pensait avoir droit après avoir décroché la mention TB », sur Le Huffington Postont montré le désarroi des familles. Voir l'article entier...

http://orientation.blog.lemonde.fr/files/2011/08/Edhec-Olivier-Rollot-208x300.jpg Dienoraštis "Yra gyvenimas po aukštosios mokyklos" 'ai Olivier Rollot. "Niekada nebuvo jokių pašalinti šiemet nuopelnus stipendijas klausimas. Būtų buvę nepadorus daryti iš karto po dėklą ir be išankstinių konsultacijų." Genevieve Fioroso ministras Aukštojo mokslo ir mokslinių tyrimų, yra aiškus: visa tai nuėjo į interneto gaila tikrą informaciją - privalumas stipendijos bus, toli - bet per anksti: tai bus atvejis kad per 2014 m pradžioje ir rūpinsis, kad absolventai kitais metais. Daugiau...

Posté par pcassuto à 16:54 - - Permalien [#]


Merging #mLearning with #MOOC is a good idea

Inge Ignatia de WaardBy Inge Ignatia de Waard. While MOOC are of interest for any training and learning, the surplus of mobile learning or mLearning can not be underestimated. In many ways I feel that the benefits that mLearning offers would add to many MOOC environment. To me a future training platform would merge both mLearning features, as well as MOOC options to come to an ultimate online learning environment that caters intuitively (read ubiquitously) to the learner's own contexts ans needs. But before getting there a couple of hurdles need to be taken, to me the most difficult challenges are. Read more...

Posté par pcassuto à 16:42 - - Permalien [#]

On open badges and informal assessment

Inge Ignatia de WaardBy Inge Ignatia de Waard. Although developing informal badges are one of the key debates in MOOCs and online learning in general today, not all institutes belief it to be worth investing. Which is a pity, as open badges in a more 'formal' (if that is possible) way might allow people to really add credentials to their name and build up a reputation (even an expertise) from there. My first encounter with informal badges was through discussion forums where the more reputed, helpful participants got several stars next to their name, indicating their answers were worth reading. But as time went by those informal badges captured the attention of public, learning projects. One of which was the iSpot project, a UK start-up that started out as a mobile learning project to allow amateur as well as expert explorers of the wild natural environment to exchange notes, learn from each other and gain extra expertise. Read more...

Posté par pcassuto à 16:38 - - Permalien [#]

In Connectivism, No One Can Hear You Scream: a Guide to Understanding the MOOC Novice

http://mediacdn.disqus.com/uploads/users/5668/3533/avatar92.jpg?1374920932By Keith Brennan. Introduction
I’m not a Constructivist, Behaviourist, Cognitivist, or Connectivist. This is not a call for a return to an older theory. I’m a pragmatist, like many educators. I flirt outrageously with every theory that will have me. I’m ideologically promiscuous. I go with what works, and I am ruthless in weeding out what doesn’t. I do this because there is no “one size fits all” theory. Because there is no “one size fits all” student. And because students, participants, and learners are the final metric that measures any theory, and experience is the proving ground for theory. Faith to a theory, ideological monogamy, gets in the way of the evidence. Read more...

Posté par pcassuto à 16:30 - - Permalien [#]

The MOOC Racket

http://www.slate.com/etc/designs/slate/images/mySlateLogoSmall.pngBy Jonathan Rees. Widespread online-only higher ed will be disastrous for students—and most professors. The word mooc sounds a bit like slang from Goodfellas or the affectionate shortening of the already-affectionate name of a former outfielder for the New York Mets. In fact, a MOOC is a new kind of college-like experience that seems to possess the magical power to turn some of the smartest people in academia into followers of a faith-based cult because they want to become its idols. MOOC stands for “massive open online course.” The term was coined by a group of Canadian academics in 2008 to represent a recently invented type of online class that depends upon small group interactions for most of the instruction. Read more...

Posté par pcassuto à 16:25 - - Permalien [#]

Mapping the landscape of Open Educational Resources institutional initiatives

https://unescochair.athabascau.ca/sites/unescochair.athabascau.ca/themes/unesco-chair/images/banner-sub.jpgOver the past decade, there have been more and more initiatives in more and more countries.  It has become difficult to have a sense of the OER landscape.  As we seek to explain Open Educational Resources to stakeholders, as we seek to connect with others and as we seek to learn from the experience of others, we might find useful a picture of the OER world – a global map of institutional (and perhaps national) initiatives as a starting point.  Over time, an “OER World Map” could be enhanced as the community wished and found feasible. Read more...

Posté par pcassuto à 16:23 - - Permalien [#]