19 juillet 2013

Une nouvelle stratégie pour l'internationalisation de l'enseignement supérieur

http://www.amue.fr/fileadmin/amue/divers/photos-etablissements/2013-06-07-paris13.jpgUne nouvelle stratégie pour l'internationalisation de l'enseignement supérieur
La Commission européenne a communiqué sa nouvelle stratégie pour l’internationalisation de l’enseignement supérieur. Une stratégie à double objectifs : garantir que les diplômés de l'UE aient les « compétences internationales nécessaires pour travailler partout dans le monde » et faire que l'Europe reste la destination la plus attrayante pour les étudiants.  Aujourd’hui, l'UE attire environ 45% de l'ensemble des étudiants internationaux. En savoir + > Communication de la Commission - L’enseignement supérieur européen dans le monde.
Si plusieurs États membres et un grand nombre d'EES ont déjà mis en place leur stratégie d'internationalisation de l'enseignement supérieur, il n’en reste pas moins que celles-ci sont souvent principalement axées sur la mobilité étudiante: la coopération universitaire internationale est généralement très fragmentée, repose sur des initiatives d’universitaires ou d'équipes de recherche isolés, et pas nécessairement liée à la stratégie d’un établissement ou à une stratégie nationale. Pour être efficaces, les stratégies devraient également prévoir l’élaboration de programmes de cours internationaux, l’établissement de partenariats stratégiques et l'exploration de nouveaux modes de mise à disposition de contenus, et, dans une perspective plus large, garantir la complémentarité avec les politiques nationales ayant trait à la coopération extérieure, au développement international, à la migration, au commerce, au travail, au développement régional, à la recherche et à l'innovation. Une enquête récemment effectuée par l’Association européenne de l'université (European University Association) montre qu'une majorité d’EES considère que les stratégies d’internationalisation nationales et des établissements ont un effet positif sur leurs activités d’internationalisation.
La mise en place d’une stratégie d’internationalisation globale consiste avant tout à positionner un EES, c’est-à-dire ses étudiants, ses chercheurs et son personnel, ainsi que les systèmes nationaux dans toutes les activités pertinentes de recherche, d'innovation et d’enseignement supérieur, sur la scène mondiale, en fonction de son profil particulier ainsi que des besoins changeants du marché du travail et de la stratégie économique du pays concerné. Étant donné qu’il n’existe pas de méthode universelle pour y parvenir, les États membres devraient affiner leurs stratégies nationales de manière à renforcer leurs points forts et leur présence internationale et à attirer des talents, en tenant compte des pénuries de compétences nationales et interculturelles recensées et en étant conscient des besoins en termes de connaissances et de recherche des pays en développement desquels ils sont partenaires. Dès lors, il y a lieu de considérer les propositions de priorités stratégiques pour les EES et les États membres qui sont énumérées ci-après comme une panoplie de mesures que ceux-ci devraient panacher en fonction de leurs besoins, dans le cadre d'une stratégie globale. En savoir + > Communication de la Commission - L’enseignement supérieur européen dans le monde.
http://www.amue.fr/fileadmin/amue/divers/photos-etablissements/2013-06-07-paris13.jpg Nauja strategija aukštojo mokslo internacionalizavimo
Europos Komisija paskelbė apie savo naują strategiją dėl aukštojo mokslo internacionalizavimo.
Dviejų krypčių strategija: užtikrinti, kad absolventai turi ES "tarptautinės įgūdžių dirbti bet kurioje pasaulio vietoje" ir užtikrinti, kad Europa ir toliau lieka labiausiai patraukli mokiniams. Daugiau...

Posté par pcassuto à 00:00 - Permalien [#]