http://www.redressement-productif.gouv.fr/files/competitivite-gouv-fr.jpgLa 3e phase est lancée
3e phase (2013-2018)

Les grandes orientations de la 3e phase ont fait l'objet d'une communication en Conseil des ministres (9 janvier 2013).
Lors du Conseil des ministres du 9 janvier 2013, M. Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, Mme Cécile Duflot, ministre de l’Égalité des Territoires et du Logement et Mme Geneviève Fioraso, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, ont présenté une communication. Elle précise les grandes orientations de la nouvelle phase des pôles de compétitivité durant la période 2013-2018. En cohérence avec la décision n°10 du Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l’emploi, cette communication indique que « l’ambition nouvelle des pôles est de se tourner davantage vers les débouchés économiques et l’emploi ».
Pour atteindre cet objectif:
  • Les pôles de compétitivité doivent devenir des « usines à produits d'avenir » qui transforment les efforts collaboratifs des travaux de R&D en produits, procédés et services innovants mis sur le marché.
  • La communication ajoute que les investissements d’avenir seront mobilisés pour soutenir l’industrialisation des projets des pôles.
  • L’accompagnement des PME par les pôles de compétitivité « sera renforcé dans quatre domaines principaux en lien avec les régions: l’accès au financement privé, l’internationalisation, l’accompagnement des PME et l’anticipation des besoins en compétences ».
  • L’offre de services collectifs et individuels proposée par les pôles à leurs adhérents devra s’inscrire en complémentarité avec celles mises en œuvre par d’autres acteurs sur le territoire.
  • Les pôles de compétitivité veilleront à une meilleure implication des acteurs de la formation.
  • Les pôles contribueront aussi au renforcement des relations entre les PME et les grands groupes, en portant notamment une attention particulière au domaine des achats.
  • Pour les six années à venir, les objectifs de chaque pôle seront précisés dans un contrat de performance individualisé. Celui-ci détaillera les défis technologiques et d’innovation ainsi que les marchés-cibles associés que le pôle souhaite viser.
Article associé: les pôles de compétitivité, usines à produits d’avenir.
2e phase (2009-2012)

Après l'évaluation positive de la première phase, l'Etat affecte 1 milliard et demi d'euros au lancement de la deuxième phase, souvent dénommée "Pôles 2.0".
Première phase (2005-2008)

Dans une économie de plus en plus concurrentielle, la France lance en 2004 une nouvelle politique industrielle, centrée sur les pôles de compétitivité pour favoriser l'innovation et l'emploi sur les marchés porteurs. Au terme des trois ans, 71 pôles sont labellisés.
Qu'est-ce qu'un pôle de compétitivité?

Un pôle de compétitivité rassemble sur un territoire bien identifié et une thématique donnée, des entreprises petites et grandes, des laboratoires de recherche et des établissements de formation. Il a vocation à soutenir l'innovation,  favoriser le développement des projets collaboratifs de recherche et développement (R&D) particulièrement innovants. Il crée ainsi de la croissance et de l'emploi. L’enjeu: s’appuyer sur les synergies et la confiance entre les acteurs par l'intermédiaire de coopération concrète dans des projets collaboratifs et innovants. Il s'agit de permettre aux entreprises impliquées de prendre une position de premier plan dans leurs domaines en France et à l’international.
http://www.redressement-productif.gouv.fr/files/competitivite-gouv-fr.jpg Trečiasis etapas (2013-2018)
Plačios trečiajame etape buvo komunikatas Ministrų Tarybos (9 Sau, 2013).
Tuo Ministrų Taryba sausio 9 d, iki 2013 metų p Arnaud Montebourg ministras Gamybos atgavimo, Cécile Duflot ministras lyčių ir teritorijų Būsto ir Geneviève Fioraso ministras Aukštojo mokslo ir mokslinių tyrimų, pristatė dokumentą . Daugiau...