07 juin 2013

Uniformation mise sur la qualité des formations

http://www.uniformation.fr/design/uniformation/images/logo.pngConvaincu qu’il est indispensable d’évaluer l’impact des formations pour offrir des prestations de qualité à ses adhérents, Uniformation a testé un système d’évaluation en ligne sur son offre nationale de formations clés en main. Une dizaine de sessions de formation ont ainsi été évaluées sur 2012.
Objectifs

    * Identifier les axes d’amélioration de chaque formation
    * Distinguer les objectifs atteints et les problèmes de mise en œuvre éventuels
Des questionnaires sont donc proposés aux stagiaires ainsi qu’à leurs responsables hiérarchiques: une première évaluation est réalisée à chaud par les stagiaires, puis une seconde évaluation à froid par les stagiaires et par leurs responsables hiérarchiques est proposée. Il leur est demandé de mesurer l’atteinte des objectifs, l’utilisation des acquis de la formation ou encore l’amélioration de la qualité de travail.
Ce système de questionnaires en ligne permet également des analyses comparatives au plan national puisque Formetris, le prestataire retenu, mutualise de manière anonyme les évaluations de toutes les entreprises utilisatrices. Pour les 600 à 700 sessions de formation 2013/2014 que proposera Uniformation en juin à ses adhérents, la mise à disposition de postes de saisie pour une évaluation à chaud sans délai et en toute accessibilité est intégrée dans l’appel d’offre auprès des organismes de formation. L’évaluation des formations est aujourd’hui une obligation majeure dans l’achat de formations dans toutes les branches professionnelles couvertes par Uniformation. Ce processus s’inscrit dans l’engagement d’Uniformation de développer l’accessibilité à la formation pour toutes ses entreprises adhérentes, et en particulier les plus petites. Uniformation mise sur une interface de qualité, lui permettant de mieux maîtriser ses achats de formations. Il devient ainsi le premier OPCA à mettre en place un système d’évaluation des formations pour un coût modeste. A propos d’Uniformation. Contact presse Uniformation.
Voir aussi Devenir un Organisme Prestataire de Bilan de Compètences agréé par Uniformation, Créateur d'emplois d'avenir: Et si c'était vous, Uniformation met en place un système d’évaluation en ligne sur son offre de formation, Les critères 2013 d'Uniformation, Uniformation gère votre taxe d’apprentissage, Conférence annuelle d’Uniformation, Vers une territorialisation de la formation, Le bilan d’activité 2011 d’Uniformation et les perspectives d’avenir, 40e anniversaire d'Uniformation en région, Les Observatoires d'Uniformation, Devenir un Organisme Prestataire de Bilan de Compètences agréé par Uniformation, Uniformation - des formations pour les salariés de l'ESS en Guadeloupe, Uniformation - un nouveau service, Augmentation du nombre de bénéficiaires du CIF, Votre contribution 2011 au titre de la formation professionnelle continue, Professionnalisation: les critères 2012, Uniformation: premier bilan du DIF portable, Rapport d'activité 2010 d'Uniformation, Devenir un Organisme Prestataire de Bilan de Compètences agréé par Uniformation pour 2012, Préparation opérationnelle à l’emploi (POE), Professionnalisation: les critères 2011, Nouveaux critères de prise en charge à Uniformation, VAE: 91,5% des bénéficiaires la recommandent, Les deux Opca de l’économie sociale (Uniformation, CCFP) fusionnent.

http://www.uniformation.fr/design/uniformation/images/logo.png Ós deimhin go bhfuil sé riachtanach chun measúnú a dhéanamh ar thionchar na hoiliúna ar sheirbhísí ardchaighdeáin a sholáthar dá comhaltaí, tástáil Uniformation córas meastóireachta ar fáil ar a soláthair baile na bhfoirmíochtaí eochair ar láimh.Rinneadh measúnú ar deich seisiún oiliúna i 2012. Níos mó...

Posté par pcassuto à 13:22 - - Permalien [#]


Congé examen

http://www.fafsea.com/images/interieur100/logo.jpgCongé examen pour Salarié en CDI
Le congé examen est une modalité particulière d’exercer son droit à un Congé individuel de formation. Il permet de préparer et passer un ou plusieurs examens afin d’obtenir un titre ou un diplôme enregistré au RNCP.
Le salarié peut bénéficier d’un ou plusieurs congés examen pour une durée totale de 24 heures maximum au cours d’une même année civile. Le salarié peut donc fractionner ce congé et bénéficier de plusieurs journées d’absence au cours d’une même année civile. Le congé examen se déroule pendant le temps de travail. Pendant le congé examen, la rémunération du salarié est maintenue, à condition qu’il présente à son employeur une attestation de présence aux examens. Aucun délai de franchise ne s’applique entre deux congés pour examen ou entre un congé pour examen et un congé individuel de formation.
Conditions d'accès
Pour l'entreprise

Relever du champ de compétences du FAFSEA. Les entreprises de 20 salariés et plus doivent s'être acquittées de leur cotisation CIF auprès du FAFSEA.
Pour le salarié
Etre salarié en CDI dans une entreprise relevant du champ de compétences du FAFSEA (les salariés du Négoce relèvent du Fongecif pour leurs demandes de congé examen). Avoir 24 mois d'ancienneté en qualité de salarié, consécutifs ou non, quelle qu'ait été la nature des contrats successifs, dont 12 mois dans l'entreprise qui l'emploie à la date de la demande (cette condition d'ancienneté s'apprécie par rapport à la date d'autorisation d'absence délivrée par l'employeur).
Démarches et déroulement

1. Le salarié formule une demande d'autorisation d'absence à son employeur, par écrit en précisant l'intitulé et les dates de l'examen au plus tard 60 jours à l'avance. Un certificat d'inscription à l'examen doit être joint à cette demande.
2. L’employeur informe le salarié de la réponse à la demande d'autorisation d'absence dans les 30 jours suivant la réception de la demande.
      Il peut soit :
          * accepter l'autorisation,
          * refuser pour des raisons de non respect des conditions d'ancienneté ou de délai de présentation,
          * reporter la demande en la motivant.
            Les motifs de report sont de deux ordres: raison de service avec un report d'au maximum de 9 mois, effectifs simultanément absents au titre du congé individuel de formation.
3. En cas d'autorisation, le salarié envoie la demande de prise en charge financière (modèle FAFSEA) dûment complétée et toutes les pièces demandées à sa délégation régionale du FAFSEA:
      - au plus tard 45 jours avant le début du congé;
      - au plus tôt 4 mois avant le début du congé.
4. Après examen du dossier par l'Organe paritaire régional commun (dates disponibles sur ce site, espace Fafsea en région ou auprès de la délégation régionale du FAFSEA) et en cas d'agrément, le FAFSEA adresse au salarié, à l'employeur une notification de financement.
Financement/Prise en charge

Sur présentation du bulletin de salaire et de l'attestation de présence aux examens, le FAFSEA rembourse à l’employeur la rémunération et les charges sociales dans la limite de 24 heures.
http://www.fafsea.com/images/interieur100/logo.jpgEmployee leave exam in CDI
The examination leave is a particular form of exercising their right to individual training leave.
It allows you to prepare and pass one or more exams to get a title or a registered NCPR degree. More...

Posté par pcassuto à 13:06 - - Permalien [#]

Un rapport prône de simplifier l'organisation et de renforcer l'action du service public de l'emploi

http://www.wk-rh.fr/actualites/upload/social/social_actu66565_photo.pngDans son rapport publié le 5 juin, la mission d’information de l’Assemblée nationale sur Pôle emploi et le service public de l’emploi formule 39 propositions visant notamment à simplifier le schéma des acteurs participant au service public territorial de l’emploi, à réorganiser Pôle emploi et à renforcer l’accompagnement et la formation des demandeurs d’emploi.
Après sept mois de travaux et une centaine d’auditions, la mission d’information parlementaire sur Pôle emploi et le service public de l’emploi a rendu public son rapport le 5 juin. Sa rapporteure, la députée PS Monique Iborra, souligne que la mission a souhaité aborder la question du service public de l’emploi dans son ensemble avant de revenir à l’organisation de Pôle emploi, à son action en faveur de l’accompagnement et de la formation des chômeurs, ainsi qu’à ses relations avec les entreprises. Dans le cadre de ces différents thèmes, le rapport formule 39 propositions destinées à améliorer le retour à l’emploi des chômeurs, tout en reconnaissant qu’il ne suffira pas de modifier l’organisation de l’institution pour résoudre le problème du chômage. Suite de l'article...
http://www.wk-rh.fr/actualites/upload/social/social_actu66565_photo.png Ina thuarascáil foilsithe ar 5 Meith, an misean faisnéise den Tionól Náisiúnta ar ionad fostaíochta agus an fhoirmle sheirbhís fostaíochta poiblí lena n-áirítear 39 tograí leis an scéim de ghníomhaithe atá páirteach san sheirbhís fostaíochta poiblí áitiúil a shimpliú, ionad fostaíochta a atheagrú agus a neartú ar an tacaíocht agus an oiliúint do lucht cuardaigh fostaíochta. Níos mó...

Posté par pcassuto à 13:01 - - Permalien [#]

FONGECIF - Priorités et critères

http://www.fongecif-paca.com/sites/paca/pages/upload/images/logo_fong_midiG.gifLes Priorités et critères pour l’année 2013
Le FONGECIF PACA est amené à procéder à des choix, quand le budget des demandes est supérieur à ses disponibilités budgétaires allouées à chaque Commission, selon un échéancier mensuel voté chaque année par son Conseil d’Administration.
Sont considérées comme prioritaires
dans l’examen des dossiers:
Les demandes de CIF faisant l’objet d’une convention (FPSPP, FSE, Conseil Régional, DIRECCTE, SAMETH, ADEC…).
Celles faisant l’objet d’un cofinancement par l’OPCA ou par l’entreprise.
Les demandes de Formations Hors Temps de Travail
Les formations préconisées par un jury de VAE
ainsi que les formations faisant suite à une formation relevant du « Socle de compétences ».
Les dossiers sont examinés selon l’ancienneté dans la vie professionnelle (calculée selon la date d’entrée dans la vie active, attestée par le 1er contrat de travail obtenu après la fin des études, en formation initiale) et en fonction des critères suivants:
- le niveau d’études du demandeur, en favorisant les salariés de bas niveau de qualification ou ne justifiant d’aucune certification
- la qualité du projet personnel et professionnel en termes de présentation, de démarches engagées (sur le plan de sa faisabilité) et de choix de formation
- n’avoir jamais bénéficié de financement d’un CIF ou d’une formation Hors Temps de Travail, sauf dans 2 cas:
1) le délai entre les 2 demandes est supérieur à 6 ans
2) la durée de la précédente formation n’a pas excédé 300 h et la nouvelle demande s’inscrit dans la même logique de parcours
- le choix du dispositif de financement (plan de formation, période de professionnalisation),
- le coût et la durée de formation,
- la certification obtenue en fin de formation,
- la taille de l’entreprise à laquelle appartient le demandeur en favorisant notamment les TPE et les PME.
Les demandes de financement des congés (bilan de compétences, VAE, pré-VAE, PACRE) bénéficient d’un taux d’acceptation de 100%.
Ne sont pas prioritaires:
- les demandes pour lesquelles l’autorisation d’absence aura été accordée dans des conditions plus favorables que celles prévues par les textes
- les mêmes demandes présentées plusieurs fois
Ne sont pas recevables les demandes de financement de prestations (formation, bilan de compétences, VAE, PACRE…):
- envoyées hors délai et/ou incomplets,
- ayant commencé avant l’envoi du dossier.
http://www.fongecif-paca.com/sites/paca/pages/upload/images/logo_fong_midiG.gif I criteri e le priorità per il 2013
FONGECIF PACA è tenuto a fare delle scelte quando le richieste di bilancio supera le risorse di bilancio destinate a ciascuna Commissione, secondo un calendario mensile votato annualmente dal suo Consiglio di Amministrazione. Più...

Posté par pcassuto à 12:56 - - Permalien [#]

L’activité des missions locales et PAIO

http://travail-emploi.gouv.fr/squelettes/images/bout_dares.pngPar Lionel Bonnevialle. Dares Analyses 2013-034 - L’activité des missions locales et PAIO en 2011
En 2011, 487 000 jeunes ont été accueillis pour la première fois dans le réseau des missions locales et PAIO, soit une baisse de 5% sur un an. Le nombre de jeunes de 16 à 25 ans en contact avec le réseau a continué néanmoins d’augmenter pour atteindre 1 365 000, dont 1 147 000 ont été reçus en entretien par un conseiller. L’activité globale s’est élevée à un peu plus de 4 millions d’entretiens individuels assurés.
Dans un contexte de chômage élevé et de poursuite du recul du taux d’emploi des jeunes, l’accès à l’emploi des jeunes reçus en premier accueil dans les missions locales se maintient en 2011: 27,4% d’entre eux ont trouvé un emploi en moins de 6 mois, contre 27% en 2010.
Au total, les jeunes reçus en entretien individuel en 2011 ont signé 637 000 contrats de travail au cours de l’année, soit 11% de plus qu’en 2010. Cette hausse, comme celle de l’année précédente, est imputable aux contrats en intérim (+18%) et aux contrats en alternance (+11%), mais aussi aux CDD de droit commun et aux CDI qui ont augmenté de 12% et 9% respectivement...
Les jeunes ont été plus nombreux à signer des contrats de travail en 2011 mais ont suivi moins de formations qu’en 2010

Dans un contexte de poursuite de la reprise progressive de l’emploi au 1er semestre puis d’une nouvelle dégradation au 2e semestre, les 1 130 000 jeunes reçus en entretien individuel en 2011 ont signé 637 000 contrats de travail dans l’année, contre 576 000 en 2010, soit une hausse de 11%. Ils ont en revanche suivi moins de formations: 226 000 en 2011 contre 243 000 en 2010 (-8%).
Parmi les contrats de travail signés par les jeunes, 516 000 sont des contrats de travail « classiques », hors contrats aidés et contrats en alternance, soit 12% de plus qu’en 2010. L’embellie observée en 2011 est imputable au dynamisme de l’intérim et des embauches en CDD: 149 000 contrats en intérim ont été signés après 126 000 en 2010, soit une hausse de 18%, tandis que le nombre de CDD de droit commun signés par les jeunes suivis s’est élevé de 208 000 en 2010 à 233 000 en 2011 (+12%).
Le nombre d’embauches de jeunes en CDI a augmenté un peu moins fortement, de 68 000 à 74 000 (+8,8%). La part de CDI et CDD de droit commun dans les contrats de travail signés par les jeunes suivis en mission locale en 2011 s’est ainsi maintenue à 48%, comme en 2010; au sein de cet ensemble les CDI restent très minoritaires. Le nombre de contrats aidés signés par les jeunes suivis dans les missions locales est quasiment stable: 70 000 en 2011 contre 69 000 en 2010. Cette stabilité masque une baisse des contrats aidés dans le secteur marchand (CUI-CIE) compensée par une hausse des contrats dans le secteur non marchand (CUI-CAE). Le nombre de contrats d’apprentissage et de professionnalisation signés par les jeunes suivis en mission locale augmente quant à lui de près de 11%, en lien avec une hausse générale des entrées dans ces dispositifs en 2011. Télécharger le Dares Analyses 2013-034 - L’activité des missions locales et PAIO en 2011 (juin 2013).
Voir aussi Plénière du CNML - Jean-Marc Ayrault et Michel Sapin mobilisent les missions locales, Un bilan des expérimentations sur l’alternance menées par les Missions locales, Le Premier ministre installe le Conseil national des missions locales, 30 ans des missions locales, CNML - un réseau majeur dont on peut s’inspirer, Jean-Paul Dupré est nommé président du Conseil national des missions locales, 30 ans d’action des Missions locales - Lille, Les missions locales, 30 ans d’accompagnement des jeunes, 30 années d'action des Missions locales, Le nouveau site du CNML, 1982-2012 - Les missions locales ont 30 ans, Bilan et chiffres d'activité 2010 des missions locales, PACA: les missions locales accueillent 38% des jeunes non scolarisés.
http://travail-emploi.gouv.fr/squelettes/images/bout_dares.png By Lionel Bonnevialle. ares Analysis 2013-034 - The activity of local and PAIO missions in 2011
In 2011, 487,000 young people were welcomed for the first time in the network of local and PAIO mission, down 5% year on year
. More...

Posté par pcassuto à 12:01 - - Permalien [#]


Vivre la ville universitaire de demain - 20ème anniversaire de l'AVUF

http://www.colloques-avuf.com/images/logo.gifVivre la ville universitaire de demain - Imaginer et concevoir ensemble la place des étudiants et des chercheurs dans nos villes en 2020. Séminaire national - Nantes les 13 & 14 juin 2013. Inscription.
L'avant-programme est accessible par l'onglet "Programme" de la barre bleue ci-dessus.
Dans le cadre de son 20ème anniversaire, l'AVUF organise avec 3 collectivités une réflexion prospective sur "la ville universitaire de demain".
Trois rendez-vous sont prévus:
* 13 et 14 juin : Vivre la ville universitaire de demain, à Nantes.
* 10 et 11 octobre : Aménager la ville universitaire de demain, à Aix-en-Provence.
* 21 novembre : Penser, décider, et gouverner la ville universitaire de demain, à Paris.
A Nantes, trois angles d’attaque sont retenus pour traiter de la vie étudiante de demain et de la plus-value apportée par les collectivités territoriales (ville et agglomérations):
1. L'accueil des primo-arrivants (jeunes lycéens ou étudiants étrangers), en partant de l'attractivité (marketing territorial) jusqu'à l'accompagnement à la réussite (la collectivité acteur extra-pédagogique du succès académique) en passant par les nouvelles formes d'hébergement des étudiants, mais aussi des chercheurs.
2. Les conditions futures de travail de l’étudiant - et de l'enseignant, le chercheur - dans la ville (focus sur la place du numérique dans et hors espaces universitaires).
3. L'organisation du retour sur investissement pour villes universitaires, qu'il s'agisse de l’impact économique (valorisation de la recherche et du capital humain formé par les néo-diplômés) ou sociétal (implication des étudiants et des chercheurs dans la cité).
Programme
Jeudi 13 juin - Après-midi
14h00     Ouverture officielle du colloque: Johanna ROLLAND - Première Adjointe au Maire de Nantes, Olivier LABOUX - Président de l'Université de Nantes, au titre de la CPU, Hélène MANDROUX - Maire  de Montpellier – Présidente de l'AVUF
14h45     Intervention courte de l'agence d’urbanisme
15h00     1ère thématique : Ce que la ville universitaire de demain pourra apporter aux étudiants et aux chercheurs
Deux ateliers en parallèle:
Atelier 1 - Attractivité : comment faire venir les étudiants et les chercheurs, comment contribuer à leur réussite?
Présidé par Hélène MANDROUX - Maire de Montpellier et Présidente de l'AVUF. Animé par François RIO (délégué général de l'AVUF). Participeront à cet atelier: Hélène LESOURD - Responsable des rel. institutionnelles du Groupe L’Étudiant, Nathalie CLOT - Directrice de la Bibliothèque Universitaire d'Angers.
Atelier 2 - Accueil : quelles nouvelles formes d’habitat des étudiants et des chercheurs en mobilité, quelle vie de campus?
Présidé par Faustin AISSI - Conseiller Lille Métropole et Vice-président de l'AVUF. Animé par Nicolas DELESQUE (Universités & Territoires). Participeront à cet atelier: Vincent LABOURET  - Vice-Président de l'association des directeurs de CROUS, Philippe NICOLET- Président du Groupe Réside Études. La restitution du travail des ateliers fera l'objet d'une publication spéciale de la Lettre Universités & Territoires
Vendredi 14 juin - Matin
9h00     Présentation rapide de la nouvelle loi sur l'enseignement supérieur et la recherche et de son impact pour les collectivités locales, par l'AMGVF
9h15     Deuxième thématique : Comment étudierons-nous et travaillerons-nous demain dans la ville?
Séance plénière : L’impact du numérique : les objets, les lieux et les usages, Exposé de Florence DURAND, Déléguée générale de Villes Internet.
10h15     Troisième thématique : Ce que la ville universitaire de demain pourra attendre des étudiants et des chercheurs.
2 ateliers en parallèles:
Atelier 1 - Citoyenneté, pratiques vertueuses, responsabilité sociétale: Comment faire société?
Présidé par Didier GUILLOT (Adjoint au Maire de Paris). Animé par Erick GUTKNECHT(Directeur Jeunesse à la Ville de Nantes). Participeront à cet atelier: Elise RENAUDIN - Directrice Déléguée de l'AFEV, Abbassia HAKEM, Adjointe au Maire de Nantes
Atelier 2 - Développement économique : Quelles interfaces entre la recherche, le capital humain, et le développement économique local?
Présidé par Christian LOUIT - Vice-président de la Communauté du Pays d'Aix. Animé par Jean-Paul DOMERGUE (consultant Sup'Conseil). Participeront à cet atelier:Olivier LABOUX - Conférence des Présidents d’Université, Philippe QUERE - Président d’Interface Compétences. La synthèse des ateliers sera publiée fin juin par un numéro spécial de la Lettre "Universités et Territoires".
Colloques AVUF
La relation entre l'enseignement supérieur et les collectivités locales connaît une mutation initiée avec les plans Université 2000 et U3M, relancée par la LRU, l'opération Campus et l'Idex, et amplifiée par l'émergence d'une compétition entre les territoires. Les collectivités, et notamment les villes, ont beaucoup investi dans le développement des infrastructures de l'enseignement supérieur; elles éprouvent à présent le besoin d'un retour sur investissement, c'est-à-dire d'un impact visible en terme de développement économique ou de dynamisme social, démographique, culturel. De leur côté, les établissements d'enseignement supérieur de recherche, confrontés à de nouveaux enjeux, prennent conscience que leur vocation universelle ne peut s'affranchir d'une stratégie de développement concertée avec les acteurs économiques et politiques de leur territoire d'implantation.
Pour répondre à ce besoin réciproque de concertation, l'Association des Villes Universitaires de France, Latitude Étudiante Conseil, le cabinet Sup Conseil et la Lettre Universités et Territoires ont décidé d'organiser une série de rencontres entre élus locaux, universitaires, et autres acteurs de l'enseignement supérieur.
Lancé à l'occasion du colloque de Nîmes en mars 2006, ce site a pour vocation de faire connaître le programme de ces rencontres, de faciliter les inscriptions et de rendre compte des échanges les plus fructueux.
http://www.colloques-avuf.com/images/logo.gif Maireachtáil ar an gcathair ollscoil an lae amárach - a shamhlú agus a conceive le chéile in ionad na mac léinn agus taighdeoirí in ár gcathracha i 2020. Seimineár Náisiúnta . Nantes ar 13 & 14 Meitheamh, 2013 Clár. Níos mó...

Posté par pcassuto à 09:53 - - Permalien [#]

Le plan de formation

http://www.cnfpt.fr/sites/default/files/logo.pngConçu comme un outil indispensable de formalisation des besoins des agents et des collectivités territoriales, les plans de formation rassemblent l'ensemble des dispositifs (VAE, bilans de compétences, DIF…), et des formations à mener, dans l’intérêt d’un service public plus efficace.
Les collectivités engagées dans un plan de formation engrangent de nombreux bénéfices: meilleure anticipation des besoins, meilleure adaptation du contenu des stages, diffusion plus large des compétences, etc.
En effet, cette démarche globale de gestion des ressources humaines permet à la fois de maintenir et développer les compétences nécessaires à la réalisation des missions de service public; de cibler et anticiper les besoins en termes de compétences; de fédérer les forces – agents, élus, encadrement, représentants des personnels – autour d’objectifs communs et de bâtir un programme de stages cohérent sur la durée.
L’offre du CNFPT
Le CNFPT s’engage aux côtés des collectivités pour généraliser l’usage des plans de formation. Seules les collectivités engagées dans un plan de formation peuvent bénéficier d’un partenariat de formation professionnelle territorialisé.
Les délégations régionales interviennent aussi bien en amont, en proposant leur expertise, que dans le recueil et l’analyse des besoins, et dans la mise en œuvre et le suivi des stages.
Pour aider les collectivités territoriales, le CNFPT a édité le « Guide plan de formation ». Un dispositif pour les communes rurales comprenant un espace de ressources en ligne, un guide et des outils sont également disponibles: Plaquette plan de formation, Guide plan de formation.
http://www.cnfpt.fr/sites/default/files/logo.png Designed as an indispensable tool for formalizing needs agents and local authorities, training plans together all devices (VAE, skills assessments, DIF ...), and to conduct training in the interest of more efficient public service. Communities engaged in a training reap many benefits: better anticipation of needs, better adaptation of the training content, wider dissemination of skills, etc. More...

Posté par pcassuto à 09:35 - - Permalien [#]

8ème édition des « Informels » de l’Apec, en partenariat avec L’Express: « Passer un cap ou changer de voie: quel mode d’emploi?

http://presse.apec.fr/extension/apec/design/presse/images/topbar/presse/header.png8ème édition des « Informels » de l’Apec, en partenariat avec L’Express: « Passer un cap ou changer de voie: quel mode d’emploi? »
Les « Informels » vous donnent rendez-vous pour une nouvelle édition! Les afterworks organisés par l’Apec, en partenariat avec L’Express se tiendront les 18, 19, 20 et 25 juin 2013. Au programme, échanges et partages d’expériences autour du thème: « Passer un cap ou changer de voie: quel mode d’emploi? ». Neuf villes accueilleront ces afterworks pour cette édition: Paris, Toulouse, Grenoble, Lyon, Rennes, Montpellier, Bordeaux, Marseille et Rouen. Communiqué de Presse - Les Informels.
Les « Informels » Apec - L’Express, un concept plébiscité par plus de 2900 cadres lors des 7 éditions précédentes: « une soirée enrichissante […] un bon levier pour se rebooster […] une impulsion supplémentaire […] une ambiance conviviale, de bons conseils […] se créer un réseau et mieux connaître les réseaux».
Fort du succès des précédents « Informels », le concept reste inchangé: des tables rondes animées par des consultants Apec où se retrouvent « In Real Life » les membres de la communauté Apec sur Viadéo pour échanger sur une problématique clé de la vie professionnelle, de façon…informelle… Des témoins qui ont su frapper aux bonnes portes, saisir les opportunités aux bons moments et qui ont envie de partager leur expérience avec d’autres cadres. L’occasion de développer un réseau professionnel, la possibilité d’obtenir des éclairages sur son parcours personnel… avec l’idée de prolonger les échanges sur Viadéo.
EN PRATIQUE

Les prochaines soirées « Les Informels » se dérouleront de 18h00 à 21h00 le mardi 18 juin à Paris, le mercredi 19 juin à Toulouse, le jeudi 20 juin à Grenoble, Lyon, Rennes, Montpellier et le mardi 25 juin à Bordeaux, Marseille et Rouen.
Les inscriptions se font en ligne (nombre de places limité) dans l’onglet « Evénements » du site Viadéo.
Vous n’avez pas encore de compte sur Apec.fr? Cliquez ici! CONTACT PRESSE: Carine Nagot et Paulina Ciucka / 01 40 52 20 29 / presse@apec.fr.

http://presse.apec.fr/extension/apec/design/presse/images/topbar/presse/header.png8ú heagrán an "Neamhfhoirmiúil" de APEC, i gcomhpháirtíocht le L'Express: "A chur ar caipín nó lánaí athrú: cad treoracha?" Níos mó...

Posté par pcassuto à 09:22 - - Permalien [#]

First European Survey on Language Competences - The positive effect of ancient languages learned

http://ec.europa.eu/languages/eslc/images/eslc-final-report_en.pngThe European Survey on Language Competences is a major initiative by the European Commission to support the development of language learning policies across Europe. Deutsch. Español. Français. Italiano.
Final Report 

Findings from the first European Survey on Language Competences are presented in the Final Report and its methodology is described in the Technical Report. Final Report. Technical Report. Other Documents and Reports.
The ancient Languages in the
European Survey on Language Competences
Concerning ancient languages, there are eight educational systems where none or virtually none are learned: Bulgaria, Croatia, Portugal, Slovenia, Sweden, Estonia, Malta and Poland. However, in the German and French Communities of Belgium and in Greece more than a quarter of students report studying at least one ancient language. p.52
The index ‘Number of ancient languages learned’ represents the number of ancient languages that students reported having learned in primary and/or secondary education. For five educational systems this index has no variance (none of the students in the research population in these educational systems reported that they learned ancient languages). These educational systems are Bulgaria, Croatia, Portugal, Slovenia and Sweden. This means that this index has been included in the regressions for ten educational systems only. For the majority of educational systems, languages and skills, the effect of ‘Number of ancient languages learned’ is positive, although some negative effects have been found as well. Overall, more ancient languages learned is related to a higher score on the language tests. Educational systems in which a substantial proportion of the students have learned at least one ancient language are Greece, the three communities of Belgium, France, Spain and the Netherlands. p.75
The number of ancient languages learned
is represented in Table 21. The rows present the proportions for the number of ancient languages learned in primary and/or secondary education by students of each target language per educational system. p.160
Table 21 shows educational systems in which no ancient languages are learned (Bulgaria, Croatia, Portugal, Slovenia and Sweden) or virtually none (Estonia, Malta and Poland) by the student population of the ESLC. We also find educational systems in which a substantial proportion of the students reported they learned at least one ancient language. In one educational system, Greece, 80% of the students report that they study and/or have studied at least one ancient language. This reflects the fact that the majority of Greek students have learned or are learning ancient Greek in school. There is a slight tendency across educational systems for students of the second target language to have studied more ancient languages than students of the first target language. p.161

Posté par pcassuto à 01:24 - - Permalien [#]

First European Survey on Language Competences - The effect of a basis for lifelong learning of foreign languages

http://ec.europa.eu/languages/eslc/images/eslc-final-report_en.pngThe European Survey on Language Competences is a major initiative by the European Commission to support the development of language learning policies across Europe. Deutsch. Español. Français. Italiano.
Final Report 

Findings from the first European Survey on Language Competences are presented in the Final Report and its methodology is described in the Technical Report.     
* Final Report
* Technical Report.
* Other Documents and Reports.
6.2 The effect of a basis for lifelong learning of foreign languages - pp.73-76
6.2.1 Early language learning

Early language learning is one of the issues highlighted in recent policy documents which the EU is planning to work on in the immediate future (European Commission 2008). Starting foreign language education at an earlier age usually coincides with an increased duration of foreign language education and an increased total teaching time for foreign language education. Foreign language teaching time and onset may vary between individual students because the target language may be a curricular option, changes of school and/or programmes may have occurred and the national curriculum may have changed during the educational career of students. Therefore, we measured the student-level effect of onset of foreign language learning and the time spent weekly on target language learning (lessons and homework). The index ‘Onset of foreign language teaching’ represents the earliest international grade in which students say they were taught one or more foreign languages.
For the majority of educational systems, languages and skills, the effect of ‘Onset of foreign language teaching’ is negative, which means that an earlier onset of foreign language teaching means a higher score on the language tests. This is even truer for Writing - for which the majority of the negative effects are significant - than for Reading and Listening. That some effects are not significant might be due to the fact that in some educational systems the variance of this index is small, which means that almost all students in an educational system had the same onset of foreign language teaching. In five educational systems the majority of the population has been taught foreign languages from grade 1 or before grade 1: the German Community of Belgium, Croatia, Malta, Poland and Spain. Educational systems that have a relatively late onset of foreign language learning (international grade 5) are the French and Flemish Communities of Belgium, Bulgaria and the Netherlands.
The index ‘Target language lesson time a week’ represents the lesson time students say they have for the target language per week. This index has been calculated on the basis of the reported number of lesson periods a week and the average duration of a lesson period for the target language. For the majority of educational systems, languages and skills, the effect of ‘Target language lesson time a week’ is positive, although less than a half of the positive effects are significant. However, overall more lesson time for the target language per week means a higher score on the language tests, at least for Reading and Listening. For Writing several effects are even significantly negative, meaning that more lesson time goes with lower scores for Writing. However, also for Writing we found more significant effects that are positive than negative. Six educational systems have on average more than three hours of lesson time per week for target language: the French Community of Belgium (second target language), the German Community of Belgium (first target language), Spain (first target language), France (both target languages), Malta (first target language) and Portugal (first target language).
The index ‘Target language learning time a week for tests’ represents the amount of time students say they spend for target language per week learning for tests and assignments. Likewise, the index ‘Target language learning time a week for homework’ represents the amount of time students say they spend per week on target language learning for homework. ‘Target language learning time a week for tests’ shows mixed effects, although the majority of the effects are negative; less than half of these negative effects are significant. For Writing several effects are even significantly positive, meaning that more learning time spent on preparing for tests is related to higher scores for Writing. However, overall more time spent on preparing for target language tests is related to a lower score on the language tests. ‘Target language learning time a week for homework’ shows the same mixed effects as ‘Target language learning time for tests’. Overall, for Reading and Listening, more time spent on homework for the target language is related to a lower score on the language tests. For Writing, effects are about equally often positive as negative.
The mixed effects of ‘Target language learning time for tests’ and ‘Target language learning time for homework’ might be explained by two effects coming together. Students who think learning the language is easy have to spend less time preparing for tests and making homework in order to have the same results than students who have difficulty with learning the language. At the same time, spending more time on preparing for tests and homework if a student needs the preparation helps the student to gain better results.
6.2.2 Diversity and order of foreign languages offered
In the Action Plan 2004-2006 (2003:8) it is stated that “Member states agree that pupils should master at least two foreign languages …”. Research has shown that the existing knowledge of other languages can positively affect the learning of a new language. Pupils will use the skills and knowledge of known languages that are most similar to the language to be learned (Cenoz, Hufeisen and Jessner 2001).
As is the case with the first policy issue (Early language learning), the diversity of foreign language supply depends to a varying extent on the national curriculum, the school curriculum and the choice of the individual student. More than two thirds of the effects of the number of foreign and ancient languages on offer in a school on the school averages of the language test scores are positive, which means that the more foreign and ancient languages a school has on offer, the higher the average scores on the language tests. However, less than one third of the effects are significantly positive. The effects are strongest for Writing. Educational systems where schools on average offer four or more languages are the German Community of Belgium, Greece, Malta and the Netherlands (second target language). Croatia and Poland have a mean lower than 2.5 foreign and ancient languages on offer in the schools.
The index ‘Number of ancient languages learned’ represents the number of ancient languages that students reported having learned in primary and/or secondary education. For five educational systems this index has no variance (none of the students in the research population in these educational systems reported that they learned ancient languages). These educational systems are Bulgaria, Croatia, Portugal, Slovenia and Sweden. This means that this index has been included in the regressions for ten educational systems only. For the majority of educational systems, languages and skills, the effect of ‘Number of ancient languages learned’ is positive, although some negative effects have been found as well. Overall, more ancient languages learned is related to a higher score on the language tests. Educational systems in which a substantial proportion of the students have learned at least one ancient language are Greece, the three communities of Belgium, France, Spain and the Netherlands. The index ‘Number of modern foreign languages learned’ represents the mean number of foreign languages that the students learn or have learned in primary and/or secondary education, including the target language.
For the majority of educational systems, languages and skills, the effect of ‘Number of modern foreign languages learned’ is positive, which means that more modern foreign languages learned means a higher score on the language tests. This is even more true for Writing and Reading for which more positive effects are significant than for Listening.
In four educational systems the mean number of modern foreign languages learned is 2.2 or more for both target language populations: Estonia, Greece, Malta and the Netherlands. In addition, in five educational systems the mean number of modern foreign languages learned is 2.2 or more for the second target language population: the Flemish and German Communities of Belgium, Bulgaria, France and Sweden. Students in the first target language population in the Flemish and German Communities of Belgium and Portugal have relatively low means (approximately 1.5).

Posté par pcassuto à 00:59 - - Permalien [#]