19 mai 2013

Vincent Peillon plus Geneviève Fioraso, c'est trop?

http://static.lexpress.fr/pub/partenaires/Abonnement/xpr-13052013.jpgPar Claude Lelièvre. A-t-on besoin deux ministres pour plancher sur l'enseignement supérieur et le scolaire? L'historien de l'éducation Claude Lelièvre s'interroge.
"Un remaniement ministériel? C'est possible mais pas maintenant", a souligné François Hollande lors de sa conférence de presse du 16 mai, alors que les rumeurs d'un remaniement ministériel vont bon train depuis plusieurs semaines, autour d'un gouvernement resserré. Reviendra-t-on à terme à ce qui a existé le plus souvent sous la cinquième République, à savoir un seul ministre de plein exercice à la fois pour le supérieur et le scolaire? ...
Avant que François Hollande ait été élu président de la République, les moments où les enseignements supérieurs ont échappé à l'autorité du ministre de l'Education nationale ont donc été au total plutôt sporadiques sur l'ensemble de la Cinquième République (trois ans d'avril 1978 à mai 1981 avec Saunier-Seïté; deux ans d'avril 1993 à mai 1995 avec François Fillon; cinq ans de mai 2007 à mai 2012, avec Valérie Pécresse et Laurent Wauquiez). Soit pas plus de 10 ans en tout sur 54 ans de Cinquième République. Ce qui fait 44 ans (dont les 15 ans de gouvernements socialistes) où l'autorité du ministre de l'Education nationale s'est étendue aux enseignements supérieurs. Voir l'article entier...
http://static.lexpress.fr/pub/partenaires/Abonnement/xpr-13052013.jpg De réir Claude Lelièvre. An gá dúinn dhá airí urlár ar Ard-Oideachas agus an scoil? An staraí oideachais Claude ceisteanna Lelièvre. "A reshuffle Is féidir ach ní anois," a dúirt Francois Hollande le linn a preasagallamh ar an 16 Bealtaine, nuair ráflaí de reshuffle ag dul go maith le haghaidh roinnt seachtainí, ar fud an rialtas daingean. Níos mó...

Posté par pcassuto à 23:46 - - Permalien [#]


Cours en anglais à l’université - un projet «inacceptable» pour certains syndicats

http://pics.2012.lesechos.com/css/2012/img/logo.pngL'Académie française a demandé le retrait du projet, débattu à compter de mercredi à l’Assemblée, qui, selon les Immortels, marginalise la langue de Molière.
Le projet de loi sur le développement à l’université de cours en langue étrangère, défendu par la ministre de l’Enseignement supérieur, Geneviève Fioraso, doit être débattu à compter de mercredi à l’Assemblée nationale. Il suscite d’ores et déjà de nombreux débats passionnés. Plusieurs syndicats ont appelé à une grève et à des manifestations mercredi pour exiger le retrait de ce projet qu’ils jugent « inacceptable ». Read more...
http://pics.2012.lesechos.com/css/2012/img/logo.png The French Academy has requested the withdrawal of the project, discussed starting Wednesday in the Assembly, which, according to the Immortals, marginalizing the language of Molière. More...

Posté par pcassuto à 23:40 - - Permalien [#]

Loi ESR : quand les députés chipotent

 Par Isabelle Rey-Lefebvre. Mardi 14 mai, lors de la première séance de l'examen du projet de loi relatif à l'enseignement supérieur et à la recherche en commission des affaires culturelles et de l'éducation, on a assisté à une petite passe d'arme entre Patrick Hetzel, député UMP du Bas-Rhin, et Patrick Bloche, président de la commission (député PS-Paris 7e).
Alors que ce dernier expliquait que compte tenu de la présence de Geneviève Fioraso, ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche, lors de l'examen des articles et des amendements, la commission ne pourrait pas se réunir mercredi matin pour cause de conseil des ministres et que donc dans ces conditions les débats déborderaient sans doute sur le jeudi, Patrick Hetzel a pris la parole pour déplorer ce calendrier et ce compte tenu des 760 amendements. Suite de l'article...
De réir Isabelle Rey-Lefebvre. Dé Máirt, 14 Bealtaine, ag an gcéad chruinniú den athbhreithniú ar an Dlí dréacht ar Ard-Choiste Taighde Oideachais agus um Ghnóthaí Cultúrtha agus Oideachas, tháinig beag skirmish idir Patrick Hetzel, UMP Bas-Rhin agus Patrick Bloche, Cathaoirleach an Choiste (MP PS-Páras 7). Níos mó...

Posté par pcassuto à 23:29 - - Permalien [#]

Classements internationaux des universités, une réponse simpliste et biaisée à une question complexe

 Par Isabelle Rey-Lefebvre. Les classements internationaux d'universités prolifèrent depuis 2003. L'Association Européenne des Universités (EUA) en a recensé une dizaine, dont l'impact médiatique et politique ne cesse de croître. Le rapport publié le 11 avril dernier par l'EUA, à l’occasion de son colloque, à Gand, en Belgique, est une charge très sévère contre leur méthodologie et leurs conséquences délétères.
« En discutant avec des universités de Corée et de Chine, je me suis entendu dire qu’elles n’acceptaient de négocier qu’avec leurs homologues classées dans les 20 premières places », témoignait ainsi, à Gand, le président de l’Université Freidrich Alexander, d’Erlangen Nurnberg, Thomas Schöck. « J’ai eu la même expérience », renchérissait M. Rauhvargers, professeur de chimie en Lettonie, auteur du rapport de l’EUA. Lire l'article entier...
De réir Isabelle Rey-Lefebvre. Rátálacha ollscoile Idirnáisiúnta proliferated ó 2003 i leith. An Cumann Ollscoileanna na hEorpa (EUA) Tá dosaen aitheanta, lena n-áirítear na meáin agus ar thionchar polaitiúil ag fás. An tuarascáil a scaoileadh 11 Aibreán ag na Stáit Aontaithe, le linn a comhdhála i Ghent, An Bheilg, tá muirear an-tromchúiseach i gcoinne a n-mhodheolaíocht agus a n-iarmhairtí díobhálacha. Níos mó...

Posté par pcassuto à 23:25 - - Permalien [#]

Paris Saclay: bientôt 20% de la recherche française sur un immense campus

http://orientation.blog.lemonde.fr/files/2011/08/Edhec-Olivier-Rollot-208x300.jpgBlog "Il y a une vie après le bac" d'Olivier Rollot. Paris Saclay c’est 600 000 m2 de locaux d’enseignement, de bureaux, de logements à construire d’ici 2020. «Le plus grand projet d’aménagement du territoire depuis les villes nouvelles dans les années soixante», rappelle Pierre Veltz, le président-directeur général du conseil d’administration de l’établissement public Paris Saclay, chargé par l’État de l’aménagement d’un immense territoire de 7700 hectares. Paris Saclay c’est d’abord une grande université conduite par une fondation de coopération scientifique (FCS). Le 1er janvier 2014 elle devrait regrouper 23 membre qui sont aussi bien l’université Paris-Sud (Orsay) que l’École Polytechnique, HEC ou encore le CNRS. Paris Saclay c’est ensuite un projet immobilier mené par l’établissement public Paris-Saclay. «Je suis moi-même au conseil d’administration de la FCS et mon homologue, Dominique Vernay, à notre propre conseil d’administration et les relations sont excellentes entre nous», se félicite à ce sujet Pierre Veltz, dont la mission ne se limite pas à la partie académique. «Nous devons également faire venir des entreprises et des ménages et cela ne se décrète pas», confie à ce sujet Guillaume Pasquier, le directeur général délégué de l’établissement. Suite de l'article...
http://orientation.blog.lemonde.fr/files/2011/08/Edhec-Olivier-Rollot-208x300.jpg Blog "There is life after high school" of Olivier Rollot. Paris Saclay is 600,000 m2 of local education offices, homes to be built by 2020. "The biggest project planning for new towns in the sixties," says Pierre Veltz, President and CEO of the Board of a public institution Paris Saclay , entrusted by the State of development of a vast territory of 7700 hectares. Paris Saclay is primarily a great university led by a Scientific Cooperation Foundation (FCS). More...

Posté par pcassuto à 23:19 - - Permalien [#]


La licence pluridisciplinaire, une solution à l’échec en licence

http://www.headway-advisory.com/blog/wp-content/themes/headway/images/logo.jpgPar Olivier Rollot.La licence pluridisciplinaire, une solution à l’échec en licence: entretien avec Khaled Bouabdallah, président du PRES Université de Lyon et vice-président de la Conférence des présidents d’université
Avec plus de 120000 étudiants, l’Université de Lyon  est le second pôle scientifique français à Lyon et Saint-Etienne. Son président, Khaled Bouabdallah, également président de l’Université Jean Monnet, Saint-Etienne et vice-président de la Conférence des présidents d’université, revient sur l’actualité de l’université à quelques jours de l’ouverture des discussions au Parlement sur la nouvelle loi sur l’enseignement supérieur et la recherche.
Olivier Rollot : Parlons d’abord des étudiants. L’un des axes importants de la future loi sur l’enseignement supérieur et la recherche est le développement de ce qu’on appelle les licences « pluridisciplinaires ». En quoi cela consiste-t-il exactement?

Khaled Bouabdallah:
Il s’agit de rendre la spécialisation en licence progressive de façon à permettre aux étudiants de mieux s’orienter dans une spécialité ou une autre. Schématiquement, la part des enseignements transversaux (méthodologie, informatique, culture générale, etc.) décroit tout au long de la licence pour donner une place de plus en plus grande aux enseignements spécialisés. Par exemple, dans le cadre d’une licence en histoire-géographie-sociologie qui aurait un tronc commun transversal important et des enseignements de spécialité équivalents en première année de licence. Suite de l'article...
http://www.headway-advisory.com/blog/wp-content/themes/headway/images/logo.jpgDe réir Olivier Rollot. An méid ildisciplíneach, le réiteach a fháil ar an ceadúnas teip: Agallamh le Khaled Bouabdallah, uachtarán na PRES Université de Lyon agus Leas-Uachtarán ar Chomhdháil na nUachtarán Ollscoile. Níos mó...

Posté par pcassuto à 23:11 - - Permalien [#]

Edinburgh report on organizing 6 Coursera MOOCs

Inge Ignatia de WaardBy Inge Ignatia de Waard. Last week the University of Edinburgh released their first report on their experiences gained after having organized 6 MOOC courses via Coursera. In this 34 page report they provide insights on organizing a Coursera MOOC, the success rates, their lessons learned, and how they went about in setting up the courses. This is the summary they provide and it gives a good overview of all the subjects addressed in the report:
In January 2013, the University of Edinburgh launched six MOOCs on the Coursera virtual  learning environment (VLE) platform [www.coursera.org].  These were short fully-online courses, each lasting either 5 or 7 weeks, and they had a total initial enrolment of just over 309,000 learners. Six different subject areas were chosen, reflecting the University’s diverse spread of  disciplines, with two MOOCs offered by each of the three academic Collegesin the University: Humanities and Social Sciences (Introduction to Philosophy; E-learning and Digital Cultures); Science and Engineering (Artificial Intelligence Planning; Astrobiology and the Search for Life on Other Planets); Medicine and Veterinary Medicine (Equine Nutrition; Critical Thinking in Global Challenges). AI Planning was developed at Master level, the rest were at undergraduate (Bachelor) level. Read more.... Read more...

Posté par pcassuto à 22:59 - - Permalien [#]

Google Play for Education Versus...

https://s3.amazonaws.com/hackedu/gargoyletechnotext.jpgBy Audrey Watters. Google held its annual developer conference this week, and during Wednesday’s keynote, the company touted its work in education, including the growing adoption of Google Apps for Education (some 25+ million users worldwide) and Chromebooks (engineering exec Chris Yerga highlighted its recent country-wide implementation in Malaysia). The new news: Google also unveiled plans for a new education-focused section of its Android app store, “Google Play for Education.” Read more...

Posté par pcassuto à 22:54 - - Permalien [#]

Canada is right to focus on applied research

http://profile.ak.fbcdn.net/hprofile-ak-prn2/277035_6533373917_717582727_q.jpgBy Robert Atkinson. Canada is in a global race for innovation advantage. Other nations have put in place an array of policies to support technology-based industries, including policies to support industrially relevant research.
It is in this context that Minister of State for Science and Technology Gary Goodyear announced this week the government’s decision to refocus the National Research Council, Canada’s main government funder of science, on research that is more directly relevant to industry in Canada.
The NRC was originally created in 1916 to support applied research, technology transfer and business development.
But after the Second World War, it followed the path laid down by the United States, focusing more on basic research and less on work that could be useful to industry. Read more...

Posté par pcassuto à 22:48 - - Permalien [#]

Focus on education; no, really

http://media.winnipegfreepress.com/designimages/winnipegfreepress_WFP.gifEveryone knows, and everyone has known for a very long time, that education is the key to lifting aboriginal Canadians out of poverty and into good-paying jobs.
Everyone also knows, and they have known it for a very long time, that spending on aboriginal education has been inadequate, and still is. The country actually spends less on aboriginal education than it does on schooling for everyone else, which, as many people have said for a very long time, is a national disgrace.
And yet there was something important that emerged from a meeting of retired political leaders and Winnipeg's business elite who gathered here Thursday to discuss the province's future.
They agreed the provincial outlook is grim unless an overwhelming effort is made to redress aboriginal poverty and, in particular, the sub-standard education system on reserves. Read more...

Posté par pcassuto à 22:45 - - Permalien [#]