http://blog.educpros.fr/jean-charles-cailliez/files/2013/04/blog-jean-charles-caillez2.jpgSur le blog Educpros de Jean-Charles Cailliez. Depuis 1984 avec la loi Savary, l’Habilitation à Diriger des Recherches (HDR) a fait son son nid dans l’enseignement supérieur et la recherche en France. Je l’ai décrochée moi-même en 1998, ce qui commence à dater un peu. Ce diplôme d’état franco-français qui fait suite au doctorat d’université permet de postuler à un poste de Professeur d’Université ou de Directeur de Recherche dans la fonction publique. C’est le diplôme universitaire le plus élevé en France, mais son mode d’obtention est très variable d’une université à l’autre. Pour l’obtenir, il faut en principe (car il y a bien sûr des exceptions) être titulaire d’un doctorat d’université. Il faut, comme dans le cas d’une thèse de doctorat, déposer son mémoire (synthèse de l’activité scientifique et publications) de manière à ce qu’il soit examiné par des rapporteurs. Puis, vient le jour de la soutenance devant un jury.
L’HDR n’a cependant aucun rapport avec le cycle LMD. Elle est définie par l’arrêté du 5 avril 1988 (modifié en 1992, 1995 et 2002) en ces termes: « L’habilitation à diriger des recherches sanctionne la reconnaissance du haut niveau scientifique du candidat, du caractère original de sa démarche dans un domaine de la science, de son aptitude à maîtriser une stratégie de recherche dans un domaine scientifique ou technologique suffisamment large et de sa capacité à encadrer de jeunes chercheurs. Elle permet notamment d’être candidat à l’accès au corps des professeurs des universités. » Pour l’obtenir, le candidat doit non seulement montrer qu’il a un excellent niveau scientifique, ce qui est la moindre des choses, mais aussi  faire apparaître son expérience dans l’animation d’une recherche, notamment par l’encadrement de thèses de doctorat. Concernant ce dernier point d’ailleurs, le paradoxe est qu’il faut une HDR pour encadrer un travail de thèse, mais que pour avoir une HDR, il faut montrer que l’on est capable d’encadrer un doctorant. On s’en sort par le système du co-encadrement avec un HDR qui prend la place du directeur de thèse officiel. C’est le principe de la conduite accompagnée! Suite de l'article...
http://blog.educpros.fr/jean-charles-cailliez/files/2013/04/blog-jean-charles-caillez2.jpg Ar an Educpros blag de Jean-Charles Cailliez. ó 1984 leis an dlí Savary, rinne an taighde habilitation (HDR) a nead i níos airde oideachais agus taighde sa Fhrainc. Níos mó...