21 avril 2013

The Dutch Digitally Skilled & Digitally Safe programme publishes its work plan for 2013

http://www.elearningeuropa.info/sites/default/files/elearning_papers.pngThe Dutch programme Digitally Skilled & Digitally Safe aims to enhance the digital skills of the labour force. Since 2009 public institutions and the business community collaborate within the programme following two lines: Digital skills of the labour force (Digitally Skilled) and Internet safety (Digitally Safe), targeting future employees, working people and jobseekers between 15 and 64 years old in order to enhance the innovation capacity and productivity of the Dutch economy.
The work plan for the year 2013 describes the strategy, approach and activities of Digitally Skilled and Digitally Safe for the upcoming months. Each line of the programme has its own goals, own results envisaged, own activities and own necessary and desired public-private collaboration.

Posté par pcassuto à 00:49 - - Permalien [#]


No dumping allowed: how teachers can be trained to boost quality learning through ICT

http://www.elearningeuropa.info/sites/default/files/elearning_papers.pngBy Alicia Mitchell. In January this year the eLearning Africa news service reported on the progress being made towards the impending Millennium Development Goal (MGD) deadline and highlighted the worrying trend of prioritising quantity over quality in efforts to reach the target of universal primary education by 2015. New eLearning technologies offer the tantalising potential to spread high-quality education across the developing world. This could be an answer to the problem, but it is never a simple case of ‘just add ICT’.
In his keynote speech at ONLINE EDUCA BERLIN 2012, Michael Trucano, Senior ICT and Education Policy Specialist at the World Bank, noted the dangerous tendency of policy makers to “dump hardware in schools [and] hope for magic to happen”. Projects that just ‘dump and walk’ are not only wasters of time, money and resources, but are also disillusioning, leading to less inclination to further experiment with ICTs in education. Read more...

Posté par pcassuto à 00:46 - - Permalien [#]

Le Social Learning, filière d’avenir pour les jeunes africains

http://www.elearningeuropa.info/sites/default/files/elearning_papers.pngPar Grégory Vespasien. Tableaux noirs, stylos et papiers, professeurs jonchés sur leur estrade, l’ère de l’éducation traditionnelle constitue-t-elle encore la norme? Ou au contraire, laisse-t-elle la place à un nouveau mode de transmission des savoirs plus interactif? Pour répondre à cette interrogation, l’équipe d’eLearning Africa s’est attachée à décrypter et cerner la tendance du Social Learning.
Dans les années 70, le psychologue canadien Albert Bandura dévoilait une théorie de l’apprentissage social fondée sur les interactions réciproques entre les individus. Le Social Learning que l’on connait actuellement s’inspire donc directement de ces travaux et constitue même un prolongement voire un dépassement de l’eLearning. En effet, bien qu’efficace, l’eLearning se caractérise avant tout par une augmentation du volume des contenus transmis grâce à l’utilisation des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC). Dans le Social Learning, en effet, il y a une utilisation du pouvoir interactif des réseaux sociaux au service des apprenants. Cela rappelle que le Social Learning s’inscrit pleinement dans la tendance aujourd’hui mainstream du réseautage social.  En effet, dès lors  que l’on partage des photos, des vidéos, des souvenirs avec ses amis, pourquoi ne pas en faire demême avec les connaissances?
Notons également que le Social Learning peut apporter une réponse aux problèmes de formation des jeunes africains. En effet, selon l’UNESCO, 2/3 de la population de l’Afrique sub-saharienne a moins de 25 ans et, d’après la Brookings Institution, 30 millions de jeunes africains n’étaient pas scolarisés en 2010. Ils seront 34 millions à l’orée 2020 si rien n’est effectué pour réformer les systèmes éducatifs du continent. En des termes alarmistes mais teintés d’optimisme, Maurice Nkusi, de l’Ecole Polytechnique de Namibie et intervenant à la Conférence eLearning Africa 2013 résume ainsi la situation et renvoie également à l’existence d’un groupe marginalisé à prendre en considération, les NEET« À la rue sans compétences, au chômageet inaptes au travail, des millions de jeunes africains condamnés à la pauvreté et à la violence peuvent trouver dans le Mobile Learning et le Social Networking une source de valeur car ce sont des outils précieux qui permettent de prendre part à un programme académique pour le développement de leurs compétences. Ils peuvent ainsi interagir avec les communautés via le partage d’expériences et la collaboration ».
Reste donc à savoir dans quelle mesure le Social Learning soutient-il concrètement la jeunesse africaine? La réponse vient du Cameroun où deux jeunes entrepreneurs, Leslie Tita et Horace Fonkwe, conçurent la première plate-forme de Social Learning africaine destinée aux universités: usePulse. Afin de pallier l’absence de points de contact entre l’administration, les professeurs et les étudiants, ils ont imaginé un réseau social qui connecte les universités et les étudiants africains. Ces derniers, via un profil, reçoivent des notifications sur les cours suivis et communiquent également avec leurs camarades de classe.
Pour Leslie Tita, avec usePulse « les étudiants sont capables de consulter n’importe quelle ressource, que ce soit le calendrier, les résultats des tests ou les cours »; et ceci depuis un ordinateur, une tablette ou encore un téléphone mobile via un système de notifications. UsePulse incarne une tentative de mettre en relation les universités africaines avec les quelques 5 millions d’étudiants désireux de multiplier les interactions entre eux et avec le corps professoral afin d’acquérir davantage de compétences qui maximisent les chances d’intégrer le marché du travail.
Si usePulse représente l’exemple le plus éclatant d’une « Afrique du Social Learning », n’en n’oublions pas d’autres initiatives telles que Bookneto, un autre réseau social éducatif, créé par un emblème de la Creative class, le Nigérian Iyinoluwa Aboyeji, concernant cette fois-ci le marché canadien. Sur cette plate-forme, les étudiants communiquent entre eux sur la page de leur institution scolaire au sujet de leurs cours ou de l’actualité des professeurs. Pierre Arys, Chief Operating Officer de Bookneto, souligne que « Les étudiants sont souvent limités au contenu du professeur et maintenant nous élargissons leurs perspectives en leur donnant accès à un forum qui leur permette de véritablement interagir avec leurs camarades d’horizons divers ».
Face à « une jeune génération frustrée par l’inadéquation chronique entre les qualifications et l’emploi », le Social Learning apporte une réponse pertinente qui peut fluidifier les échanges dans le monde de l’enseignement supérieur africain. Il rapproche en effet les étudiants des enseignants et donne accès à des contenus  qui renvoient par ailleurs à la discussion sur les MOOC. Le Social Learning plaide enfin pour que l’Afrique devienne un continent mobile où chaque apprenant étudie à tout moment et surtout en tout lieugrâce aux Smartphones.
La question du Social Learning ouvre la voie à des réflexions complémentaires mais non moins  capitales. Sur le rôle des enseignants tout d’abord: comment doivent-ils s’adapter face à la montée en puissance de plates-formes et outils qui révolutionnent leur métier? Doit-on  craindre que ces plates-formes sociales et éducatives se convertissent en des outils de divertissement contre-productifs? Peut-on les généraliser à l’ensemble des institutions scolaires, de l’école primaire à l’Université? Enfin, si l’on admet que se former va au-delà des institutions scolaires, qu’en est-il des projets de Social Learning dans les entreprises africaines qui souhaitent former leurs salariés tout au long de leur carrière?
Il est certain que le débat sur le Social Learning tiendra une place à part entière lors de la Conférence eLearning Africa 2013 à Windhoek en Namibie où « L’utilisation effective des média sociaux » et « La Révolution du Mobile Learning » seront des thèmes cruciaux abordés lors de sessions dédiées. En attendant, n’hésitez pas à commenter l’actualité de l’eLearning en Afrique sur http://www.ela-newsportal.com.
http://www.elearningeuropa.info/sites/default/files/elearning_papers.pngDe réir Gregory Vespasian. Chalkboards, pinn agus páipéir strewn ar a gcuid múinteoirí stáitse, an ré an oideachais traidisiúnta go bhfuil sí fós an norm? Nó in áit, tugann sí ar bhealach ar bhealach nua eolais níos idirghníomhaí a tharchur?Chun freagra ar an gceist seo, tá an fhoireann r-Fhoghlama na hAfraice lorg a dhéanamh amach agus tuiscint a fháil ar an treocht na Foghlama Sóisialta. Níos mó...

Posté par pcassuto à 00:39 - - Permalien [#]

The CBIE launches its new Code of Ethical Practice

http://www.guninetwork.org/logo_guni.gifThe Canadian Bureau for International Education (CBIE) launches its new Code of Ethical Practice. This new revision has been produced to better respond to today’s societies and situations.
The Canadian Bureau for International Education (CBIE) is the national voice advocating Canadian international education, dedicated to the promotion of Canada’s international relations through international education. Twenty years after having adopted its first Code of Ethical Practice, the CBIE has launched a new Code.
The CBIE's Code of Ethical Practice is not a legal or prescriptive document, but rather offers some guidelines to encourage their members to respect the CBIE’s core values of equity, inclusiveness partnership and quality. The earlier code no longer reflected the complexity and diversity that now characterise the field, which is why this new Code was drafted during the last two years. For more information, follow this link.

Posté par pcassuto à 00:05 - - Permalien [#]

AUN-QA Training Course for Accomplishing Programme Assessment

http://www.guninetwork.org/logo_guni.gifThis four-day intensive course aims to introduce and promote the AUN-QA (ASEAN University Network - Quality Assessment) system. Professionals who are in charge of quality assurance at a university in the ASEAN region are invited to participate.
The ASEAN University Network (AUN) is an autonomous organization, established under the umbrella of ASEAN. It deals with the promotion of human resource development in the field of higher education. An important mission of AUN is to promotion of a AUN-QA (Quality Insurance) system in higher education institutions. This is a response to the demand from universities in the ASEAN region to raise there programmes’ recognition and quality improvement.
On April 22-25 2013 will be held the ASEAN University Network – Quality insurance Training course for Accomplishing Programme Assessment in Bangkok, Thailand. The conference will be composed of lectures, individual counseling, and small group works. Upon completion of this training course, the trainees will obtain the AUN-QA training certificate. For more information, follow this link.

Posté par pcassuto à 00:02 - - Permalien [#]

Lancement du site Internet de l'Université régionale de métiers et de l’artisanat (Urma) Midi Pyrénées

Carif Oref Midi-Pyrénées La Chambre régionale de métiers et de l’artisanat (Crma) de Midi-Pyrénées lance le site Internet Université régionale des métiers et de l’artisanat de Midi-Pyrénées: www.urma-mp.fr
Il a été officiellement inauguré à la Crma de Midi-Pyrénées, lundi 15 avril, par son président Serge Crabié. Ce site présente de manière détaillée les métiers et les parcours de formation proposés par l’artisanat en Midi Pyrénées. L’objectif du réseau régional des Chambres de métiers et de l’artisanat (CMA) est de permettre aux jeunes d’obtenir toutes les informations pour leur orientation professionnelle dans l’artisanat, dans notre région. Le site répond à plusieurs objectifs:
- permettre à tous les publics de bénéficier d’une information exhaustive sur les parcours de formation, en particulier en Midi-Pyrénées, du niveau V (CAP) au niveau II (Licence),
- valoriser les potentialités de carrières dans l’artisanat,
- attirer de nouveaux profils issus de publics jeunes diplômés ou demandeurs d’emplois, afin de répondre à un besoin d’évolution des emplois et des compétences,
- assurer le renouvellement des dirigeants d’entreprises artisanales.
Chambre de métiers et de l'artisanat de Midi-Pyrénées - Contact: Véronique Vallée, Responsable de l’Urma, Crma Midi-Pyrénées.
Site Internet de l'Université régionale des métiers et de l'artisanat - Le dossier de presse.
Carif OREF Midi-PyreneesRegional Chamber of Trades and Crafts (CRMA) Midi-Pyrénées Regional University launches Internet trades and crafts of Midi-Pyrenees site www.urma-mp.fr.
It was officially inaugurated at the CRMA Midi-Pyrenees, Monday, April 15, by President Serge Crabié
. More...

Posté par pcassuto à 00:00 - Permalien [#]