21 avril 2013

Création du Commissariat général à la stratégie et à la prospective qui se substitue au Centre d’analyse stratégique

http://www.gouvernement.fr/sites/all/themes/pmv5_5/lib/img/banner-insidepage-with_submenu-bg-full.pngLe Premier ministre a présenté un décret portant création du Commissariat général à la stratégie et à la prospective.
A l’issue de la Grande conférence sociale des 9 et 10 juillet 2012, le Premier ministre a proposé de créer, dans l’esprit de l’ancien commissariat général au plan, un lieu de dialogue et d’expertise, ouvert à l’ensemble des acteurs sociaux. Il a confié une mission à Mme Yannick Moreau qui lui a remis son rapport le 4 décembre 2012.
Le Commissariat général à la stratégie et à la prospective se substitue au Centre d’analyse stratégique. Il sera au cœur des démarches de réflexion et de concertation nécessaires à la conduite des politiques publiques et à la modernisation du pays. Rattaché au Premier ministre, qui arrêtera son programme de travail annuel, il apportera son concours à la détermination des grandes orientations pour l’avenir de la nation et des objectifs à moyen et long terme de son développement économique, social, culturel et environnemental, ainsi qu’à la préparation des réformes. A ce titre, il impulsera et favorisera la définition de stratégies d’action à moyen et long terme et le développement des études prospectives, des pratiques d’évaluation des politiques publiques, des bonnes pratiques de concertation et des comparaisons internationales et territoriales. Il travaillera en réseau avec les conseils spécialisés.
Le Commissariat général établira un rapport annuel. Ses rapports et avis seront rendus publics et des publications sur internet permettront de suivre l’évolution de ses travaux en commission. Il pourra également organiser des consultations publiques sur internet. Il reprend les missions du Conseil de l’emploi, des revenus et de la cohésion sociale, qui a joué par le passé un rôle essentiel, et dont il poursuivra les travaux. Par ailleurs, le Conseil d’analyse de la société, dont l’utilité n’était pas établie, est supprimé.
Conseil des ministres du 17 avril 2013.

The Prime Minister presented a decree establishing the General Commission for the strategy and foresight. More...

Posté par pcassuto à 17:12 - - Permalien [#]


Circulaire sur l'Organisation et le fonctionnement des GIP FCIP

http://cache.media.education.gouv.fr/image/Bibliotheque_multimedia/91/6/logo_MEN_214916.jpgLe chapitre II de la loi n° 2011-525 du 17 mai 2011 de simplification et d'amélioration de la qualité du droit vise à harmoniser le statut des groupements d'intérêt public (GIP). La présente circulaire a pour objet d'abroger la circulaire n° 2001-262 du 19 décembre 2001 sur les GIP FCIP et d'apporter des précisions sur la mise en conformité de ces groupements avec les nouvelles dispositions sur les GIP issues de la loi susvisée et du décret n° 2012-91 du 26 janvier 2012 relatif aux GIP. Elle fait référence aux groupements d'établissements (Greta) qui seront rétablis lors de la publication de la loi d'orientation et de programmation pour la refondation de l'École de la République. Une note apportera ultérieurement des précisions sur le nouveau régime de droit public applicable aux personnels des GIP défini par le décret n° 2013-292 du 5 avril 2013.
1 - Les caractéristiques du GIP FCIP
1.1 L'objet

Le groupement d'intérêt public a pour objet le développement d'une coopération concertée au niveau de l'académie dans les domaines de la formation continue des adultes, de la formation et de l'insertion professionnelle. Il voit ses missions élargies et, dans ce cadre, il exerce:
- des fonctions supports pour le réseau des Greta, notamment:
. contribution à l'élaboration des contrats d'objectifs conclus entre le recteur et chaque Greta et accompagnement de leur mise en œuvre,
. contribution à l'harmonisation des pratiques de gestion des ressources humaines,
. mise en œuvre d'un plan de formation des personnels de la formation continue,
. veille, animation et ingénierie de formation,
. coordination des réponses aux appels d'offres d'envergure régionale et/ou à l'action publique régionale de formation professionnelle,
. gestion des fonds créés pour couvrir les risques financiers afférents à la gestion de la formation continue par les Greta, renforcer l'efficacité de l'activité de ces groupements et optimiser l'emploi de leurs ressources,
. gestion des programmes européens,
. communication au nom du réseau académique;
- des activités et prestations spécifiques, notamment:
. validation des acquis de l'expérience (dont éventuellement l'accompagnement),

. activités bénéficiant de l'apport de financements extérieurs,
. gestion du centre académique de formation d'apprentis, le cas échéant,
. promotion des dispositifs d'insertion et animation des personnels intervenant dans ces dispositifs,
. gestion des activités de bilan-orientation.

Ainsi, le GIP s'impose à la fois comme un outil de gestion au service de la politique du recteur, instrument de coopération régionale et de concertation entre les Greta.
1.2 La composition

Compte tenu de son objet, le GIP FCIP est constitué entre l'État, représenté par le recteur d'académie, les EPLE supports de Greta et les établissements publics qui souhaitent intervenir dans le domaine de la formation continue des adultes, lesquels exercent ensemble des activités d'intérêt général à but non lucratif et mettent en commun les moyens nécessaires à ces activités.
Il pourra être envisagé d'élargir la composition du GIP par l'admission de nouveaux membres, par décision de l'assemblée générale.
De plus, le groupement a vocation à développer des partenariats avec d'autres intervenants (Agriculture, AFPA, collectivités, etc.) dans le domaine de la formation continue des adultes.
La représentation de l'État est assurée dans les conditions prévues par la convention constitutive.
1.3 La durée

Il est proposé que le groupement soit constitué pour une durée indéterminée. Suite de la circulaire...

http://cache.media.education.gouv.fr/image/Bibliotheque_multimedia/91/6/logo_MEN_214916.jpg Caibidil II de Dhlí Uimh 2011-525 de 17 Bealtaine, 2011 a shimpliú agus ar chaighdeán an dlí a fheabhsú ag iarraidh a chomhchuibhiú ar stádas na grúpaí leas an phobail (GIP). Tá sé mar aidhm an ciorclán seo a aisghairm Ciorclán Uimh 2001-262 an 19 Nollaig 2001 maidir le GIP FCIP agus an gcomhlíonann na grúpaí leis na forálacha nua an GIP ón dlí thuas a shoiléiriú agus Foraithne Uimh 2012-91 de 26 Eanáir, 2012 ar GIP. Níos mó...

Posté par pcassuto à 17:02 - - Permalien [#]

Les grandes entreprises pèsent plus dans le Nord et les petites dans le Sud

http://www.insee.fr/fr/ppp/publications/img/ip.gifPar Florent Rau, pôle Études économiques régionales et Vincent Hecquet, division Profilage et traitement des grandes unités, Insee.
Résumé

La nouvelle définition de l’entreprise permet de mieux appréhender l’économie des territoires. Si les grandes entreprises ont un poids important dans toutes les régions, c’est particulièrement le cas en Île-de-France, au sein de grandes villes, et dans quelques bastions industriels historiques. Les entreprises de taille intermédiaire pèsent plus fortement dans les régions septentrionales. Les petites et moyennes entreprises, dont le poids dans l’emploi local est important, couvrent un large spectre du champ économique, des activités de proximité aux industries de biens de consommation. Elles comptent particulièrement dans les départements insu- laires. Les microentreprises sont tournées d’abord vers l’économie locale et le tourisme; elles pèsent davantage dans le Sud et dans les départements d’outre-mer.
229 grandes entreprises emploient un tiers des salariés
L’entreprise est désormais définie selon des critères économiques et non plus, seulement, juridiques (encadré). En 2010, selon une première approche de la nouvelle définition, 3 millions d’entreprises relevant du secteur marchand non agricole sont implantées en France. Elles emploient au total 15,7 millions de salariés. Cela correspond à 13 millions de salariés en équivalent temps plein hors intérimaires. Plus de la moitié d’entre eux travaillent dans cinq régions: Île-de-France (26%), Rhône-Alpes (10%), Provence-Alpes-Côte d’Azur (7%), Pays de la Loire (6%) et Nord - Pas-de-Calais (6%). Suite de l'article...
http://www.insee.fr/fr/ppp/publications/img/ip.gifBy Florent Rau, pole and Regional Economic Studies Vincent Hecquet Division profiling and treatment of large units, Insee. More...

Posté par pcassuto à 16:54 - - Permalien [#]

Vers une limitation de la durée du statut d'auto-entrepreneur?

http://www.pacajob.com/img/logo.gifMalgré la pression des entreprises de l'Artisanat, le gouvernement n'envisage pas de remettre en question le régime d'auto-entrepreneur. Toutefois, il a annoncé vouloir limiter la durée du statut lorsqu'il est exercé comme activité principale. Une réponse partielle qui ne satisfait pas l'Artisanat, notamment le secteur du bâtiment, qui s'estime victime d'une concurrence déloyale.
Limiter à 5 ans l'exercice du statut d'auto-entrepreneur, telle est la proposition de la ministre de l'Artisanat, du Commerce et du Tourisme Sylvie Pinel. "Il s'agira de limiter dans le temps ce régime en activité principale et de renforcer l'accompagnement des auto-entrepreneurs", a déclaré la ministre.
Malgré le mécontentement des entreprises artisanales, pas question donc de supprimer le régime ou ses avantages fiscaux. Une modification en profondeur du statut pourrait en effet avoir des conséquences dans le contexte actuel de hausse du chômage, puisque l'auto-entrepreneuriat représente actuellement la moitié des créations d'entreprise. Et presque 50% des 900.000 auto-entrepreneurs inscrits à la fin de mois de février 2013 sont économiquement actifs selon l'Acoss (la Caisse nationale des URSSAF), même si l'autre moitié ne dégage pas de bénéfice. Suite de l'article...
http://www.pacajob.com/img/logo.gif In ainneoin brú ó ghnólachtaí Ceardaíochta, nach bhfuil an rialtas ar intinn chun ceist an réimeas auto-fiontraí.Mar sin féin, tá sé d'fhógair pleananna chun teorainn a chur le ré stádas nuair a fheidhmeofar í mar a bpríomhghníomhaíochta. Níos mó...

Posté par pcassuto à 16:48 - - Permalien [#]

Lancement du site Internet de l'Université régionale de métiers et de l’artisanat (Urma) Midi Pyrénées

Carif Oref Midi-Pyrénées La Chambre régionale de métiers et de l’artisanat (Crma) de Midi-Pyrénées lance le site Internet Université régionale des métiers et de l’artisanat de Midi-Pyrénées: www.urma-mp.fr
Il a été officiellement inauguré à la Crma de Midi-Pyrénées, lundi 15 avril, par son président Serge Crabié. Ce site présente de manière détaillée les métiers et les parcours de formation proposés par l’artisanat en Midi Pyrénées. L’objectif du réseau régional des Chambres de métiers et de l’artisanat (CMA) est de permettre aux jeunes d’obtenir toutes les informations pour leur orientation professionnelle dans l’artisanat, dans notre région. Le site répond à plusieurs objectifs:
- permettre à tous les publics de bénéficier d’une information exhaustive sur les parcours de formation, en particulier en Midi-Pyrénées, du niveau V (CAP) au niveau II (Licence),
- valoriser les potentialités de carrières dans l’artisanat,
- attirer de nouveaux profils issus de publics jeunes diplômés ou demandeurs d’emplois, afin de répondre à un besoin d’évolution des emplois et des compétences,
- assurer le renouvellement des dirigeants d’entreprises artisanales.
Chambre de métiers et de l'artisanat de Midi-Pyrénées - Contact: Véronique Vallée, Responsable de l’Urma, Crma Midi-Pyrénées.
Site Internet de l'Université régionale des métiers et de l'artisanat - Le dossier de presse.
Carif OREF Midi-PyreneesRegional Chamber of Trades and Crafts (CRMA) Midi-Pyrénées Regional University launches Internet trades and crafts of Midi-Pyrenees site www.urma-mp.fr.
It was officially inaugurated at the CRMA Midi-Pyrenees, Monday, April 15, by President Serge Crabié
. More...

Posté par pcassuto à 16:39 - - Permalien [#]


L’alternance dans l’enseignement supérieur

http://www.aquitaine-cap-metiers.fr/capmetiers-theme/images/color_schemes/normal/cap-metiers-logo.pngL’alternance dans l’enseignement supérieur
L’Association pour faciliter l’insertion professionnelle des jeunes diplômés (AFIJ) a réalisé, en début d’année, une enquête auprès d’étudiants issus de l’enseignement supérieur sur les conditions d’accès aux contrats en alternance, les formations suivies ainsi que leur insertion sur le marché du travail dans ce cadre bien précis.
Sur les 1 137 réponses à l’enquête, 31% des jeunes sont en cours d’études, 10% en alternance, 15% en emploi mais 5% sont en décrochage universitaire et 40% en recherche d’emploi.
Si 46% des personnes interrogées déclarent n’avoir jamais cherché un contrat en alternance, 24% d’entre elles ont toutefois signé un contrat de ce type durant leur cursus. On observe d’ailleurs une proportion quasi-égale de signatures de contrat de professionnalisation et de contrat d’apprentissage. L’industrie, l’informatique et le numérique, les services, la banque et les assurances restent les 4 secteurs qui ont un recours marqué au dispositif.
Les freins au développement de l’alternance dans le supérieur ont de multiples causes dont les principales concernent notamment la difficulté de trouver un employeur et la méconnaissance de cette voie de formation.
En savoir +.

An Cumann um éascú chomhtháthú na céimithe óga (AFIJ) a rinneadh ag an tús na bliana, suirbhé ar dhaltaí ó ardoideachas ar na coinníollacha maidir le rochtain conarthaí printíseachta, oiliúna a dhéantar agus iad a chomhtháthú isteach sa mhargadh saothair sa chomhthéacs ar leith. Níos mó...

Posté par pcassuto à 16:30 - - Permalien [#]

Demystifying and Preparing for the Doctoral Viva

http://www.srhe.ac.uk/media/images/logo.jpgDemystifying and Preparing for the Doctoral Viva
Tuesday 11 June 2013 11.00 – 4.00
Professor Pam Denicolo, University of  Surrey
Dr Dawn Duke, University of  Surrey

The purpose of this workshop is to examine the doctoral viva process and experience in order to help doctoral researchers with their preparation for it.
‘Success’ in a doctoral viva is the product not only of writing a good thesis, but also of being well prepared for the viva. The doctoral viva can, however, be shrouded in mystery. The workshop will aim to demystify the viva by exploring the range of purposes served by the viva, how the viva works procedurally and the criteria generally imposed by institutions and those used by examiners. Some insights into the examiners’ perspectives will be provided to further shed light on the process.
Advice will be provided about intellectual preparation, practical preparation and emotional preparation, including how to respond productively to the range of possible outcomes. Participants will be expected to engage in activities that will help them prepare for this special occasion so should come prepared to discuss their research with a lay but intelligent audience.
Pam is an Emeritus Professor of Professional and Postgraduate Education at the University of Reading and a Consultant Professor of Researcher Education and Training at the University of Surrey. Having previously published widely in academic journals and produced a range of books and SRHE Guides on teaching, learning and research, Pam now co-edits and writes for a book series with Sage, Success in Research, aimed at supporting early career researchers in their endeavours, and a series with Sense, Critical Issues in the Future of Learning and Teaching aimed at supporting educators across all sectors but especially those in Higher, Further and Professional Education.
Dawn is the Researcher Training and Development Officer. She has a BS in Psychology from Western Michigan University, a MS in Behavioural Neuroscience from Rutgers University and completed her PhD in Neuropathology at Imperial College London. Dawn is responsible for workshop design and delivery within the Postgraduate Skills Development Programme (PGSDP).

Posté par pcassuto à 16:22 - - Permalien [#]

Employer Engagement: what research do we need?

http://www.srhe.ac.uk/media/images/logo.jpgLaunch of the Network for Employability, Enterprise and Work based Learning
You are invited to join us at the launch this new network and to focus on this important topic, current and future research needs.
Keynote Address: David Doherty, Council for Industry and Higher Education (CIHE)

The Wilson Review (2012) indicated that both the sector and employers needed to focus on fostering mutual relationships.  But what does this mean?
In response to the Wilson Review, and at the request of the Department of Business, Innovation and Skills (BIS), CIHE are creating a National Centre for Universities and Business (NUCB).  What research needs will this new body have?
Programme
11.30   Introductions
12.00   Keynote address and questions
13.15   Lunch and networking
14.00   Roundtable discussions:
How can HEIs be encouraged into trusting partnerships that enable them to differentiate their offer and share territory and contacts? Come with success stories
What works well and what doesn’t?
15.15   Final remarks and conclusions
15.45  Close
If you are currently working on research into university/employee relations and would like to share your work at this event, please let us know on h.e.higson@aston.ac.uk.)
Future events run by the network will focus on short internships and work experience (led by Southampton Solent University) and the effect of Placements on Employability and Academic Performance (led by Aston University), on Enterprise Education and work with SMEs.  We hope in doing this to link with other organisations such as the Higher Education Academy  (HEA), Association of Graduate Recruiters (AGR) and the Association of Sandwich Education and Training (ASET).
Convenors:

Professor Helen E Higson OBE, Professor of Higher Education Learning and Management, Deputy Vice-Chancellor, Aston University
Helen Higson completed her first degree in English Literature from Newnham College, Cambridge University and followed this up with an MA with the Open University and a PhD at Birkbeck College, London University.  She has worked in Higher Education since 1983, first at Southampton University and then at Aston.  She is currently Deputy Vice Chancellor for Aston University, where she leads on international relations, learning and teaching, employability, quality assurance, outreach and Schools Liaison.  Her previous role was as Head of Learning and Teaching at Aston Business School, where she is still remains Professor of Higher Education Learning and Management.  Her research interests are in intercultural and employability competences, and the effects of placement learning.  Amongst interesting projects that she is leading at the moment is a cross-West Midlands graduate internship programme placing graduates into SMEs, a cross-Birmingham scheme to encourage students and graduates to set up their own businesses, and a pan-European EU FP7 project developing innovative practice for young people in cities.
Helen is a Fellow of the Royal Society and a Fellow of the Association of University Administrators and she was awarded an OBE in the 2011 New Year’s Honours
Dr Richard Blackwell
Richard Blackwell is Deputy Vice-Chancellor at Southampton Solent University.  His role focuses on renewing and converging employability and enterprise strategies, advocacy in HE policy communities, developing local skills partnerships and championing the green agenda.  Richard was a member of the Wilson review team on business-university collaboration, responsible for co-drafting two chapters on graduate recruitment and skills. Previously he worked for the Higher Education Funding Council for England, a forerunner of the Higher Education Academy and the universities of Coventry, Nottingham and Oxford.  He has published widely on HE, was a trustee member of SRHE Council for many years and is a member of the editorial board of SRHE’s policy journal, Higher Education Quarterly.

Posté par pcassuto à 16:18 - - Permalien [#]

HEA sponsors international Assessment in Higher Education Conference

The Higher Education Academy (HEA) is one of the sponsors of the international Assessment in Higher Education Conference. The event will take place at the Maple House Conference Centre in Birmingham on 26 and 27 June 2013.
Assessment is a key focus for the HEA. As the national body for learning and teaching in HE, the HEA works with higher education institutions and others in the sector to improve the learning experience for students.
Dr Erica Morris, Academic Lead (Assessment and Feedback) at the HEA comments: "We know from our work across the higher education sector that enhancing the quality of assessment and ensuring it is an integral part of the student learning process is a high priority for higher education institutions. The HEA's recently published, 'A Marked Improvement' builds on at least a decade of research and established good practice to provide a framework for higher education institutions to enable significant change in institutional strategy.
"We are delighted to be sponsoring this important conference that will bring people together to debate current themes and issues emerging from practice at the discipline or cross-disciplinary level, and/or empirical work in the field, including those that relate to engaging students in assessment and feedback and to assessment for learning."
Specifically, the HEA is sponsoring the poster competition, the winner of which will receive an iPad. The conference is still accepting proposals for posters on the conference themes (deadline for submissions is 1 May 2013). Full details are available here.
We are also offering four bursaries for early career lecturers or researchers. Full details are available here.

Posté par pcassuto à 16:13 - - Permalien [#]

New Innovation Union Scoreboard 2013

Hedda - Higher Education Development AssociationBy Marielk. Innovation capacity is high on the agenda for the European Union who has recently published the most recent ranking of member states, the so called Innovation Union Scoreboard 2013.
The Innovation Union is one of the seven flagship projects within the Europe 2020 strategy, where the main activities are coordinated under the slogan “more jobs, improved lives and better society”. The three main aims are to put Europe to the world class in science production, remove barriers for innovation and improved coordination of public and private sector.
The results from 2013 Innovation Scoreboard indicate that those who have been in the forefront in terms of their innovation capacity have continued their success and further increased their capacity. However, the gap from these leaders to the other member states is widening as there are also countries that have not been able to contirbute as much to the developments.
The press release quotes the Commissioner for Industry and Entrepreneurship, said: “This year’s results show that the economic crisis has negatively impacted innovation activity in some parts of Europe. Investment in innovation is crucial if we want to maintain our global competitiveness and restore growth in Europe.
They further quote the Commissioner for Research, Innovation and Science, who highlighted the importance of innovation as a strategic policy aim “Innovation should now be at the heart of all Member States’ policy agendas. Our latest State of the Innovation Union report, also published today, shows we made progress in 2012 on some of the big ticket items (…), but we need to go further in order to avoid an innovation divide in Europe.” Read more...

Posté par pcassuto à 15:58 - - Permalien [#]