Ma photoPar Claude Springer. L'e-learning trouve une nouvelle dynamique avec la mode du MOOC (massive open online course). Cela fait vibrer les universités et le ministère comme un nouvel Eldorado de l'enseignement supérieur qui viendra attirer des milliers d'étudiants globalisés.
Il est évident que l'adjectif "massif" renvoie à un modèle économique faisant miroiter la possibilité de gagner beaucoup d'argent. Les investissements semblent conséquents pour développer de nouvelles plateformes d'apprentissage et pour créer de nouveaux cours. Nous connaissons la première génération de plateformes comme Dokeos, Moodle, etc. qui reproduisent pour la plupart le modèle de la classe avec un enseignant qui dépose des documents et des étudiants qui les consultent. Des services viennent offrir une certaine interactivité sous la forme de forum, de wiki, etc. Mais, malgré ces outils, le modèle d'enseignement reste classique et descendant. Le cours magistral continue à dominer sous la forme de documents textes ou de présentation ou de vidéo.
Au début des années 2000, certaines universités prestigieuses décident de mettre en ligne des cours gratuits sur le modèle de l'open (archives ouvertes, logiciels libres, etc.). Le modèle d'enseignement ne change pas, on dispose de cours en ligne sous forme vidéo.
C'est en 2008, dit-on (Siemens, Knowles) que le Mooc se fait connaitre. On parle de connectivisme, d'une autre approche pédagogique. De nouvelles plateformes font leur apparition au début des années 2010 (coursera, edx, udacity). On commence à opposer les cours Mooc qui conservent une optique traditionnelle de type cours magistral et les cours qui s'oriente vers une pédagogie plus participative qui implique par conséquent de mettre à disposition des outils collaboratifs. Il est évident qu'une pédagogie participative et collaborative ne peut s'envisager avec 10000 participants! Ces cours nouveaux sont-ils par conséquent réellement massifs et Mooc? Suite de l'article...
My Photo By Claude Springer. eLearning is a new dynamic mode with MOOC (massive open online course). This vibrates the universities and the ministry as a new Eldorado of higher education that will attract thousands of students globalized. It is obvious that the word "massive" refers to an economic model by dangling the possibility of winning a lot of money. More...