Le blog de Jean-Luc Vayssière. La lecture d’un article du Monde consacré à une expérience originale me conduit à revenir sur la question de l’interdisciplinarité. Ou plus exactement, à préciser quelques réflexions autour de cette notion, pour la distinguer par exemple de la pluridisciplinarité, dont j’ai déjà souligné à quel point elle était une chance pour l’UVSQ.
L’interdisciplinarité, en apparence, a bonne presse. Elle est souvent un critère d’évaluation dans les appels à projet et figure en bonne place dans les attentes du ministère et des grands organismes. Le nouveau système d’évaluation des laboratoires par l’AERES comporte même la possibilité d’une évaluation interdisciplinaire, et le CNRS a un souci tout particulier de la transversalité. Le problème, c’est que l’interdisciplinarité, si elle ne veut pas être artificielle, ne se décrète pas: elle s’invente au quotidien. Et dans ce domaine, comme dans beaucoup d’autres, il y a plus de croyants que de pratiquants! Suite de l'article...
The blog of Jean-Luc Vayssière. Reading an article in Le Monde devoted to an original experience leads me to revisit the issue of interdisciplinarity.
Or more accurately, to clarify some thoughts around this notion, to distinguish, for example, multidisciplinarity, which I have already pointed out how it was a chance for the UVSQ
. More...