congrès ARF octobre 2012Les Régions prennent acte du calendrier choisi par le Gouvernement pour l’examen des trois projets de loi de décentralisation. Elles estiment cependant que des améliorations doivent y être apportées.
- la France a besoin de Régions fortes en capacité de porter l’emploi, le développement économique, l’innovation, d’accompagner la croissance des entreprises et la réindustrialisation des territoires.  Ce sont actuellement  les premières préoccupations des Français. La loi doit mieux conforter les Régions en la matière en leur transférant le pilotage plein et entier de ces politiques publiques;
- pour les Régions, garantes de l’équité territoriale, la métropole doit être confortée comme un espace urbain de développement. Mais cela ne doit pas conduire à un émiettement des compétences sur les territoires ni à une concurrence entre territoires de proximité;
- les Français ont besoin de clarté et de savoir qui fait quoi, seule garantie du renforcement de la démocratie locale et de l’efficacité de l’action publique;
- les Régions sont attachées au dialogue et à la co-construction entre les collectivités sur chacun des territoires. Mais elles considèrent  que les conférences territoriales de l’action publique sont une nouvelle strate qui risque de complexifier l’organisation administrative et d’accroitre les tensions locales entre collectivités, au moment où il y a, plus que jamais, besoin de cohérence et de lisibilité de l’action publique. Pour les Régions, il suffirait de renforcer un outil de concertation qui existe déjà, les conférences régionales des exécutifs, et de mieux y intégrer les représentants des zones rurales.
Comme elles l’ont démontré en septembre dernier en signant à l’Elysée un Pacte pour la croissance et l’emploi, les Régions sont disposées à accompagner l’Exécutif dans son action en faveur du redressement économique du pays.
congrès ARF octobre 2012 Réigiún a chur faoi deara an sceideal roghnaithe ag an Rialtas le breithniú trí billí díláraithe. Creideann siad, áfach, gur chóir go mbeadh feabhsúcháin a dhéanamh. Ní mór an Fhrainc láidir réigiúin cumas a thabhairt poist, forbairt eacnamaíochta, nuálaíocht, fás gnó tacaíochta agus na críocha reindustrialisation. Níos mó...