Par Paul Santelmann, Responsable de la Prospective à l’AFPA. Les différentes modalités de formations par alternance traduisent la reconnaissance plus ou moins explicite des apports formatifs du rapport à l’activité de travail dans l’entreprise elle-même. Du maître d’apprentissage au tuteur en passant par le formateur occasionnel, voire permanent, les entreprises peuvent s’appuyer sur l’implication des salariés dans les processus d’intégration, d’accompagnement et de professionnalisation des jeunes en stage, en insertion, en parcours qualifiant ou en recrutement. Selon le secteur ou la taille d’entreprise ces ressources sont plus ou moins développées ou permanentes mais sont-elles adaptées aux enjeux qui se jouent dans l’accès au marché du travail des jeunes? La formation des tuteurs est, de ce point de vue, un élément important de la consolidation des ressources formatives des entreprises.

Avant de définir quelques axes d’amélioration du rôle formateur des entreprises, il semble important de renforcer les enquêtes auprès des salariés qui ont suivi des cursus en apprentissage ou en alternance et qui ont le recul suffisant pour mesurer les aspects positifs et insuffisants de ces options. Suite de l'article...
By Paul Santelmann, Head of Foresight at the AFPA. Different modalities of sandwich courses reflect the more or less explicit recognition of the contributions of the formative activity compared to working in the company itself. Learning to master tutor through the occasional trainer or permanent, businesses can rely on the involvement of employees in the process of integration, support and professionalism of young people in training in insertion in recruitment or career calling. More...