C’est l’heure du premier bilan pour le Fongecif Paca. Le 16 avril prochain, Régis Torreilles, pour les organisations patronales et Nicolas Stringhetta, pour les organisations syndicales de salariés, respectivement président et vice-président du Fongecif Paca monteront à Paris pour présenter à la DGEFP, le bilan de leur première convention d’objectifs et de moyens signée avec l’Etat fin 2011.
 Depuis le 1er janvier 2012, la validité des agréments délivrés aux organismes collecteurs paritaires est soumise à la signature d’une feuille de route sur trois ans qui vise à mieux encadrer les objectifs et moyens financiers mis en œuvre et à limiter leur frais de gestion à 6% de la collecte. Nul doute qu’ils aborderont les frais financiers que le Fongecif Paca a dû supporter pour faire face aux difficultés de trésorerie rencontrées en 2012 avec la suspension des versements FSE en Paca (SI 800). Une difficulté qui, cumulée à la disparition des avances du fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels (FPSPP) siphonné par l’Etat, a mis l’organisme au bord de la cessation de paiement fin 2012. 
Nul doute également que les partenaires sociaux, gestionnaires de cet organisme collecteur créé en 1983 pour que les salariés des entreprises puissent suivre une formation de leur choix, aborderont aussi les freins à leur développement et la dérive de leur mission initiale vers des objectifs téléguidés par l’Etat. "Bientôt, nous allons ressembler à Pôle Emploi", tonne Régis Torreilles. Ainsi, en 2012, le taux d’acceptation des CIF (congé individuel de formation) pour les salariés en contrat à durée indéterminée a dégringolé à 47%. "Si nous ne répondions pas aux appels à projet téléguidés par l’Etat, le taux d’acceptation pour les salariés en CDI tomberait à 30%", clame-t-il encore. En contrepartie, le taux d'acceptation frôle les 80% pour les CIF CDD, des demandeurs d’emploi en fin de contrat à durée déterminée envoyés par Pôle emploi. Une dérive de leurs missions initiales qui prend l’allure d’un cap.
E 'il momento per il primo riesame FONGECIF Paca. 16 aprile Torreilles Régis per le organizzazioni dei datori di lavoro e Nicolas Stringhetta per i sindacati dei lavoratori, rispettivamente presidente e vice-presidente della FONGECIF Paca andare fino a Parigi per presentare la DGEFP, i risultati del loro primo accordo su obiettivi e significa firmato con lo Stato alla fine del 2011. Più...