Bandeau retour page d'accueilLors de son intervention à Blois, le chef de l'Etat a exposé l'approche gouvernementale concernant le futur projet de loi sur la formation professionnelle et l'apprentissage et a mis l'accent sur un certain nombre de priorités.
Après avoir reconnu des lacunes dans le système actuel de la formation professionnelle, François HOLLANDE a annoncé, le 4 mars dernier à Blois, souhaiter le réformer d'ici la fin de l'année. Selon lui, il s'agira de "faire mieux avec peut-être moins" de moyens financiers.
Dans son discours, François HOLLANDE a évoqué plusieurs pistes:
- recentrer la formation professionnelle sur les demandeurs d'emploi et les salariés les moins qualifiés alors qu'actuellement la formation bénéficie en premier lieu aux cadres, aux salariés de moins de 40 ans et à ceux qui ont une bonne formation initiale
- développer l'apprentissage y compris dans le secteur public en réaffectant les ressources de la taxe au profit des établissements formant des apprentis
- permettre à un chômeur sur deux d'accéder à une formation dans les deux mois suivants son inscription à pôle emploi contre un sur quatre actuellement
- rationnaliser le nombre des organismes de formation pour renforcer l'évaluation de leurs pratiques
- donner davantage de pouvoir aux régions dans la cadre de la loi de décentralisation.
Déclaration de François HOLLANDE, 4 mars 2013.

Bandeau retour page d'accueil During his speech at Blois, the Head of State outlined the government's approach regarding the future bill on vocational training and learning has highlighted a number of priorities. More...