Par Paul Santelmann, Responsable de la Prospective à l’AFPA. Le n° 454 de la revue « Economie & statistique » de l’INSEE nous propose une comparaison européenne des critères de mesure de la qualité de l’emploi. Les auteurs, Mathilde Guergoat-Larivière et Olivier Marchand,plaident pour une approche multidimensionnelle de cette notion difficile à cerner si l’on s’en tient à des représentations unilatérales ou parcellaires. Or l’étude sous-tend une conception où le travail n’a de valeur qu’associé à un échafaudage de compensations. Ainsi la qualité de l’emploi serait d’abord mesurable à travers les droits associés au détriment des contenus d’activité et de l’intérêt porté par le salarié à son travail. L’autre limite de l’étude tient aux conséquences quant à l’usage de tels critères dans l’évaluation des politiques de l’emploi et de formation. Or celles-ci ont un effet non négligeable dans la façon dont se recomposent les logiques de recrutement et de gestion des ressources humaines des entreprises. L’accord sur la flexicurité de l’emploi n’échappera d’ailleurs pas à ce questionnement. Voir: http://www.insee.fr/. Suite de l'article...

De réir Paul Santelmann, Ceann Foresight ag an AFPA. 454 an iris "Eacnamaíocht & Staitisticí Molann» INSEE comparáid Eorpach critéir maidir le tomhas ar cháilíocht na fostaíochta. Na húdair, Mathilde Guergoat-Larivière agus Olivier Marchand, argóint ar son cur chuige iltoiseach chun an coincheap seo elusive má bata againn chun léirithe aontaobhacha nó fánach. Ach an dearadh staidéir bunúsacha áit a bhfuil an obair den luach a chúiteamh comhpháirtíochta scafall. Níos mó...