http://www.focusrh.com/squelettes/images/logo_footer.jpgPar Gilles Marchand. Immatures, individualistes, impatients… Le rapport des jeunes au monde du travail alimente depuis plusieurs années une vision assez peu flatteuse. Une vision aujourd’hui ébranlée par la dernière édition de l’Observatoire du travail.
On ne compte plus les études qui s’attachent à décrypter la génération Y, ses attentes et ses perceptions, son rapport au monde du travail. Au risque d’en dresser un portrait-robot figé et plutôt négatif. La 21e édition de l’Observatoire du travail BPI Group/BVA/L’Express, qui s’est intéressée à ce sujet incontournable, révèle pourtant son lot de surprises, et notamment un décalage entre les attentes des jeunes et la perception que leurs aînés en ont.
Le regard porté par les plus de 30 ans sur la jeune génération est plutôt sévère, la jugeant immature (pour 35 % d’entre eux), individualiste (34%) et paresseuse (26%). Ce qui ne les empêche pas de considérer les jeunes comme volontaires (26%) ambitieux (23%) et motivés (23%)! Des jugements ambivalents, qui indiquent à quel point la génération Y échappe à une définition claire et précise. Au risque de fausser la perception qu’elle dégage: seulement 19% des jeunes considèrent la stabilité de leur emploi comme une priorité, alors que plus d’un tiers de leurs aînés pensent que ce sujet est essentiel à leurs yeux. Suite de l'article...
http://www.focusrh.com/squelettes/images/logo_footer.jpg De réir Gilles Marchand. Anabaí, individualistic, impatient ... sholáthair an cóimheas de dhaoine óga a bheith ag obair ar feadh blianta fada a unflattering in áit. Lá atá inniu ann Fís chroitheadh ag an t-eagrán is déanaí den obair Réadlann. Níos mó...