27 février 2013

Support for foreign students to stay in Australia: study

Feedback FormBy Daniel Hurst. Nearly three-quarters of Australians believe international students should be encouraged to stay in the country after completing their university studies, according to a survey.
Universities Australia has released research on perceptions of the tertiary sector on the eve of this week's higher education conference in Canberra.
About 80 per cent of 300 business representatives surveyed and 72 per cent of 1000 members of the public said international students should be encouraged to stay in Australia on completion of their studies, particularly if sponsored by an employer.
''However, some stakeholder respondents have voiced concerns that the university system is perceived to be too heavily reliant on income from international student enrolments,'' the report said. Read more...

Posté par pcassuto à 09:28 - - Permalien [#]


A Million Strong: Helping Them Through

New York TimesBy James Dao. THE class was humanities, the book under discussion Mary Shelley’s “Frankenstein.” Suddenly an alarm blared and 20 students, some calm and some not, filed out of the makeshift classroom. Kandahar Airfield in southern Afghanistan was under rocket attack, again.
The students, most of them uniformed troops, repaired to a cramped bunker where a few continued discussing the book. There, they waited for an hour until the all-clear sounded. Class was over. “We’ve been through so many of those that you grow callous to it,” Chief Warrant Officer Justin Hutchinson recalled via Skype. “For most of us, it was like a cigarette break.”
The incident typifies the untypical world of higher education for active-duty troops and veterans. This year, more than one million service members, veterans and their families will take college courses financed with federal tax dollars. Their experiences will be more complicated than those of their fresh-faced civilian peers. Read more...

Posté par pcassuto à 09:25 - - Permalien [#]

Les six atouts d'un senior pour une entreprise

http://lentreprise.lexpress.fr/assets/3/promo_1991.jpgPar Florence Brunel. Les plus de 50 ans ont des qualités dont les entreprises ont trop tendance à se priver. Guide, salon, conseils? toutes les pistes pour sortir des préjugés. En France, seuls 38% des 55-64 ans travaillent, contre 44% en moyenne en Europe, selon les chiffres 2007 de la Dares. Un taux encore très éloigné de l'objectif européen fixé à 50% pour 2010. Pour pallier cette discrimination, une mesure vient d'être entérinée par les décrets n° 2009-560 et n° 2009-564 du 20 mai 2009. Les entreprises d'au moins 50 salariés qui n'auront pas conclu d'accord d'ici fin 2009 concernant l'amélioration de l'embauche des seniors (les plus de 55 ans) devront verser une pénalité équivalente à 1% de leur masse salariale.
Les 6 atouts majeurs des seniors

Eric Luttringer, fondateur du site XpertSenior.com, portail qui met en relation les cadres seniors et les entreprises pour des missions ponctuelles, dresse la liste des principales qualités des seniors. Suite de l'article...

http://lentreprise.lexpress.fr/assets/3/promo_1991.jpg By Florence Brunel.'s More than 50 years have qualities that businesses have a tendency to go without. Guide, living advice? all tracks to escape prejudice. In France, only 38% of 55-64 year olds work, against 44% on average in Europe, according to 2007 figures from the Dares. More...

Posté par pcassuto à 08:57 - - Permalien [#]

Funding cuts ‘threaten historic university buildings’

http://bathknightblog.com/wp-content/uploads/2011/07/telegraph-logo.jpgBy Graeme Paton. Historic university buildings are under threat after cash for the upkeep of campuses was slashed by a quarter in just 12 months, it was claimed today.  The amount of Government money allocated to universities for capital works dropped from £243.2m in 2011/12 to just £182m this year. Oxford and Cambridge – which have buildings up to 700-years-old – have seen their budgets cut by around a third, it was revealed. Data published by Labour also revealed that other top universities such as Birmingham and Queen Mary had funding slashed by almost 40 per cent while some lost more than half in a year. Read more...

Posté par pcassuto à 00:00 - - Permalien [#]

26 février 2013

10 000 personnes dotées d'un passeport orientation formation en Poitou-Charentes

Logo de l'Agence Régionale de la Formation tout au long de la vie (ARFTLV Poitou-charentes)10 000, c'est le nombre de passeports orientation formation Poitou-Charentes créés depuis son lancement en 2010 auprès des stagiaires du Service public régional de la formation (SPRF) et des jeunes suivis par les Missions locales.
Courant 2013, il sera proposé par Pôle Emploi aux demandeurs d’emploi qui souhaitent bénéficier d’un outil de capitalisation de leurs acquis en termes de formations et d’expériences.
Porté par l’ARFTLV, le passeport orientation formation Poitou-Charentes bénéficie de l’assistance et de l’appui technique de la Ligne Horizon-Information Poitou-Charentes.
En savoir plus sur le site de l'ARFTLV. Contact: Guylaine Gillet: g.gillet@arftlv.org, 05 46 00 38 96.
Le Passeport orientation formation régional

  1. Quelle est son utilité?
  2. Comment est-il organisé?
  3. Quelles sont les modalités de sa mise en œuvre sur le territoire?
  4. Consulter les dossiers thématiques en lien
Destiné à l'ensemble des actifs de Poitou-Charentes, le Passeport Orientation Formation Régional se veut l'outil de mise en oeuvre du CFUR. Quel que soit l'âge ou le statut de son titulaire, le passeport retrace son parcours et ses acquis. Il est accessible à tous sur internet: passeportformation.poitou-charentes.org.
Logo de l'Agence Régionale de la Formation tout au long de la vie (ARFTLV Poitou-charentes) Is é 10,000 líon na bpasanna treoshuíomh oiliúna Poitou-Charentes cruthaíodh ó seoladh é i 2010 leis na mic léinn Oiliúna na Seirbhíse Poiblí Réigiúnach (SPRF) agus ina dhiaidh sin misin óga áitiúla. I 2013, beidh sé a mholadh cuaille lucht cuardaigh fostaíochta Emploi atá ag iarraidh caipitlithe uirlis ar a gcuid sócmhainní i dtéarmaí oiliúna agus taithí. Níos mó...

Posté par pcassuto à 18:46 - - Permalien [#]


Déplacement de Geneviève Fioraso en République de Corée

http://cache.media.enseignementsup-recherche.gouv.fr/image/Ministre/84/3/Deplacement-Coree-du-sud_242843.79.jpgA la demande du Président de la République, Geneviève Fioraso s'est rendue à Séoul le 25 février, afin de représenter la France à l'occasion de l'investiture de la nouvelle Présidente de la République de Corée, madame Park Geun-Hye.
La France et la Corée du Sud partagent de longue date un dialogue et une coopération de haut niveau dans les secteurs culturels, éducatifs et scientifiques.
Avec 3,3 millions d'étudiants pour 59 millions d'habitants, des dépenses de R&D représentant 4,32 % du P.I.B., dont plus de 75 %  consentis par le privé (un des taux le plus élevé au sein des pays de l'O.C.D.E.), la République de Corée a misé avec volontarisme sur l'enseignement supérieur et la recherche technologique pour dynamiser son économie et son innovation. Cette visite a été l'occasion de plusieurs temps d'échanges. La ministre était accompagnée de Vincent Berger, Président de l'Université Paris Diderot, université en pointe depuis près de 40 ans pour les formations au coréen, avec un succès croissant et des séjours intégrés aux études.
"La France et la Corée sont complémentaires pour plusieurs raisons",
souligne Geneviève Fioraso: "tandis que notre pays doit développer davantage la recherche technologique, l'innovation et augmenter la contribution de l'industrie dans les dépenses de R&D, la Corée fait le pari de relever le niveau de sa recherche fondamentale jugée trop faible, en appui à sa puissance technologique."
Plusieurs priorités communes de recherche sont identifiées:
  • la transition énergétique, avec un socle nucléaire pour les deux pays, associé au développement des réseaux intelligents, des énergies renouvelables, des mobilités durables (voiture électrique, pile à combustible, batteries...);
  • la santé, les biotechnologies;
  • les technologies de l'information et la microélectronique;
  • la participation de la Corée du Sud au projet ITER à hauteur de 9%: il s'agit du plus important projet de coopération scientifique et technologique au niveau mondial.

Une rencontre avec les dirigeants des principales institutions académiques sud-coréennes, telles que l'Académie des sciences, le Korean Research of Fundamental Science and Technology, le Nuclear Fusion Research Institute, Daegu Gyeongbuk Institute of Science and Technology, Seoul National University, a permis d'identifier les pistes de coopération dans les grands domaines d'intérêt commun. Ces coopérations pourront se faire en bilatéral ou dans le cadre de programmes européens, le volet compétitivité pour lequel la France s'est engagée ayant bénéficié d'une augmentation de 20%.

At the request of the President of the Republic, Geneviève Fioraso went to Seoul on February 25, to represent France on the occasion of the inauguration of the new President of the Republic of Korea, Ms. Park Geun-Hye. France and South Korea share a longstanding dialogue and a high level of cooperation in the cultural, educational and scientific. More...

Posté par pcassuto à 18:36 - - Permalien [#]

Résultats de l'enquête « Les seniors et l'accès à l'emploi »

http://api.ning.com/files/oubSTEQfPRmq3aKeQJQoJ8eOedniZ8HAQbF5h0Ra6ksJznfZevADqdE6util6BN6mH9oWuFlcGYAr6pT9eIY77ML8gxoMp7L/bandosite.jpgEnquête menée courant 2012 par l'association A Compétence Egal auprès de 771 candidats seniors, 431 consultants en cabinets de recrutement et 161 Responsables des Ressources Humaines en entreprises. Lire l'enquête.
L'enquête « Les seniors et l'accès à l'emploi » réalisée par A Compétence Egale a pour vocation à mettre en lumière les stéréotypes des trois parties prenantes du recrutement d'un senior: les candidats seniors eux-mêmes, les consultants en cabinets de recrutement et les RH en entreprises.
Cette étude s'inscrit dans une démarche globale d'accompagnement par l'association; son analyse lui a en effet permis d'élaborer deux kits, accessibles gratuitement sur son site. Destinés aux seniors et aux RH en entreprises, ces nouveaux outils permettent à chacun d'entre eux de définir un plan d'actions personnalisé, accompagné de fiches pratiques d'aide à la réalisation des objectifs fixés.
Des entreprises et des seniors pas totalement en phase
    * L'âge du senior: 10 ans d'écart entre les seniors et les RH en entreprises...

A quel âge est-on senior ? C'est ce qu'A Compétence Egale a voulu savoir dans son enquête, qui confirme un très net décalage de perception entre les seniors, les consultants en recrutement et les entreprises: 48% des seniors pensent qu'on est actuellement considéré comme senior à partir de 45 ans. Pour 55% des consultants,c'est à partir de 50 ans et pour 38% des RH en entreprises, il faut avoir 55 ans pour être senior ...
    * Un décalage de perception entre les seniors et les recruteurs
Hormis l'expérience qui est unanimement leur 1er atout (pour 72% des seniors, 85% des consultants et 74% des RH en entreprises), les seniors ne sont que 39% à mettre en avant l'expertise acquise alors que 65% des consultants et 44% des RH en entreprise la considère comme un atout indéniable.
« A travers les formations et autres actions que nous menons auprès des consultants de nos cabinets membres, nous n'avons de cesse de prôner un recrutement basé surles compétences. Le pourcentage de 65% des consultants qui placent l'expertise comme un atout chez les seniors est un résultat plus que positif pour notre action et démontre son utilité! D'où l'importance pour les candidats de centrer leur discours sur leurs compétences avec l'énergie et l'affirmation de soi nécessaire », commente Sébastien Bompard, Président d'A Compétence Egale.
    * Des seniors prêts à évoluer
Pour 60% des seniors interrogés et la moitié des RH en entreprises, le coût est le 1erfrein à l'embauche d'un senior. Consultants comme RH en entreprises soulignent également, parmi les 3 premiers freins cités, leur résistance au changement (pour respectivement 36% et 43%). Un avis très peu partagé par les seniors (seuls 20% d'entre eux partagent cette opinion) qui le prouvent par ailleurs dans leurs réponses. Ainsi, plus des deux tiers d'entre eux (68%) sont prêts à baisser leur rémunération, 90% accepteraient de changer de fonction et 47% sont même prêts à déménager.
    *  Des seniors qui se sentent discriminés et des entreprises encore réticentes à l'embauche d'un senior

91% des seniors sont persuadés qu'ils existent des freins en entreprise concernant leur recrutement et pour 79% d'entre eux, l'âge est le principal critère de sélection des entreprises.
Une perception avérée quand on passe la porte de l'entreprise: seulement 45% des RH en entreprises ont proposé des candidats seniors à leurs managers opérationnels (contre 91% des consultants à leur client). Et la loi n'y a jusqu'à maintenant rien changé: en effet, pour 84% des RH en entreprises et 83% des consultants en cabinets de recrutement, la loi de 2009 n'a pas facilité le recrutement des seniors.« Cette enquête avait pour principal objectif de nous éclairer sur les stéréotypes des différentes parties prenantes du recrutement d'un senior. Force est donc de constater qu'ils sont encore malheureusement bien ancrés au sein des candidats seniors eux-mêmes et des RH en entreprises. Les consultants en recrutement doivent poursuivre leur travail de sensibilisation vis à vis de leur clientèle », déclare Sébastien Bompard. Lire l'enquête. Suite de l'article...
Chomhionannais suirbhé a rinneadh i 2012 ag an cumann le A 771 Inniúlacht iarrthóirí sinsearacha, 431 gnólacht comhairleoirí earcaíochta agus 161 Bainisteoirí Acmhainní Daonna i gcuideachtaí. Níos mó...

Posté par pcassuto à 18:16 - - Permalien [#]

Les impacts du numérique sur les métiers de la formation, du conseil et de l'accompagnement

http://actualite.espace-competences.org/ressources/metasite/web_site/3/kits_graphik/gip_hp/images/FR/interface/entete_site.jpgConférence: "Les impacts du numérique sur les métiers de la formation, du conseil et de l'accompagnement" - Marseille - Lundi 25 mars 2013 de 9h15 à 17h00. Hôtel de Région, Hémicycle, 27 Place Jules Guesde, 13002 Marseille.
Dans le prolongement des Xèmes rencontres du FFFOD de novembre 2012 s'étant déroulées sur Marseille, le CARIF Espace Compétences organise une conférence intitulée: "Les impacts du numérique sur les métiers de la formation, du conseil et de l'accompagnement" le lundi 25 mars 2013 de 9h15 à 17 heures à Marseille (Hémicycle de l'Hôtel de Région, 27 place Jules Guesde, 13002 Marseille).
Cette manifestation verra intervenir MM. Olivier CHARBONNIER, DG d’INTERFACE, cabinet conseil en RH et cofondateur du laboratoire d’innovation D-Sides (Diplômé de Sciences Po et de l'ESCP, il intervient sur des problématiques de formation, management et gestion des RH. Co-auteur de «Faut-il encore apprendre?» en 2010 et de «A quoi ressemblera le travail demain?» en 2013) et André CHAUVET, consultant et directeur d’André Chauvet Conseil (il intervient dans la professionnalisation des conseillers en mobilité et en insertion professionnelle, l'aide aux organisations dans la gestion des changements et l'ingénierie de dispositifs d'accompagnement des parcours professionnels).
Le programme détaillé et la fiche d'inscription sont disponibles en téléchargement sur le site internet du CARIF Espace Compétences.

PROBLEMATIQUE
Le développement du numérique introduit un nouveau rapport au savoir et modifie de manière radicale les usages de chacun. Cela a des conséquences sur tous les plans de vie. Construire et développer un service à l’usager pertinent suppose à la fois d’anticiper ses besoins mais également de mieux comprendre les usages spontanés et leurs conséquences.
Par ailleurs, l’augmentation de la mobilité professionnelle choisie et contrainte a de nombreux impacts, notamment sur les besoins de conseil en évolution professionnelle. Plus de mobilité, ce sont des choix à reconsidérer régulièrement mais c’est également la nécessité de développer des compétences tout au long de la vie facilitant cette adaptation.
Dans le rapport à la ressource informative et dans l’élaboration des décisions individuelles, les nouvelles technologies sont des outils qui facilitent ces nouveaux usages. Elles modifient ainsi le rapport entre le professionnel, le public et les ressources (connaissances, informations).
Cette conférence s’inscrit dans le prolongement des Xèmes rencontres du FFFOD de novembre 2012. Elle a pour objectif d’analyser les nombreux impacts du développement du numérique sur:
• Les usages du public
• Les nouvelles modalités de développement des compétences
• L’ingénierie des dispositifs de formation et d’accompagnement
• L’articulation entre situations de travail et de formation
• Les nouvelles compétences requises et postures nécessaires pour les professionnels.
Au terme de cette journée, des pistes et un plan d’action seront proposés à la Région.
INTERVENANTS
Olivier CHARBONNIER, DG d’INTERFACE, cabinet conseil en RH et cofondateur du laboratoire d’innovation D-Sides. Diplômé de Sciences Po et de l’ESCP, il intervient sur des problématiques de formation, management et gestion des RH. Co-auteur de «Faut-il encore apprendre?» en 2010 et de «A quoi ressemblera le travail demain?» en 2013.
André CHAUVET, consultant et directeur d’André Chauvet Conseil, il intervient dans la professionnalisation des conseillers en mobilité et en insertion professionnelle, l’aide aux organisations dans la gestion des changements et l’ingénierie de dispositifs d’accompagnement des parcours professionnels.
PROGRAMME DE LA JOURNÉE

9h15 Accueil des participants - Sylvette Belmont, Directrice du CARIF Espace Compétences
9h30 Propos introductif: Pascale Gérard, Vice-Présidente de la Région Provence Alpes Côte d’Azur, Déléguée à la formation professionnelle et à l’apprentissage
9h45 - DES CHANGEMENTS EN COURS ...

L’impact des technologies sur nos façons d’apprendre
Olivier Charbonnier - Nouveaux usages: repenser les processus d’apprentissage et l’ingénierie des dispositifs
André Chauvet - Exemples d’expériences de formation
14h00 - LES PERSPECTIVES A TERME SUR L’ORGANISATION ET LES MODALITES DE FORMATION

Technologies numériques, nouvelles organisations et relation au travail: A quoi ressemblera le travail demain?
Olivier Charbonnier - Dans ce contexte, quel professionnalisme pour les acteurs de la formation et de l’accompagnement?
André Chauvet - A quelles conditions ces évolutions sont-elles possibles?
Table ronde avec des partenaires régionaux.
INSCRIPTION

Conferenza: "L'impatto delle tecnologie digitali sulla formazione mestieri, consulenza e coaching" - Marsiglia - Lunedi, March 25, 2013, da 9:15 alle 17:00. Hôtel de Région, Hémicycle, 27 Place Jules Guesde, 13002 Marsiglia. Più...

Posté par pcassuto à 18:02 - - Permalien [#]

Un senior? Trop cher et trop risqué pour les DRH

http://lentreprise.lexpress.fr/assets/3/promo_1991.jpgPar Tiphaine Thuillier. Selon une enquête menée par le cabinet A Compétence Egale consacrée à l'accès des seniors au marché du travail, ces derniers font preuve de bien plus d'adaptabilité que ne le pensent les consultants. Mais malheureusement, ils sont perçus comme étant trop coûteux.
Seniors, RH et consultants: ces trois acteurs se comprennent-ils vraiment? Pas tout à fait, si l'on en croit l'enquête publiée mardi 26 février par le cabinet A Compétence Egale sur l'accès à l'emploi des seniors.
Cette étude montre ainsi que ces trois acteurs n'ont pas la même perception, pas la même définition du terme senior. L'Insee parle de senior pour les personnes de plus de 55 ans. Pour le Robert, le terme désigne des gens de plus de 50 ans. Pourtant, ce terme ne recouvre pas la même réalité pour tous les acteurs de la chaîne de l'emploi. Suite de l'article...
http://lentreprise.lexpress.fr/assets/3/promo_1991.jpg Tiphaine by Thuillier. According to a survey conducted by the firm Equals A Competence on access for seniors in the labor market, they show much more adaptable than people think consultants. But unfortunately, they are perceived as being too expensive. More...

Posté par pcassuto à 08:11 - - Permalien [#]

Universities pull out of EU's 'unjustifiable' U-Multirank

Click here for THE homepageBy Jack Grove. A group representing some of Europe's leading universities has withdrawn its support for a new ranking system funded by the European Union, warning that it could pose "a serious threat" to higher education. The League of European Research Universities, which represents 21 leading research-intensive universities, has disassociated itself from the U-Multirank project, which is due to publish its first results in early 2014. At a cost of EUR2 million (£1.7 million), the scheme aims to offer an alternative to ranking systems that are focused mainly on research excellence and will grade universities in five areas - research, teaching, internationalisation, knowledge transfer and contribution to regional growth. Read more...

Posté par pcassuto à 00:00 - - Permalien [#]