23 février 2013

L’université portugaise Fernando Pessoa récidive à Béziers

 Par Isabelle Rey-Lefebvre. Fin décembre 2012, l'ouverture à Toulon d'une antenne de l'université portugaise Fernando Pessoa avait soulevé un tollé. Cette université dePorto est l'une des dix universités privées du Portugal et envisage de dispenser en France, moyennant des frais d'inscription conséquents (7500 à 9500 euros par an) des études de pharmacie, dentaires ou d'orthophonie. Associations d'étudiants en chirurgie-dentaire, syndicats professionnels ont crié au contournement du numérus clausus, les pouvoirs publics s'inquiétaient de cette initiative. Geneviève Fioraso la ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche a ainsi enjoint la rectrice de Marseille de porter plainte pour usage abusif du titre université et pour non-respect des déclarations préalables à la création d'établissement d'enseignement privé, ce qui fut fait le 4 décembre 2012. L'enquête de la police judicaire est en cours. Lire l'article entier...
De réir Isabelle Rey-Lefebvre. Nollaig Late 2012, bhí ardaithe a oscailt brainse de Toulon Ollscoil Fernando Pessoa An Phortaingéil outcry. Is é seo an dePorto ollscoil ar cheann de na deich ollscoileanna príobháideacha sa Phortaingéil agus pleananna a sheachadadh sa Fhrainc, clárú táille iarmhartach (7500-9500 euro in aghaidh na bliana) cógaisíochta staidéir, fiaclóireachta nó urlabhra. Níos mó...

Posté par pcassuto à 17:12 - - Permalien [#]


Bac 2013: la « galère » des oraux de langues vivantes

 Par Mattea Battaglia. C’est cette année que les conséquences de la réforme du lycée, arrivée en terminale en septembre 2012, vont se faire sentir sur le baccalauréat. Sujet sensible s’il en est, aussi bien pour les enseignants que pour les élèves et leurs parents. Parmi les nouvelles épreuves, les oraux de langues vivantes inquiètent particulièrement le SNES-FSU, syndicat majoritaire parmi les enseignants du second degré, qui, dans un communiqué daté du 21 février, n’a pas hésité à titrer: « bac 2013, une galère pour les élèves et les profs ». « On ne conteste pas le bienfondé d’une évaluation des langues à l’oral, c’est la désorganisation, la précipitation dans laquelle cela se fait qui pose problème », explique Valérie Sipahimalani, secrétaire nationale du SNES en charge du secteur lycée. Lire l'article entier...
By Mattea Battaglia. This is the year that the consequences of the reform school, arrival terminal in September 2012, will be felt on the degree. Sensitive subject if any, both for teachers and for students and their parents. More...

Posté par pcassuto à 17:04 - - Permalien [#]

Emplois, compétences et formation en Europe

Logo Groupe AlphaRédacteurs: Renaud Damesin, Jacky Fayolle, Nicolas Fleury, Mathieu Malaquin. Lettre du CEP n°12, Février 2013
Dans le cadre de la stratégie Europe 2020, la Commission européenne prend des initiatives visant à faire de la reconnaissance et du développement des compétences un levier pour l’amélioration des perspectives économiques et sociales dans l’ensemble de l’Union. Ces initiatives suscitent l’attention active du monde syndical. Cette lettre prend appui sur deux études récemment conduites par le Centre Etudes & Prospective du groupe ALPHA pour la Confédération Européenne des Syndicats: Pour une version syndicale de l’initiative New Skills for New Jobs et Acteurs, pratiques et défis de la Formation Non Formelle et Informelle (NFIL) et de sa validation en Europe. Elle expose les défis auxquels sont confrontés les acteurs impliqués dans la régulation des marchés du travail en Europe et les efforts, en cours, pour leur apporter des réponses dans un esprit de coopération entre pays membres, compte tenu des différences d’approche qui existent entre eux.
Extraits de la Lettre du CEP n°12, Février 2013.
Formation et emploi: de la matière pour le dialogue social et la négociation collective

Les Conseils Sectoriels pour l’Emploi et les Compétences, en cours d’installation dans plusieurs secteurs à l’échelle européenne, seront un lieu utile pour l’interaction du dialogue social et des politiques publiques. Dans un domaine où l’exercice de la responsabilité reste prioritairement national, ils ont vocation à mettre en réseau les acteurs nationaux et régionaux en vue de forger une communauté de pratiques. Les Conseils peuvent impulser des travaux prospectifs à vocation opérationnelle, en prise directe avec l’expérience de terrain. Des étu des ciblées sur des professions sensibles, soumises à des transformatio ns critiques seraient particulièrement utiles, en vue de contribuer à des programmes de formation pertinents. Les Conseils pourraient stimuler la diffusion des expériences positives, touchant notamment à la coop ération entre formations initiale et continue. Ils ont aussi vocation à clarifier le cadre institutionnel orientant l’action des prestataires de formation.
Dans nombre de pays européens, la validation et le développement des compétences occupent une place seulement embryonnaire dans la négociation collective de branche et d’entreprise. Il y a de bons exemples (cf. encadré sur le cas du Club Méditerranée), mais ils restent trop rares. Le manque de propositions précises pour incorporer franchement les employeurs dans les actions de validation des compétences est d’ailleurs le principal point faible de la récente proposition de la Commission de recommandation du Conseil. La négociation collective pourrait s’emparer davantage des questions conjointes de formation et de validation, si la mis e en œuvre des accords conclus entre employeurs et syndicats pouvait s’appuyer sur l’accès aisé à des protocoles de partenariat avec les organismes formateurs et certificateurs. La conjonction des ef forts privés et publics d’orientation, d’accompagnement et de suivi des personnes, dans des cadres décentralisés attentifs à la réalité des territoires, est, face aux incertitudes de l’heure, une exigence pour mieux sé curiser aussi bien les parcours professionnels des personnes que l’environnement dont bénéficient les employeurs: il y a matière à des c ompromis positifs.
Il convient cependant de ne pas mésestimer les obstacles qui s’opposent à ces évolutions, car ils sont ancrés da ns la nature complexe des compétences. Celles-ci sont incorporées, de manière privée, dans les individus et, sur un mode collectif, dans l’organisation du travail. Les entreprises traitent les compétences dont elles disposent comme un bien privé et un actif stratégique qu’elles n’entendent pas mettre à disposition de leurs concurrents. Les politiques publiques et le dialogue social doivent prendre en compte ces obstacles afin de définir des objectifs réalistes et de mettre en œuvre les incitations appropriées en direction des entreprises et des individus. Conférer une dimension de « bien public » aux compétences suppose d’assurer:
– l’équilibre entre compétences spécifiques (valables sur un poste de travail donné) et transversales (mobilisables dans une vaste gamme d’emplois) au sein du portefeuille personnel de co mpétences.
– la transférabilité des compétences personnelles e ntre firmes, secteurs, territoires, ce qui permet aux travailleurs d’élargir leur espace de mobilité et aux entreprises de bénéficier de compét ences formées ailleurs qu’en leur sein.
Plusieurs pays européens disposent d’expériences qui méritent d’être regardées de près: ils ont mis en œuvre de larges programmes publics de validation des compétences acquises par voie non formelle ou informelle et d’insertion de la validation dans les systèmes de formation au long de la vie. Les acteurs sociaux, spécialement syndicaux, sont activement impliqués. Au Danemark et en Finlande, ces programmes bénéficient d’une longue tradition de validation de l’expérience acquise, dans le cadre d’une gestion tripartite bien établie, et de relations étroites entre formations initiale et continue. Au Portugal, une initiative publique à grande échelle, Novas Opportunidades, a été lancée en 2006 en vue d’amener le maximum de personnes concernées à un ni veau de certification minimal et de les insérer dans une dy namique de formation. La poursuite de ce programme, succès inachevé, est aujourd’hui menacée par l’austérité budgétaire. En France, le bilan d’une décennie de Validation des Acquis de l’Expérience est honorable, mais les limites actuelles de l’exercice sont aussi tangibles, faute sans doute d’une incorporation suffisante à la négociation collective en matière de GPEC et de formation (il faut souhaiter l’essaimage des expériences comme celle du Club Méditerranée).
La Commission européenne et les organismes communautaires (comme le CEDEFOP) proposent des cadres cognitifs et normatifs de reconnaissance et de validation des compétences communs aux différents pays de l’Union. Ces cadres incitent utilement à l’évolution des dispositifs nationaux et favorisent l’exercice de la mobilité professionnelle sur le territoire européen. Il importe tout autant de se préoccuper des conditions pratiques d’accessibilité et d’appropriation des dispositifs institutionnels par les personnes en besoin de reconnaissance et d’amélioration de leurs compétences. La coordination partenariale entre les acteurs institutionnels et sociaux engagés dans ces dispositifs à une échelle territoriale suffisamment fine est nécessaire pour développer des services de proximité qui informent, orientent, conseillent et accompagnent ces personnes dans leurs parcours personnels et professionnels. La place, à renforcer, des enjeux de reconnaissance et de développement des compétences dans la négociation collective devrait s’appuyer sur l’affi rmation de la responsabilité publique dans la sécurisation de ces parcours.

Alfa Grúpa lógó Eagarthóirí: Renaud Damesin, Jacky Fayolle, Nicolas Fleury, Mathieu Malaquin. Litir Uimh CEP 12, Feabhra 2013
I gcomhthéacs na straitéise Eoraip 2020, a thógann an Coimisiún Eorpach tionscnaimh a dhéanamh ar an aitheantas agus na scileanna a fhorbairt mar luamhán chun feabhas a chur dheiseanna eacnamaíocha agus sóisialta ar fud an Aontais. Níos mó...

Posté par pcassuto à 16:31 - - Permalien [#]

Recent developments in EU – new funding frame and upcoming programmes

Hedda - Higher Education Development AssociationBy Marielk. About ten days ago, on 8th of February, the European Council (consisting of heads of state of EU countries) reached an agreement on the new multiannual framework (MFF) for  the budget cycle 2014-2020. This in itself is not a budget negotiation, but has three aims: (a) the limit of possible spending – the “ceiling”, (b) on what the money should be spent and (c) rules of where the expenditure is to come from.   (read more about what you need to know about the MFF here).
These decisions have important impacts on the policy focus of the EU, and the emphasis of EU activities during the cycle, and as such have also important consequences for education as a policy sector, especially as the role of EU as a supranational policy actor in education has often been linked to their capacity to provide funding and administrative capacity. As such, a more constrained funding environment can also have consequences for the opportunities of EU to take this role in an active manner.
For the first time, the overall available expenditure was less than during the previous budget year. The overall ceiling was set as  EUR 908.40 billion, compared to EUR 942.78 billion in the MFF 2007-2013, a reduction of 3,4% in real terms. However, in this context, education was clearly identified as a priority area, and the summary of the agreement provided by EU indicated that “EU leaders agreed on a substantial increase of the financial means for future geared expenditure such as research, innovation and education“. Furthermore, it is indicated that “the expenditure ceiling for sub-heading 1a (“competitiveness”) amounts to EUR 125.61 billion, which is an increase of more than 37% compared to the MFF 2007-2013“. Read more...

Posté par pcassuto à 14:06 - - Permalien [#]

Higher Education Reforms

Hedda - Higher Education Development AssociationBy Marielk. 10th International Workshop on Higher Education Reform (WHER) will be held between October 2–4, 2013 at the Faculty of Education in University of Ljubljana, Slovenia. The event is themed “Higher Education Reforms: Looking Back – Looking Forward“.
Call for papers: workshop on higher education reforms
The key theme of the event:  The 2013 Workshop theme gives an opportunity to look at the larger picture of these changes, the drivers of change, and their effects. At the same time, the theme invites contributions about the likely futures of HE over the next generation, suggesting (or speculating on) developments that will further change HE.
The factors highlighted include marketization and privatization of HE, rankings and excellence focus, changing governance, consumerism and tuition fees, as well as new initiatives such as MOOCs and online learning trends and their impact on traditional academic values and institutional autonomy. Read more about the theme, proposal requirements and application procedure here. More information on event website.

Posté par pcassuto à 14:02 - - Permalien [#]


Student mental health: an integrated approach

Student mental healthBy Adrian Sherman and Frank Haber. Most colleges and universities view mental health issues among international students as the exclusive responsibility of the international education office and, perhaps, any available campus counselling service. While this approach is generally acceptable for most mild mental health issues, it will not suffice for more serious concerns. There needs to be a much more integrated approach. What are the steps you should take in order to establish effective mental health management at your institution?
A proactive approach

Having an international student dealing with a serious mental health crisis on your campus can have a ripple effect, impacting other students (particularly internationals), various offices, senior administrators, and the larger non-academic community. By preparing your response in advance to such a situation rather than waiting to make complicated decisions in the midst of complex situations, you will be in a better position to help the student affected. A good place to start is setting up a permanent committee to assume responsibility and develop training programmes for staff. At a minimum, this committee should include representatives from the international office, student affairs, student services, the Dean of Students (or the equivalent), security, and counselling services. If your institution does not have its own counsellors, then a counsellor from the community who is familiar with your campus will suffice. Read more...

Posté par pcassuto à 13:51 - - Permalien [#]

EUCIS-LLL Annual Conference 2013

logo-lifelong-learning-programmeSave the date! 14th of May EUCIS-LLL Annual Conference 2013, Vilnius
Rethinking Learning: Transversal competences in the spotlight” will be the theme of EUCIS-LLL’s next Annual Conference that will take place on 14 May in Vilnius, Lithuania and be followed by our General Assembly on 15 May. It aims to create a debate around the concept and role of transversal competences in the framework of the European strategy on “Rethinking Education”. During the conference participants will work more specifically on four topics: civic education in the framework of the European Year 2013 on Citizens, digital competences, entrepreneurship skills and learning to learn. Save the date and find soon more details on our website.
Conference rationale

Last November 2012, the European Commission launched a Communication on “Rethinking Education: investing in skills for better economic and social outcomes”, which reflects the political necessity to give a new conceptual framework to upcoming key challenges in education and training. The Communication aims, among others, at delivering the right skills for employment and calls Member States to further develop transversal skills, and particularly entrepreneurship, digital skills and language learning. EUCIS-LLL welcomes the invitation sent to educational actors to rethink education in a partnership and lifelong learning approach. However, in a very complex and ever-changing environment, Europeans must not only have and update specific job-related skills but also possess the transversal competences that will enable them to manage change and become lifelong learners.
The aim of EUCIS-LLL Annual Conference 2013 “Rethinking Learning: Transversal competences in the spotlight” is to create a debate around the concept and role of transversal competences in the framework of the European strategy on “Rethinking Education”. Contributing every day through grassroots initiatives to equip people with the right competences to become fulfilled, active and employed citizens, civil society can contribute to the debate by providing innovative approaches and concrete practices. During the conference participants will work more specifically on four topics: civic education in the framework of the European Year 2013 on Citizens, digital competences, entrepreneurship skills and learning to learn. The aim is to look at what is currently done in educational institutions and what could be done in order to better deliver and assess transversal competences. In the view of the upcoming Lithuanian EU Presidency this event will offer a great opportunity to push forward some key messages from civil society representatives from all around Europe.

Posté par pcassuto à 13:45 - - Permalien [#]

10500ème article sur le blog / Futur centre universitaire Fernando Pessoa dans l'Hérault: Avis défavorable

Site Admission postbacConformément à la position exprimée par Geneviève Fioraso, un avis défavorable a été émis par le Recteur de l'Académie de Montpellier sur une possible installation du centre Universitaire Fernando Pessoa dans l'Hérault.
Suite à l'annonce d'une possible installation du centre Universitaire Fernando Pessoa dans l'Hérault, Geneviève Fioraso tient à préciser qu'un avis défavorable a été émis par Christian Philip, Recteur de l'Académie de Montpellier, en conformité avec la position exprimée par la ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche dans le même contexte à Toulon en décembre dernier.
Si, malgré cet avis négatif émis, cette installation était confirmée, la ministre demandera au Recteur de signaler les faits auprès du Procureur de la République, comme cela avait été fait auprès du Procureur de la République de Toulon à l'occasion de l'installation d'une antenne française de l'Université Fernando Pessoa.
Geneviève Fioraso tient à rappeler les raisons qui guident sa décision:
  • la protection de l'intérêt des étudiants, désorientés après un échec en 1ère année de santé, qui se voient proposer des formations onéreuses et non habilitées;
  • le respect des procédures de demande d'ouverture de formation; lorsqu'il s'agit des professions de santé, ces prérequis sont particulièrement indispensables.

La Ministre suivra avec la plus grande vigilance l'évolution de la situation sur le terrain.
Les autres repères du blog:
10000ème article sur le blog/Organisme de formation,
9500ème article sur le blog/Un crédit d'impôt innovation pour les PME,
9000ème article sur le blog/La VAE dans les ministères certificateurs en 2011,
8500ème article sur le blog
/Cahier n°3 Enseignement supérieur du CESER,
8000ème article sur le blog/La VAE à l’Università di Corsica Pasquale Paoli,

7500ème article sur le blog
/
Les enjeux de la qualité au sein de l’ESS,

7000ème article sur le blog
/
Osez l'Université dans l'un de ses 31 CFA,

6500ème article sur le blog
/
Le CV
,
6000ème article sur le blog/L'Association ASSPRO,
5500ème article sur le blog/Apprentissage le guide régional,
5000ème article sur le blog
/La formation continue des adultes dans le supérieur
,
4500ème article sur le blog
/40 ans de formation professionnelle,

4000ème article sur le blog
/Les chiffres 2010 de la VAE à La Réunion,
3500ème article sur le blog
/La VAE en Poitou-Charente en 2010,
3000ème article sur le blog/Contrats apprentissage et pro,
2500ème article sur le blog
/Journées Nationales des MDE et des PLIE,
2000ème article sur le blog
/Question Formation n°1,
1500ème article sur le blog/Seniors - le groupe SPB signe son accord,
1000ème article sur le blog
/Fête de la musique dans les jardins du MESR,
500ème article sur le blog/L'archipel de l'ingénierie de formation,
1er article sur le blog/Un forum de la Commission européenne pour promouvoir la coopération entre l’université et le monde des affaires.

Cead isteach postbac láithreán gréasáin Gcomhréir leis an seasamh in iúl ag Geneviève Fioraso, eisíodh tuairim neamhfhabhrach ag an Reachtaire ar an Acadamh Montpellier ar shuiteáil ionad féideartha Ollscoil Fernando Pessoa sa Hérault.
Tar éis an fhógra a shuiteáil lár féidir Ollscoil Fernando Pessoa sa Hérault, is mian leis Geneviève Fioraso a shoiléiriú gur eisíodh tuairim neamhfhabhrach ag Christian Philip, Reachtaire Acadamh na Montpellier, i gcomhréir leis an bpost in iúl ag an Aire Ardoideachais agus Taighde sa chomhthéacs céanna i Toulon Nollaig seo caite. Níos mó...

Posté par pcassuto à 13:34 - - Permalien [#]

EUCIS-LLL at the EESC hearing on Rethinking Education

logo-lifelong-learning-programmeEUCIS-LLL at the EESC hearing on Rethinking Education
Last 5th of February the European Economic and Social Committee (EESC) held a public hearing on the Communication from the Commission “Rethinking Education: Investing is skills for better socio-economic outcomes”. Joke van der Leuuw-Roord, EUCIS-LLL Vice-President, participated in the panel discussion and gave a presentation about the platform’s main concerns and suggestions to this strategic initiative. She particularly invited EU institutions to adopt a broader, more ambitious and forward-looking strategy that would cover formal, non-formal and informal learning in a life-wide and learner-centred approach. Have a look also at EAEA, OBESSU and AEGEE positions on Rethinking Education.

Posté par pcassuto à 13:32 - - Permalien [#]

Erasmus for All Stakeholders’ Coalition – state of play & future steps

logo-lifelong-learning-programmeErasmus for All Stakeholders’ Coalition – state of play & future steps
The Coalition of European Stakeholders, led by EUCIS-LLL in partnership with the European Youth Forum, met on 6 February 2013 at EUCIS-LLL premises to analyse the latest policy developments and decide on further advocacy actions in view of the upcoming trialogue negotiations on the Erasmus for All / YES Europe programme. They agreed on pursuing their advocacy joint actions at European and national level and on reviewing their suggestions on improving administrative and management simplification included in the Coalition position paper of March 2012.

L’université portugaise Fernando Pessoa récidive à Béziers

pcassuto | 23 février, 2013 17:12

 Par Isabelle Rey-Lefebvre. Fin décembre 2012, l'ouverture à Toulon d'une antenne de l'université portugaise Fernando Pessoa avait soulevé un tollé. Cette université dePorto est l'une des dix universités privées du Portugal et envisage de dispenser en France, moyennant des frais d'inscription conséquents (7500 à 9500 euros par an) des études de pharmacie, dentaires ou d'orthophonie. Associations d'étudiants en chirurgie-dentaire, syndicats professionnels ont crié au contournement du numérus clausus, les pouvoirs publics s'inquiétaient de cette initiative. Geneviève Fioraso la ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche a ainsi enjoint la rectrice de Marseille de porter plainte pour usage abusif du titre université et pour non-respect des déclarations préalables à la création d'établissement d'enseignement privé, ce qui fut fait le 4 décembre 2012. L'enquête de la police judicaire est en cours. Lire l'article entier...
De réir Isabelle Rey-Lefebvre. Nollaig Late 2012, bhí ardaithe a oscailt brainse de Toulon Ollscoil Fernando Pessoa An Phortaingéil outcry. Is é seo an dePorto ollscoil ar cheann de na deich ollscoileanna príobháideacha sa Phortaingéil agus pleananna a sheachadadh sa Fhrainc, clárú táille iarmhartach (7500-9500 euro in aghaidh na bliana) cógaisíochta staidéir, fiaclóireachta nó urlabhra. Níos mó...

 

 

Bac 2013: la « galère » des oraux de langues vivantes

pcassuto | 23 février, 2013 17:04

 Par Mattea Battaglia. C’est cette année que les conséquences de la réforme du lycée, arrivée en terminale en septembre 2012, vont se faire sentir sur le baccalauréat. Sujet sensible s’il en est, aussi bien pour les enseignants que pour les élèves et leurs parents. Parmi les nouvelles épreuves, les oraux de langues vivantes inquiètent particulièrement le SNES-FSU, syndicat majoritaire parmi les enseignants du second degré, qui, dans un communiqué daté du 21 février, n’a pas hésité à titrer: « bac 2013, une galère pour les élèves et les profs ». « On ne conteste pas le bienfondé d’une évaluation des langues à l’oral, c’est la désorganisation, la précipitation dans laquelle cela se fait qui pose problème », explique Valérie Sipahimalani, secrétaire nationale du SNES en charge du secteur lycée. Lire l'article entier...
By Mattea Battaglia. This is the year that the consequences of the reform school, arrival terminal in September 2012, will be felt on the degree. Sensitive subject if any, both for teachers and for students and their parents. More...

 

 

Emplois, compétences et formation en Europe

pcassuto | 23 février, 2013 16:31

Logo Groupe AlphaRédacteurs: Renaud Damesin, Jacky Fayolle, Nicolas Fleury, Mathieu Malaquin. Lettre du CEP n°12, Février 2013
Dans le cadre de la stratégie Europe 2020, la Commission européenne prend des initiatives visant à faire de la reconnaissance et du développement des compétences un levier pour l’amélioration des perspectives économiques et sociales dans l’ensemble de l’Union. Ces initiatives suscitent l’attention active du monde syndical. Cette lettre prend appui sur deux études récemment conduites par le Centre Etudes & Prospective du groupe ALPHA pour la Confédération Européenne des Syndicats: Pour une version syndicale de l’initiative New Skills for New Jobs et Acteurs, pratiques et défis de la Formation Non Formelle et Informelle (NFIL) et de sa validation en Europe. Elle expose les défis auxquels sont confrontés les acteurs impliqués dans la régulation des marchés du travail en Europe et les efforts, en cours, pour leur apporter des réponses dans un esprit de coopération entre pays membres, compte tenu des différences d’approche qui existent entre eux.
Extraits de la Lettre du CEP n°12, Février 2013.
Formation et emploi: de la matière pour le dialogue social et la négociation collective

Les Conseils Sectoriels pour l’Emploi et les Compétences, en cours d’installation dans plusieurs secteurs à l’échelle européenne, seront un lieu utile pour l’interaction du dialogue social et des politiques publiques. Dans un domaine où l’exercice de la responsabilité reste prioritairement national, ils ont vocation à mettre en réseau les acteurs nationaux et régionaux en vue de forger une communauté de pratiques. Les Conseils peuvent impulser des travaux prospectifs à vocation opérationnelle, en prise directe avec l’expérience de terrain. Des étu des ciblées sur des professions sensibles, soumises à des transformatio ns critiques seraient particulièrement utiles, en vue de contribuer à des programmes de formation pertinents. Les Conseils pourraient stimuler la diffusion des expériences positives, touchant notamment à la coop ération entre formations initiale et continue. Ils ont aussi vocation à clarifier le cadre institutionnel orientant l’action des prestataires de formation.
Dans nombre de pays européens, la validation et le développement des compétences occupent une place seulement embryonnaire dans la négociation collective de branche et d’entreprise. Il y a de bons exemples (cf. encadré sur le cas du Club Méditerranée), mais ils restent trop rares. Le manque de propositions précises pour incorporer franchement les employeurs dans les actions de validation des compétences est d’ailleurs le principal point faible de la récente proposition de la Commission de recommandation du Conseil. La négociation collective pourrait s’emparer davantage des questions conjointes de formation et de validation, si la mis e en œuvre des accords conclus entre employeurs et syndicats pouvait s’appuyer sur l’accès aisé à des protocoles de partenariat avec les organismes formateurs et certificateurs. La conjonction des ef forts privés et publics d’orientation, d’accompagnement et de suivi des personnes, dans des cadres décentralisés attentifs à la réalité des territoires, est, face aux incertitudes de l’heure, une exigence pour mieux sé curiser aussi bien les parcours professionnels des personnes que l’environnement dont bénéficient les employeurs: il y a matière à des c ompromis positifs.
Il convient cependant de ne pas mésestimer les obstacles qui s’opposent à ces évolutions, car ils sont ancrés da ns la nature complexe des compétences. Celles-ci sont incorporées, de manière privée, dans les individus et, sur un mode collectif, dans l’organisation du travail. Les entreprises traitent les compétences dont elles disposent comme un bien privé et un actif stratégique qu’elles n’entendent pas mettre à disposition de leurs concurrents. Les politiques publiques et le dialogue social doivent prendre en compte ces obstacles afin de définir des objectifs réalistes et de mettre en œuvre les incitations appropriées en direction des entreprises et des individus. Conférer une dimension de « bien public » aux compétences suppose d’assurer:
– l’équilibre entre compétences spécifiques (valables sur un poste de travail donné) et transversales (mobilisables dans une vaste gamme d’emplois) au sein du portefeuille personnel de co mpétences.
– la transférabilité des compétences personnelles e ntre firmes, secteurs, territoires, ce qui permet aux travailleurs d’élargir leur espace de mobilité et aux entreprises de bénéficier de compét ences formées ailleurs qu’en leur sein.
Plusieurs pays européens disposent d’expériences qui méritent d’être regardées de près: ils ont mis en œuvre de larges programmes publics de validation des compétences acquises par voie non formelle ou informelle et d’insertion de la validation dans les systèmes de formation au long de la vie. Les acteurs sociaux, spécialement syndicaux, sont activement impliqués. Au Danemark et en Finlande, ces programmes bénéficient d’une longue tradition de validation de l’expérience acquise, dans le cadre d’une gestion tripartite bien établie, et de relations étroites entre formations initiale et continue. Au Portugal, une initiative publique à grande échelle, Novas Opportunidades, a été lancée en 2006 en vue d’amener le maximum de personnes concernées à un ni veau de certification minimal et de les insérer dans une dy namique de formation. La poursuite de ce programme, succès inachevé, est aujourd’hui menacée par l’austérité budgétaire. En France, le bilan d’une décennie de Validation des Acquis de l’Expérience est honorable, mais les limites actuelles de l’exercice sont aussi tangibles, faute sans doute d’une incorporation suffisante à la négociation collective en matière de GPEC et de formation (il faut souhaiter l’essaimage des expériences comme celle du Club Méditerranée).
La Commission européenne et les organismes communautaires (comme le CEDEFOP) proposent des cadres cognitifs et normatifs de reconnaissance et de validation des compétences communs aux différents pays de l’Union. Ces cadres incitent utilement à l’évolution des dispositifs nationaux et favorisent l’exercice de la mobilité professionnelle sur le territoire européen. Il importe tout autant de se préoccuper des conditions pratiques d’accessibilité et d’appropriation des dispositifs institutionnels par les personnes en besoin de reconnaissance et d’amélioration de leurs compétences. La coordination partenariale entre les acteurs institutionnels et sociaux engagés dans ces dispositifs à une échelle territoriale suffisamment fine est nécessaire pour développer des services de proximité qui informent, orientent, conseillent et accompagnent ces personnes dans leurs parcours personnels et professionnels. La place, à renforcer, des enjeux de reconnaissance et de développement des compétences dans la négociation collective devrait s’appuyer sur l’affi rmation de la responsabilité publique dans la sécurisation de ces parcours.

Alfa Grúpa lógó Eagarthóirí: Renaud Damesin, Jacky Fayolle, Nicolas Fleury, Mathieu Malaquin. Litir Uimh CEP 12, Feabhra 2013
I gcomhthéacs na straitéise Eoraip 2020, a thógann an Coimisiún Eorpach tionscnaimh a dhéanamh ar an aitheantas agus na scileanna a fhorbairt mar luamhán chun feabhas a chur dheiseanna eacnamaíocha agus sóisialta ar fud an Aontais. Níos mó...

 

 

Recent developments in EU – new funding frame and upcoming programmes

pcassuto | 23 février, 2013 14:06

Hedda - Higher Education Development AssociationBy Marielk. About ten days ago, on 8th of February, the European Council (consisting of heads of state of EU countries) reached an agreement on the new multiannual framework (MFF) for  the budget cycle 2014-2020. This in itself is not a budget negotiation, but has three aims: (a) the limit of possible spending – the “ceiling”, (b) on what the money should be spent and (c) rules of where the expenditure is to come from.   (read more about what you need to know about the MFF here).
These decisions have important impacts on the policy focus of the EU, and the emphasis of EU activities during the cycle, and as such have also important consequences for education as a policy sector, especially as the role of EU as a supranational policy actor in education has often been linked to their capacity to provide funding and administrative capacity. As such, a more constrained funding environment can also have consequences for the opportunities of EU to take this role in an active manner.
For the first time, the overall available expenditure was less than during the previous budget year. The overall ceiling was set as  EUR 908.40 billion, compared to EUR 942.78 billion in the MFF 2007-2013, a reduction of 3,4% in real terms. However, in this context, education was clearly identified as a priority area, and the summary of the agreement provided by EU indicated that “EU leaders agreed on a substantial increase of the financial means for future geared expenditure such as research, innovation and education“. Furthermore, it is indicated that “the expenditure ceiling for sub-heading 1a (“competitiveness”) amounts to EUR 125.61 billion, which is an increase of more than 37% compared to the MFF 2007-2013“. Read more...

 

 

Higher Education Reforms

pcassuto | 23 février, 2013 14:02

Hedda - Higher Education Development AssociationBy Marielk. 10th International Workshop on Higher Education Reform (WHER) will be held between October 2–4, 2013 at the Faculty of Education in University of Ljubljana, Slovenia. The event is themed “Higher Education Reforms: Looking Back – Looking Forward“.
Call for papers: workshop on higher education reforms
The key theme of the event:  The 2013 Workshop theme gives an opportunity to look at the larger picture of these changes, the drivers of change, and their effects. At the same time, the theme invites contributions about the likely futures of HE over the next generation, suggesting (or speculating on) developments that will further change HE.
The factors highlighted include marketization and privatization of HE, rankings and excellence focus, changing governance, consumerism and tuition fees, as well as new initiatives such as MOOCs and online learning trends and their impact on traditional academic values and institutional autonomy. Read more about the theme, proposal requirements and application procedure here. More information on event website.

 

 

Student mental health: an integrated approach

pcassuto | 23 février, 2013 13:51

Student mental healthBy Adrian Sherman and Frank Haber. Most colleges and universities view mental health issues among international students as the exclusive responsibility of the international education office and, perhaps, any available campus counselling service. While this approach is generally acceptable for most mild mental health issues, it will not suffice for more serious concerns. There needs to be a much more integrated approach. What are the steps you should take in order to establish effective mental health management at your institution?
A proactive approach

Having an international student dealing with a serious mental health crisis on your campus can have a ripple effect, impacting other students (particularly internationals), various offices, senior administrators, and the larger non-academic community. By preparing your response in advance to such a situation rather than waiting to make complicated decisions in the midst of complex situations, you will be in a better position to help the student affected. A good place to start is setting up a permanent committee to assume responsibility and develop training programmes for staff. At a minimum, this committee should include representatives from the international office, student affairs, student services, the Dean of Students (or the equivalent), security, and counselling services. If your institution does not have its own counsellors, then a counsellor from the community who is familiar with your campus will suffice. Read more...

 

 

EUCIS-LLL Annual Conference 2013

pcassuto | 23 février, 2013 13:45

logo-lifelong-learning-programmeSave the date! 14th of May EUCIS-LLL Annual Conference 2013, Vilnius
Rethinking Learning: Transversal competences in the spotlight” will be the theme of EUCIS-LLL’s next Annual Conference that will take place on 14 May in Vilnius, Lithuania and be followed by our General Assembly on 15 May. It aims to create a debate around the concept and role of transversal competences in the framework of the European strategy on “Rethinking Education”. During the conference participants will work more specifically on four topics: civic education in the framework of the European Year 2013 on Citizens, digital competences, entrepreneurship skills and learning to learn. Save the date and find soon more details on our website.
Conference rationale

Last November 2012, the European Commission launched a Communication on “Rethinking Education: investing in skills for better economic and social outcomes”, which reflects the political necessity to give a new conceptual framework to upcoming key challenges in education and training. The Communication aims, among others, at delivering the right skills for employment and calls Member States to further develop transversal skills, and particularly entrepreneurship, digital skills and language learning. EUCIS-LLL welcomes the invitation sent to educational actors to rethink education in a partnership and lifelong learning approach. However, in a very complex and ever-changing environment, Europeans must not only have and update specific job-related skills but also possess the transversal competences that will enable them to manage change and become lifelong learners.
The aim of EUCIS-LLL Annual Conference 2013 “Rethinking Learning: Transversal competences in the spotlight” is to create a debate around the concept and role of transversal competences in the framework of the European strategy on “Rethinking Education”. Contributing every day through grassroots initiatives to equip people with the right competences to become fulfilled, active and employed citizens, civil society can contribute to the debate by providing innovative approaches and concrete practices. During the conference participants will work more specifically on four topics: civic education in the framework of the European Year 2013 on Citizens, digital competences, entrepreneurship skills and learning to learn. The aim is to look at what is currently done in educational institutions and what could be done in order to better deliver and assess transversal competences. In the view of the upcoming Lithuanian EU Presidency this event will offer a great opportunity to push forward some key messages from civil society representatives from all around Europe.

 

 

Futur centre universitaire Fernando Pessoa dans l'Hérault: Avis défavorable / 10500ème article sur le blog

pcassuto | 23 février, 2013 13:34

Site Admission postbacConformément à la position exprimée par Geneviève Fioraso, un avis défavorable a été émis par le Recteur de l'Académie de Montpellier sur une possible installation du centre Universitaire Fernando Pessoa dans l'Hérault.
Suite à l'annonce d'une possible installation du centre Universitaire Fernando Pessoa dans l'Hérault, Geneviève Fioraso tient à préciser qu'un avis défavorable a été émis par Christian Philip, Recteur de l'Académie de Montpellier, en conformité avec la position exprimée par la ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche dans le même contexte à Toulon en décembre dernier.
Si, malgré cet avis négatif émis, cette installation était confirmée, la ministre demandera au Recteur de signaler les faits auprès du Procureur de la République, comme cela avait été fait auprès du Procureur de la République de Toulon à l'occasion de l'installation d'une antenne française de l'Université Fernando Pessoa.
Geneviève Fioraso tient à rappeler les raisons qui guident sa décision:
  • la protection de l'intérêt des étudiants, désorientés après un échec en 1ère année de santé, qui se voient proposer des formations onéreuses et non habilitées;
  • le respect des procédures de demande d'ouverture de formation; lorsqu'il s'agit des professions de santé, ces prérequis sont particulièrement indispensables.

La Ministre suivra avec la plus grande vigilance l'évolution de la situation sur le terrain.
Les autres repères du blog:
10000ème article sur le blog/Organisme de formation,
9500ème article sur le blog/Un crédit d'impôt innovation pour les PME,
9000ème article sur le blog/La VAE dans les ministères certificateurs en 2011,
8500ème article sur le blog/
Cahier n°3 "Enseignement supérieur" du CESER,
8000ème article sur le blog/La VAE à l’Università di Corsica Pasquale Paoli,

7500ème article sur le blog/
Les enjeux de la qualité au sein de l’ESS,

7000ème article sur le blog/
Osez l'Université dans l'un de ses 31 CFA,

6500ème article sur le blog/
Le CV
,
6000ème article sur le blog/L'Association ASSPRO,
5500ème article sur le blog/Apprentissage le guide régional,
5000ème article sur le blog/
La formation continue dans le supérieur
,
4500ème article sur le blog/
40 ans de formation professionnelle,

4000ème article sur le blog/
Les chiffres 2010 de la VAE à La Réunion,
3500ème article sur le blog/
La VAE en Poitou-Charente en 2010,
3000ème article sur le blog/Contrats apprentissage et pro,
2500ème article sur le blog/
Journées Nationales des MDE et des PLIE,
2000ème article sur le blog/
Question Formation n°1,
1500ème article sur le blog/le groupe SPB signe son accord,
1000ème article sur le blog/
Fête de la musique dans les jardins du MESR,
500ème article sur le blog/L'archipel de l'ingénierie de formation.

Cead isteach postbac láithreán gréasáin Gcomhréir leis an seasamh in iúl ag Geneviève Fioraso, eisíodh tuairim neamhfhabhrach ag an Reachtaire ar an Acadamh Montpellier ar shuiteáil ionad féideartha Ollscoil Fernando Pessoa sa Hérault.
Tar éis an fhógra a shuiteáil lár féidir Ollscoil Fernando Pessoa sa Hérault, is mian leis Geneviève Fioraso a shoiléiriú gur eisíodh tuairim neamhfhabhrach ag Christian Philip, Reachtaire Acadamh na Montpellier, i gcomhréir leis an bpost in iúl ag an Aire Ardoideachais agus Taighde sa chomhthéacs céanna i Toulon Nollaig seo caite. Níos mó...

 

 

EUCIS-LLL at the EESC hearing on Rethinking Education

pcassuto | 23 février, 2013 13:32

logo-lifelong-learning-programmeEUCIS-LLL at the EESC hearing on Rethinking Education
Last 5th of February the European Economic and Social Committee (EESC) held a public hearing on the Communication from the Commission “Rethinking Education: Investing is skills for better socio-economic outcomes”. Joke van der Leuuw-Roord, EUCIS-LLL Vice-President, participated in the panel discussion and gave a presentation about the platform’s main concerns and suggestions to this strategic initiative. She particularly invited EU institutions to adopt a broader, more ambitious and forward-looking strategy that would cover formal, non-formal and informal learning in a life-wide and learner-centred approach. Have a look also at EAEA, OBESSU and AEGEE positions on Rethinking Education.

 

 

Erasmus for All Stakeholders’ Coalition – state of play & future steps

pcassuto | 23 février, 2013 13:30

logo-lifelong-learning-programmeErasmus for All Stakeholders’ Coalition – state of play & future steps
The Coalition of European Stakeholders, led by EUCIS-LLL in partnership with the European Youth Forum, met on 6 February 2013 at EUCIS-LLL premises to analyse the latest policy developments and decide on further advocacy actions in view of the upcoming trialogue negotiations on the Erasmus for All / YES Europe programme. They agreed on pursuing their advocacy joint actions at European and national level and on reviewing their suggestions on improving administrative and management simplification included in the Coalition position paper of March 2012.

Posté par pcassuto à 13:30 - - Permalien [#]