03 février 2013

L'ENS Arts et Métiers nomme huit nouveaux directeurs de centres

Le GREP RH, site des relations Ecoles-EntreprisesCes nominations vont permettre à l’école d'ingénieurs de développer une politique nationale d’envergure afin de soutenir les industries locales.
Dans le cadre des nouveaux statuts de l’Ecole Nationale Supérieure d’Arts et des Métiers, adoptés en novembre dernier, Laurent Carraro, directeur général, a procédé à la nomination des nouveaux directeurs des huit centres d’enseignement et de recherche de l’établissement.
Répondre aux besoins industriels locaux

Le renouvèlement de l’équipe doit permettre de mener une véritable politique nationale, où les centres et instituts travailleront en totale complémentarité, avec pour objectif de répondre aux besoins industriels locaux et d’aider ainsi les territoires à innover.
Grep Caidreamh AD láithreán gréasáin Scoileanna-Ghnó Cuirfidh na ceapacháin seo ar chumas an Scoil Innealtóireachta a fhorbairt polasaí náisiúnta chun tacú le tionscail áitiúla móra. Faoi na reachtanna nua ar an Scoil Náisiúnta na nEalaíon agus na Ceirdeanna, a glacadh mí na Samhna anuraidh, imeachtaí a thionscnamh ina Laurent Carraro, Ard-Stiúrthóir, le ceapadh stiúrthóirí nua de ocht n-ionad teagaisc agus taighde bunaithe. Níos mó...

Posté par pcassuto à 14:32 - - Permalien [#]
Tags :


Les écoles d'ingénieurs n'attirent pas assez les jeunes

Les EchosPar Marie-Christine Corbier. Les inscriptions ont augmenté de 2,2 % en un an. Les universités développent des écoles internes.
Les écoles d'ingénieurs séduisent, mais encore trop peu. Les inscriptions dans ces établissements ont augmenté de 2,2 % sur l'année académique 2011-2012 par rapport à la précédente. Au total, avec 878 élèves ingénieurs de plus, ces écoles ont attiré 40.162 étudiants. « On est loin des 10.000 ingénieurs nécessaires par an. L'augmentation de 2,2 % ne suffit pas à satisfaire les besoins de l'économie française, souligne le président de la Conférence des directeurs des écoles françaises d'ingénieurs (CDEFI) Christian Lerminiaux, qui a diffusé ces chiffres ce week-end. D'autant qu'il faut penser dès aujourd'hui aux départs en retraite qui vont être conséquents dans dix ans. » Suite de l'article...
Les Echos By Marie-Christine Corbier. registrations rose 2.2% in a year. Universities develop internal schools. More...

Posté par pcassuto à 14:27 - - Permalien [#]

U-Multirank: coup d'envoi du classement européen des universités

Les EchosPar Helene Croize-Pourcelet. Un nouveau classement européen baptisé U-Multirank a été lancé mercredi à Dublin pour concurrencer celui de Shanghai. Il entend mieux prendre en compte les spécificités de l'enseignement supérieur européen.
« Pas besoin d'avoir fait polytechnique » pour comprendre qu'il est étrange que la célébrissime école d'ingénieurs française ne figure même pas dans le top 500 du classement de Shanghai 2012. Un nouveau classement européen baptisé U-Multirank devrait y pallier. Présenté par l'Union européenne à Dublin mercredi, 500 universités, implantées en Europe et dans le reste du monde devraient y prendre part. Imaginé en 2008 durant la présidence française de l'Union Européenne, les premiers résultats de ce nouveau palmarès devraient être publiés début 2014 a fait savoir ce jeudi Androulla Vassiliou, la commissaire européenne en charge de l'Education. Il viendra concurrencer le très influent classement de Shanghai et ceux anglo-saxons, dont les critères, centrés sur l'excellence en matière de recherche, sont souvent défavorables aux universités du Vieux Continent. En revanche, des facteurs tels que la qualité de l'enseignement et de l'apprentissage, au vu desquels ces dernières se distinguent seront mis en avant. Le nouveau système prendra aussi en compte l'ouverture sur l'international, la réussite en matière de transfert de connaissances (aux entreprises ou start-up par exemple), la contribution à la croissance régionale et la réputation en matière de recherche. Suite de l'article...
Les Echos De réir Helene Croize-Pourcelet. Seoladh aicmiú nua ar a dtugtar na hEorpa U-Multirank Céadaoin i mBaile Átha Cliath chun dul san iomaíocht go Shanghai. Intinn aige a ghlacadh níos fearr a chur san áireamh sainiúlachtaí ardoideachais na hEorpa. Níos mó...

Posté par pcassuto à 14:10 - - Permalien [#]

Pas d’université sans sciences de l’Homme

Le blog de Jean-Luc Vayssière. L'essor de l'université Paris-Saclay est l'occasion de réfléchir à la place des sciences humaines et sociales dans l'un des plus ambitieux projets que le monde universitaire français ait conçu. En effet, l’orientation dominante d’UPSa est celle des sciences exactes, de la nature et de l’ingénieur, de même que le Campus Condorcet, au nord de Paris, est tourné de manière prépondérante vers les sciences humaines et sociales.
Dans un cas comme dans l’autre, même s'il est important d'affirmer des priorités de recherche, il serait dommage de s'enfermer dans une sorte d’hémiplégie intellectuelle en se coupant de domaines entiers du savoir humain. J'y suis d’autant plus sensible que l'UVSQ a tout lieu de se féliciter de sa très grande interdisciplinarité, et qu'elle possède des atouts de premier plan dans le champ des sciences de l'Homme. Suite de l'article...

The blog of Jean-Luc Vayssière. The expansion of the University of Paris-Saclay is an opportunity to reflect on the role of human and social sciences in one of the most ambitious projects that academia has designed French. Indeed, the dominant orientation of UPSA is that exact sciences, nature and engineering, as well as the Campus Condorcet, north of Paris, turned predominantly to the humanities and social sciences. More...

Posté par pcassuto à 14:03 - - Permalien [#]

2013 sera IRL!

http://blog.educpros.fr/community-manager-a-l-universite/wp-content/themes/longbeach_caroline-chanlon/images/img01.jpgBlog Educpros de Caroline Chanlon. Il semble que la tendance 2013 soit clairement orientée IRL - In Real Life. L’idée? utiliser les médias sociaux et les nouvelles technologies comme support de communication pour créer des occasions de se rencontrer dans la vraie vie!
A l’heure de la dématérialisation, du e-commerce et des relations virtuelles, force est de constater que nous avons énormément de relations mais que bien peu se concrétisent par un déplacement physique. Les grandes marques l’ont compris: utiliser les technologies et les outils du web 2.0 dans un cadre réel peut considérablement renforcer les liens entre la marque et ses membres. C’est l’exemple de HomePlus à Séoul ou Carrefour en France qui ont créé un supermarché virtuel associant ainsi cadre réel, technologies mobiles et médias sociaux. Les membres doivent bien se déplacer pour faire leurs courses mais les méthodes sont plus ludiques, innovantes. Macy’s propose également des solutions originales dans ses magasins. Des miroirs innovants permettent d’essayer les tenues de la marque sans avoir à se déshabiller!
Vous allez me dire quel est le lien avec nos universités?

Et bien nous avons tout simplement les mêmes objectifs! Créer des communautés virtuelles nous permet de relayer des informations mais peut aussi nous permettre d’organiser des événements comme des forums, conférences, cérémonies de remise de diplômes ou autres. Je pense surtout aux anciens que l’on pourrait mobiliser. Suite de l'article...
Blag Educpros Carolina Chanlon Dealraíonn sé go bhfuil an treocht atá dírithe go soiléir 2013 IRL - I Real Life Idea? ag baint úsáide as na meáin shóisialta agus teicneolaíochtaí nua mar mheán cumarsáide deiseanna a chruthú chun teacht le chéile i saol fíor! Níos mó...

Posté par pcassuto à 13:46 - - Permalien [#]


Cafouillages dans la gouvernance!

pcassuto | 03 février, 2013 13:25

http://blog.educpros.fr/pierredubois/files/2012/01/duboismanifnovembre-copie.jpgBlog Educpros de Pierre Dubois. Réforme des conseils de l’université: quid de leurs compétences délibératives et/ou consultatives? On note des différences entre les propositions du rapport Le Deaut (pages 18 à 27) et celles de la version du 15 janvier 2013 du projet de loi Fioraso (pages 16 à 25). Ces dernières créent une rupture avec la gouvernance instaurée par la loi LRU. Le problème, c’est qu’on ne comprend pas le pourquoi des modifications, leur fil conducteur. Je doute même qu’elles « instaurent une gouvernance plus efficace, plus démocratique et plus collégiale », comme le souhaite le député de Lorraine.
En matière de gouvernance, les universités auront moins d’autonomie. Dans l’application du principe tant vanté de « subsidiarité », l’État reprend des prérogatives (cf. chronique à venir sur la composition des conseils centraux). Un exemple, c’est le recteur d’Académie qui nommera les personnalités extérieures du Conseil d’administration (article 712-3 modifié, page 19). Ces personnalités participeront désormais à l’élection du président.
1. Le président. Un seul mandat de cinq ans au lieu d’un mandat de quatre ans renouvelable une fois. C’est un retour à la loi de 1984. Pourquoi? Si la loi Fioraso s’applique dès 2014 et si des élections aux conseils centraux s’ensuivent, comme en 2008 après la publication de la loi LRU en 2007, que deviendront les présidents qui exercent aujourd’hui un second mandat? Il serait logique qu’ils ne puissent être « confirmés » dans leurs fonctions car ils auront alors « fait le président » pendant 6 ans (4 + 2). Exeunt en 2014 les présidents réélus en 2012?
2. Deux conseils centraux (conseil d’administration et conseil académique) au lieu de trois (CA, CS, CEVU). Pourquoi? Pour faire mieux interagir la recherche, la formation et la vie étudiante? Hypothèse hardie!
3. Compétences des deux Conseils et du Président (article L 721-1 modifié). « Le président de l’université par ses décisions, le conseil d’administration par ses délibérations et le conseil académique, par ses délibérations et avis, assurent l’administration de l’université » (page 16). Le projet de loi semble donc suivre le rapport Le Déaut: celui-ci propose en effet de doter le CS et le CEVU de compétences délibératives dans le champ de leurs missions, et prévoit un mécanisme de conciliation en cas de décisions du CS et du CEVU que le CA estimerait incompatibles avec la stratégie ou le budget de l’université.
Mais les articles suivants sont beaucoup moins clairs (article  L 719.2) car les verbes utilisés sont flottants. Le Conseil d’administration « approuve », « vote », « adopte », « fixe », « autorise », « délibère », « peut déléguer au président ». Le Conseil académique « adopte », « donne un avis », « est consulté et peut émettre des vœux ». Des conflits de compétences entre le CA et le CA sont prévisibles. Le projet de loi ne prévoit pas d’instance de conciliation!
Le projet de loi (article 712-4 modifié, page 22) prévoit que « le conseil académique adopte les règles relatives aux examens », prérogative actuellement du conseil d’administration. Il pourrait donc décider de modalités de contrôle des connaissances encore plus laxistes que celles instaurées par l’arrêté Wauquiez d’août 2011. Le risque d’un laxisme accru n’est pas nul: en effet, les étudiants et les doctorants constitueraient de 35 à 45% des membres élus de ce conseil.
4. Délégations de compétences:
elles vont dans toutes les directions, bref une subsidiarité à géométrie variable, remontante ou descendante. Du conseil d’administration vers les directeurs de composantes ou le conseil académique pour la nomination des différents jurys (page 18). Du Conseil d’administration vers la présidence (page 21): « Le Conseil d’administration peut déléguer au président le pouvoir d’adopter les décisions modificatives du budget ». Le président aurait alors une prérogative financière énorme, gage d’un renforcement de son pouvoir. Du conseil académique vers une de ses sections…
5. Multiplication du nombre d’instances.
Conseil académique en formation restreinte aux enseignants-chercheurs: « il est l’organe compétent pour l’examen des questions individuelles relatives au recrutement, à l’affectation, et à la carrières des enseignants-chercheurs et personnels assimilés »… Plus loin: il ne fait que donner son avis sur les mutations des enseignants-chercheurs! Allez comprendre! Qui va décider le nombre, l’affectation et le montant des primes d’excellence scientifique? Le CA ou le CA ?
Création de sections au sein du Conseil académique. « Outre la section disciplinaire (L 712-5 modifié), les statuts de l’université peuvent prévoir la mise en place de sections au sein du conseil académique. Ils précisent leurs compositions et leurs compétences respectives ainsi que les délégations de compétence du conseil aux sections » (page 24). L’article est fort cocasse: les statuts de l’université pourront donc créer deux sections au sein du conseil académique, qui seraient dénommées « conseil scientifique » et « conseil des études et de la vie universitaire ». Vous avez dit « simplification du millefeuille institutionnel »?
6. Un conseil des directeurs de composantes peut être prévu par les statuts
(article 713-1 modifié): « le président associe les composantes à la préparation et à la mise en œuvre du contrat pluriannuel d’établissement ». Autre représentation des composantes par une autre voie que le conseil des directeurs : « le conseil académique comprend, pour un quart de ses membres, des représentants des composantes de l’université désignés au sein de leurs conseils, selon des modalités fixées par les statuts de l’université » (article L 712-4, page 22). Cette double voie de représentation des composantes est-elle le moyen d’une collégialité accrue ou une proposition « petit bras »!
http://blog.educpros.fr/pierredubois/files/2012/01/duboismanifnovembre-copie.jpg Blog Educpros Pierre Dubois. Reform of university boards: what skills deliberative and / or advisory? There are differences between the proposals of the report Déaut (pages 18-27) and those of the version of 15 January 2013 Bill Fioraso (pages 16-25). Recent create a break with governance established by the LRU. The problem is we do not understand why the changes, their thread. I doubt if they "establish governance more effective, democratic and collegial," as the member wants to Lorraine. More...

Posté par pcassuto à 13:25 - - Permalien [#]

U-Multirank, la réponse européenne aux classements des universités, plusieurs sont sceptiques

LeMonde.frPar Isabelle Rey-Lefebvre. La Commission Européenne lance officiellement, mercredi 30 janvier, à Dublin, dans le cadre de la présidence irlandaise de l’Union Européenne, son classement de 500 universités européennes et du monde entier, appelé U-Multirank. Un premier palmarès, partiel puisque ne couvrant que quatre champs disciplinaires (éco-gestion, physique, ingénieries mécanique et électrique) devrait paraître au début de l’année 2014.
L’Europe entend ainsi prendre ses distances avec les classements déjà connus, comme ceux de Shangaï ou du magazine Times Higher Education, où la réputation dans le domaine de la recherche est prépondérante.  "C’est une approche nouvelle qui donnera aux étudiants et aux établissements un aperçu clair de leurs performances, dans une série de domaines clefs", assure Androulla Vassiliou, commissaire européenne à l’éducation. Suite de l'article...

LeMonde.fr De réir Isabelle Rey-Lefebvre. Seolann An Coimisiún Eorpach go hoifigiúil Dé Céadaoin, 30 Eanáir, Baile Átha Cliath, faoi Uachtaránacht na hÉireann ar an Aontas Eorpach, ar a dtugtar a rangú de 500 ollscoil san Eoraip agus ar fud an domhain, U-Multirank. Níos mó...

Posté par pcassuto à 13:04 - - Permalien [#]

RUEPEP - Red Universitaria de Estudios de Postgrado y Educación Permanente

47 universidades ya son miembros de la RED y 17 entidades ya son socios colaboradores.
Próximo Encuentro de RUEPEP: Universidad de Alcalá de Henares, 11-12 de Abril de 2013.
La Red Universitaria de Estudios de Postgrado y Educación  Permanente quiere llegar a tener la máxima representación entre las universidades españolas y otros centros especializados en formación permanente.
Las universidades españolas ya pueden asociarse como socios de número. Día a día van llegando nuevas solicitudes que se pueden consultar de forma actualizada la página "Universidades Miembros".
También se pueden asociar como socios colaboradores  otras empresas , entidades o profesionales interesados en el campo de la formación permanente.  Se pueden consultar las solicitudes en la página "socios colaboradores".
Para consultar los pasos para la asociación se puede acceder a la página "Cómo Asociarse".

Posté par pcassuto à 12:49 - - Permalien [#]

Academic workforce 2020: framing a national agenda for professionalising university teaching

The University of Melbourne logoAcademic workforce 2020: framing a national agenda for professionalising university teaching. Professor Richard James (Project Leader), Dr Chi Baik, Professor Kerri-Lee Krause, Professor David Sadler, Dr Sara Booth, Professor Marnie Hughes-Warrington, Dr Emmaline Bexley, Associate Professor Gregor Kennedy, The University of Melbourne, The Australian National University, University of Tasmania, University of Western Sydney.
Abstract

The Academic Workforce 2020 project will prepare a national framework and evidence-based resources to support universities in shaping a coherent agenda over the 2013-2020 period to raise the professionalism of higher education teaching.  This project will provide a blueprint for influencing Australian policy and practice. The project commences with the assumption that university teaching remains only moderately professionalised. With larger and more diverse student cohorts, plus the emergence of new educational models, steps must be taken to prepare the academic workforce, itself diversifying, for a new era. Drawing on international knowledge of effective teaching, experience in the introduction of professional standards frameworks, and exemplary Australian case studies, the project will consult with the sector to propose a Framework for Academic Professionalisation that is theoretically robust and practically attainable. In articulating the core characteristics of academic professionalism, this framework will be the centrepiece for recommendations and resources to support the steps needed to advance the professionalisation of university teaching.

Posté par pcassuto à 12:44 - - Permalien [#]

From Academic Integrity to Responsibility (FAIR) project

The University of Melbourne logoAcademic honesty education and plagiarism prevention
Project summary:
The FAIR project is a collaborative project between the Centre for the Study of Higher Education staff at the Faculty of Architecture, Building and Planning and staff at the School of Population Health. Within this project, an enhanced e-learning resource to support students’ development of knowledge and skills relating to academic integrity will be created. Using a mobile web content approach, the resource will deliver a personalised learning experience, tailored to individual needs. The resource will be designed in line with national and University policy guidelines,andcontent will be developed in collaboration with academic staff, Academic Skills Unit staff and Library staff. It is envisioned that the content of the FAIR resource will focus on the underlying core principle of academic integrity. It will lead students through a guided series of practical activities and information designed to teach and assess their ability to understand and apply this core principle across the related themes of academic honesty, referencing, academic skills and professional/workplace conduct and skills. The resource will be designed for use on mobile devices across multiple platforms and the content will be adaptable for LMS subject sites, and will be customisable to suit the teaching needs of different disciplines. This project aims to demonstrate that through an innovative and effective use of e-learning, positive graduate outcomes can be enhanced.
Staff:

- Project coordinators: Dr Catherine Howell, Dr Melissa Russell and Rebecca Cameron
- Project officer: Jacqueline Williams email: jkw@unimelb.edu.au.

Posté par pcassuto à 12:43 - - Permalien [#]