Abonnez-vous aux avis de parution de la Dares"Accroître l’offre de compétences, la productivité et la formation tout au long de la vie" est une partie du Programme national de réforme de la France 2012-2015: annexe statistique relative à l’emploi. Dares - Document d'Etudes n° 173. Coordination: Guillaume DELAUTRE.
Accroître l’offre de compétences, la productivité et la formation tout au long de la vie
Formation tout au long de la vie

En 2011 le taux moyen trimestriel d’accès à la formation des personnes de 25 à 64 ans s’élève à 8,5%. Il est en légère hausse par rapport à 2010 (8%). L’accès à la formation reste très différencié selon l’âge: plus élevé pour les jeunes, rare pour les plus âgés. Les femmes, quel que soit l’âge, déclarent également un accès à la formation plus élevé que les hommes.
En moyenne sur l’année 2011, 9,7% des salariés de 25 à 64 ans ont suivi chaque trimestre une formation à but professionnel. Ce taux augmente légèrement par rapport à 2010 (9,1%). Les ouvriers y accèdent deux à trois fois moins souvent que les cadres ou les professions intermédiaires. Les femmes accèdent globalement plus souvent à la formation que les hommes. Cependant, si les femmes cadres et professions intermédiaires se forment plus souvent que leurs homologues masculins, ce n’est pas le cas pour les employées et ouvrières.
En 2011 le taux moyen trimestriel d’accès à la formation des chômeurs s’élève à 7,1%. Il est en légère hausse par rapport à 2010 (6,9%). Les femmes accèdent plus souvent à des formations quel que soit leur statut d’activité, mais c’est parmi les chômeurs que l’écart est le plus marqué.
En 2001, la contraction de l’activité a entraîné une baisse des gains de productivité. L’emploi s’est ajusté avec les délais usuels au ralentissement économique, si bien qu’en 2003, avec le redémarrage sensible de l’activité au second semestre la productivité par tête a rebondi. À partir de 2005, l’emploi s’est raffermi progressivement et les gains de productivité par tête s’en sont trouvés ainsi plus modérés. L’évolution de la productivité horaire se distingue certaines années de celle de la productivité par tête. En particulier en 2002, la forte croissance de la productivité horaire s’explique en partie par la diminution du nombre d’heures travaillées enregistrée dans le cadre de la politique de réduction de la durée légale du travail.
En 2007, l’emploi s’est révélé plus dynamique qu’attendu aux vues de la croissance, induisant ainsi une baisse des gains de productivité par tête. En 2008 et 2009, conséquence de la dégradation de la conjoncture, la productivité par tête a reculé mais plus fortement que ce qui a été observé sur le passé. En 2010, la hausse de l’activité conjuguée à une reprise plus progressive de l’emploi a entraîné un redressement modéré de la productivité par tête. La diminution du nombre d’heures travaillées liée au recours au dispositif de chômage partiel de la part des entreprises françaises peut expliquer la relative stabilité de la productivité horaire en 2009.
Subscribe to the notice of the publication of Dares "Increasing the supply of skills, productivity and training throughout life" is part of the National Reform Programme of France 2012-2015: Statistical annex on employment. Dares - Studies Document No. 173. Coordination: William Delautre.
Increase the supply of skills, productivity and training throughout life
In 2011 the average quarterly rate of access to training for people 25 to 64 years was 8.5%. There is a slight increase compared to 2010 (8%). Access to training is highly differentiated according to age: higher for young uncommon for older people. Women, regardless of age, also state access to higher education than men. On average over the year 2011, 9.7% of employees aged 25 to 64 years after a quarterly training for business purposes. This rate increased slightly from 2010 (9.1%). More...