26 décembre 2012

Rapport des assises de l’enseignement supérieur et de la recherche - une reconnaissance du rôle des Régions!

http://cache.media.enseignementsup-recherche.gouv.fr/image/Assises_esr/64/5/ASSISES-bulles-h_221645.34.jpgLe comité de pilotage des Assises de l’enseignement supérieur et de la recherche a rendu son rapport final au Président de la République, en vue d’une loi d’orientation qui sera votée au printemps. Les Régions, qui investissent de plus en plus dans ce domaine pour préparer l’avenir de la jeunesse et de leurs territoires, pour élever la connaissance et favoriser sa transmission, se réjouissent de la richesse des propositions formulées.
Dans le champ de la formation, par exemple, l’amélioration de la continuité entre le lycée et l’enseignement supérieur et de l’orientation – pilotée à l’échelle régionale –, de la lutte contre le décrochage et de la formation tout au long de la vie, vont dans le sens des propositions des Régions, en lien avec leurs compétences d’accompagnement vers l’emploi.
Sur le plan de la recherche, les coopérations accentuées entre recherche publique et privée, des échanges plus directs entre laboratoires et PME, s’inscrivent là encore dans les priorités des Régions, en relation avec leur rôle de chef de file du développement économique et de l’innovation sur leur territoire. Mobiliser tous les acteurs autour des grands enjeux de société et d’un agenda stratégique correspond précisément, à cet égard, à ce que les Régions attendent d’un Etat préparant l’avenir.
Simplifier les structures

La participation amplifiée des citoyens au dialogue sciences-société, afin qu’ils soient davantage impliqués dans les choix scientifiques, est également une volonté des Régions. Ces dernières entendent d’ailleurs être reconnues comme l’ensemblier des politiques associées sur leur territoire.
La simplification des nombreuses structures créées en région par l’Etat ces dernières années, avec l’objectif pourtant identique de faire coopérer des équipes de recherche, va également, dans le sens souhaité par les Régions.
Rassembler ces acteurs et tous ceux du domaine de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation autour de schémas régionaux partagés, en lien avec l’émergence de « grandes universités » dont la gouvernance sera plus collégiale, constitue un défi que les Régions ont déjà entrepris de relever. Elles insistent néanmoins pour que ces schémas constituent la référence d’une contractualisation entre l’Etat, les établissements et elles, facteur de cohérence et de coordination en lieu et place d’une seule contractualisation bilatérale formulée dans le rapport.
Des thèmes à affirmer

Bien sûr, il reste d’autres thèmes qui mériteraient d’être plus affirmés et qui ne manqueront pas de faire débat dans le cadre de la préparation de la loi d’orientation, dans laquelle les Régions souhaitent tenir toute leur place. Certains de ces débats devraient in����������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������

Posté par pcassuto à 20:39 - Permalien [#]


Opcalia - Enquete de Conjoncture 2012-2013

Par Marie Blancard. L’enquête nationale de conjoncture menée par Opcalia auprès de 3544 entreprises du 8 octobre au 9 novembre 2012 avec le cabinet Majors Consultants est désormais disponible.
Elle met en évidence que les annonces gouvernementales pour la compétitivité des  entreprises ont eu une inflexion immédiate sur leur confiance en l’avenir et cela dans une ambiance de crise économique qui abaisse toujours les capacités d’emploi et d’investissements formation des entreprises. Dans ce contexte, la formation bénéficie toujours d’une image positive auprès des salariés et des entreprises et 98% la jugent efficace; et comme en 2011, 69% des entreprises continuent à la juger prioritaire. Retrouvez les résultats des enquêtes par région et par secteur d'activité: ici. Télécharger le communiqué de presse.
Communiqué de presse - Politique de l’emploi et formation professionnelle

Alors que la crise économique abaisse toujours les capacités d’emploi et d’investissements formation des entreprises…

L’ÉTUDE NATIONALE CONJONCTURE OPCALIA 2012-2013 MET EN ÉVIDENCE QUE LA FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE EST TOUJOURS PRIORITAIRE (69%) ET BÉNÉFICIE D’UNE IMAGE POSITIVE (98%) DANS LES ENTREPRISES
Paris, le 13 décembre 2012 – L’enquête nationale Conjoncture menée par Opcalia auprès de 3544 entreprises du 8 octobre au 9 novembre 2012 avec le cabinet Majors Consultants met en évidence que les annonces gouvernementales pour la compétitivité des entreprises ont eu une inflexion immédiate sur leur confiance en l’avenir et cela dans une ambiance de crise économique qui abaisse toujours les capacités d’emploi et d’investissements formation des entreprises. Dans ce contexte, la formation bénéficie toujours d’une image positive auprès des salariés et des entreprises et 98% la jugent efficace; et comme en 2011, 69% des entreprises continuent à la juger prioritaire. En 2012, tout comme en 2011, le recrutement est toujours pénalisé par la difficulté à rencontrer de bons profils; 37% des entreprises ont rencontré des difficultés de recrutement, notamment avec les profils techniques et les opérateurs de premier niveau. La pénurie de bons profils est, comme en 2011, la première raison avancée dans 78% des cas.
Tassement des budgets de formation

En 2012, 21% des entreprises ont augmenté leurs budgets formation contre une prévision de 17% pour 2013, les premiers niveaux et les formations techniques restant prioritaires. Il est à noter que les intentions d’investissement en formation pour l’année prochaine sont les plus faibles jamais enregistrées par l’enquête Conjoncture Opcalia, le solde global des variations (intentions de hausses - intentions de baisses) n'atteignant que 4%, contre 11% en 2011 et 5% en 2012.
Sur le principe, l'effort global de formation se poursuit, mais à un rythme amoindri dans lequel les entreprises envisagent un recours accru à la formation en interne, les organismes de formation (OF) devant s'attendre à une inflexion d'activité dans les mois à venir: parmi les entreprises qui engagent des formations, elles seront 12% en 2013 à ne pas recourir aux OF contre 9% en 2011 et 2012, et 7% (contre 4% les années précédentes) à réduire leur volume de prestations commandées à l'extérieur. L’enquête confirme par ailleurs que, de façon stable, seules 23% des entreprises planifient leurs actions de formation annuellement, et qu’elles font confiance à un OPCA et à des professionnels de la formation pour leur mise en place: 76% (78% en 2011) s’appuient sur leur OPCA et 74% (71% en 2011) sur des professionnels dans le choix et le financement de ces formations.
Informer sur les dispositifs

Concernant les dispositifs, l’enquête met en évidence que l’alternance est stable, que la connaissance et le recours au CSP sont en léger tassement, que les POE/POEC sont toujours peu connues et peu ancrées dans les pratiques alors que le DIF bénéficie d’une connaissance et d’une utilisation toujours réduites.
- L’alternance bénéficie d’une stabilité : les contrats d’apprentissage sont connus par 94% (+3) des entreprises, et 45% (+12) y ont déjà eu recours, 15% (+4) en ont l’intention et 80% (-3) en sont satisfaits; les contrats de professionnalisation sont connus par 87% (-4) des entreprises, 42% (-4) y ont déjà eu recours, 15% (-5) en ont l’intention et 86% en sont satisfaits (+1). Dans ce contexte Opcalia affiche un bon score sur les contrats de professionnalisation avec 44% des adhérents qui ont déjà utilisé cette solution d'embauche en alternance contre 36% pour les non adhérents.
- Les CSP en léger tassement : 49% (-7) des entreprises connaissent leurs obligations d’information concernant ce dispositif et 10% (-3) y ont eu recours. Il est à noter que 17% souhaitent recevoir davantage d’informations sur ce dispositif.
- Les POE/POEC: 29% connaissent la POE (28% en 2011) et 19% la POEC; 6% des entreprises ont déjà eu recours à l’un de ces dispositifs et 5% de celles qui n’y ont pas eu recours en ont l’intention. L’OPCA (39%, +7) et Pôle emploi (40%, -4) constituent des vecteurs privilégiés pour être informés: 20% souhaitent cependant recevoir davantage d’informations sur ces dispositifs.
- Le DIF et le DIF portable se montrent d'une utilisation toujours réduite: 20% (-1) des entreprises déclarent une consommation régulière du DIF et 19% d’entre eux rencontrent des difficultés de mise en oeuvre, notamment en raison d’un manque de maîtrise du dispositif (40%, +4) et de problèmes de financement (38%, +5); 38% (-5) informent leurs salariés sur le sujet; 60% (-3) connaissent le DIF portable et 42% connaissent leurs obligations d’information en cas de licenciement; 42% (-7) de celles qui ont utilisé le DIF portable ont été accompagnées, le plus souvent par l’OPCA; et 11% souhaitent recevoir davantage d’informations sur le DIF portable. CONTACT PRESSE: Jean-Paul AMARY - 01 43 61 23 38/06 07 30 73 79 /E-mail: jean-paul@amary.com.
Résultats 2012
Consulter les résultats nationaux 2012 de l'enquête Opcalia.
Bourgogne : synthèse
Champagne-Ardenne
: synthèse
Guadeloupe
synthèse
Ile de France
: synthèse
Languedoc Roussillon
: synthèse
Martinique : synthèse
Nord-Pas de Calais
: synthèse
PACA : synthèse
Pays de  la Loire
: synthèse
Picardie
 : synthèse
Poitou-Charente
 : synthèse
Réunion : synthèse
Rhône-Alpes
: synthèse

Sport
 : synthèse
Propreté
 : synthèse
Résultats 2011
Télécharger le communiqué de presse paru le 6 décembre 2011 : cliquez ici.
Consulter les résultats nationaux 2011 de l'enquête Opcalia et la synthèse. Opcalia Alsace: Télécharger le PPT des résultats de l'enquête de conjoncture 2011, la synthèse et le communiqué de presse.
Résultats 2010
Consulter les résultats 2010 de l'enquête Opcalia: cliquez ici.
Résultats 2009.

By Marie Blancard. Survey conducted by national economic Opcalia with 3544 companies from October 8 to November 9, 2012 with the firm Majors Consultants is now available.
It shows that government announcements for the competitiveness of companies had an immediate turning on their confidence in the future and that in an atmosphere of economic crisis always lowers the capacity of employment and training investment companies. In this context, the training still enjoys a positive image among employees and enterprises, and 98% consider it effective, and as in 2011, 69% of companies continue to assess priority. Survey results find by region and industry: here. Download the press release. More...

Posté par pcassuto à 19:17 - - Permalien [#]

Erasmus pour tous

http://www.freref.eu/images/2011/logo-freref.pngLa FREREF prend position concernant le futur programme Erasmus for All.
La FREREF, en accord avec des prises de position récentes, tout particulièrement celles du
Comité des Régions et d’EUCIS LLL,
1. Réaffirme les principes suivants:

- l’Union Européenne a un rôle essentiel à jouer pour réduire les disparités territoriales notamment grâce à un budget européen adéquat et à une politique de cohésion renforcée;
- l’action de l’Union Européenne ne pourra être suivie d’effets concrets que si, solidairement, les Régions et les Villes, échelons essentiels de la démocratie, en capacité de développer de nouveaux modes de participation citoyenne à la vie politique et publique, obtiennent une place importante dans la mise en oeuvre de la stratégie Europe 2020.
- la jeunesse doit pouvoir être pris en compte dans toutes ses dimensions, à la fois sur le plan de l’éducation formelle et informelle pour mieux appréhender les enjeux liés à l’accès au marché du travail. A cet égard, la FREREF accueille favorablement l’idée du programme unique avec un chapitre particulier pour la jeunesse.
2. Fait les constats suivants:

- Les programmes européens « Education et Formation tout au long de la Vie » et « Jeunesse en action » ne bénéficient qu’à des initiés, et laissent de côté beaucoup d’opérateurs ne disposant pas des moyens humains, techniques et financiers suffisants pour participer aux projets...,
3. Fait les propositions suivantes:

Considérant que l’organisation politique des Etats membres de l’Union européenne repose sur des pays organisés soit selon un mode fédéral soit selon un mode centralisé, la place des régions dans la mise en oeuvre des programmes européens d’éducation et de jeunesse diffère sensiblement. Il n’en demeure pas moins que toutes les régions, et plus particulièrement celles qui ne disposent de compétences exclusives en la matière, estiment pouvoir jouer un rôle prégnant lors de la prochaine période de programmation. A cet effet :
- Le programme doit reposer sur une base démocratique élargie et doit particulièrement se concentrer à permettre l’accès de tous aux différents dispositifs. Tout citoyen européen doit un jour se prévaloir d’avoir pu participer à un projet du programme au moins.
- Un rééquilibrage des politiques et des budgets afférents en faveur des apprentis, des personnes en formation professionnelle et des demandeurs d’emplois est nécessaire. Si l’articulation du programme par action peut être compréhensible, il n’en reste pas moins qu’il convient de mettre en place un équilibre financier qui permette à chaque public de se voir assurer qu’il disposera sur la période de programmation de moyens suffisants permettant de développer des projets de qualité jusqu’en 2020.
- La crise européenne actuelle met particulièrement à mal certains publics. Aussi, il est plus que jamais question d’apporter une assistance particulièrement renforcée au public en formation professionnelle. Les personnes sur la marché du travail, et notamment les demandeurs d’emploi, doivent pouvoir continuer à être pris en compte. A défaut, le programme doit donner davantage l’assurance que ces publics pourront trouver un accompagnement européen efficace, le cas échéant au travers du FSE, à la mesure de la crise actuelle, et compatible avec des modes de gestion que nous souhaitons davantage simplifiés. A cet effet, des synergies entre le programme « Erasmus pour tous » et le FSE doivent être renforcées.
- Un chapitre particulier du nouveau programme doit être dédié à la jeunesse, à l’éducation non formelle, au développement de la citoyenneté et du dialogue interculturel, à l’amélioration de l’accès à l’emploi. Un renforcement des projets mettant en présence à la fois des acteurs de l’éducation formelle et non formelle est attendu. A titre d’exemple, le programme Comenius Regio doit être étendu à tous les publics.
- Un effort financier doit être fait pour le développement de la mobilité euroméditerranéenne. La possibilité de développer des projets de coopération avec les pays de voisinage doit être élargie à tous les publics et ne doit pas se limiter aux seuls acteurs de l’enseignement supérieur ou au public « jeune » de l’éducation non formelle. De réelles opportunités de coopération existent également en matière de formation professionnelle.
- Une intégration de la mobilité géographique dans une promotion de la mobilité personnelle et professionnelle de chacun doit être prévue.
- En vertu du principe de subsidiarité et dans l’optique de renforcer une égalité de traitement dans l’accès aux projets d’Education et Formation tout au long de la vie et Jeunesse en action, il est nécessaire de prévoir une décentralisation accrue dans l’information et l’accompagnement au montage de projets. Les régions sont les échelles pertinentes pour assurer cette démultiplication aux côtés des futures agences nationales uniques « Erasmus pour tous ». Il est cependant impératif de reconnaître ce statut aux régions, de prévoir des accords de coopération formels, voire de mettre en place des budgets d’assistance technique permettant aux régions de pouvoir disposer de moyens humains et techniques suffisants pour accompagner les projets.
- Les projets groupés, qui permettraient de regrouper des petits opérateurs qui n’ont pas les moyens de développer seuls les projets, doivent être considérés comme pouvant constituer une priorité du programme. Des mesures incitatives doivent ainsi être mises en place, notamment un taux de financement accru, une procédure de sélection simplifiée, une méthode de certification permettant de ne pas redéposer chaque année une candidature complète. Par ailleurs, pour les publics à faible niveau de qualification, une simplification accrue dans l’accès à ces programmes doit être imaginé.
- Le programme doit encourager le développement de projets stratégiques de dimension régionale, sans exclure cependant le développement de projets plus localisés. En effet, cela assure une rationalisation des moyens humains, techniques et financiers des projets, tout en fédérant les acteurs locaux et concourant à une dynamique accrue, ce qui renforce par là-même l’efficacité des projets.
- Le dépôt de projets doit être plus flexible et reposer sur une base plus rapprochée que l’actuel rythme annuel. Pour certains types de projets, notamment les projets de mobilité, une gestion directe des fonds par certains territoires doit être possible. Ceci permettrait d’identifier au plus près les besoins, notamment auprès du public des personnes sur le marché du travail (demandeurs d’emplois, salariés, jeunes diplômés), et de réagir promptement aux projets individuels spécifiques des bénéficiaires.
Pour toutes ces raisons, il devrait être autorisé, au moins au titre de l’expérimentation, de permettre à des territoires organisés, telles les régions et leurs collectivités régionales, de pouvoir gérer en subvention globale (comme c’est le cas pour les fonds structurels FSE, FEDER) une partie des fonds dédiés à la mobilité.
Le programme Erasmus pour tous, et tous les dispositifs financiers connexes - qui couvriraient les actuels champs du programme d’Education et Formation tout au long de la vie, du programme Jeunesse en action - y incluant les fonds FSE, doivent pouvoir être mis en oeuvre au plus près des citoyens européens. La notion de « bénéfice pour tous » ne peut être atteinte que si cette subsidiarité joue pleinement. Aussi, l’échelle régionale doit pouvoir jouer un rôle accru dans sa mise en oeuvre. Au niveau des états centralisés, les régions doivent jouer un rôle dans l’animation, la mise en oeuvre, la sélection voire le portage direct de projets groupés, ou encore la gestion directe de certains dispositifs financiers, à l’instar de ce qui existe déjà au niveau des fonds structurels européens. Cette décentralisation dans la gestion des actions du programme « Erasmus pour tous » se justifie pleinement depuis l’intégration dans les nouveaux traités européens de l’objectif de recherche d’une plus grande cohésion territoriale.

http://www.freref.eu/images/2011/logo-freref.png FREREF παίρνει θέση σχετικά με το μέλλον Erasmus για Όλους.
FREREF, σε συμφωνία με τις πρόσφατες διακηρύξεις, ειδικά εκείνων
Επιτροπή των Περιφερειών και EUCIS ΔΒΜ,
1. Επιβεβαιώνει τις ακόλουθες αρχές:
- Η Ευρωπαϊκή Ένωση έχει να διαδραματίσει σημαντικό ρόλο στη μείωση των εδαφικών ανισοτήτων, χάρη σε έναν προϋπολογισμό και μια σωστή ευρωπαϊκή πολιτική συνοχής ενισχυμένη?
- Η δράση της Ευρωπαϊκής Ένωσης μπορεί να μην είναι απτά αποτελέσματα, αν, από κοινού, Περιφερειών και των Πόλεων, ουσιαστικό επίπεδο της δημοκρατίας, την ικανότητα να αναπτύξουν νέες μορφές συμμετοχής των πολιτών στην πολιτική και δημόσια ζωή , να πάρει ένα σημαντικό ρόλο στην υλοποίηση της στρατηγικής Ευρώπη 2020.
- Νεολαία πρέπει να λαμβάνεται υπόψη σε όλες τις διαστάσεις του, τόσο από την άποψη της τυπικής και της άτυπης εκπαίδευσης για την καλύτερη κατανόηση των θεμάτων που σχετίζονται με την πρόσβαση στην αγορά εργασίας. Από την άποψη αυτή, χαιρετίζει την ιδέα FREREF ενιαίο πρόγραμμα με ειδικό κεφάλαιο για τη νεολαία. Περισσότερα...

Posté par pcassuto à 18:38 - - Permalien [#]
Tags :

Le Président de l’AFCCRE, Alain JUPPE, rencontre Pascal CANFIN, Ministre délégué au Développement

Mercredi 19 décembre, Alain JUPPE, Président de l’AFCCRE, et Christophe CHAILLOU, Directeur général, ont pris part à un déjeuner organisé au Ministère des Affaires étrangères à l’invitation de Pascal CANFIN, Ministre délégué au développement.
Etaient également présents Henri BEGORRE, Maire de Maxeville, et Bertrand GALLET, Directeur général de CUF, Bruno BOURG BROC, Député-maire de Châlons-en-Champagne, et Nicole FEIDT, Maire de Toul, au nom de l’AMF, Jean-Paul BACHY, Président du Conseil régional de Champagne-Ardenne, Président de la Commission Affaires internationales et coopération décentralisée de l’ARF, ainsi que Claudy LEBRETON, Président du Conseil général des Côtes-d’Armor, Président de l’ADF, et André VIOLA, Président du Conseil général de l’Aude, Président de la Commission Affaires internationales de l’ADF.

Organisée dans le contexte des Assises du Développement et de la Solidarité Internationale, à la veille de la publication du rapport d’André LAIGNEL sur la coopération décentralisée et en amont de la prochaine réunion de la CNCD qui se tiendra le 29 janvier prochain, cette rencontre a permis aux associations nationales de collectivités territoriales d’échanger avec le Ministre CANFIN sur les aménagements à apporter au rapport Etat/collectivités territoriales en matière de coopération décentralisée.
Alain JUPPE succède à Louis LE PENSEC à la Présidence de l’AFCCRE
Alain JUPPE
, ancien Premier Ministre, Maire de Bordeaux, a été élu Président de l’Association Française du Conseil des Communes et Régions d’Europe, à l’occasion du Comité Directeur de l’Association réuni mercredi 12 décembre 2012 au Sénat. Le Maire de Bordeaux succède ainsi à Louis LE PENSEC, en fonction depuis 1999 et désormais Président d’Honneur, qui souhaitait un renouvellement à la Présidence de l’AFCCRE. L’ancien Ministre est revenu sur les nombreux défis auxquels l’Association a su faire face au cours de ces 13 années, mais aussi sur les réussites.  Il se réjouit notamment « d’avoir contribué à mieux faire entendre la voix des collectivités territoriales en Europe. Force est de constater que cette voix est désormais l’un des éléments incontournable dans la gouvernance européenne et mondiale ».
Alain JUPPE
a tenu à saluer l’action de Louis LE PENSEC en soulignant « sa rigueur, son engagement et son grand sens diplomatique à la tête de l’AFCCRE ».  Il a rappelé que cette alternance s’inscrit dans le respect de la tradition de pluralisme et des équilibres politiques, géographiques et territoriaux indispensables au sein d'une Association comme l’AFCCRE.
Devant les membres du Comité directeur, le Maire de Bordeaux a tenu à redire sa « foi en l’Europe », affirmant que « nous avons été trop loin dans la construction pour ne pas aller plus loin ». Il a  tenu à délivrer un message d’optimisme quant à l’avenir en concluant que « la crise ne résistera pas à l’Europe ».
M. JUPPE
succède ainsi aux différents Présidents qui ont marqué l’histoire de notre Association: Edouard HERRIOT, Gaston DEFFERRE, Jacques CHABAN-DELMAS, Michel BARNIER et Louis LE PENSEC.
Pierre DE SAINTIGNON, 1er Vice-Président de la Région Nord-Pas-de-Calais, 1er Adjoint au Maire de Lille, a quant à lui été élu Président Délégué, aux côtés de Philippe LAURENT, Maire de Sceaux, déjà Président Délégué.
De nombreuses personnalités étaient présentes parmi lesquelles Wolfgang SCHUSTER, Maire de Stuttgart, Président du CCRE, Jacques PELISSARD, Député-Maire de Lons-le-Saunier, Président de l’AMF et Michel DELEBARRE, Sénateur-Maire de Dunkerque, Président de CUF.

Alain Juppé succeeded Louis LE PENSEC the Presidency AFCCRE
Alain Juppé, former Prime Minister, Mayor of Bordeaux, was elected President of the French Association of the Council of European Municipalities and Regions of Europe, on the occasion of the Executive Committee of the Association met Wednesday, December 12, 2012 to the Senate. Mayor of Bordeaux succeeds Louis LE PENSEC, in office since 1999 and now Honorary President, who wanted a renewal Presidency AFCCRE. The former Minister reneged on the many challenges the Association has coped during those 13 years, but also successes. More...

Posté par pcassuto à 18:28 - - Permalien [#]

CNML - un réseau majeur dont on peut s’inspirer

http://www.emploi.gouv.fr/files/files/Acteurs/CNML/publications/une_Lettre14.gifÉDITO - Une rencontre historique
Lille Grand Palais accueille les 17 et 18 décembre 2012 la manifestation du 30e anniversaire des missions locales coorganisée par le Conseil national des missions locales et l’Union nationale des missions locales. Un millier d’élus, de professionnels, de partenaires des missions locales et les acteurs des politiques de la jeunesse sont attendus.
Durant ces deux jours, la présence de tous ceux qui ont construit le réseau permet d’appréhender la somme d’expériences accumulées lors des trois dernières décennies au service de l’insertion des jeunes. La parole des jeunes, portée par une grand enquête, des films et des témoignages nous évite l’écueil de la nostalgie en mettant l’accent sur le rôle des missions locales aujourd’hui.
11 conférences-débat traitent de l’ensemble des sujets qui concernent l’insertion des jeunes dans la société: santé, logement, précarité sociale, accès à l’entreprise, création d’activité, citoyenneté, mobilité, égalité… pour déchiffrer les tendances d’avenir et les évolutions nécessaires à la réussite des actions mises en oeuvre.
Les métiers des missions locales, les partenariats que celles-ci nouent avec les acteurs économiques et sociaux dans leurs territoires et au plan national sont analysés et débattus. Enfin, une table ronde est consacrée aux nouvelles politiques pour l’emploi des jeunes mises en oeuvre par le gouvernement: les emplois d’avenir qui mobilisent fortement les missions locales et les contrats de génération dont le texte est présenté ce mois.
Jean-Marc Ayrault, Premier ministre, Michel Sapin, ministre du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social, Valérie Fourneyron, ministre des sports, de la jeunesse, de l’éducation populaire et de la vie associative, participent à cet événement historique pour les missions locales. Leur présence témoigne de la confiance des pouvoirs publics envers les centaines d’élus et les 11 000 salariés du réseau. Nous sommes tous mobilisés pour faire de ce 30e anniversaire des missions locales un moment réussi de convivialité et de réflexion. Vincent Delpey, Secrétaire général du Conseil national des missions locales.
http://www.emploi.gouv.fr/files/files/Acteurs/CNML/publications/une_Lettre14.gifJean Tulet, premier secrétaire général du CNML: « un réseau majeur dont on peut s’inspirer »
Jean Tulet a participé aux évolutions majeures des missions locales depuis leur création. Premier directeur de la mission locale de la Rochelle, collaborateur de Bertrand Schwartz à la délégation interministérielle à l’insertion des jeunes, puis lui-même délégué à l’insertion des jeunes, il a été secrétaire général du Conseil national des missions locales jusqu’en 2004. Nous revenons avec lui sur quelques étapes de ce parcours.
Pour le jeune en situation d’échec, les questions de formation et d’emploi ne peuvent pas être dissociées de son environnement et de ses difficultés personnelles. Aujourd’hui, c’est une évidence fondamentale pour les acteurs de l’insertion, c’est loin d’être le cas en 1981, lorsque le Premier ministre, Pierre Mauroy, demande à Bertrand Schwartz, ce rapport sur « l’Insertion professionnelle et sociale des jeunes » qui aura un si grand retentissement et qui donnera naissance aux missions locales.
« Faites-moi un projet »

À cette époque, Jean Tulet, conseiller en formation continue, travaille au sein d’une mission d’éducation permanente à La Rochelle: « La mise en place de ces structures dans les ZUP des villes moyennes était une expérimentation. Nous avions déjà compris que nous ne pourrions travailler qu’en étant en relation avec les associations, les élus locaux… M. Schwartz avait connaissance de ces dispositifs et les a consultés pour préparer son rapport. Nous avons répondu. Travailler en concertation était aussi la solution qu’il
préconisait. »
La transversalité des moyens pour appréhender la globalité de chaque situation, avec une écoute particulière de chaque jeune, va effectivement être expérimentée avec la création de 40 missions locales: « À La Rochelle, le maire Michel Crépeau, alors ministre, qui s’intéressait de près à notre mission d’éducation, nous a dit: faites-moi un projet. Chacune de ces premières missions locales, sur la base du rapport Schwartz, a en quelque sorte inventé son projet et ses objectifs à partir des besoins constatés localement, en mobilisant les élus, les associations, les centres sociaux, les organismes de formation, etc. L’originalité des missions locales était de ne pas créer de postes, mais de demander aux partenaires de mettre des personnels à disposition. On se constituait en association avec un conseil d’administration représentatif des administrations et organismes qui déléguaient des salariés. Je suis devenu le coordonnateur de la mission locale rochelaise, à cette époque-là on ne voulait pas être directeur… Cette formule associative, en rendant possible la mobilisation de tous les partenaires concernés par l’insertion des jeunes, va se révéler très efficace. »
« Représentants de commerce… »

C’est lors de l’installation du conseil d’administration de la mission locale que Jean Tulet rencontre Bertrand Schwartz pour la première fois. Le second convoquera plusieurs fois le premier pour des réunions de travail jusqu’au jour où M. Schwartz chargé personnellement par François Mitterrand de créer un délégation interministérielle pour l’insertion des jeunes, lui propose de venir travailler avec lui: « C’était un vendredi soir de novembre, à l’issue d’une réunion. Il m’a laissé le week-end pour réfléchir. Je n’avais pas du tout envisagé ça, mais lorsque quelqu’un comme Bertrand Schwartz vous propose de le rejoindre, vous acceptez. Ce qui fait qu’aujourd’hui, je suis le seul à avoir été à la fois au début et à la fin de la DIIJ puisque j’ai eu aussi le triste privilège de la voir fermer en 2002. »
À écouter Jean Tulet on comprend bien que cette plaie-là n’est pas totalement refermée. En 2002, le nouveau pouvoir – le ministre du travail est alors François Fillon – s’interroge sur l’existence de la DIIJ. Mal comprise par les uns, pas très bien défendue par les autres, la délégation est effectivement supprimée. Plus que cette fermeture, c’est son impréparation et l’absence d’anticipation des conséquences qui ont heurté Jean Tulet. « Je leur avais dit que c’était une bêtise. Ils ont été pris au dépourvu par le vide créé. Il a fallu renforcer les pouvoirs donnés au CNML en le dotant d’un secrétariat général. » Jean Tulet le dirigera pendant un an. Dès 2004, le gouvernement qui aura mieux saisi l’ampleur du problème, aura pour la première fois un secrétaire d’État à l’Insertion professionnelle.
S’il lui faut dresser un bilan de ces 30 ans de missions locales, Jean Tulet retient d’abord le développement du réseau: « Notre premier travail à la DIIJ a été de sillonner la France pour promouvoir la création les missions locales. Nous étions leurs représentants de commerce. Le réseau est passé de 40 à 100, puis 200, il y en a 450 aujourd’hui. Si on a pu le faire, c’est parce que tous les acteurs étaient mobilisés. Il faut rappeler que l’idée de départ n’était pas de durer. Il s’agissait d’une « mission » à laquelle on pourrait mettre fin lorsque l’on aurait recollé les morceaux du puzzle social. Mais l’histoire économique des trente dernières années en a décidé autrement, avec un chômage des jeunes en augmentation constante et des difficultés sociales aggravées. Si les missions locales n’avaient pas été là, je suis persuadé que cela aurait été bien pire. »
« Un réseau majeur, le mieux placé… »

Ce ne fut pas un long fleuve tranquille: « On a connu des périodes difficiles, des menaces même sur l’existence des missions locales. Lorsque dans les années 1985-1986, le gouvernement a évoqué leur fermeture, Robert Galley, ami de Jacques Chirac a tapé du poing sur la table: vous n’avez pas le droit d’abandonner cette politique. Chirac est venu à Troyes, dans la ville de Robert Galley, pour voir ce qu’était une mission locale. On lui a écrit le plus beau discours qu’un Premier ministre ne prononcera jamais sur les missions locales… »
Mais l’essentiel, pour l’ancien secrétaire du CNML, est la place prise par le réseau dans les politiques publiques d’insertion des jeunes. Bien sûr, l’esprit et les pratiques ont évolué. Les mises à disposition de fonctionnaires ou de salariés de divers organismes n’ont plus cours: « Cela a renouvelé le personnel et permis de réunir des professionnels de l’insertion avec des compétences venues du social, de la formation, de l’entreprise. Les missions locales constituent un réseau majeur, le mieux placé aujourd’hui pour travailler sur les emplois d’avenir et sur cet autre tournant que sera le contrat de génération. Par sa capacité à accompagner les jeunes dans la complexité de leurs difficultés, à en appréhender la globalité, le réseau représente un ensemble de pratiques dont d’autres peuvent s’inspirer… Il est capable de jouer un rôle très important dans la politique prioritaire en faveur des jeunes souhaitée par le Président de la République. »
Jean Tulet a relaté son parcours au service de l’insertion dans « Une place pour chaque jeune: Le pari des missions locales » (éditions Le Cherche Midi).
Publication du Conseil national des missions locales
Les Borromées 2, 1 avenue du Stade de France, 93 201 Saint-Denis, Tél. 01 57 33 81 20, Mél. info.cnml@finances.gouv.fr. Directeur de la publication: Vincent Delpey. Rédacteur en chef: Yves Auton. Ont participé à ce numéro Jacques Bonnet, Jean Tulet, Jean-Christophe Brandouy.
Voir aussi 30 ans d’action des Missions locales - Lille, Le nouveau site du CNML, Développer l’emploi, en priorité l’emploi des jeunes, 1982-2012 - Les missions locales ont 30 ans, Bilan 2010 des Missions locales - 1,3 million de jeunes accompagnés, Bilan et chiffres d'activité 2010 des missions locales, L’auto-évaluation accompagnée des missions locales démarre dans six régions.

http://www.emploi.gouv.fr/files/files/Acteurs/CNML/publications/une_Lettre14.gif EDITORIAL - Μια ιστορική συνάντηση
Lille Grand Palais, στις 17 και 18 Δεκεμβρίου 2012, η ​​εκδήλωση για την επέτειο 30ων των τοπικών αποστολές οργανώνεται από κοινού από το Εθνικό Συμβούλιο της Τοπικής Αποστολές και της Εθνικής Ένωσης των Τοπικών Αρχών. Χίλια αιρετούς αξιωματούχους, τους επαγγελματίες, αναμένεται τοπικούς εταίρους αποστολές και τα ενδιαφερόμενα μέρη στο πλαίσιο της πολιτικής για τη νεολαία. Κατά τη διάρκεια αυτών των δύο ημερών, η παρουσία αυτών που χτίστηκε το δίκτυο μπορεί να συλλάβει τον πλούτο της εμπειρίας συσσωρευτεί κατά τη διάρκεια των τελευταίων τριών δεκαετιών της υπηρεσίας για την ένταξη των νέων. Η φωνή των νέων ανθρώπων, που υποστηρίζεται από ένα μεγάλο ταινίες έρευνα, μαρτυρίες και να αποφύγουμε την παγίδα της νοσταλγίας με έμφαση στο ρόλο των τοπικών αποστολές σήμερα. Περισσότερα...

Posté par pcassuto à 17:51 - - Permalien [#]


Jean-Paul Dupré est nommé président du Conseil national des missions locales

Logo CNMLLe député-maire de Limoux, Jean-Paul Dupré, est nommé président du Conseil national des missions locales par arrêté du Premier ministre et du ministre du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social publié au journal officiel du 16 décembre 2012. Le nouveau président du CNML est maire de Limoux depuis 1989, commune dont il a été, successivement depuis 1977, conseiller municipal puis adjoint au maire. Il est député de la troisième circonscription de l'Aude depuis 1997, membre de la commission des affaires étrangères. Jean-Paul Dupré a créé en 1989 la PAIO de Limoux et préside, depuis sa création en 2004, la mission locale d'insertion départementale rurale 11 qui couvre les territoires du pays Lauragais, Haute Vallée et Corbières Minervois, soit au total 275 communes rurales audoises. Il est également président de l’association régionale des missions locales de Languedoc-Roussillon depuis 2005. Toute l'information concernant Jean-Paul Dupré sur le site de l'Assemblée nationale.
L'arrêté du 14 décembre 2012 nomme également les membres du Conseil, représentants des communes, des départements et des régions, présidents de missions locales et personnes qualifiées. Malika Dati, présidente déléguée de la mission locale du Grand Nancy et Gérard Willmann, président délégué de la mission locale Drôme des collines - Royans-Vercors (Romans-sur-Isère) sont nommés vice-présidents du Conseil national des missions locales. L'arrêté du 14 décembre 2012 portant nomination au Conseil national des missions locales. Le dossier de presse du Conseil national des missions locales.

Logo CNML The deputy mayor of Limoux, Jean-Paul Dupré, was appointed Chairman of the National Council of Local Missions by the Prime Minister and the Minister of Labour, employment, vocational training and social dialogue published in the Official Gazette December 16, 2012. The new president of CNML is mayor of Limoux since 1989, which was common in succession since 1977, councilor and deputy mayor. More...

Posté par pcassuto à 17:45 - - Permalien [#]

CNFPT - la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE)

http://www.cnfpt.fr/sites/default/files/logo.pngLa VAE
Certifier son parcours

La Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) donne la possibilité aux agents d’obtenir une certification fondée sur leur expérience et par la reconnaissance des compétences acquises tout au long de leur carrière. Cette reconnaissance inclut toute activité professionnelle qu’elle soit salariée, non salariée ou bénévole, à l’exception cependant des périodes de formation et des stages en milieu professionnel.
La VAE s’applique à l’ensemble des diplômes professionnels, titres professionnels et certificats de qualification enregistrés au répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) qui inventorie l’ensemble des certifications ayant une valeur officielle à l’échelle nationale. La démarche pour son obtention est individuelle et volontaire, et requiert au moins 3 années d’expérience en rapport direct avec la certification visée.
L’offre du CNFPT

Le CNFPT délivre deux titres enregistrés au RNCP: celui de directeur ou directrice d’établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) de niveau II, et, celui  de gardien ou gardienne d’immeubles de niveau V.
Etapes

Si l’expérience se trouve en rapport avec l’un de ces titres (directeur/directrice d’EHPAD ou gardien d’immeuble), il suffit de retourner au CNFPT le dossier de demande de recevabilité avec les justificatifs demandés. Il est ensuite examiné et évalué par un jury de professionnels, lequel peut demander un entretien oral si besoin. Au terme de ce processus, le jury délivre:
-  soit une validation totale qui donne au diplôme reçu une valeur identique à un diplôme obtenu à l’issue d’une formation;
-  soit une validation partielle qui nécessite une formation et/ou une expérience complémentaire à soumettre sous un délai de 5 ans pour obtenir les modules manquants.
A savoir
Une aide méthodologique du CNFPT est proposée pour remplir le dossier de demande de VAE. Le CNFPT peut mettre en place un accompagnement pour certains diplômes délivrés par d'autres certificateurs. Il organise des accompagnements individuels ou collectifs spécifiques uniquement à la demande des collectivités. Ces titres sont également accessibles par la voie de la formation (cycle de formation professionnelle) à l’instar du cycle de directrice/directrice d'EHPAD. La VAE ne valide pas les baccalauréats de l’enseignement général: bac L, bac S ou bac ES.
http://www.cnfpt.fr/sites/default/files/logo.png VAE - Πιστοποίηση πορεία του
Επικύρωση της αποκτηθείσας εμπειρίας (VAE) επιτρέπει στους πράκτορες να λάβει πιστοποίηση με βάση την εμπειρία τους και την αναγνώριση των δεξιοτήτων που έχουν αποκτηθεί σε όλη τη σταδιοδρομία τους. Η αναγνώριση αυτή περιλαμβάνει οποιαδήποτε επαγγελματική δραστηριότητα είτε απασχολούνται, αυτοαπασχολούμενοι ή εκούσια, με την εξαίρεση, ωστόσο, περίοδοι επαγγελματικής κατάρτισης και πρακτικής άσκησης στο χώρο εργασίας. Περισσότερα...

Posté par pcassuto à 17:13 - - Permalien [#]

Taux de cotisation de formation 2013

http://www.cnfpt.fr/sites/default/files/logo.pngL'article 45 de la loi du 16 août 2012 de finances rectificative pour 2012 a rétabli le taux plafond de la cotisation de 0,9% à 1% en 2013.
Le conseil d'administration du CNFPT a donc fixé le taux de cotisation à 1% pour l'exercice 2013.

Cette cotisation formation est due par les communes, départements, régions, leurs établissements publics, les offices publics d'habitat et les maisons départementales des personnes handicapées, ayant au 1er janvier de l'année de recouvrement un emploi à temps complet. Elle est assise sur la masse des rémunérations versées aux agents relevant de la collectivité ou de l'établissement. Un prélèvement supplémentaire est fixé pour les offices publics de l'habitat, son taux est de 0,5%.
Le conseil d'administration a également voté, sur proposition de la Conférence nationale des services d'incendie et de secours une majoration de 0,87% sur la cotisation calculée sur la masse des rémunérations versées aux sapeurs-pompiers professionnels. Cette majoration est affectée au financement de la formation des officiers des sapeurs-pompiers professionnels et des charges sociales relatives aux élèves officiers.
http://www.cnfpt.fr/sites/default/files/logo.png Section 45 of the Act of August 16, 2012 supplementary budget for 2012 has restored the maximum rate of contribution of 0.9% to 1% in 2013. The Board of Directors has fixed CNFPT the contribution rate to 1% for the year 2013. This training fee is payable by municipalities, counties, regions, their public institutions, offices and public housing houses departmental disability, which on 1 January of the year of recovery to a full-time job. More...

Posté par pcassuto à 16:48 - - Permalien [#]

Le site internet du CNFPT fait peau neuve

http://www.cnfpt.fr/sites/default/files/logo.pngLe nouveau site internet du CNFPT a été présenté avec les nouveaux e-services offerts aux collectivités locales et aux agents lors des ETS. Il s'agit d'un changement majeur: faire converger les informations jusqu'ici organisées sur 35 sites différents (national, 29 délégations régionales et 5 instituts) vers un site unique.  Ainsi, toutes les informations, tous les services du CNFPT seront accessibles à la même adresse internet et organisés en fonction de l'utilisateur qui pourra être géo-localisé. Pour vous familiariser avec ce nouveau site, cliquez ici.
Ce site a été optimisé pour être accessible au plus grand nombre d'entre vous. Il respecte les standards du W3C et observe les priorités définies dans ce document. Bien que certaines parties de ce site soient enrichies par des scripts, l'intégralité des informations publiées reste disponible sans activer les styles ni JavaScript. Bien que les accès clavier posent plus de problèmes qui n'en résolvent, quelques uns vous sont néanmoins proposés. Pour les activer, vous devrez utiliser la plupart du temps la combinaison de touches Alt/Ctrl + [touche d'accès] puis Entrée avec Internet Explorer. Il se peut néanmoins qu'ils ne fonctionnent pas ou rentrent en conflit avec certains systèmes, logiciels et/ou paramétrages personnels. Vous pouvez accéder aux éléments de formulaire par la touche Tabulation. Pour sélectionner une option de menu, utilisez les touches directionelles Haut ou Bas, puis validez avec la touche Entrée. Pour sélectionner un élément de type Radio, utilisez les touches directionnelles. Pour sélectionner ou désélectionner un élément de type Case à cocher, utilisez la touche de texte Espace.
 http://www.cnfpt.fr/sites/default/files/logo.pngΟ νέος δικτυακός τόπος CNFPT παρουσιάστηκε με τις νέες ηλεκτρονικές υπηρεσίες για τις τοπικές αρχές και τους αντιπροσώπους στο ΣΕΔΕ Αυτή είναι μια σημαντική αλλαγή:. Η σύγκλιση των πληροφοριών που μέχρι τώρα διοργάνωσε 35 διαφορετικές περιοχές (εθνικά , 29 περιφερειακά γραφεία και πέντε ινστιτούτα) σε ένα ενιαίο χώρο. Έτσι, όλες οι πληροφορίες, όλες οι υπηρεσίες θα είναι προσβάσιμες CNFPT στην ίδια διεύθυνση διαδικτύου και οργανώνεται σύμφωνα με το χρήστη που μπορεί να geo-located. Για να εξοικειωθείτε με τη νέα ιστοσελίδα, κάντε κλικ εδώ. Περισσότερα...

Posté par pcassuto à 16:39 - - Permalien [#]

De nouveaux outils pour accéder à l'offre de formation 2013 du CNFPT

http://www.cnfpt.fr/sites/default/files/logo.pngChaque année, le CNFPT publiait un catalogue de formation constitué des actions de formation continue organisées en « inter collectivités » (ouvertes à l'inscription de tous les agents). Ces formations représentent environ la moitié de la production du CNFPT, l'autre moitié étant constituée des formations de préparation aux concours et examens, et des formations organisées sur mesure, pour une collectivité ou pour un ensemble de collectivités. Ces catalogues déclinés régionalement consommaient 102 tonnes de papier et étaient acheminés par voie postale.
Dans un contexte généralisé de réduction des dépenses publiques et pour répondre à l'objectif de développement durable affiché par l'établissement, l'offre de formation 2013 du CNFPT s'inscrit dans une démarche forte de dématérialisation.
De nouveaux outils numériques ont été développés (offre en ligne, catalogue interactif) pour présenter cette offre, la plus vaste du marché (74 500 jours de formations programmés pour l'offre catalogue 2013), qui répond à la diversité des métiers et des situations professionnelles des collectivités territoriales. L'offre de formation 2013 du CNFPT a été renouvelée à 25%, avec une mise à jour systématique de tous les contenus tenant compte de l'actualité, de l'évolution des politiques publiques et des besoins de compétences des collectivités.
Les actions de formation ont été conçues de manière complémentaire et cohérente, selon une progression pédagogique (déclinée en 3 niveaux: fondamentaux, approfondissement et expertise) et présentées sous forme d'itinéraires, parcours de formation conseillé pour acquérir toutes les compétences nécessaires à l'exercice d'un métier ou la mise en œuvre d'une politique publique.
Tous les champs d'activités des collectivités locales sont couverts par une offre de formation élaborée pour tous les métiers et toutes les catégories. Le CNFPT a l'ambition d'aller au-delà des réponses à la demande, et d'être un acteur engagé partenaire des collectivités dans le développement durable, le développement de la santé au travail et la prise en compte des risques psycho-sociaux, la promotion de l'égalité et la lutte contre les discriminations, la prise en compte du handicap et la lutte contre l'illettrisme.
Trois modalités pour consulter l'offre de formation 2013
L'offre en ligne: accessible à tous sur www.cnfpt.fr, elle présente une information exhaustive et toujours à jour sur les actions de formations, avec des possibilités de recherches multicritères : par mot-clé, par lieu, par domaine…
Le catalogue interactif: accessible à tous sur cliquez ici, il est exhaustif et permet de réaliser affiches et catalogues personnalisés et de consulter l'offre comme un livre numérique.
L'index papier: support papier exclusivement destiné aux services des ressources humaines et de formation qui consultent fréquemment l'offre du CNFPT, il permet d'avoir, dans un document allégé, la liste des stages avec les informations utiles pour préparer entre autres les plans de formation. Afin d'accompagner la prise en main de ces nouveaux outils, le CNFPT met à la disposition des services des ressources humaines des collectivités des outils de promotion (sous forme d'animation thématiques), des outils de diffusion sous forme d'affiches et de catalogues thématiques à réaliser en 3 clics par la collectivité à partir de l'offre en ligne, et des tutoriels ( « trouver un stage ou un itinéraire », « créer son catalogue en ligne », « créer ses affiches en ligne », « consulter toute l'offre via le catalogue interactif »). Le CNFPT simplifie aussi l'accès à la formation, en proposant aux collectivités un service d'inscription en ligne à partir de janvier 2013. Des réunions de présentation de la nouvelle offre et des nouveaux outils sont organisées sur tout le territoire par les délégations régionales du CNFPT qui mettent en œuvre les formations au plus près des besoins des agents. Les instituts (INET et INSET) proposent des offres plus spécialisées et dédiées aux cadres en complémentarité de l'offre des délégations régionales.
A partir de 2013, pour accéder aux informations nationales, régionales et des instituts du CNFPT, une adresse électronique unique cliquez ici.

http://www.cnfpt.fr/sites/default/files/logo.png Each year, the CNFPT published a catalog of training consists of training actions organized "international community" (open to the inclusion of all agents). These formations represent about half of the production CNFPT, the other half is preparedness training for competitions and exams, and bespoke training courses organized for a community or a set of communities. These catalogs declined regionally consumed 102 tons of paper and were sent by post. More...

Posté par pcassuto à 16:32 - - Permalien [#]