Abonnez-vous aux avis de parution de la DaresDARES/Analyses n°091, Décembre 2012. En 2011, environ 65 000 dossiers de candidatures à un titre professionnel délivré par un certificateur public ont été jugés recevables à la validation des acquis de l’expérience (VAE). 51 700 candidats se sont présentés devant un jury en vue de l’obtention de tout ou partie d’un titre ou d’un diplôme et, parmi eux, environ 30 000 candidats ont obtenu une validation totale. Ces chiffres sont stables par rapport à 2010, alors qu’une baisse avait été observée entre 2009 et 2010.
Depuis la mise en place du dispositif en 2002, le nombre total de personnes ainsi certifiées par la voie de la VAE s’élève à près de 230 000. Les femmes (74%) et les personnes en emploi (71%) restent majoritaires parmi les candidats à des certifications publiques par cette voie. Parmi les 1 400 certifications accessibles hors enseignement supérieur, 750 ont été présentées par des candidats en 2011. Toutefois, le choix de la moitié d’entre eux se concentre sur seulement une dizaine de certifications. 7 candidats sur 10 visent un titre ou un diplôme de niveau Bac ou CAP/BEP. Télécharger La VAE en 2011 dans les ministères certificateurs.
Depuis la loi de modernisation sociale du 17 janvier 2002, la validation des acquis de l’expérience (VAE) constitue une troisième voie d’accès aux diplômes et aux titres professionnels. Ce droit d’accès à la certification s’exerce en parallèle de la formation initiale et de la formation continue. La VAE permet à toute personne d’obtenir la totalité d’un diplôme ou d’un titre grâce à son expérience professionnelle. Cette expérience peut avoir été acquise bénévolement ou au travers d’activités salariées ou non. Les ministères ont aménagé progressivement leurs certifications afin de les rendre accessibles par la VAE. Dès 2002 et 2003, les ministères en charge de l’emploi, des affaires sociales, de l’éducation nationale, de l’agriculture et de la jeunesse et des sports ont été les premiers à le faire. Puis, à partir de 2005, l’offre s’est élargie aux diplômes et titres des ministères de la défense, de la culture et des affaires maritimes.
En 2011, environ 1 400 certifications sont accessibles par la VAE (hors enseignement supérieur et jeunesse et sports). Les données précises sur les certifications accessibles par la VAE ne sont pas disponibles pour le ministère de l'enseignement supérieur. Mais le répertoire national des certifications professionnelles comprend environ 2 000 certifications actives pour lesquelles l’autorité responsable est le ministère de l’enseignement supérieur. Cela porterait à environ 3 400 le nombre de certifications accessibles à la VAE. Cela constitue une légère baisse au regard de l’année précédente car certaines certifications proches ont été regroupées en une seule. La moitié de ces diplômes sont proposés par l’éducation nationale. Dans les faits, seulement la moitié de ces certifications sont effectivement présentées par les candidats.
Les ministères ne sont pas les seuls à permettre l’accès à leurs diplômes ou titres professionnels par la VAE. Les branches professionnelles ont également rendu leurs certificats de qualification professionnelle (CQP) accessibles à la VAE. En 2011, environ 160 étaient inscrits au répertoire national des certifications professionnelles (RNCP). Il n’y en avait qu’une quarantaine en 2006. Les organismes consulaires (chambres de commerce et d’industries, chambres de métiers et de l’artisanat et chambres d’agriculture) permettent de la même façon l’accès à leurs diplômes par la VAE. C’est aussi le cas de certains organismes privés. Pour des raisons de disponibilité des données, ce bilan ne porte que sur les certifications des ministères accessibles par la VAE, hors ministère de la jeunesse et des sports. Les évolutions observées peuvent donc différer de celles des branches professionnelles ou des organismes consulaires.
Une stabilisation du nombre de candidats recevables

En 2011, 65 000 dossiers ont été jugés recevables par les ministères certificateurs, un chiffre quasiment stable par rapport à 2010. Le principal certificateur, le ministère de l’éducation nationale, connaît un léger regain d’attractivité, avec une hausse de 2% du nombre de dossiers recevables, sans toutefois retrouver son niveau de 2009.
Au sein des autres ministères certificateurs, le nombre de candidats recevables progresse également légèrement au ministère de l’enseignement supérieur (+3%) et reste stable aux ministères chargés de la santé et des affaires sociales. Seul le ministère chargé des affaires maritimes a vu son nombre de candidats recevables augmenter significativement (+16%, après +49% en 2010). Le nombre de candidats recevables y reste néanmoins relativement faible (moins de 150). Le ministère de la culture, dont le nombre de candidats avait augmenté de 18% entre 2009 et 2010, connaît, en 2011, une diminution de 16%. Au ministère de l’agriculture, le nombre de candidats recevables poursuit la baisse entamée en 2010 (-18% en 2011). Tel est aussi le cas au ministère de l’emploi (-4%), quoique de manière moins marquée qu’en 2010 (-18%).
En 2011, le nombre de candidats s’étant présentés devant un jury est à peu près stable par rapport à 2010 (+1%, à 51 700), après avoir baissé de 9% entre 2009 et 2010. En 2011, la hausse du nombre de candidats s’étant présentés aux titres du ministère de l’éducation nationale et du ministère en charge de l’emploi (respectivement +5% et +4%) compense la baisse observée aux ministères chargés de la santé et des affaires sociales (-4%). Le nombre de candidats qui se sont présentés aux titres du ministère de l’agriculture ou de celui en charge des affaires maritimes a fortement augmenté en 2011 (respectivement, +9% et +23%), mais reste néanmoins très faible (respectivement près de 560 et 90 candidats présentés).
Autant de candidats certifiés en 2011 qu’en 2010

En 2011, 29 800 candidats ont obtenu une certification par la VAE, soit près de 2% de plus qu’en 2010. Ce nombre avait connu une diminution de 7% entre 2009 et 2010. Après une forte progression entre 2003 et 2005, le nombre de candidats certifiés oscille depuis 2007 entre 28 000 et 32 000. Au total, depuis la mise en place du dispositif en 2002, près de 230 000 candidats ont été certifiés par la voie de la VAE. L’éducation nationale reste toujours le principal certificateur. En 2011, 46% des candidats certifiés par la VAE, soit près de 14 000, ont obtenu un diplôme de ce ministère. Toutefois, sa prédominance se réduit depuis 2005, avec la montée en charge des diplômes des autres ministères.
Après une diminution de 9% entre 2009 et 2010, le nombre de candidats certifiés continue de baisser pour les ministères chargés de la santé et des affaires sociales. En 2011, il atteint environ 7 000, en baisse de 7% par rapport à l’année précédente.
Alors que depuis 2007 le nombre de candidats ayant obtenu un titre du ministère en charge de l’emploi était stable autour de 5 500, il augmente de 8% en 2011, dépassant 5 900. En hausse également de 8% en 2011, le nombre de certifiés par la voie de la VAE atteint 2 400 pour les titres du ministère de l’enseignement supérieur. Aux ministères de la culture, de la défense et au ministère chargé des affaires maritimes, qui n’ont rendu leurs diplômes accessibles par la VAE qu’à partir de 2005, le nombre de certifiés par VAE est toujours faible (moins de 400). En 2011, le nombre de diplômés est resté stable aux ministères de la culture et de la défense, mais a plus que doublé au ministère chargé des affaires maritimes. En 2011, comme en 2010, 58% des candidats qui se sont présentés devant un jury de VAE ont obtenu une validation complète de leur titre ou diplôme. Cette proportion atteint 84 % pour les candidats aux titres du ministère de la défense (+1 point par rapport à l’année 2010), 77% au ministère de l’agriculture (+5 points) et 73% au ministère chargé de l’emploi (+3 points).
Les candidats à la VAE : le plus souvent des femmes et des actifs occupés

La VAE concerne principalement des femmes: en 2011, hors ministère de l’enseignement supérieur, elles représentent 74% des candidats qui se sont présentés aux titres et diplômes des ministères certificateurs (-2 points par rapport à 2010). Cette part a peu varié depuis 2004 sauf dans l’éducation nationale où la part des femmes a légèrement augmenté. À l’inverse, les hommes sont de plus en plus nombreux parmi les candidats aux titres du ministère chargé de l’emploi.
En 2011, quasiment autant d’hommes que de femmes se sont présentés à une épreuve de validation par VAE alors que les hommes ne représentaient que 11% des candidats en 2004. Dans ce ministère, la baisse de la part des femmes s’explique par l’augmentation du nombre de candidats aux diplômes et aux titres du secteur de l’industrie et du bâtiment, où les candidats masculins sont majoritaires.
La part des femmes est la plus élevée dans les ministères en charge de la santé et des affaires sociales. Elles représentent 96% des candidats. Cela s’explique par les types de diplômes délivrés par ces certificateurs. Ils concernent des métiers quasi exclusivement féminins: diplôme d’état d’auxiliaire de vie sociale (DEAVS), diplôme d’état d’aide soignant (DEAS) ou encore diplôme d’état d’auxiliaire de puériculture (DEAP). L’ouverture à la VAE en 2007 de diplômes d’encadrement du ministère en charge des affaires sociales n’a pas fait progresser les candidatures masculines (4,1% d’hommes en 2011, contre 4,5% en 2006).
En revanche, les candidatures d’hommes sont largement majoritaires aux titres du ministère de la défense (93%). Elles sont mêmes exclusives pour les certifications du ministère chargé des affaires maritimes. Dans une moindre mesure, les hommes sont également plus nombreux parmi les candidats aux diplômes du ministère chargé de l’agriculture (73%, +6 points par rapport à 2010).
Le fait d’obtenir un diplôme par VAE nécessite d’avoir acquis une certaine expérience professionnelle (au minimum 3 ans dans le domaine de la certification visée). Ainsi, 7 candidats sur 10 ont entre 30 et 49 ans et les jeunes de moins de 30 ans sont très largement minoritaires parmi les postulants: 10% en 2011, tous ministères confondus. Seul le ministère chargé de l’emploi se distingue, avec 20% de jeunes candidats.
En 2011, 71% des candidats aux certifications de l’ensemble des ministères occupaient un emploi, soit une baisse de 2 points par rapport à 2010 et de 3 points par rapport à 2009. Les demandeurs d’emploi se dirigent, ou sont orientés, plus souvent vers un titre du ministère chargé de l’emploi. Ce certificateur comptait ainsi 62% de personnes en recherche d’emploi parmi ses postulants. À l’inverse, seuls 10% des candidats à un titre du ministère de l’agriculture et 1% des candidats du ministère de la défense étaient demandeurs d’emploi.

Εγγραφή σε ανακοίνωση της δημοσίευσης των τολμά DARES/Ανάλυση αρ. 091, Δεκ. 2012. Για το 2011, έχουν περίπου 65.000 περιπτώσεις των αιτήσεων για την επαγγελματική πιστοποίηση που εκδίδεται από ένα κοινό έχουν εισαχθεί προς την επικύρωση της αποκτηθείσας εμπειρίας (VAE). 51.700 υποψήφιοι εμφανίστηκαν πριν από μια κριτική επιτροπή, προκειμένου να λάβουν το σύνολο ή μέρος ενός τίτλου ή πτυχίου, καθώς και μεταξύ αυτών, περίπου 30.000 υποψήφιοι έχουν αποκτήσει την πλήρη επικύρωση. Οι αριθμοί είναι αμετάβλητος από 2010, ενώ μείωση παρατηρήθηκε μεταξύ 2009 και 2010. Περισσότερα...