27 novembre 2012

L'APEC analyse l'insertion des jeunes diplômés

Logo de l'Agence Régionale de la Formation tout au long de la vie (ARFTLV Poitou-charentes)L'APEC propose en ligne une série d'analyses sur l'insertion professionnelle des jeunes diplômés:
Les jeunes diplômés de 2011: situation professionnelle en 2012: En avril 2012, dans l’année suivant l’obtention de leur diplôme, 71% des jeunes diplômés Bac+4 et plus étaient en poste, d'après l'enquête annuelle de l'Apec sur la situation professionnelle des jeunes diplômés. Cette proportion est identique à celle de la promotion 2010, mais reste inférieure à celle de la situation "d’avant crise", en 2008, où 77% de ces jeunes diplômés étaient en poste.
Attitudes et pratiques des jeunes diplômés concernant l'usage des réseaux sociaux et la recherche d'emploi: Si la proportion de jeunes diplômés qui déclarent avoir trouvé leur emploi par le biais des réseaux sociaux en ligne demeure infime, une évolution est néanmoins sensible autour de ces réseaux, dont l’utilisation par les entreprises tend à se développer.
Attitudes et pratiques des jeunes diplômés par rapport à la rémunération: Pour les jeunes diplômés, aborder en entretien la question de la rémunération et de l’évolution salariale représente un moment difficile, selon cette enquête. Même si, d’une manière générale, chacun a une idée, plus ou moins précise, du salaire visé pour le premier emploi.
L'insertion des jeunes diplômés: quelles évolutions en 15 ans? : Alors que l'entrée des jeunes sur le marché du travail se trouve perturbée par la crise économique et financière, cette analyse de l'Apec sur 15 ans apporte un éclairage sur les déterminants de l’insertion professionnelle des diplômés bac+4 et plus.
Logo de l'Agence Régionale de la Formation tout au long de la vie (ARFTLV Poitou-charentes) APEC προσφέρει online μια σειρά αναλύσεων για την απασχολησιμότητα των αποφοίτων:
Οι απόφοιτοι του 2011: η κατάσταση της απασχόλησης το 2012: Τον Απρίλιο του 2012, το έτος μετά την αποφοίτηση, το 71% των αποφοίτων Bac +4 και είχαν τοποθετηθεί, σύμφωνα με την ετήσια έρευνα του «Apec για την κατάσταση της απασχόλησης των αποφοίτων. Περισσότερα...

Posté par pcassuto à 23:44 - - Permalien [#]


Accès à l'emploi titulaire des agents non titulaires de la fonction publique territoriale

Logo de l'Agence Régionale de la Formation tout au long de la vie (ARFTLV Poitou-charentes)Dans le cadre de la loi du 12 mars 2012, des recrutements réservés aux agents non titulaires de la fonction publique territoriale sont mis en place pour permettre leur titularisation. Ce processus est ouvert jusqu'au 13 mars 2016.
Une sélection professionnelle pourra être organisée pour tous les grades des cadres d'emplois ayant un accès par concours, à l'exception des cadres d'emplois et corps situés au niveau supérieur de la catégorie A. Les agents titulaires d'un CDI au 31 mars 2011 pourront se présenter aux recrutements organisés au sein de leur collectivité à la date de clôture des inscriptions.
Les agents dont le contrat a été transformé en CDI en vertu de la loi du 12 mars 2012 pourront se présenter. Les agents en CDD seront éligibles dans la collectivité ou l'établissement dont ils relevaient au 31 mars 2011.
Un programme pluriannuel d'accès à l'emploi titulaire déterminera, en fonction des besoins de la collectivité territoriale ou de l'établissement public intéressé et des objectifs de la gestion prévisionnelle des effectifs, des emplois et des compétences, les grades et corps ouverts aux recrutements réservés, le nombre d'emplois ouverts et leur répartition entre les sessions successives de recrutement.
Lorsqu'il prévoit l'organisation d'un recrutement réservé sans concours, ce programme définira les conditions de ces recrutements, notamment de prise en compte des acquis de l'expérience professionnelle.
L'autorité territoriale ouvrira par arrêté, au plus tard un mois avant le commencement des auditions des candidats, les sessions des sélections professionnelles. La commission d'évaluation professionnelle procèdera ensuite à l'audition des candidats dont le dossier a été déclaré recevable, pour apprécier leur aptitude à exercer les missions visées.
Les agents recrutés seront nommés en qualité de fonctionnaires stagiaires et effectueront un stage de 6 mois pendant lequel, ils sont placés en congé sans rémunération. Ils seront astreints à suivre la formation de professionnalisation dispensée tout au long de la carrière et à l'occasion de l'affectation dans un poste de responsabilité. Décret n° 2012-1293 du 22 novembre 2012.
Logo de l'Agence Régionale de la Formation tout au long de la vie (ARFTLV Poitou-charentes) Under the Act of March 12, 2012, recruitment reserved for non-permanent staff of public land are put in place to enable their establishment. This process is open until 13 March 2016. Vocational selection will be organized for all ranks of senior jobs with access by competition, with the exception of employment frameworks and bodies located in the upper level of the category A. Agents with CDIs March 31, 2011 will stand for organized recruitment within their community to the closing date of entries. More...

Posté par pcassuto à 23:40 - - Permalien [#]

France Culture Plus, c’est parti!

La CPU a signé le 29 aout dernier un accord-cadre avec France Culture, afin de participer à la création du nouveau média universitaire: France Culture Plus, le Webcampus.
C’est chose faite depuis le 26 novembre avec le lancement du site www.francecultureplus.fr!
« Webmédia » unique en son genre, « France Culture Plus » est ouvert à chaque université désireuse d’en devenir partenaire. Il offre à chacune d’entre elles, sur la base d’un espace dédié, la possibilité de valoriser et diffuser des contenus audiovisuels produits dans les enceintes de ses facultés et composantes, qu’il s’agisse de cours, de colloques ou de productions étudiantes.
Grâce aux partenariats conclus avec les universités, les écoles et les radio campus, France Culture Plus, c’est dès à présent 4 espaces de contenus audiovisuels et sonores, et 6 programmes hebdomadaires qui illustreront la vie des nombreux acteurs de la communauté universitaire: chercheurs, enseignants chercheurs, étudiants français ou étrangers, thésards…
La CPU va  par ailleurs bientôt conclure un accord avec le réseau des radio campus étudiante afin de favoriser leur développement et d’enrichir ces regards croisés sur la vie universitaire.
Bref, France Culture Plus, un nouveau média incontournable!
Accès à www.francecultureplus.fr.
Retrouvez l’accord-cadre CPU-France Culture.
Retrouvez le communiqué de presse du lancement de France Culture Plus.
Retrouvez le programme de la journée spéciale enseignement supérieur organisée le 26 novembre.
Η CPU έχει υπογράψει τελευταία 29 Αυγούστου μια συμφωνία-πλαίσιο με τη Γαλλία Πολιτισμού, για να συμμετάσχουν στη δημιουργία των νέων μέσων ακαδημαϊκής: Γαλλία Πολιτισμού Plus webCampus. Αυτό γίνεται από το Νοέμβριο του 26 με την έναρξη της www.francecultureplus.fr! "Webmedia" μοναδική ", Γαλλία Πολιτισμού Plus" είναι ανοικτή σε κάθε πανεπιστήμιο που επιθυμεί να καταστεί εταίρος. Προσφέρει κάθε ένα από αυτά, με βάση ένα ειδικό, είναι σε θέση να αναπτύξουν και να διανείμουν το οπτικοακουστικό περιεχόμενο που παράγεται σε έγκυες σχολές και εξαρτήματα, αν μαθήματα, σεμινάρια ή παραγωγές σπουδαστών. Περισσότερα...

Posté par pcassuto à 23:08 - - Permalien [#]

La formation continue dans les 121 propositions des Assises nationales de l'enseignement supérieur et de la recherche

Le comité de pilotage a analysé près de 1 300 contributions écrites, individuelles ou collectives, à partir desquelles il a élaboré une liste de 121 propositions.
Certaines sont consensuelles, d'autres méritent d'être affinées lors des ateliers: liaison lycée-enseignement supérieur, formation aux métiers de la santé, modernisation des outils pédagogiques, simplification des structures et de la vie des laboratoires, relations avec les entreprises.
Les Assises nationales de l'enseignement supérieur et de la recherche se sont tenues les 26 et 27 novembre 2012 au Collège de France. Retrouvez les séances plénières, les ateliers, les débats en vidéo. Documents de travail débattus au cours des 3 ateliers des Assises nationales, les 26 et 27 novembre 2012: propositions atelier 1, propositions atelier 2, propositions atelier 3.
Les propositions concernant la Formation Continue
20. Améliorer le dispositif de formation à la pédagogie, initiale et continue, pour les enseignants-chercheurs et systématiser ces formations.
24. Encourager les établissements à développer le nombre des formations en alternance et par apprentissage, en formation initiale ou tout au long de la vie.
25. Faciliter la validation des acquis de l'expérience, simplifier et accélérer les procédures, diminuer les coûts selon les certifications visées.
26. Encourager la reprise d’études
pour les bacheliers professionnels ou technologiques qui ont déjà eu une première expérience professionnelle. Encourager le retour en formation et la formation tout au long de la vie en général en renforçant les financements de formation continue et en adaptant les rythmes et les méthodes d’enseignement aux salariés.
27. Développer la possibilité de doctorat en formation continue
ou en alternance, particulièrement à destination des professeurs du secondaire mais pas seulement. A la différence des doctorats classiques, ces doctorats en formation continue pourront être officiellement préparés sur une durée plus longue.
54. Faire reconnaître le doctorat dans les grilles de la haute fonction publique, négocier avec les filières pour que le doctorat soit valorisé dans les conventions collectives des branches professionnelles. Prendre en compte le doctorat dans les concours d’accès à la fonction publique et inscrire à terme (10 ans) un quota minimal de docteurs dans les grands corps de l’Etat.
103. Renforcer l’encadrement administratif et technique des établissements d’enseignement supérieur et de recherche, notamment par la formation continue.
QUELQUES AUTRES PROPOSITIONS
Le comité de pilotage des Assises a mené plus d’une centaine d’auditions d’organisations nationales représentatives. Plus de 1200 contributions lui ont été transmises par les acteurs ou partenaires de l’enseignement supérieur et de la recherche, couvrant des champs divers, avec des approches et des points de vue variés. Les nombreuses réunions préparatoires aux Assises territoriales ont permis de renouer des échanges dans toutes les régions. Elles ont avancé des pistes qui ont enrichi les débats des Assises territoriales et abouti à des propositions, synthétisées sous la forme de 25 rapports territoriaux. D’autres ateliers spécifiques ou des focus ont particulièrement approfondi certains sujets. Un groupe de travail particulier a réfléchi sur les aspects internationaux de notre système d’enseignement supérieur et de recherche.
Le comité de pilotage a analysé l’ensemble de ces contributions, qui ont fait l’objet de nombreuses discussions. Ce travail a abouti à la rédaction de 121 propositions ou sujets de débats qui sont listés dans trois documents de travail. Ces propositions sont regroupées en trois thèmes définis par la Ministre: « Agir pour la réussite de tous les étudiants », « Donner une nouvelle ambition pour la recherche », « Redéfinir l’organisation nationale et territoriale de l’enseignement supérieur et de la recherche », qui font l’objet de trois ateliers pendant les Assises nationales le 26 Novembre au Collège de France.
Ces propositions ont vocation à être examinées et débattues dans ces ateliers. Elles ne correspondront donc pas forcément aux propositions formulées in fine par le rapporteur général. Certaines semblent rassembler un large consensus. D’autres attendent vos réactions, soit parce qu’elles font l’objet de divergences de fond parmi les acteurs, soit parce que différents scénarios sont mis à jour, soit encore parce qu’elles ne sont pas encore formulées assez précisément. D’autres susciteront peut être des avis défavorables. C’est le rôle des rapporteurs des trois ateliers des Assises nationales de garantir la mise en débat de ces questions ouvertes..
Propositions 1 à 47 - atelier 1
32. Mettre en place une « initiative nationale de l’enseignement en ligne »
pour une offre ambitieuse de contenus pédagogiques multimédia en ligne assortie de délivrance de diplômes. Cette initiative répondra à des objectifs variés : les étudiants qui ne peuvent se déplacer, la formation tout au long de la vie, la francophonie, l’ouverture à l'international, etc. Elle clarifiera et éventuellement organisera l’écosystème de création et de mutualisation de contenus libres, l’organisation du contrôle des connaissances, les infrastructures, etc. Elle s’appuiera sur les universités pour la délivrance de diplômes ou de certificats, à l’instar des « MOOCs » (Massive Open Online Courses) qui se développent rapidement dans certains pays.
38. Mesurer le coût actuel des formations en fonction des secteurs disciplinaires, parangonner ces coûts dans les différents pays européens et dans les différentes régions françaises, prendre en compte l’évolution des pratiques pédagogiques contemporaines – en particulier dans les domaine des lettres, des arts, des langues, des sciences sociales et des sciences humaines – avec l’objectif de modifier en conséquence les paramètres de financement des formations dans les universités en fonction des disciplines (c’est à dire les paramètres disciplinaires du modèle SYMPA).
45. Placer l’établissement Campus France sous le pilotage du MESR et concevoir son activité en partenariat avec les établissements pour faire prévaloir les objectifs d’enseignement supérieur et de recherche..
Propositions 48 à 80 - atelier 2

67. Renseigner dans le rapport d’activité individuel
des chercheurs et des enseignants chercheurs 1) les activités d’enseignement et les innovations pédagogiques, les activités d’orientation et d’insertion professionnelle 2) les activités de recherche et d’expertise 3) les activités de valorisation ou de coopération avec le monde socio-économique 4) les responsabilités administratives, 5) les activités de diffusion des sciences et techniques et de médiation scientifique 6) les activités internationales et les expatriations scientifiques. Prendre en compte ces six secteurs d’activité dans les procédures de recrutement, de promotions ou d’attribution de primes ou de décharges de service.
Propositions 81 à 121 - atelier 3
111. Rendre obligatoire l'élaboration de Schémas Régionaux de l'Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l'Innovation (SRESRI)
définissant l’ambition et les objectifs du territoire. Ce SRESRI sera élaboré conjointement par l’ensemble des collectivités locales pertinentes – avec la Région comme chef de file – et les établissements et organismes présents sur le territoire. Les représentants de l’Etat seront porteurs de la déclinaison de la stratégie nationale en région. Les SRESRI seront conçus dans le respect de la valeur nationale des diplômes et des statuts nationaux des personnels. L'ensemble des forces économiques et sociales seront associées à leur élaboration.
112. Décrire dans les SRESRI
les objectifs partagés relatifs:
a) à la démocratisation de l’accès à l’enseignement supérieur, l’orientation et l’insertion; professionnelle des étudiants, la cohérence et la lisibilité de la carte des formations, la formation continue et par alternance, l’apprentissage.

The steering committee has analyzed nearly 1,300 written submissions, individual or collective, from which he developed a list of 121 proposals.
Some are consensual, others need to be refined in the workshops: link school to higher education, training in the health professions, modernization of teaching tools, simplifying structures and laboratories of life, relationships with businesses.
The National Conference for Higher Education and Research held on 26 and 27 November 2012 at the Collège de France. Find plenary sessions, workshops, debates video. More...

Posté par pcassuto à 22:32 - - Permalien [#]
Tags :

Les Assises nationales de l'enseignement supérieur et de la recherche - l'aboutissement d'un processus inédit de concertation

Assises de l'enseignement supérieur et de la rechercheLe Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a ouvert les Assises nationales de l'enseignement supérieur et de la recherche qui réunissent 600 participants, les 26 et 27 novembre 2012 au Collège de France. Ce grand moment de dialogue social aboutira à des propositions, puis à un projet de loi qui sera soumis aux assemblées au cours du premier semestre 2013.
"Vous l'avez compris, j'attache, avec le gouvernement, une grande importance à vos travaux. Outre l'intérêt.que je porte depuis longtemps au monde de l'enseignement supérieur et de la recherche, ma présence est le signe d'une attente forte du Président de la République et du gouvernement à l'égard de vos travaux, de vos conclusions et du rapport que vous transmettrez bientôt"
, a déclaré le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, lors de l'ouverture des Assises nationales de l'enseignement supérieur et de la recherche qui se déroulent les 26 et 27 novembre 2012 au Collège de France, à Paris.
Pour Geneviève Fioraso, ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche, cette réflexion "sans précédent dans notre pays" vise à "renouer un dialogue serein et confiant avec les communautés scientifiques". "Je fais confiance à votre volonté de refonder le présent et de construire l'avenir, à votre intelligence collective", insiste la ministre.
Les Assises ont favorisé l'expression de tous, en toute transparence

Lancées mi-juillet 2012, les Assises nationales sont l’aboutissement d’un processus inédit de concertation (20 000 participants et 1 300 contributions envoyées). Elles ont favorisé l’expression de tous, sur tous les sujets, sans tabou, en toute transparence. Les nombreuses contributions, orales et écrites, sur le site des Assises ou au cours des très nombreux débats, témoignent d’un véritable exercice d’intelligence et de créativité collectives.
Une recherche de grande qualité et respectée dans le monde

Devant les 500 participants réunis à cette occasion − étudiants, enseignants, chercheurs, élus, partenaires sociaux, représentants du monde économique, organisations scientifiques − Serge Haroche, Prix Nobel de physique, souligne l'excellence de la recherche fondamentale française, notamment en mathématiques, physique, chimie, biologie. Mais il évoque aussi les faiblesses du système qui tiennent, pour une grande part "à la contribution trop modeste de l'investissement de recherche dans le secteur industriel, au niveau trop bas du financement par mécénat et au manque de reconnaissance par le secteur privé, de l'expérience et des diplômes acquis par la formation à la recherche dans le secteur public".
Trois thématiques sont abordées lors des ateliers-débats:

    Agir pour la réussite de tous les étudiants.
    Donner une nouvelle ambition pour la recherche.
    Redéfinir l'organisation nationale et territoriale de l’enseignement supérieur et de la recherche.
Françoise Barré-Sinoussi, Prix Nobel de médecine et présidente du comité de pilotage, précise qu'à partir des 1300 contributions envoyées, le comité de pilotage a élaboré un document de travail contenant 121 propositions. Certaines seront débattues lors des ateliers: liaison lycée-enseignement supérieur, formation aux métiers de la santé, modernisation des outils pédagogiques, simplification des structures et de la vie des laboratoires, relations avec les entreprises.
Proposer un nouveau paysage de l'enseignement supérieur et de la recherche

A l'issue des Assises nationales, le rapport contenant l'ensemble des propositions sera remis au Président de la République. Il fera la synthèse des Assises territoriales et des contributions nationales, enrichies par les discussions menées lors des Assises nationales. Ce rapport nourrira le projet de loi qui sera présenté au Parlement au printemps 2013.
La loi relative aux libertés et responsabilités des universités (L.R.U.) et la loi d’orientation et de programme pour la recherche seront alors corrigées. "Vous avez compris, qu'ensemble, un programme intense nous attend dans les prochains mois", a conclu la ministre.
Ιδρύματα της τριτοβάθμιας εκπαίδευσης και της έρευνας Ο Πρωθυπουργός Jean-Marc Ayrault, άνοιξε το εθνικό συνέδριο της τριτοβάθμιας εκπαίδευσης και της έρευνας ότι μαζί 600 συμμετέχοντες, 26 και 27 Νοεμβρίου 2012 στο Collège de France. Αυτή η μεγάλη στιγμή του κοινωνικού διαλόγου θα οδηγήσει σε προτάσεις, τότε το νομοσχέδιο θα υποβληθεί στις συνεδριάσεις κατά το πρώτο εξάμηνο του 2013.
"Καταλαβαίνετε, δίνω με την κυβέρνηση, μια μεγάλη αξία της εργασίας σας. Προσθήκη για το ενδιαφέρον. Φοράω πολύ στον κόσμο της τριτοβάθμιας εκπαίδευσης και της έρευνας, η παρουσία μου είναι ένα σημάδι της μια ισχυρή προσδοκία του Προέδρου της Δημοκρατίας και της κυβέρνησης σε σχέση με την εργασία σας, τα ευρήματά σας και αναφέρουν ότι θα περάσει σύντομα », δήλωσε ο πρωθυπουργός, Jean-Marc Ayrault, κατά την έναρξη της Focus της τριτοβάθμιας εκπαίδευσης και της έρευνας λάβει χώρα στις 26 και 27 Νοεμβρίου 2012 στο Collège de France στο Παρίσι. Περισσότερα...

Posté par pcassuto à 21:55 - - Permalien [#]


Enseignement supérieur et recherche - l’ambition des Régions

Association des régions de France - Enseignement supérieur et recherche: l’ambition des Régions.
1. Introduction

Pour préparer l’avenir de la jeunesse et de leurs territoires, les Régions françaises conduisent, auprès de leurs partenaires, une politique ambitieuse et volontariste de soutien à l’université, aux programmes de recherche et aux investissements scientifiques, d’appui à l’innovation et à la coopération entre les laboratoires et les entreprises, d'accroissement du potentiel de formation dans l’enseignement supérieur et de la qualité de vie étudiante. Depuis plusieurs années, bien que cela ne soit pas pour elles une obligation et malgré les contraintes pesant sur leurs ressources, l’investissement des Régions dans l’enseignement supérieur et dans la recherche – depuis la recherche fondamentale jusqu’à la recherche appliquée – va croissant, en faisant des acteurs incontournables. Sur le seul champ de l’enseignement supérieur, le budget des Régions est ainsi passé de 266 millions d’euros, en 2007, à 394 millions d’euros en 2011. Si l’on ajoute la recherche et l’innovation, on a atteint en 2011 un financement annuel de près d’1 milliard d’euros de la part des Régions.
Elles développent ainsi l’environnement propice à l’attractivité et à la compétitivité de leur territoire, en synergie avec l’ensemble de leurs compétences et en cohérence avec leur vocation de chef de file du développement économique. Chaque Région se prend en main pour valoriser ses atouts en fonction de son propre contexte. Partout, leur rôle est fondamental car ce sont à la fois leur connaissance des acteurs de terrain et leur investissement dans la recherche et la formation dans les filières porteuses d’avenir qui vont fédérer les initiatives à l’échelle de tout le territoire.
Les stratégies nationales et le cadre général dans lequel s’exercent les missions d’enseignement supérieur et de recherche sont de la responsabilité de l’Etat, qu’il s’agisse de la stratégie nationale de recherche et d’innovation, du caractère national des diplômes ou du statut national des personnels enseignants et administratifs. Cette situation garantit au service public de l’enseignement supérieur et de la recherche la cohésion dont cet ensemble a besoin.
Dans le même temps, les Régions sont devenues un partenaire privilégié des établissements d’enseignement supérieur et de recherche, renforçant leur ancrage territorial, participant ainsi de l’attractivité et du rayonnement économique, social et culturel des territoires sur lesquels ils sont implantés. Dans certaines cas, les Régions sont mêmes devenues les premiers investisseurs dans ce domaine devant l’Etat, prenant ainsi une part prépondérante dans la réalisation des ambitions des universités, des écoles et des organismes. Surtout, les Régions conduisent leurs actions avec le souci permanent des équilibres territoriaux et de construction d’un écosystème de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation fondé sur un maillage en réseau et une culture de la coopération.
Afin de permettre une meilleure réussite des étudiants, d’accomplir leur insertion professionnelle, de donner un souffle nouveau au potentiel de recherche et d’innovation de nos territoires, il importe de donner de la proximité, de la cohérence et de la réactivité dans la mise en oeuvre des politiques publiques en faveur de l’enseignement supérieur et la recherche.
La période qui s’ouvre doit donc permettre une plus grande articulation entre Etat et Régions, mais aussi avec les autres collectivités, elles aussi mobilisées, afin de permettre que l’ancrage territorial participe plus directement de l’accomplissement de nos ambitions nationales et internationales en matière d’enseignement supérieur, de recherche et d’innovation.
Il ne s’agit en aucun cas d’instaurer une forme de jacobinisme régional ou de revendiquer une forme de tutelle régionale sur les universités, les écoles, les acteurs de l’innovation ou les autres collectivités territoriales. Au contraire, il s’agit de travailler à une meilleure complémentarité de l’action publique à la faveur de laquelle:
- est reconnue, sur le plan national, la légitimité des Régions à jouer un rôle actif dans l’élaboration et la mise en oeuvre des stratégies en matière d’enseignement supérieur, de recherche et d’innovation,
- est reconnu, sur le plan territorial, le rôle de chef de file des Régions parmi les partenaires publics, faisant d’elles l’ensemblier avisé des acteurs de l’enseignement supérieur, la recherche et l’innovation.
2. Propositions générales

A la veille d’un nouvel acte de décentralisation, on peut distinguer deux blocs de compétences selon qu’elles restent partagées entre l’Etat et les Régions ou qu’elles peuvent être décentralisées. Si les Régions considèrent que, pour l’essentiel, la recherche et l’enseignement supérieur ont vocation à demeurer partagées, nécessitant que les Régions soient mieux associées aux orientations nationales, elles entendent aussi exercer pleinement leurs responsabilités sur leur territoire. A ce titre, elles souhaitent devenir membres de droit des conseils d’administration des établissements universitaires et des grands organismes de recherche (EPST, EPIC, etc.).
Pour optimiser l’organisation régionale et jouer un rôle fédérateur dans l’élaboration de stratégies partagées, les Régions proposent de rendre systématique l’élaboration, dans une logique de co-construction avec tous les partenaires du territoire, y compris les autres collectivités, dans chaque Région ou groupement de Régions, d’une stratégie régionale de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation.
Pour ce qui concerne les compétences partagées et en exploitant pleinement la stratégie régionale mentionnée ci-dessus, les Régions proposent une contractualisation pluriannuelle Etat-Régions-Etablissements permettant d’articuler ambitions nationales et ancrage territorial. Cette contractualisation, qui aura le mérite d’inscrire les établissements autonomes dans une même temporalité Etat-Région, pourra s’effectuer également avec des coopérations d’établissements. Ces contrats devront permettre d’inclure en outre les actions de l’Etat et des Régions habituellement prévues au titre du CPER et du Plan Campus par exemple. Cette méthode aura l’intérêt de faire émerger une vision coordonnée entre Etat et Région sur chaque territoire dans le cadre de l’autonomie des établissements. Il conviendra d’articuler l’intervention des autres collectivités avec cette contractualisation.
Pour ce qui concerne les compétences décentralisées, les Régions devront bénéficier du transfert des ressources mobilisées par l’Etat. Plus généralement, alors que leurs compétences et responsabilités s’accroissent, la mise en place d’une fiscalité leur garantissant des ressources dynamiques est un enjeu clé.
3. Davantage de clarté, davantage de responsabilité
3.1 Des compétences où l’Etat et les Régions renforcent leurs synergies
a. Formation

Actuellement, universités et écoles élaborent leur offre de formation qui fait l’objet d’une habilitation quinquennale par l’Etat. Or l’offre de formation des établissements ne prend que très peu en compte les besoins des territoires; elle souffre d’une très grande balkanisation et d’un manque de cohérence à l’échelle régionale.
Les Régions doivent pouvoir être associées au processus d’élaboration de l’offre de formation afin de permettre une meilleure adéquation avec les besoins liés au développement économique, social et culturel des territoires et d’anticiper les évolutions de ces besoins. Cette offre de formation est intégrée à part entière dans stratégie régionale de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation. Cette mise en cohérence pourrait avoir une dimension particulière en ce qui concerne la carte des formations post-bac professionnalisantes ou de la formation continue, avec un pilotage par la Région accru.
b. Recherche et innovation
c. Stratégie internationale et coopération européenne
d. Immobilier universitaire
3.2 Des compétences décentralisées avec des Régions responsabilisées
a. Orientation et lutte contre le décrochage
b. Vie étudiante et culturelle
c. Dialogue entre science et société

Les Régions pourraient se voir confier formellement le pilotage des politiques
associées sur leur territoire et les ressources correspondantes.
Toutes les contributions

Vous trouverez ci-dessous les contributions aux Assises de l'enseignement supérieur et de la recherche: contributions d'organisations représentatives et institutionnelles auditionnées ou non dans le cadre de la consultation nationale ainsi que les contributions recueillies dans le cadre des Assises territoriales.

Association of Regions of France - Higher education and research: the goal of the Regions.
1. Introduction
For the future of youth and their territories, the French regions lead, with their partners, an ambitious and proactive support to university research programs and scientific investments, to support the innovation and cooperation between laboratories and companies, increasing the potential for training in higher education and the quality of student life. For several years, although it is not an obligation for them and despite the constraints on resources, investment in regions of higher education and research - from basic research to applied research - will growing by key players. The only field of higher education, the budget of the Regions and is increased from 266 million in 2007 to 394 million in 2011. More...

Posté par pcassuto à 21:40 - - Permalien [#]
Tags :

Assises nationales de l'enseignement supérieur et de la recherche: "Le changement, c'est d'abord l'écoute"

Geneviève FiorasoLors des Assises nationales de l'enseignement supérieur et de la recherche, Geneviève Fioraso a rappelé ses trois engagements: la réussite étudiante, la mise en valeur de la recherche française et l'ouverture internationale. Il s'agit de répondre aux nouveaux besoins de notre économie, de faire face aux grands défis du 21e siècle et de mieux rayonner dans le monde.
Vidéo : discours de Geneviève Fioraso : Plénière du 26 novembre, Assises nationales de l'enseignement supérieur et de la recherchePourquoi les Assises?
Le Président de la République a souhaité que soient tenues les Assises de l’enseignement Supérieur et de la recherche. Le Premier ministre vient de rappeler pourquoi il était nécessaire et urgent de renouer un dialogue serein et confiant avec les acteurs de l’enseignement supérieur et de la recherche. Au cours de ces années de réformes successives, les communautés scientifiques attendaient une refondation concertée de l’enseignement supérieur et de la recherche, mais voyaient plutôt surgir des effets d’annonce, des ruptures, des décisions tombées d’en haut. La rupture avait lieu, certes, mais surtout entre la communauté académique et sa tutelle.
Le changement, c’est d’abord l’écoute et l’ouverture du dialogue

En mettant en œuvre l’engagement du gouvernement, en initiant ces Assises, c’est  la confiance que nous voulons restaurer.
Pour rétablir la confiance, il faut  commencer par faire confiance
: je fais confiance à votre volonté de refonder le présent et de construire l’avenir,  à votre intelligence collective. J’ai mis toute ma conviction dans la mise en place d’un cadre qui lui permette de s’exprimer pleinement.
J’ai d’abord voulu placer ces Assises sous l’autorité d’un Comité de pilotage indépendant, présidé par Françoise Barré-Sinoussi, Prix Nobel de Médecine 2008, avec Vincent Berger, Président de l’université de Paris-Diderot, comme rapporteur général.
L’indépendance de ce comité était nécessaire  pour encourager la plus libre expression, en accueillant toutes les contributions, et pour garantir la légitimité de la synthèse que présentera Vincent Berger. Quand on consulte les contributions déposées sur le site des Assises, auxquelles tout le monde peut accéder, on voit à l’œuvre cette intelligence collective. Suite du discours de Geneviève Fioraso.
Geneviève Fioraso Στο Εθνικό Τριτοβάθμιας Εκπαίδευσης και Έρευνας, Geneviève Fioraso υπενθύμισε τρεις δεσμεύσεις του:. Την επιτυχία των φοιτητών, την ανάπτυξη της γαλλικής έρευνας και το διεθνές άνοιγμά Αυτό γίνεται για να ανταποκριθούν στις νέες ανάγκες οικονομία μας, να αντιμετωπίσει τις προκλήσεις του 21ου αιώνα και τη διάδοση των βέλτιστων στον κόσμο.
Βίντεο: Genevieve Fioraso ομιλία: Ολομέλεια στις 26 Νοεμβρίου, το Εθνικό Συνέδριο της Ανώτατης Εκπαίδευσης και Έρευνας Κοινού Γιατί; Περισσότερα...

Posté par pcassuto à 21:21 - - Permalien [#]

Faire de l’enseignement supérieur un véritable bien public

http://static.mediapart.fr/sites/all/themes/mediapart/mediapart_v4/images/mediapart.pngPar Quentin DEFORGE. Les systèmes d’enseignement supérieur, à travers leur massification, ont entamé une mutation qui amène aujourd’hui la question de leur financement, à travers des débats sur les frais d’inscription, la place des financements privés ou plus largement les montants qui sont alloués à leurs budgets. Pour gagner les lourdes batailles qui s’annoncent, et assurer un financement public de l’enseignement supérieur permettant sa démocratisation, nous devons amplifier cette mutation pour faire de l’enseignement supérieur un véritable bien public.
Les politiques d’austérité frappent l’Europe de toute part. Plus généralement depuis les années 80 les politiques néo-libérales cherchent à réduire le champs d’action de l’état social. Ce contexte idéologique frappe de plein fouet des systèmes d’enseignement supérieur dont la massification, à travers l’augmentation des niveaux d’éducation, avait entraîné la nécessaire mutation. La dette colossale des étudiants étasuniens envers leur banque en est l’un des révélateurs. Suite de l'article...
http://static.mediapart.fr/sites/all/themes/mediapart/mediapart_v4/images/mediapart.png By Quentin DEFORGE. systems of higher education, through their mass, began a transformation that brings today the question of funding, through debates on fees, instead of private financing, or more broadly amounts that are allocated to their budgets. More...

Posté par pcassuto à 21:14 - - Permalien [#]

Lancement d’un concours pour les étudiants sur le thème de l’Europe en région Centre

LANCEMENT DU CONCOURS « AVEC L’EUROPE, ÇA TOURNE EN REGION CENTRE ! »
La Préfecture de région, le Conseil régional, la DIRECCTE et la DRAAF lancent un concours pour les étudiants sur  le thème de l’Europe en région Centre.
Objectif? Sensibiliser les jeunes à l’action de l’Europe en région.

En région Centre, l’Europe a déjà investi plus de 400 millions € depuis 2007 dans des projets locaux allant de l’innovation à l’environnement, en passant par l’insertion ou l’énergie! Ces projets ont bénéficié de l’aide du FEDER (Fonds Européen de Développement Régional), du FSE (Fonds Social Européen) ou encore du FEADER (Fonds Européen Agricole de Développement Rural).
Valoriser l’action de l’Union européenne en région Centre, en montrant concrètement ce qu’elle fait sur le terrain, mettre en valeur la créativité des étudiants et l’esprit d’entreprise des porteurs de projets européens, tels sont les objectifs du concours vidéo « Avec l’Europe, ça tourne en région Centre! ». Il s’agit pour les étudiants de réaliser une vidéo sur un projet financé par l’Europe. En filmant ces réalisations, étudiants et porteurs de projets témoigneront de l’action de l’Europe en région Centre!
Le concours est ouvert en particulier aux étudiants des établissements supérieurs en communication, journalisme, audiovisuel de la région Centre, et se déroule de novembre 2012 à juillet 2013.
Les meilleures réalisations seront récompensées par des iPads, des Pass InterRails ou des chèques-cadeaux!
Avec leurs films, les étudiants vont montrer qu’avec l’Europe, ça tourne en région Centre!
Pour plus d’informations rendez-vous sur le site http://www.europe-centre.eu et sur la page Facebook « Avec l’Europe, ça tourne en région Centre! ».
Contacts presse:
Préfecture de la région Centre et du Loiret :
Colette Theas-Duhamel, chargée des relations presse et de la communication
Tél : 02.38.81.40.35, colette.theas-duhamel@loiret.gouv.fr.
Δρομολόγηση του "με την Ευρώπη, ενεργοποιήστε ΣΤΟ ΚΕΝΤΡΟ ΠΕΡΙΟΧΗ! »
Νομαρχία περιοχή, το Περιφερειακό Συμβούλιο, και DIRECCTE DRAAF έναρξη ενός διαγωνισμού για τους μαθητές σχετικά με το θέμα της Ευρώπης στην περιοχή Κέντρο.
Στόχος; Εκπαιδεύστε τους νέους σχετικά με το έργο της περιοχής στην Ευρώπη.
Στην περιοχή του Κέντρου, η Ευρώπη έχει ήδη επενδύσει πάνω από € 400 εκατομμύρια από το 2007 σε τοπικά έργα που κυμαίνονται από την καινοτομία για το περιβάλλον, μέσω της εισαγωγής ή της ενέργειας! Περισσότερα...

Posté par pcassuto à 21:05 - - Permalien [#]

Oxbridge dominates list of leading UK people

BBCBy Hannah Richardson. A third of the UK's leading people went to Oxford or Cambridge universities and four out of every 10 of them attended private schools, a report suggests.
Ten top independent boys' schools alone produced 12% of the country's professional elite, it indicates.
The analysis of the backgrounds of nearly 8,000 people was carried out by charity the Sutton Trust. Its chairman, Sir Peter Lampl, said private schools should be open to all on the basis of ability not finance.
The educational trust, helped by an Institute of London researcher, looked at the backgrounds of 7,637 people educated in UK secondary schools who featured in the birthday lists of national and Sunday newspapers in 2011. Out of these, some 31% went to Oxford or Cambridge and another 20% went to another leader university. More...

Posté par pcassuto à 21:01 - - Permalien [#]