01 novembre 2012

La césure, une opportunité pour préciser ou définir son projet professionnel et personnel

Définition
L’« année de césure tutorée » à Montpellier SupAgro permet aux étudiants d’interrompre leur cursus d’ingénieur agronome, pour réaliser des stages et/ou des formations courtes en cohérence avec leur formation. L’étudiant autorisé à effectuer une année de césure s’inscrit dans une formation délivrant un diplôme d’établissement: le Certificat d’Etudes Supérieures en Agronomie. L’année de césure tutorée se distingue de l’année sabbatique, au cours de laquelle l’étudiant réalise un projet personnel. Dans les 2 cas, l’étudiant revient au sein de l’établissement pour poursuivre son cursus.
Évolution de la césure
La césure à Montpellier SupAgro est encadrée depuis la fin des années 90. Depuis sa mise en place, le nombre d’étudiants réalisant une césure n’a cessé d’augmenter jusqu’à atteindre les 2/3 de la promotion aujourd’hui (83 étudiants en cesure en 2012). Elle répond à un réel besoin des étudiants.
Pourquoi un tel engouement?

Les étudiants évoquent:
    L’envie de faire un break
    Le besoin d’avoir quelques expériences pour décider de leur option de 3e année
    La confrontation avec le milieu professionnel
    L’acquisition de compétences en langue
    L’occasion d’ouverture à d’autres cultures et de découvertes
Les vertus de la césure

Les étudiants au retour de la césure ont gagné en maturité. Pour la grande majorité d’entre eux (90%), ils ont fait un stage à l’international et se sont organisés, préparés pour cela. Ils ont aussi dû faire face à des problèmes administratifs qu’ils ont résolus. Ils ont pris du recul sur leur parcours de formation, et ont identifié les compétences à acquérir pour atteindre leur objectif professionnel. Les expériences de stage sont valorisées au travers du CV. Elles peuvent être accélérateur d’embauche car les recruteurs prennent très souvent en compte ce type de critères dans la sélection des candidatures.
La césure: ses inconvénients?

La décision de partir en césure ne doit pas se prendre à la légère. Cette année recule de 12 mois l’arrivée sur le marché du travail. Cela est d’autant plus important si l’étudiant compte compléter son diplôme d’ingénieur par un mastère spécialisé ou un doctorat. Cela a également un impact financier, car pendant une année, l’étudiant boursier ne peut plus prétendre aux aides financières sur critères sociaux et réaliser un stage à l’étranger peut se révéler très coûteux.
LA CÉSURE À MONTPELLIER SUPAGRO: UN PROJET INDIVIDUEL TRÈS ENCADRÉ

L’année de césure est optionnelle, l’objectif étant qu’elle réponde aux attentes des étudiants en terme de projet professionnel. Lorsque les étudiants souhaitent s’y engager, ils sont suivis par une équipe pédagogique. L’année de césure est située entre la 2e et la 3e année du cursus ingénieur. Elle consiste à faire des stages de 2 à 6 mois dans des structures d’accueil diverses (entreprises, organismes de recherche, associations, ONG…), et/ou à suivre des formation(s) complémentaire(s). Validée par un certificat de l’établissement: le Certificat d’Études Supérieures Agronomiques (CESA), elle s’inscrit dans une démarche individuelle de l’étudiant. Dans ce cadre, les stages sont obligatoires.
Les étudiants de 2ème année assistent aux tables rondes de retour d’expérience des césuriens. Ils participent à des séances d’information sur la césure et la recherche de stages. Les étudiants sollicitent ensuite un ou plusieurs tuteurs pédagogiques, enseignants-chercheurs de l’établissement. Les tuteurs de césure accompagnent, conseillent les étudiants dans leur projet, s’assurent que les conditions d’accueil et d’encadrement sont satisfaisantes; ils constituent les référents pédagogiques pour la structure d’accueil; ils avalisent le contenu et le sérieux du stage.
Au cours du 2e semestre, les étudiants montent un dossier de candidature contenant une lettre de motivation et un CV. Les tuteurs pédagogiques de césure donnent également leurs avis sur le parcours de césure des étudiants. Pour présenter un dossier, les étudiants ont l’obligation de trouver leur 1er stage.
L’attribution du statut d’étudiant en césure relève de la décision d’un conseil d’enseignants sur proposition d’un comité d’agrément « Année de césure tutorée ». Le comité examine les candidatures, donne un avis –agrément- et conseille les étudiants sur la cohérence de leur projet. Sont pris en considération : la pertinence, l’utilité et l’intégration de l’année de césure dans la perspective d’un projet personnel et professionnel cohérent, le sérieux des structures d’accueil et du dossier dans son ensemble, les compétences validées préalablement (compétences linguistiques en particulier), la validation de toutes les unités d’enseignement du cursus des deux premières années.
Tout au long de l’année de césure, les étudiants transmettent à leurs tuteurs, les évaluations faites par leurs maîtres de stage et complètent une grille d’analyse d’expérience, qui leur permet d’identifier les compétences acquises lors des stages.
De retour en 3e année du cursus d’ingénieur, les étudiants réalisent le bilan de leur année de césure avec leur tuteur pédagogique. Le tuteur évalue les acquis de connaissances, mais également la contribution de la césure au projet professionnel de l’étudiant. Les tuteurs se basent sur les appréciations des maîtres de stage via les fiches d’évaluation de chaque stage. Le CESA est attribué aux étudiants ayant satisfait aux exigences du dispositif de l’année de césure tutorée, en particulier le respect de durée des stages et la validation du parcours avec le tuteur pédagogique.
Géraldine Chamussy, Ingénieur d’études (Profil Viadéo), en poste à Montpellier SupAgro – Service Emploi Formation – Unité insertion professionnelle - depuis septembre 2010 en tant que chargée de mission année de césure tutorée et projet d’élèves ingénieurs. Visitez le site Internet de Montpellier SupAgro.
Ορισμός
Το «έτος χάσματος tutored" να SupAgro επιτρέπει στους φοιτητές να διακόψουν τις σπουδές τους στον τομέα της γεωπονίας να κάνουν πρακτική άσκηση ή / και σύντομες σειρές μαθημάτων σύμφωνα με την εκπαίδευσή τους.
Ο φοιτητής μπορεί να κάνει ένα χρόνο διαφορά είναι μέρος ενός ζητήματα σχολικής εκπαίδευσης δίπλωμα: Πιστοποιητικό Advanced Studies σε Γεωπονίας. Περισσότερα...

Posté par pcassuto à 09:16 - - Permalien [#]


L’Aeres ne veut pas être la grande sacrifiée des Assises

http://www.headway-advisory.com/blog/wp-content/themes/headway/images/logo.jpgPar Olivier Rollot. Alors que les Assises nationales de l’enseignement supérieur approchent à grand pas, l’Agence d’évaluation de la recherche et de l’enseignement supérieur (Aeres) a tenu à prendre position sur son avenir au travers d’un document intitulé « L’évaluation, vecteur et signal de la qualité de la recherche et de l’enseignement supérieur » publié le 20 octobre. En substance, elle entend réaffirmer l’importance d’une « évaluation impartiale et transparente, organisée selon une méthode homogène », mission qui lui a été confiée en 2006.
Des critiques acérées
Mais surtout l’Aeres entend sauver sa peau face à un concert de critiques qui lui fait rappeler que des « mesures radicales » ont été parfois réclamées touchant les « missions, l’indépendance, ou même l’existence de l’Aeres ». Souvenons-nous des déclarations de Geneviève Fioraso, ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche, lors de sa prise de fonction: « Le travail des chercheurs mérite le calme, en particulier ceux de la recherche fondamentale. Mettons-les à l’abri de la recherche effrénée des crédits, de la compétition frénétique entre territoires ». Même si c’est plutôt à l’ANR qu’elle pensait sans doute alors, l’Aeres se sent forcément dans la ligne de mire.
Plus abrupt, celui qui aurait tant aimé superviser l’enseignement supérieur en plus de l’éducation, Vincent Peillon déclarait lui avant sa prise de fonction que « nombreux étaient les chercheurs – y compris parmi les meilleurs – pour qui l’évaluation, telle qu’elle est faite par l’Aeres, pose problème ». Il estimait donc qu’il n’était « pas possible de faire progresser les chercheurs et les unités de recherche avec un système d’évaluation qui n’est pas reconnu par la communauté ».
Sauver le soldat Aeres

Ces critiques, et bien d’autres, notamment de l’association Sauvons la Recherche, l’Aeres entend bien les réfuter aujourd’hui en affirmant que des « décisions radicales » (sans plus de précision) exposeraient le système de recherche et d’enseignement supérieur français à deux risques: « celui de fragiliser une culture de l’évaluation qui n’est pas encore fermement implantée dans nos établissements; celui de redonner du poids à des pratiques qui affaibliraient la confiance que nos voisins européens, et de nombreux observateurs étrangers, ont dans l’impartialité des évaluations conduites en France ».
Et le Conseil de l’Aeres composé de 25 experts, de conclure: « Un tel recul serait, enfin, de nature à susciter la défiance de nos concitoyens à l’heure où, dans un contexte économique et social difficile, la recherche publique et l’enseignement supérieur bénéficient d’une stabilité relative du point de vue budgétaire, donc d’un haut niveau de priorité en France. Ce serait là un grand paradoxe ».
Se réinventer ou disparaître ?

Alors l’Aeres disparaîtra-t-elle ou, comme elle le propose d’ailleurs – « les changements nécessaires sont possibles » dit-elle dans son communiqué -se réinventera-t-elle ? Après tout d’autres agences l’ont fait avant elle et la Haute autorité de la communication audiovisuelle est ainsi devenue la CNCL puis le CSA. Si les inconvénients de l’évaluation – perte de temps, suspicion, contraintes administratives – sont évidents, peut-on envisager une autonomie sans évaluation? Est-il normal de laisser, comme les universités le font parfois, perdurer l’existence de masters auxquels personne ne postule? Les champions de l’évaluation que sont les universités peuvent-elles s’en abstenir quand il s’agit d’elles-mêmes?
Mais il est aussi possible que, au-delà de toute mesure raisonnable, la suppression de l’Aeres soit la seule mesure concrète qui sorte des Assises. Tuer l’Aeres pour sauver la LRU, ce serait là aussi un étonnant paradoxe.
http://www.headway-advisory.com/blog/wp-content/themes/headway/images/logo.jpg By Olivier Rollot. While national conference on higher education fast approaching, the Agency for the Evaluation of Research and Higher Education (Aeres) held in position on its future through a document entitled "The evaluation, and vector signal quality of research and higher education, "published October 20. In essence, it has reaffirmed the importance of a "transparent and impartial assessment, organized according to a standard method", a mission that was entrusted in 2006. More...

Posté par pcassuto à 00:50 - - Permalien [#]

Le marché de la formation… par analogie

http://www.solutions-ressources-humaines.com/logo/e227bb344af67d5logo_formaguide_gf.gifPar Michel Diaz. Le raisonnement analogique a ses limites. Difficile, pourtant, d'imaginer que la formation échappera aux brutales remises en question qui touchent des pans entiers de l'économie des biens et services culturels.
Cause principale: la numérisation généralisée. Numérisation, dématérialisation? Voilà qui a le mérite d'être clair, par exemple: les journaux, les livres (des bibliothèques entières) sont voués à se dissoudre dans le Web et disparaître en tant qu'objets. Leurs contenus perdurent - c'est l'essentiel - sous des 0 et des 1 qui affranchissent la lecture des contraintes de temps et de lieu. C'est l'industrie du livre tout entière, et sa chaîne de valeur fondée sur les intermédiaires, éditeurs et libraires, qui est mise à mal. Après celle du disque, ou, dans un autre registre, celle du tourisme, et bientôt peut-être celle de la santé. Des intermédiaires ont principalement le choix entre s'arc-bouter sur d'impossibles lignes Maginot, ou se réinventer à l'instar du Guépard: "pour que tout reste comme avant, il faut que tout change"!
Illustration par le livre

Aucune librairie au monde, a fortiori de quartier, malgré toute la sympathie qu'on peut avoir pour ce commerce passionné, n'offre autant d'ouvrages qu'Amazon, dans des délais de livraison aussi réduits (24 heures ou 48 heures pour qui dispose d'un compte premium… ou instantanément quand le livre est téléchargeable), en France ou quand vous êtes en voyage au bout du monde… L'acte d'achat, un seul clic, remplace l'expérience parfois pénible de l'attente devant la caisse. Le conseil du libraire est remplacé par le profiling, son affichage instantané des livres que vous avez achetés les derniers mois, et de ceux que vous pourriez aimer. Quel autre mode de distribution vous met n'importe où, n'importe quand, en relation avec la communauté des lecteurs partageant vos goûts, et en mesure d'exprimer votre avis sur ce que vous venez de lire? A l'autre bout d'une chaîne décidément raccourcie, quel éditeur offre 60 ou 70% de droits à ses auteurs, et la possibilité de publier sans passer par l'habituel parcours du combattant? Les inconvénients doivent bien exister… Mais où?
Un peu de formation-fiction

Les intermédiaires - organismes de formation, éditeurs d'ouvrages professionnels destinés aux entreprises, etc. - sont ramenés à la portion congrue, largement remplacés par l'espace virtuel d'apprentissage accessible tout le temps et partout au salarié. Un espace personnalisé conseillant des ressources adaptées à la stratégie et au profil de l'apprenant, un espace qui met en relation, qui crée du lien, avec le e-coach, avec la communauté des autres apprenants… Aussi les outils sont donnés aux concepteurs pédagogiques, aux experts, pour produire des contenus numériques, e-learning, rich media, capture d'un cours directement depuis une Webcam, indexation sur le moteur du "learning portal" pour permettre aux salariés de les trouver très rapidement… L'enjeu: un nouvel appétit pour des savoirs devenus accessibles, comme les éditeurs traditionnels sont en train de découvrir de nouveaux appétits de lecture induits par les liseuses… Formation-fiction, vraiment?
Des signaux faibles

Le marché de la formation n'est pas celui du livre ou du tourisme; il a ses pesanteurs, ses totems… Nul doute pourtant qu'il est déjà travaillé par ces grands mouvements. Des signaux faibles, encore, car le marché du e-learning pèse seulement quelques pour cents de celui de la formation traditionnelle. Des signes toutefois bien réels, que les acteurs de la formation dans et hors l'entreprise prendraient un grand risque à sous-estimer plus longtemps.
A propos de l’auteur:

Michel Diaz est Directeur associé de Féfaur (www.fefaur.com), premier cabinet d'études et de conseil e-learning indépendant sur le marché français et l'un des leaders européens, au sein duquel il conseille et accompagne les grandes entreprises et organisations dans leur stratégie et gouvernance e-learning et formation mixte. Conférencier recherché, il intervient et publie régulièrement en France et à l'étranger.
http://www.solutions-ressources-humaines.com/logo/e227bb344af67d5logo_formaguide_gf.gif Με Michel Diaz. Αναλογικοί συλλογισμός έχει τα όριά της. Δύσκολο, όμως, να φανταστούμε ότι η εκπαίδευση ξεφύγουν από την σκληρή ανάκριση που επηρεάζουν ολόκληρο τομείς της οικονομίας των πολιτιστικών αγαθών και υπηρεσιών. Περισσότερα...

Posté par pcassuto à 00:30 - - Permalien [#]

Nantes - café des ACTIFS, pour les chômeurs quinquas

L'association ASSPRO s'intéresse aux personnes de plus de 45 ans en recherche d'un emploi, d'un complément d'activité ou qui souhaitent créer leur propre travail. l'association organise le 8 novembre à Nantes-St Herblain, un café des ACTIFS gratuit.
Le prochain café des ACTIFS (+45 ans) qui aura lieu le 8 novembre à 15h30* aura pour thèmes:

+ "Pour trouver un travail, je mobilise mon réseau". Non! Vous n'êtes pas seul. Vous connaisez vous aussi du monde susceptible de vous aider. Mobiliser des amis ou des connaissances suppose de la méthode. Catherine ERMENAULT est LA spécialiste des réseaux sociaux humains: elle saura vous guider.
+  Devenir "auto-entrepreneur": pourquoi? Comment? Ce statut est l'une des solutions alternatives de retour à l'emploi qui permet, en toute autonomie, de créer son job. Les spécialistes de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Nantes vous présenteront un sujet qu'ils connaissent particulièrement bien.
Lors de votre venue, n'oubliez pas d'apporter votre cv et de le déposer: nous le transmettrons à nos partenaires. De même, vous pourrez, si vous êtes prestataire ou consultant présenter votre offre (gratuitement).
*restaurant "la Fantasia de Marrakech" 332 bld Marcel Paul 44880 ST HERBLAIN, avec le soutien de MALAKOFF MEDERIC 22 rue des halles (à l'angle de la Cours des 50 otages) 44000 Nantes. Tél: 02 40 71 61 40. Horaires d'ouverture: Du lundi au vendredi de 9h à 12h30 et de 13h30 à 18h, le samedi matin de 9h à 12h30. Rendez-vous possible en dehors des horaires d'ouverture. >> Voir le plan avec Google Maps.
The association ASSPRO focuses on people over 45 years looking for a job, further activity or who want to create their own work. the association organizes Nov. 8 in Nantes-St Herblain a free coffee ASSETS.
The next coffee ASSETS (45 years) to be held November 8 at 15:30 will cover:

+ "To find a job, I mobilize my network."
More...

Posté par pcassuto à 00:21 - Permalien [#]

Facs autonomes - peu de neuf pour les étudiants

http://tempsreel.nouvelobs.com/themes/header/images/logo-nobs.pngPar . Passées en force malgré grèves et protestations, la réforme des universités n’apporte pas de grands changements sur le terrain.
Souvenez-vous. Il y eut les manifs à répétition, les profs en grève mois après mois, les blocages de facs. Aucune réforme de l’université n’aura suscité une résistance aussi longue et aussi acharnée. La Loi Relative aux Libertés et Responsabilités des Universités, dite LRU, avait dressé contre elle une large part de la communauté universitaire, puis les étudiants qui n’ont que tardivement rejoint la protestation. Deux années, presque trois, les enseignants surtout ont résisté, à coup de cours donnés dans les jardins, de "rondes des obstinés", d’AG à l’allure pour le moins inaccoutumée, composées de profs de droit ou de gestion, à Dauphine par exemple. Que craignaient-ils ? De voir l’université et son enseignement soumis à l’aune de la rentabilité, "marchandisés", de se voir eux-mêmes soumis à des évaluations, des objectifs de résultats.
La marchandisation du savoir

Au bout du compte, la loi a passé, la gouvernance des universités a changé. Mais qu’est-ce qui a changé? Au-delà de l’effervescence, de la création de structures regroupant plusieurs universités, parfois avec de grandes écoles, le quotidien des étudiants, lui, reste grosso modo le même. Pas plus de moyens, ni d’encadrement. Une étude du ministère indique bien qu’à la rentrée 2011, 40% avaient d’une façon ou d’une autre bénéficié du plan "Réussite en licence", le plus souvent sous forme d’un tutorat dont la plupart se disent satisfaits, mais les résultats n’ont pas suivi. Le taux d’échec s’est même aggravé en cinq ans. Si les facs n’ont pas été contraintes de se vendre au grand capital, peinant à boucler leur budget, certaines parmi les plus dynamiques comme Nantes ou Paris 1 ferment des cursus. Suite de l'article.
http://tempsreel.nouvelobs.com/themes/header/images/logo-nobs.png Με . Παρελθόν δύναμη παρά τις απεργίες και διαμαρτυρίες, πανεπιστημιακή μεταρρύθμιση δεν επιφέρει σημαντικές αλλαγές στο έδαφος.
Θυμηθείτε.
Υπήρξε οι επαναλαμβανόμενες διαδηλώσεις, οι δάσκαλοι μήνες μετά την απεργία μήνα, FACS μπλοκαρίσματα. Περισσότερα...

Posté par pcassuto à 00:15 - - Permalien [#]

Les Rendez-vous de l'emploi "spécial bac+8"

afficheLes Rendez-vous de l'emploi "spécial bac+8": les inscriptions sont ouvertes
Favoriser l'insertion professionnelle des jeunes docteurs dans l'entreprise. C'est l'objectif des Rendez-vous de l'emploi "spécial bac+8" qui se déroulent le 22 novembre 2012, à l'université Paris-Diderot, à l'occasion de la journée Tremplin-Doctorants-Entreprises. Les titulaires d'un doctorat, candidats à l'embauche, sont invités à s'inscrire au plus vite.
Le site Tremplin-Doctorants-Entreprises
. Inscription:
Vous êtes doctorant ou jeune docteur et vous recherchez un emploi, Vous êtes recruteur.
Des entretiens planifiés entre recruteurs et jeunes docteurs

Le ministère organise la 10e édition des Rendez-vous de l'emploi, le 22 novembre 2012, dans le cadre de la journée Tremplin-Doctorants-Entreprises, initiée par le magazine La Recherche, à l'université Paris-Diderot.
Au programme de ces Rendez-vous "spécial bac+8": des entretiens planifiés entre des docteurs, candidats à l'embauche, et des entreprises en recherche de collaborateurs à haut potentiel, des ateliers pratiques et du conseil personnalisé pour les CV et entretiens d'embauche.
Ces rendez-vous de pré-recrutement sont planifiés à l'avance avec les entreprises qui participent à l'opération (sur inscription en ligne). Les candidats déposent leur C.V. en remplissant un formulaire sur le site et les recruteurs font connaître les profils recherchés, dans la plus grande confidentialité.
Visuel Rendez-Vous de l'emploiOptimiser la recherche d'emploi
Ce service entièrement gratuit permet de postuler aux offres des recruteurs participants à l'opération, qui recherchent des docteurs au sein de leur société. Il s'agit de favoriser les contacts candidats-recruteurs et de faciliter l'accès à l'emploi des jeunes titulaires d'un doctorat.
A.B.G-L'Intelli'agenceLes avantages des Rendez-vous de l'emploi:
- pour les jeunes diplômés: opportunité de faire valoir leurs compétences auprès de plus de 150 recruteurs et de postuler à leurs offres en ligne.
- pour les recruteurs: possibilité de rencontrer leurs futurs collaborateurs parmi un vivier de jeunes en possession d'un diplôme d'excellence comme le doctorat
- optimisation de la recherche d'emploi, gain de temps, confidentialité.
- entretiens personnalisés et efficaces: les recruteurs étudient et sélectionnent les candidatures avant le salon.
Egalement au programme de ces Rendez-vous et en collaboration avec l'Intelli'agence, du conseil personnalisé pour les différentes phases de recrutement et des ateliers pratiques pour l'embauche. Ces ateliers traitent de l'embauche, des carrières et des métiers et font appel à des intervenants de tous horizons – universitaires, chercheurs, doctorants, recruteurs.
affiche Rendez-vous employment "special tray 8" entries are open
Promote the professional integration of young doctors in the business.
It is the purpose of appointment of employment "special tray 8" taking place November 22, 2012, at the University Paris-Diderot, on the occasion of the day-doctoral Springboard Enterprises. Holders of a doctorate, job applicants are invited to register as soon as possible.
Site-doctoral Springboard Enterprises.
Registration: You are a PhD student or young doctor and looking for a job, you are a recruiter.
Scheduled interviews between recruiters and young doctors

The Ministry organizes the 10th edition of Rendez-vous employment, 22 November 2012, as part of the day-doctoral Springboard Enterprises, initiated by the magazine La Recherche, the Université Paris-Diderot.

Program these Rendez-vous "bac +8 Special" talks planned between doctors, job applicants, and companies looking for high-potential employees, practical workshops and personalized advice for CVs and interviews hiring
. More...

Posté par pcassuto à 00:03 - - Permalien [#]