25 novembre 2012

La VAE 10 ans après la loi de 2002

Au sommaire du n°34 d'AriforMag: - En images: les mini-entreprises; - Dossier: les dispositifs de soutien aux entreprises - emploi formation; - Evènement: la VAE, 10 ans après la loi de 2002; - Signature: le Service Public de l’Orientation est acté; - Connaître: le social et médico-social. En supplément, item n°2: le conseil en évolution professionnelle. Télécharger AriforMag34 et item_No2.
Evènement: la VAE, 10 ans après la loi de 2002

La Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) a 10 ans. Dans un pays où le poids du diplôme pèse sur la destinée professionnelle, cette mesure a permis à des milliers de personnes non diplômées d’acquérir une légitimité dans leur secteur professionnel. Au démarrage de cette mesure, on parlait de choc culturel ou de dévalorisation des diplômes. Dix ans après la loi de 2002, qu’en est- il?
Des réticences au démarrage

Le 17 janvier 2002 était promulguée la loi de modernisation sociale permettant à tout salarié ou non, d’accéder à des certifications professionnelles (diplômes, titres, certificats…) par la validation des acquis de l’expérience (VAE). Ce nouveau dispositif a suscité certains blocages au prétexte que l’on « allait brader les diplômes », les entreprises y voyaient le danger que leurs salariés (F/H) quittent leur emploi et/ou demandent des augmentations.
Des intentions de la loi de 2002 très explicites

Le législateur a défini les lignes directrices de cette loi en s’inspirant de plusieurs principes:
- L’expérience professionnelle est porteuse de savoirs et de savoir-faire.
- La VAE met l’expérience professionnelle sur un pied d’égalité avec la formation initiale, la formation continue et la formation en alternance. Le destin professionnel est fortement marqué par la réussite ou l’échec d’un parcours professionnel trop souvent déterminé en France par le ou les diplôme(s) obtenu(s). Or un parcours ne doit pas être scellé et d’autres manières d’apprendre existent.
- Il est nécessaire de sécuriser les parcours. En ce sens, la VAE permet à certaines personnes de rebondir à un moment donné pour faire face aux aléas professionnels.
La VAE est entrée dans les moeurs

Quelques années après sa mise en place, les résistances tendent à disparaître et le regard sur les diplômes évolue. Le monde enseignant a compris qu’il n’était pas simple d’obtenir une certification par la voie de la VAE, voire plus difficile car le dossier est lourd et les exigences sont fortes. Certains affirment même qu’« un candidat qui obtient son diplôme par cette voie a peut-être plus de mérite qu’un candidat qui suit un cursus classique ».
Le regard des entreprises a changé également. Auparavant, la VAE était perçue comme une menace (demande d’augmentation, départ vers un autre employeur, jury composé d’enseignants). Aujourd’hui, le risque s’est transformé en avantage. Une plus grande motivation des salariés, plus de confiance en soi, une envie de progresser et la reconnaissance de son métier ont pris le pas sur toutes les difficultés présupposées de la part de l’employeur mais aussi du salarié.
Parallèlement, la VAE joue son rôle dans la sécurisation des parcours. Elle permet la perméabilité des temps de vie et des temps de travail dans une époque où les parcours professionnels ne sont pas linéaires. Elle peut être une seconde chance pour des personnes qui dans leur parcours ont privilégié l’emploi au diplôme.
Un bilan en demi-teinte en France

En 2010, on comptabilisait un peu moins de 200 000 certifications obtenues par la VAE, depuis les débuts du dispositif avec un taux de validation d’environ 60%.
En 2008, le rapport Besson dressait déjà un bilan mitigé de la VAE: en 6 ans de création, la VAE n’avait certifié que 77 000 personnes, loin de l’objectif gouvernemental affiché de 60 000 certifications par an. Après une montée en charge jusqu’en 2006, le dispositif s’est depuis stabilisé. La VAE exige un gros investissement pour un bénéfice incertain à court terme. Et même avec le diplôme en poche, la reconnaissance professionnelle n’est pas toujours au rendez-vous. De nombreux salariés témoignent « On le fait d’abord pour soi. Tant mieux si, par la suite, on obtient plus de responsabilités ou un meilleur salaire. »
De nombreux candidats recevables abandonnent leur projet de VAE après l’étape de recevabilité, notamment du fait d’évènements familiaux, des délais jugés trop longs, d’un changement de situation professionnelle ou d’orientation, ou simplement à cause du travail de réflexion et de rédaction exigé pour la constitution du dossier.
Etant avant tout une démarche personnelle, la VAE ne peut pas s’imposer, elle nécessite un accompagnement.
http://www.vae-champagne-ardenne.com/images/logo_03.gifLes dates clés de la VAE
1934

Loi du 10 juillet 1934 relative aux conditions de délivrance et à l’usage du titre d’ingénieur diplômé déclare que « Les techniciens autodidactes, les auditeurs libres des diverses écoles, les élèves par correspondance, justifiant de 5 ans de pratique industrielle comme techniciens, pourront, après avoir subi avec succès un examen, obtenir un diplôme d’ingénieur ».
1985
Décret n°85-906 du 23 août 1985 indique que « la validation permet soit d’accéder directement à une formation dispensée par l’établissement et conduisant à la délivrance d’un diplôme national ou d’un titre dont l’obtention est réglementée par l’état, soit de faire acte de candidature au concours d’entrée d’un établissement.
1992

Loi n°92-678 du 20 juillet 1992 relative à la validation d’acquis professionnels(VAP ) pour la délivrance du diplôme. Elle permet à toute personne qui a exercé durant 5 ans une activité professionnelle de demander la VAP afin de prendre en compte cette expérience pour justifier une partie des connaissances et des aptitudes exigées pour l’obtention d’un diplôme de l’enseignement supérieur ou de l’enseignement.
2002
Loi n°2002-73 du 17 janvier 2002 de modernisation sociale instaure un nouveau droit: la VAE
Toute personne engagée dans la vie active est en droit de faire valider les acquis de son expérience, notamment professionnelle, en vue de l’acquisition d’un diplôme, d’un titre à finalité professionnelle ou d’un certificat de qualification figurant sur une liste établie par la commission paritaire nationale de l’emploi d’une branche professionnelle, enregistré dans le RNCP. L’ensemble des compétences professionnelles acquises dans l’exercice d’une activité salariée, non salariée ou bénévole, et en rapport direct avec le contenu du diplôme ou du titre est pris en compte. La durée minimale d’activité ne peut être inférieure à 3 ans.
2004
• Loi n°2004-391 du 4 mai 2004 relative à la formation professionnelle tout au long de la vie et au dialogue social, confirme la VAE comme dispositif au service de la sécurisation des parcours professionnels.
• Loi n°2004-809 du 13 août 2004 relative aux libertés et responsabilités locales. Elle donne compétences aux Régions afin qu’elles organisent sur leur territoire le réseau des centres et points d’information et de conseil sur la Validation des Acquis de l’Expérience et assurent assistance aux candidats à la Validation des Acquis de l’Expérience.
2006
• Décret n°2006-166 du 15 février 2006 crée le Comité interministériel de développement de la VAE, pour une durée de 3 ans son rôle consiste à « définir et mettre en oeuvre les actions de promotion relatives à la VAE et proposer toutes mesures ou actions susceptibles de concourir à son développement ».
2007
Création du Passeport VAE
qui permet aux candidats recevables à la VAE de bénéficier d’une assistance méthodologique ou d’un accompagnement intensif de 10 à 24 heures. Il permet également aux demandeurs d’emploi ayant obtenu une validation partielle de bénéficier d’une formation ou d’une assistance technique complémentaire estimée nécessaire par le jury pour obtenir une validation totale.
Arrêté du 6 avril 2007
fixant le modèle du formulaire de demande de diplôme ou de titre délivré par la validation des acquis de l’expérience au nom d’un ministère.
2009
Accord National Interprofessionnel (ANI)
du 7 janvier Loi n°2009-1437 du 24 novembre 2009 relative à l’orientation et à la formation professionnelle tout au long de la vie. Reprise des recommandations des rapports Merle et Besson.
Décret n°2009-565
du 20 mai 2009 relatif à la formation, à la démarche de reconnaissance des savoir-faire et des compétences et à la VAE des travailleurs handicapés accueillis en établissements ou services d’aide par le travail.
2010
Loi n°2010-241 du 10 mars 2010 relative au service civique qui reconnaît l’expérience acquise durant ce contrat.
2011
Le rapport sur « l’amélioration de la relation numérique à l’usager » appelle à améliorer l’information, l’orientation et le conseil des candidats à une VAE.
VAE, qui contacter?
Cellule Régionale Inter-Services Champagne-Ardenne, GIP ARIFOR,

79 avenue de Sainte-Ménehould
51037 Châlons-en-Champagne
Allô VAE: 03 26 21 99 33. www.vae-champagne-ardenne.com.
Télécharger la VAE, 10 ans après la loi de 2002.

Voir aussi 10 ans de VAE en Aquitaine - L’Université de Pau et des Pays de l’Adour exporte la VAE à Malte, Les 10 ans de la VAE - 2002-2012, 10 ans de la VAE en Bourgogne, 10 ans de la VAE en Nord Pas de Calais, 10 ans de la VAE en Rhône-Alpes, 10 ans de la VAE en Haute-Normandie, 10 ans de réussite de VAE en Midi-Pyrénées, Les 10 ans de la VAE des acteurs et des initiatives en Bretagne, Les 10 ans de la Vae - Portes ouvertes dans les Points relais conseil, La VAE a 10 ans cette année, Les 10 ans de la VAE - 2002-2012, VAE - dix ans déjà, La VAE d’hier à aujourd’hui, et demain, 10 ans déjà! La VAE fête ses dix ans en Languedoc Roussillon, Les 10 ans de la VAE - Georges Asseraf, Les 10 ans de la VAE - réseau des CARIF OREF, Les 10 ans de la VAE par le réseau des CARIF OREF - Limoges - 20 septembre 2012, La chanson des 10 ans de la VAE, VAE - 10 ans - le 17 janvier 2012, Retour sur les 10 ans de la VAE en Pays de la Loire, Anniversaire - 10 ans de VAE, 10 ans de VAE en Auvergne, La VAE fête ses 10 ans, VAE, 10 ans de mobilisation, 40 ans de formation professionnelle continue, 10 ans de VAE, Les 10 ans de la VAE - réseau des CARIF OREF, 10 ans de la VAE en Rhône-Alpes, La VAE souffle ses dix bougies, Parution de l'Echo du CARIF sur les 10 ans de la VAE, 10 ans de pratiques de la VAE dans les Universités de Bretagne, Les dix ans de la VAE en Languedoc-Roussillon, La VAE fête ses 10 ans, Les 10 ans de la Vae en Franche-Comté, LA VAE fête ses 10 ans, Les 10 ans de la VAE à La Réunion, Les 10 ans de la VAE en Haute-Loire, 10 ans de la VAE - Voiron, Les 10 ans de la VAE en Picardie.

Περιεχόμενα του αρ. 34 του AriforMag: - Σε εικόνες: μίνι-επιχειρήσεις - Χαρακτηριστικό: μηχανισμοί στήριξης των επιχειρήσεων - την κατάρτιση για την απασχόληση - Εκδήλωση: VAE, 10 χρόνια μετά το νόμο 2002 - Υπογραφή: ο Δημόσια Υπηρεσία Προσανατολισμός επίσημα καταγραφεί - Γνώση: η κοινωνική και ιατρο-κοινωνική. Επιπλέον, το στοιχείο # 2: σταδιοδρομίες συμβούλων. Κατεβάστε AriforMag34 και item_No2.
Εκδήλωση: VAE, 10 χρόνια μετά το 2002 Πράξη
Επικύρωση της αποκτηθείσας εμπειρίας (VAE) είναι 10. Σε μια χώρα όπου το βάρος της επιβάρυνσης στο βαθμό για επαγγελματίες, το μέτρο αυτό έχει βοηθήσει χιλιάδες μη πτυχιούχους να αποκτήσουν νομιμότητα στον επαγγελματικό τομέα τους. Κατά την έναρξη του μέτρου αυτού, μιλήσαμε για πολιτισμικό σοκ ή υποτίμηση των πτυχίων. Δέκα χρόνια μετά το νόμο του 2002, ποιο είναι αυτό; Περισσότερα...

Posté par pcassuto à 17:14 - - Permalien [#]


Quels modes de contractualisation pour un service public régional de la formation?

http://www.defi-metiers.fr/forms/images/illu_header_rdv_formation.pngDéfi métiers organise un Rendez-vous de la formation sur la thématique :"Quels modes de contractualisation pour un service public régional de la formation?"
L'adoption du « paquet Almunia » par la Commission Européenne en décembre 2011 facilite-t-elle la mise en place d'un service public de la formation?
Le ministre Thierry Repentin annonce "qu'un service public de la formation devra donc être défini par le législateur". Une définition d'un SIEG de la formation devrait être proposée prochainement.
SIEG, DSP, marché, mandatement, « octroi de droits spéciaux »... des notions à clarifier.
Défi métiers vous invite à échanger autour des interventions de:
  • Carine Seiler, directrice du pôle politique de formation de Sémaphores (Contexte national et communautaire du service public de la formation)
  • Frédéric Leprêtre, directeur de la formation professionnelle au Conseil régional de Picardie (L’expérience d’une région: le service public régional de la formation de Picardie).

Téléchargez le programme de la manifestation
MERCREDI 28 NOVEMBRE 2012 - De 8 h 30 à 12 h

Groupement des Industries Métallurgiques

34 avenue Charles de Gaulle
92 200 Neuilly-sur-Seine (métro Porte Maillot)
Pour vous inscrire, merci de compléter le formulaire sur le site de Défi-métiers.

http://www.defi-metiers.fr/forms/images/illu_header_rdv_formation.png Challenge organizes a business appointment training on the theme: "What methods of contracting for public service regional training?"
The adoption of "Almunia package" by the European Commission in December 2011 she facilitates the establishment of a public service training?
Minister Thierry Repentin announcement "a public service training will be defined by the legislature." Definition of an SGEI training should be offered soon. More...

Posté par pcassuto à 17:00 - - Permalien [#]

30 années d'action des Missions locales

http://www.defi-metiers.fr/forms/images/illu_header_journeepro.png30 années d'action du réseau des Missions locales au service de l'insertion professionnelle des jeunes: « un passé plein d'avenir... » Vendredi 14 Décembre 2012 - de 9h00 à 16h30, Amphithéâtre de la MGEN, 3, Square Max Hymans, 75015 Paris (Métro Montparnasse Bienvenüe). Pour vous inscrire, rendez-vous à l’adresse suivante : http://www.defi-metiers.fr/.
Les « journées professionnelles » permettent à l'ensemble des professionnels d'un territoire de partager les réflexions sur une thématique dans une approche permettant à la fois de resituer les questions par une réflexion générale et de mettre en avant les implications sur les pratiques professionnelles du quotidien.
Cette journée, organisée pour la première fois au niveau régional en Ile-de-France, sera l'occasion de réfléchir sur les évolutions des publics et des pratiques des Missions locales qui fêtent leurs 30 années d'existence et des conditions de mise en oeuvre des politiques publiques.
La matinée sera consacrée à une mise en perspective des variétés des situations et pratiques de la jeunesse et aux évolutions constatées dans le public des Missions locales. La prise en compte des nouveaux modes de communication entre les professionnels et leur public en sera une des composantes.
L'après-midi sera organisée autour de la mise en oeuvre des « emplois d'avenir », dont les Missions locales seront les opérateurs principaux. Celle-ci conduit à une évolution des modes d'accompagnement dont il s'agira de mesurer les nécessités et les compétences attendues pour les professionnels.
Programme
Matinée

9 h 30 Les mots de bienvenue et de présentation de la journée par Hella Kribi-Romdhane, présidente du GIP Défi métiers et conseillère régionale d’Ile-de-France, et Emmanuel Maurel, vice-président du Conseil régional d’Ile-de-France, chargé de la formation professionnelle, de l’apprentissage, de l’alternance et de l’emploi (sous réserve)
10 h 00 « La jeunesse aujourd’hui » par Joaquim Timotéo, chargé d’études et d’évaluation (INJEP)
10 h 45 Questions-réponses (15 mn)
11 h 00 Table ronde: « L’évolution de la relation entre les jeunes et les professionnels »
• Les nouveaux modes relationnels entre les jeunes et les structures d’accueil: l’utilisation des outils numériques, quelles expériences? par Gérard Marquié, chargé d’études et de recherche (INJEP)
• L’évolution des besoins et des attentes des jeunes en insertion professionnelle: témoignages de professionnels.
Après-midi
14 h 15 Les enjeux de l’accompagnement des jeunes dans le cadre des emplois d’avenir par Michel Abhervé, professeur associé à l’Université de Paris Est Marne-la-Vallée.
15 h 15 Table ronde: « L’évolution des fonctions d’accompagnement de jeunes »
• Évolution des accompagnements en entreprise: des jeunes… et des entreprises: Témoignages de professionnels
• Évolution d’élaboration des parcours. Connaissance de l’offre de formation Ingénierie de parcours et de formation: Témoignages de professionnels
16 h 15 Conclusions par Laurent Vilboeuf, directeur de la DIRECCTE Ile-de-France (sous réserve)
http://www.defi-metiers.fr/forms/images/illu_header_journeepro.png 30 χρόνια Ιεραποστολική τοπική υπηρεσία επαγγελματική ένταξη του δικτύου των νέων: "ένα παρελθόν γεμάτο από το μέλλον..." Την Παρασκευή 14 Δεκεμβρίου, 2012 - εννιά η ώρα - 16:30, . MGEN αμφιθέατρο, 3 στην πλατεία Max Hymans, 75015 Παρίσι (Montparnasse Bienvenue του μετρό) Για να εγγραφείτε, επισκεφθείτε την ακόλουθη διεύθυνση: http://www.defi-metiers.fr/. Περισσότερα...

Posté par pcassuto à 16:38 - - Permalien [#]

Qu'est ce que le droit individuel à la formation (DIF)?

Site web Rhone-Alpes OrientationTout salarié acquiert un droit égal à 20 heures de formation par an cumulable sur 6 ans dans la limite de 120 heures.
En savoir plus sur le DIF pour faire évoluer ses compétences professionnelles.
>> Voir la vidéo sur le DIF (par TFS AFPA).
Les spécificités du secteur public pour:

les agents hospitaliers,
les agents non titulaires de l'Etat et de ses établissements publics,
les agents publics territoriaux,
les fonctionnaires de l'Etat et de ses établissements publics.
En savoir plus sur le DIF

Le droit individuel à la formation permet à un salarié de faire évoluer ses compétences professionnelles.
Bénéficiaires

Peuvent bénéficier du droit individuel à la formation (DIF) les salariés ayant un an d'ancienneté dans l'entreprise, qui travaillent à temps plein ou à temps partiel.
Cas particulier des salariés en contrat de travail à durée déterminée (CDD): ils peuvent bénéficier du droit individuel à la formation (DIF) au prorata du temps de travail à l'issue d'un délai de 4 mois en CDD. L'employeur informe le salarié de ses droits à ce titre.
Caractéristiques
Objectifs

Le droit individuel à la formation permet à un salarié de faire évoluer ses compétences professionnelles.
Nature et durée des actions engagées

Les actions donnant lieu à droit individuel à la formation sont des actions de promotion, des actions d'acquisition, d'entretien ou de perfectionnement des connaissances, des actions de formation diplômantes ou qualifiantes.
Un accord de branche ou d'entreprise peut définir des actions de formation prioritaires pour la mise en oeuvre du droit individuel à la formation, de même qu'un accord conclu entre les signataires d'un accord constitutif d'un organisme paritaire collectif agréé (OPCA) interprofessionnel.
L'entretien individuel prévu par l'Accord national interprofessionnel du 20 septembre 2004 peut être pris en compte par les employeurs compris dans le champ d'application de cet accord interprofessionnel.
La formation se déroule en dehors du temps de travail ou en partie sur le temps de travail selon les dispositions de l'accord de branche ou d'entreprise.
Les priorités définies par la branche peuvent être prises en compte.
Le salarié acquiert un droit égal à 20 heures de formation par an sauf accord de branche plus favorable. Il peut cumuler ces 20 heures sur 6 ans dans la limite de 120 heures.
Le droit est plafonné à 120 heures en cas de non utilisation du droit.
Pour les salariés à temps partiel, l'acquisition du droit est proratisée, sauf accord de branche plus favorable.
La limite de 120 heures s'applique aux salariés à temps partiel mais le cumul n'est pas limité à 6 ans.
Rémunération et protection sociale

Le salaire est maintenu lorsque la formation est réalisée sur le temps de travail.
Lorsque la formation se déroule en dehors du temps de travail, le salarié reçoit une allocation de formation hors temps de travail égale à 50% de la rémunération nette.
Financement(s)

Le droit individuel à la formation (DIF) est financé par l'organisme paritaire collecteur agréé et/ou l'entreprise.
Le DIF des salariés en contrat de travail à durée déterminée est financé par le FONGECIF ou autre organisme paritaire collecteur agréé (OPCA) habilité.
Mise en oeuvre
Prescription

La formation choisie par le salarié doit être acceptée par l'employeur.
Lorsqu'au cours de deux exercices civils l'employeur ne se met pas d'accord avec le salarié sur le choix de la formation , le salarié s'adresse au FONGECIF qui peut prendre en charge le financement de la formation dans le respect de ses priorités.
L'employeur devra alors se libérer auprès du FONGECIF du montant des droits acquis par le salarié.
Chaque salarié est informé par écrit annuellement du total des droits acquis au titre du DIF.
A l'expiration du contrat de travail le salarié est informé du nombre d'heures disponibles, du montant financier correspondant ainsi que le nom de l'organisme paritaire collecteur agréé (OPCA) concerné.
Engagements
En cas de démission l'action de formation doit être engagée avant la fin du préavis.
En cas de licenciement sauf faute lourde, l'action de formation doit être demandée par le salarié avant la fin du délai-congé.
Le salarié qui change d'entreprise ne perd pas les droits qu'il a acquis à la condition de les mobiliser dans les deux ans qui suivent l'entrée dans l'entreprise.
Le salarié qui devient demandeur d'emploi peut également mobiliser les droits qu'il a acquis. Cette mobilisation se fait à l'initiative du demandeur d'emploi. Le référent Pôle Emploi donne un avis après examen du projet de formation professionnelle. L'avis est transmis à l'OPCA auquel le demandeur d'emploi fait sa demande.
Le salarié qui adhère au contrat de sécurisation professionnelle ne bénéficie plus de la portabilité du DIF car le reliquat d'heures de DIF est versé par l'employeur pour financer les mesures d'accompagnement du contrat de sécurisation professionnelle.
Rhone-Alpes website Orientation Any employee acquires a right equal to 20 hours of training per year over 6 years combined limit of 120 hours.
Learn more about SRI to develop their professional skills.
See the video >> DIF (TFS AFPA).
The specificities of the public sector:
hospital workers,
agents do not hold the state and its public institutions,
territorial public officials,
officials of the state and its public institutions.
Learn more about SRI
The individual right to training allows an employee to develop its skills.
Beneficiaries
Can benefit the individual right to training (DIF) employees with one year of seniority in the company, working full-time or part-time. More...

Posté par pcassuto à 16:25 - - Permalien [#]

Professionnalisation des acteurs de la formation en Rhône-Alpes

Découvrez le plan de professionnalisation 2013

Le nouveau plan de professionnalisation est disponible. Retrouvez toutes les formations 2013 en navigant par thématique dans le menu sur votre gauche ou téléchargez le programme complet (pdf).
Téléchargez le calendrier des sessions 2013.
Participez au forum de la professionnalisation
du 6 décembre 2012.
"Ensemble, construisons de nouvelles compétences"

En créant le GIP PRAO en 2004, l’État, la Région et les Partenaires sociaux ont souhaité construire un véritable lieu d’échanges et de partage entre les professionnels de l’orientation en Rhône-Alpes. C’est dans ce même esprit qu’ils lui ont confié, en 2008, la mission de professionnalisation des acteurs de l’orientation, de la formation et de l’emploi, visant notamment à améliorer leurs connaissances et à développer la complémentarité entre eux.
Issu d’une analyse de besoins réinterrogée chaque année, le plan de professionnalisation est conçu pour répondre aux attentes des opérateurs et financeurs de l’orientation, de la formation, de l’insertion et de l’emploi. Il propose des actions dont la démarche est résolument tournée vers l’échange et la mise en réseau. Il permet ainsi aux professionnels de mieux adapter leur offre pour répondre aux besoins des individus qu’ils accompagnent, en lien avec les politiques publiques. L’édition 2013 propose une offre riche de 67 actions, dont 12 nouvelles, déclinées en 110 sessions dans tous les territoires de Rhône-Alpes. L’organisation du plan facilite désormais l’approche par métier et la possibilité pour chacun de construire son parcours de professionnalisation.
Ce plan de professionnalisation participe au développement des compétences de chaque acteur de l’orientation, de la formation et de l’emploi, tel que nous l’avons souhaité, et favorise ainsi l’accompagnement des parcours professionnels des rhônalpins.
Michel DELARBRE, Directeur Régional des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’Emploi.
Gérard CLEMENT, Pour les syndicats de salariés.
Philippe MEIRIEU, Président délégué du PRAO, Vice-président du Conseil régional, délégué à la formation tout au long de la vie.
Nicolas JIMENEZ, Pour les organisations d’employeurs.

Plan de professionnalisation 2012 L'édition 2012 est toujours accessible: découvrez les prochaines dates et inscrivez-vous.
L'offre de professionnalisation du PRAO Professionnels de l’orientation, de la formation, de l’emploi en Rhône-Alpes, le PRAO vous propose plus de 50 actions de professionnalisation sur tous les territoires de Rhône-Alpes.
Objectifs
► Préparer et anticiper les évolutions de l’emploi formation
► Développer une meilleure connaissance et complémentarité entre acteurs
Comment s'inscrire? Accédez aux modalités d'inscription.
Parcours

Nouveau: choisissez vos actions et construisez un parcours de formations adapté à vos besoins. >> Plus d'informations.

Se professionnaliser autrement L'immersion: découvrez d'autres pratiques
Le mondial des métiers
Les rencontres régionales.
Voir aussi Professionnalisation des acteurs de la formation en Régions.

Ανακαλύψτε το 2013 το επίπεδο του επαγγελματισμού Το νέο πρόγραμμα είναι διαθέσιμο επαγγελματισμό. Βρείτε όλες τις συνθέσεις του το 2013 με θέμα ιστιοπλοΐα στο μενού στα αριστερά σας ή να κατεβάσετε το πλήρες πρόγραμμα.
Κατεβάστε το χρονοδιάγραμμα των συνεδριάσεων για το 2013 .
Συμμετοχή στο φόρουμ επαγγελματοποίηση της 6ης Δεκεμβρίου 2012.
"Μαζί, να χτίσουν νέες δεξιότητες"
Δημιουργία GIP COPE, το 2004, το κράτος, η Περιφέρεια και οι κοινωνικοί εταίροι θέλησαν να χτίσουν ένα πραγματικό τόπο ανταλλαγής και ανταλλαγή μεταξύ επαγγελματικού προσανατολισμού Rhône-Alpes. Είναι σε αυτό το πνεύμα που έχουν ανατεθεί το 2008, η αποστολή της επαγγελματοποίησης της καθοδήγησης, κατάρτισης και απασχόλησης, ιδίως για να βελτιώσουν τις γνώσεις τους και να αναπτύξουν τη συμπληρωματικότητα μεταξύ τους. Περισσότερα...

Posté par pcassuto à 16:09 - - Permalien [#]
Tags :


Numéro Vert de la formation professionnelle en Basse-Normandie (0800 05 00 00)

Numéro vert de la formation professionnelle en Basse-NormandieNuméro Vert de la formation professionnelle en Basse-Normandie (0800 05 00 00): 1 an et déjà 2600 appels
Lancé en octobre 2011, le numéro vert régional de la formation professionnelle est un service gratuit dédié au public ayant un projet de formation… Il permet d’obtenir un premier niveau d’information sur l’offre et les mesures d’accompagnement possibles et d’être orienté vers la ou les structures adaptées ou un interlocuteur spécifique. Pour marquer cette 1ère année d’activité, une conférence de presse s’est tenue le 12 novembre dernier. Elle a été l’occasion de communiquer les résultats d’une enquête d’évaluation menée à l’été auprès d’un échantillon d’usagers.
N° Vert de la formation professionnelle, à votre écoute

Toute personne ayant un projet de reconversion professionnelle, d’évolution de carrière, de poursuite de formation…  peut composer le 0 800 05 00 00. Au bout du fil, des professionnelles de la formation  informent sur l’offre de formation et sur les dispositifs mobilisables. Elles orientent vers les structures compétentes ou vers un interlocuteur privilégié au regard du projet.
Le numéro Vert de la formation professionnelle est une initiative de la Région Basse-Normandie, en partenariat avec l'Errefom et le Fongecif. Il recueille le soutien de l'Etat (la Direccte), de Pôle Emploi, de l'association Alfah, des Missions Locales et de l'Europe.
Après un an d’expérience, un premier bilan très positif

2 600 Bas-Normands ont sollicité ce service gratuit, la majorité des appels émanent de demandeurs d’emploi.
Les demandes sur le financement de la formation et la rémunération prédominent, constituant 40% des demandes.
Une enquête, réalisée au cours de l’été 2012 auprès des usagers du numéro vert a permis, d’une part, de mesurer leur taux de satisfaction et d’autre part de connaître l’état d’avancement de leur projet. Suite à leurs appels au Numéro Vert, les usagers à:
- 73% semblent y voir plus clair sur l'offre de formation, les possibilités de financements de parcours de formation et la réglementation ou un sur un dispositif particulier
- 97% sont satisfaits ou très satisfaits de leur orientation vers des structures adaptées ou des sites Internet
- 90% sont satisfaits ou très satisfaits par les solutions proposées par les chargés d’information
Suite à l’appel au Numéro Vert, 92% des usagers ont avancé dans leur projet, 50% des usagers ont constitué un dossier de formation et 32% un dossier de financement associé.
En pratique
N°vert : 0 800 05 00 00

Service ouvert du lundi au jeudi: de 9h à 12h et de 14h à 17h, le vendredi: de 14h à 17h. Voir la vidéo sur la conférence de presse.
Voir le clip: Le numéro vert de la formation professionnelle... par RegionBasse-Normandie.
Voir aussi Quelques numéros verts 0800 information, orientation, formation et vae.

Numéro vert de la formation professionnelle en Basse-Normandie Toll vocational training in Normandy (0800 05 00 00): 1 year and 2600 already calls
Launched in October 2011, the toll regional vocational training is a free service dedicated to the public having a training... It provides a first level of information on the supply and accompanying measures and possible be oriented or suitable structures or specific interlocutor. To mark the first year of operation, a press conference was held on November 12. It was an opportunity to communicate the results of an evaluation survey conducted in the summer with a sample of users. More...

Posté par pcassuto à 15:42 - - Permalien [#]
Tags :

Le nouveau site d'Errefom Basse-Normandie

Errefom Basse-Normandie (Espace Régional de Ressources sur l'Emploi, la Formation et des Métiers) a entièrement rénové son site web.
Qui sommes-nous?

L'Espace Régional de Ressources sur l'Emploi, la Formation et les Métiers, c'est:
- un outil d’aide à la décision, lieu d’information, d’échange et de formation des acteurs de l’emploi et de la formation professionnelle continue
- quatre missions de service public sur le champ de l'emploi et de la formation en Basse-Normandie:
    - l'information sur l'offre de formation
    - l'étude de la relation emploi - formation
    - la professionnalisation et l'animation des réseaux
    - la connaissance des métiers
- l'appartenance au réseau InterCarifOref.
- une équipe composée de chargés d’études, de chargés de mission, d’un service d’information sur l’offre de formation, de documentalistes, d’informaticiens et de maquettistes-infographistes. Les membres de l'équipe. Télécharger l'organigramme de l'Errefom.
Les rubriques

Site "La formation en continu"

Trouver ma formation
Informétiers
Annuaire des acteurs
Site de l'animation territoriale
Mesures et dispositifs Emploi/Formation
mesures et dispositifs.

ERREFOM
UNICITE BAT A
10, RUE ALFRED KASTLER
14052 CAEN CEDEX 4
Tél: 02 31 46 91 10, fax: 02 31 95 54 30. contact@errefom.info. Venir à l'Errefom.

Errefom Basse-Normandie (Περιοχή Περιφερειακή Απασχόληση Δυναμικού, Εκπαίδευση και Εμπορίου) έχει ανακαινιστεί ιστοσελίδα της.
Ποιοι είμαστε;
Space Πόρων Περιφερειακή Απασχόληση, Εκπαίδευση και Εμπορίου, είναι:
- Ένα εργαλείο για την υποστήριξη λήψης αποφάσεων, παρά την ανταλλαγή πληροφοριών και την κατάρτιση των ατόμων που εμπλέκονται στον τομέα της απασχόλησης και της επαγγελματικής κατάρτισης
- Τέσσερις δημόσιας υπηρεσίας στον τομέα της απασχόλησης και της κατάρτισης σε Basse-Normandie
- Πληροφορίες σχετικά με τις ευκαιρίες εκπαίδευσης
- Η μελέτη της σχέσης εργασίας - Εκπαίδευση
- Ο επαγγελματισμός και οργάνωση δικτύων
- Γνώση των συναλλαγών
- Σύνθεση του δικτύου InterCarifOref.
-. Μία ομάδα υπεύθυνη μελετών, project managers, υπηρεσία παρέχει πληροφορίες σχετικά με την εκπαίδευση, οι βιβλιοθηκάριοι, οι επιστήμονες ηλεκτρονικών υπολογιστών και σχεδιαστές, γραφίστες η ομάδα. Περισσότερα...

Posté par pcassuto à 15:26 - - Permalien [#]
Tags :

L’opinion des français sur la reconversion professionnelle

Aquitaine Cap MétiersPlus d’un actif sur trois n’ayant pas changé de métier au cours de sa vie (35%) se dit prêt à envisager de changer de métier ou de secteur d’activité dans les douze prochains moins. C’est ce que nous apprend la nouvelle enquête de l’AFPA (Association Nationale pour la Formation Professionnelle des Adultes) sur la reconversion professionnelle.
Selon les résultats de l’étude, 82% des français envisagent une reconversion professionnelle en cas de licenciement, un chiffre stable par rapport à 2009. Globalement, plus de la moitié des actifs (56%) interrogés dans l'enquête déclarent avoir déjà changé de métier ou de secteur d'activité au cours de leur carrière.
Parmi les motivations évoquées: le choix professionnel volontaire (55%), une perte d’emploi, une restructuration ou fermeture de site ou des raisons familiales et géographiques. Ce changement a amélioré l'épanouissement professionnel de 64% d'entre eux, a représenté un nouveau départ dans la vie (71%) et leur a permis de faire évoluer leur carrière (54%).
Quant  aux principales difficultés rencontrées lors de leur démarche, l’enquête mentionne le manque d'information (34%) ou de soutien en matière de formation (31%), la complexité des démarches (24%) et le financement (17%).
Cette enquête a été réalisée par Ipsos en octobre 2012. Elle a été menée auprès d’un échantillon de 570 actifs issus d’un échantillon national de 1000 personnes représentatif de la population française âgée de 15 ans et plus.
Consulter l’étude sur la reconversion professionnelle (Afpa).

Aquitaine Cap Trades More one in three have not changed jobs during his life (35%) is willing to consider changing profession or business in the next twelve months. This is what we learn from the new survey of the AFPA (National Association for Adult Vocational Training) on ​​retraining. According to the results of the study, 82% of French considering retraining in case of dismissal, a figure unchanged from 2009. Overall, more than half of the assets (56%) respondents in the survey said they had already changed jobs or industry during their careers. More...

Posté par pcassuto à 14:43 - - Permalien [#]

Besoins de formation des enseignants et formateurs de la filière Bâtiment/Énergies renouvelables

http://www2.ademe.fr/servlet/getImg?img=C9CBC797E7668A2AF5E5EE6E246E218E_tomcatlocal1338386017449.pngBesoins de formation des enseignants et formateurs de la filière Bâtiment/EnR au regard des enjeux du Grenelle de l'environnement. Étude réalisée par le CAFOC de Nantes sous le pilotage du Service Formation Externe de l’ADEME. Télécharger l'Étude CAFOC Besoins formation des formateurs Bâtiment EnR.
Résumé

Pour répondre aux enjeux du Plan Bâtiment Grenelle (nouveaux bâtiments tous « BBB » en 2012, en 2020 tous à « énergie positive », rénovation des logements sociaux et des bâtiments de l’Etat), il convient de disposer de professionnels compétents et bien formés. Les pratiques professionnelles doivent évoluer dans les domaines techniques et les approches globales. L’ADEME a demandé au CAFOC de Nantes de réaliser une étude des besoins en formation des formateurs et enseignants des filières Bâtiments et EnR.
Cette étude caractérise les populations cibles, identifie les compétences attendues et les besoins en formation, analyse l’offre et détermine les actions prioritaires, établit un état des lieux et recueille les attentes des professionnels.
3. Compétences attendues et besoins en formation

Les études analysées, les entretiens menés avec les experts, les résultats de l’enquête en ligne, permettent de dégager des points de forte convergence à la fois en matière de constats et d’évolutions souhaitées:
- les mutations concernent toutes les catégories de personnels. Le bâtiment revisite des métiers anciens et modernise le secteur traditionnel.
- plus qu’à la création de nouveaux métiers en grand nombre, nous assistons à une évolution des métiers traditionnels. Ces changements portent « sur une plus grande qualité de mise en oeuvre et sur un contrôle plus systématique des travaux réalisés et de leur conformité aux recommandations en vigueur ».
- de nouveaux formats de métier se dessinent aux frontières des différents corps d’état faisant appel à des compétences techniques interdisciplinaires (exemple de la régulation).
3-1 Les besoins en formation des enseignants et formateurs

Pour que les enseignants et formateurs puissent préparer les professionnels du secteur du bâtiment à répondre aux exigences du Grenelle, des besoins en compétences ont été identifiés sur plusieurs axes:
- renforcer l’information sur le Grenelle de l’environnement, notamment les enjeux liés à la rénovation énergétique des bâtiments
- rendre opérationnelle l’approche globale: préciser les changements que cette approche globale induit dans les pratiques professionnelles. En déduire les impacts sur les méthodes pédagogiques à utiliser,
- développer les compétences techniques propres à chaque métier,
- renforcer les compétences pédagogiques des formateurs: dans le champ de la pédagogie, les formateurs sont demandeurs de thématiques comme l’innovation, la conduite de projets, les méthodes de résolution de problèmes, la coopération et le travail en équipe.
4. Préconisations pour la mise en place d’un dispositif de formation à destination des enseignants et formateurs

Les constats effectués à propos des pratiques de formation des enseignants et des formateurs indiquent que les priorités sont données à l’acquisition de techniques métiers ou de connaissances technologiques. L’enquête sur les demandes de formation alerte sur le fait que ces mêmes formateurs jugent l’offre de formation trop parcellaire, souvent théorique et insuffisante. Ils jugent aussi ne pas assez maîtriser les orientations du Grenelle de l’environnement, ses priorités pour le bâtiment et avoir une connaissance partielle des questions de performance énergétique
Les six axes recommandés du dispositif de formation des formateurs de la filière Bâtiment et EnR.
Axe 1 : Renforcer l’information sur le Grenelle de l’environnement, sur ses raisons d’être et ses conséquences et impacts sur les comportements au travail

Il s’agit là d’un préalable et d’une condition de réussite de tout dispositif de formation à destination de ces publics. Aujourd’hui, s’ils sont sensibilisés à la thématique générale du développement durable et des économies d’énergie, ils sont loin de maîtriser les repères clés du Grenelle de l’environnement. Ils cernent de façon approximative les raisons d’être des priorités pour le bâtiment ainsi que les objectifs précis qu’elles poursuivent.
Il en va de même pour le concept de performance énergétique et pour les réglementations thermiques actuelles ou à venir, notamment celle sur la rénovation énergétique. Un effort devrait être réalisé non seulement pour en rendre accessible la diffusion mais surtout pour étudier leurs conséquences en matière de comportements au travail.
Trois thématiques structurent cette priorité:
- s’approprier les enjeux du Grenelle de l’environnement et ses priorités pour le bâtiment. Il s’agira de présenter les priorités établies en particulier sur la rénovation énergétique des bâtiments, d’en expliquer les raisons et d’en explorer les impacts pour les métiers et la formation.
- maîtriser les réglementations en vigueur et intégrer leurs évolutions. Il faudra insister sur les évolutions de la réglementation, leur impact sur les pratiques professionnelles, avec l’introduction de la notion d’auto-contrôle.
- mettre en oeuvre la démarche environnementale et l’écoconstruction. Il s’agira de permettre l’appropriation, à partir d’exemples, d’une démarche globale en insistant tout particulièrement sur les enjeux, les résultats escomptés, les contraintes à intégrer ainsi que sur les repères méthodologiques à respecter.
Axe 2 : Auto-positionnement des enseignants et formateurs

Pour faciliter l’élaboration de parcours individualisés des personnels qui prennent en compte leurs acquis, leurs métiers comme leurs projets et missions, une démarche d’auto-positionnement pourra être envisagée. Celle-ci mobilise deux outils: une présentation commentée de l’offre et un questionnement portant sur les savoirs et sur les pratiques professionnelles.
Axe 3 : Développer les cadres pédagogiques ou mobiliser l’encadrement intermédiaire

Les chefs de travaux dans les lycées, les responsables de filières dans les CFA, les coordonnateurs d’actions dans les organismes auront un rôle majeur à jouer dans le dispositif global en tant qu’animateur et accompagnateur des équipes pédagogiques. Ils devront être les personnes-ressources lorsque la formation ouverte et à distance sera mobilisée, les initiateurs du développement de la culture scientifique et les organisateurs des parcours individualisés.
Pour leur permettre de tenir ce rôle de garant de la cohérence d’ensemble du dispositif à l’échelon des établissements et organismes de formation, ils devront disposer d’une connaissance approfondie du dispositif et de ses différentes modalités. En complément, ils devront approfondir leurs compétences dans trois domaines:
- le premier sera consacré à l’organisation des formations pour favoriser la coopération entre les métiers.
- le deuxième traitera de l’amélioration de la performance énergétique au sein de son cadre de travail.
- le troisième sera consacré à la mise en oeuvre d’une démarche visant à réduire les nuisances et à optimiser la gestion des déchets au sein de son cadre de travail.
Chacune de ces thématiques serait abordée sous l’angle de la conduite de projet mobilisant un collectif de travail car la visée première est que ces personnels puissent impulser des projets qui s’inscriraient dans le cadre global du projet de l’établissement ou de l’organisation.
Axe 4 : Rendre opérationnelle l’approche globale

Si les enseignants et les formateurs ont pris conscience qu’il faut changer les façons de travailler, ils ont plus de difficultés à opérationnaliser le concept « d’approche globale ».
Un double besoin apparaît:
- clarifier ce concept en le reliant avec des concepts ou notions voisins comme l’éco-construction, la performance énergétique, les démarches HQE, etc. Il est indispensable de situer ces notions nouvelles qui peuvent être appréhendées soit de façon isolée, ou soit de façon chronologique.
- préciser les changements que cette approche globale induit dans les pratiques professionnelles, au-delà du principe que désormais « tout le monde est responsable du résultat final ».
Axe 5 : Développer les compétences techniques propres à chaque métier

Il s’agit de développer les compétences « techniques métiers » des enseignants et formateurs à travers un
ensemble de formations plus spécialisées et en lien avec les filières:
Pour les métiers de la conception architecturale, de l’ingénierie et de l’économie de la construction
- Développer une culture généraliste: de la conception à la réalisation du bâtiment intégrant la pluri technologie.
- Développer l’esprit critique: analyser et formaliser l’aide à la décision en maîtrisant la réglementation.
- Connaître les matériaux et les techniques de mise en oeuvre.
- Maîtriser la thermique du bâtiment.
- Maîtriser les systèmes intelligents de contrôle de la performance et la mesure physique.
- Maîtriser les spécificités de la rénovation d’un bâtiment.
Pour les métiers de la maçonnerie et du gros oeuvre
- Prendre en compte les phénomènes d’échanges thermiques dans un bâtiment.
- Prendre en compte les principes de migration de vapeur d’eau dans les parois.
- Maîtriser le métré et les outils de mesure.
- Maîtriser les techniques d’isolation par l’extérieur.
Pour les métiers de la charpente et de la construction bois
- Prendre en compte les phénomènes d’échanges thermiques dans un bâtiment.
- Prendre en compte les principes de migration de vapeur d’eau dans les parois.
- Traiter les interfaces entre le bois et les autres matériaux.
Pour les métiers de la menuiserie
- Maîtriser les incidences thermiques et énergétiques des différents matériaux.
- Appréhender les principes de confort thermique d’un bâtiment.
- Prendre en compte les phénomènes d’échanges thermiques dans un bâtiment.
- Maîtriser les techniques de pose.
Pour les métiers du plâtre et de l’isolation
- Mettre en oeuvre les techniques d’isolation des parois.
- Maîtriser les techniques d’isolation par l’intérieur, des planchés, des combles.
- Prendre en compte les contraintes des équipements préalablement posés.
Pour les métiers du génie climatique et énergétique
- Maîtriser les techniques de ventilation des locaux.
- Maîtriser l’installation et la maintenance des équipements thermiques et climatiques.
- Maîtriser l’installation et la maintenance des équipements de ventilation.
Pour les métiers du génie électrique
- Prendre en compte les phénomènes d’échanges thermiques dans un bâtiment.
- Mettre en service et régler les équipements.
Pour les métiers de la maintenance des bâtiments
- Gérer les équipements techniques centralisés, les équipements thermiques et les réseaux aérauliques.
Axe 6 : Identifier les sources d’informations pertinentes

Compte-tenu du rythme rapide des évolutions technologiques et professionnelles dans cette filière, nous proposons une formation dédiée aux documentalistes des établissements et organismes de formation oeuvrant au sein de Centres de documentation et d’information (CDI) ou de centres de ressources afin de leur permettre d’identifier les sources d’informations pertinentes, d’installer une veille en la matière et d’envisager les modalités de coopération avec les enseignants et formateurs des différents domaines techniques. Télécharger l'Étude CAFOC Besoins formation des formateurs Bâtiment EnR.

Οι ανάγκες κατάρτισης των εκπαιδευτικών και των εκπαιδευτών σε θέματα βιομηχανίας κατασκευής / RE κάτω από το περιβάλλον Grenelle. Μελέτη από CAFOC Nantes υπό τον έλεγχο του Υπουργείου Εξωτερικών ADEME Κατάρτισης. Κατεβάστε το CAFOC Μελέτη των αναγκών κατάρτισης των εκπαιδευτών Κτίριο EnR.
Περίληψη
Για να αντιμετωπίσει τις προκλήσεις του σχεδίου Κτίριο Grenelle (όλα τα νέα κτίρια "ΒΒΒ" το 2012, το 2020 όλα "θετική ενέργεια", την ανακαίνιση των κοινωνικών κατοικιών και κυβερνητικά κτίρια), είναι απαραίτητο να έχουμε καλά εκπαιδευμένους και έμπειρους επαγγελματίες . Επαγγελματικά πρακτικές πρέπει να εξελιχθούν σε τεχνικούς τομείς και παγκόσμιες προσεγγίσεις. ADEME ζήτησε CAFOC Νάντη μια μελέτη των αναγκών κατάρτισης των εκπαιδευτών και των διδασκόντων στα κτίρια και Ανανεώσιμων Πηγών Ενέργειας τομείς. Περισσότερα...

Posté par pcassuto à 14:28 - - Permalien [#]

10 ans de VAE en Aquitaine - L’Université de Pau et des Pays de l’Adour exporte la VAE à Malte

10 ans de VAE en Aquitaine. Le magazine Cap.M donne la parole aux acteurs. Télécharger CapM_Vae.
En charge de l’animation des Points relais Conseil VAE et de la sensibilisation des acteurs socio-économiques sur la VAE, Aquitaine Cap Métiers vient d’engager la création d’un observatoire régional des parcours VAE. Il est naturel qu’en complément de son activité d’édition et d’information sur ses études, son portail internet et sa newsletter hebdomadaire C@pHebdo, Aquitaine Cap Métiers consacre un numéro de son magazine Cap.M aux « 10 ans de VAE en Aquitaine ».
Donner la parole aux acteurs

La rédaction a choisi d’explorer, avec les concepteurs de la VAE, et singulièrement Vincent Merle, directeur de Cabinet de Nicole Péry en 2002, avec des élus, avec des acteurs de terrain, certificateurs, financeurs, mais aussi avec des personnes ayant suivi un parcours VAE, ce dispositif qui porte une nouvelle approche de l’idée de formation tout au long de la vie, et par là même, ouvre à chacun des perspectives de carrière, d’évolution professionnelle, de promotion sociale, de reconnaissance individuelle, déliées de la formation initiale.
Valoriser les répercussions concrètes

En donnant la parole à cette grande diversité d’interlocuteurs, ce numéro souhaite exposer les répercussions très concrètes de la VAE sur la vie des Aquitains. Depuis le choix du parcours VAE jusqu’à la validation, ce magazine contribue à faire le point sur la démarche VAE dans notre région et d’en distinguer des axes de développement au moment où le Conseil régional se prépare à approuver le premier Schéma régional de développement de la VAE fin 2012, posant les bases d’une politique partenariale pour les 10 ans à venir. Télécharger CapM_Vae.
L’UPPA exporte la VAE à Malte
L’UPPA (Université de Pau et des Pays de l’Adour) accompagne depuis 2008 la République de Malte pour la mise en place d’un système de validation des acquis de l’expérience.
Dans le cadre d’une politique volontariste d’éducation et de formation, ce pays, qui a rejoint l’Union européenne en 2004, a en effet souhaité se doter d’un tel système en s’appuyant sur les réalisations d’autres pays européens dans ce domaine.
A la suite d’une étude du cabinet britannique ECOTEC sur la situation européenne dans le domaine de la reconnaissance des acquis, la France et plus particulièrement le service de formation continue de l’UPPA ont été retenus en la personne de Sophie Chassaigne, responsable du DIspositif de Validation des Acquis (DIVA) de l’UPPA, ainsi que la Finlande, pour apporter leur expertise dans la construction d’un système appelé par les autorités maltaises « validation des apprentissages informels et non formels ». Des séminaires nationaux et européens sur ce sujet ont été organisés depuis 2008 par le « Malta Qualifications Council », en présence du ministre de l’Education nationale maltais, afin de présenter le modèle français de VAE, identifié comme l’un des plus avancé en Europe.
Des échanges réguliers entre le DIVA et les autorités maltaises se sont ainsi poursuivis pour se finaliser par l’invitation à un jury VAE, en tant qu’observateurs, du vice-président de l’Université maltaise ainsi que du représentant du ministère de l’Education nationale, afin qu’ils puissent concrétiser tous les apports théoriques de l’UPPA à l’issue de ces trois années de collaboration.
Un schéma régional pour développer la VAE
Le Conseil régional d’Aquitaine peaufine son schéma régional de développement et d’animation de la VAE. Certificateurs, institutionnels, Points Relais Conseils, Opca et partenaires sociaux en finalisent en ce moment les propositions majeures. L’adoption du texte, en Assemble plénière du Conseil Régional d’Aquitaine, est prévue fin décembre 2012.
Le schéma régional de la VAE vise à rendre la VAE accessible au plus grand nombre et à limiter les ruptures de parcours des candidats. Sécurisation des parcours, développement de l’information, amélioration de la qualité et effort de structuration seront ainsi les maîtres mots de cet accord-cadre. Les mesures concrètes qui seront retenues doivent, par ailleurs, permettre de promouvoir et d’intégrer la VAE dans l’ensemble des politiques et projets conduits par le Conseil régional, l’État, les partenaires sociaux et les Opca, spécifiquement vers les publics dont les niveaux de qualification sont les plus bas. Elles sont notamment nourries par les échanges menés par Francis Wilsius, conseiller régional délégué à la sécurisation des parcours, au cours des cinq réunions départementales qu’il a présidées en 2011 et des nombreuses réunions de travail organisées avec les acteurs.
Ces mesures seront par la suite traduites en conventions, actions d’information et de communication, actions d’accompagnement, adaptations des contenus pour des publics spécifiques, parcours de professionnalisation des acteurs, expérimentations… mais l’accord-cadre n’est pas encore signé au moment où nous écrivons ces lignes.
L’assemblée plénière du conseil régional d’Aquitaine devrait adopter le schéma dans les mois à venir.
Repères bibliographiques - Ouvrages disponibles à Aquitaine Cap Métiers
L’ABC de la VAE, BOUTINET Jean-Pierre, Toulouse: Editions Eres, 2009, 263 p.
L’accompagnement des personnes pour la validation des acquis de l’expérience,
RAIGNEAU Marie-Luce, Saint Denis-La Plaine: Centre Inffo, Actualité de la formation permanente n°197, juillet-août 2005, p. 99-104
L’accompagnement en VAE: compétences et pratiques pour une fonction nouvelle,
Ministère de l’agriculture, MAYEN Patrick, DAOULAS Christian, Paris: Editions Raison et passions, 2006, 147 p.
La formation pour sécuriser les parcours professionnels,
CENTRE INFFO/Paris, Arnaud Franel Editions, (coll. Vademecum), 2011, 100 p.
La RAEP dans les concours, reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle,
FERRANDIS Yolande, Paris: La Documentation française, 2010, 127 p.
La VAE étape par étape, CENTRE INFFO, Paris: Arnaud Franel Editions, (coll. Vademecum), 2010, 80 p.
La VAE à l’université, une approche monographique, GEHIN Jean-Paul, AURAS Emmanuelle, Rennes: Presses Universitaires de Rennes, (coll. Des sociétés), 2011, 186 p.
La VAE : un outil de développement des compétences,
ANSART Sandrine, SANSEAU Pierre-Yves, LEFORT Pascal
Paris : Dunod, 2010, 192 p. [Réf. : 09.47 ANS]
La VAE, quels candidats, pour quels diplômes?
LABRUYERE Chantal, Marseille: Céreq, Bref n°230, mai 2006, 4 p. Disponible sur le site du Céreq
La validation des acquis de l’expérience,
BLANPAIN Nathalie, Saint-Denis-La-Plaine: Centre Inffo, (Le point sur), 2006, 104 p. Disponible sur le site du Centre Inffo
La valorisation des expériences personnelles et professionnelles,
PRESSE Marie-Christine, FIGARI Gérard, Villeneuve d’Ascq: CUEEP, TransFormations n°4, 2010, 165 p.
Les missions régionales VAE au service du déploiement de la VAE comme outil d’accompagnement des mutations économiques et de sécurisation des parcours professionnels,
Inter Carif-Oref, 2011, n. p.
Parcours de VAE, des itinéraires complexes, longs, à l’issue incertaine,
PERSONNAZ Elsa, QUINTERO Nathalie, SECHAUD Fred, Marseille: Céreq, Bref n°224, novembre 2005, 4 p. Disponible sur le site du Céreq
Penser et parler son expérience: la guidance professionnelle personnalisée,
BERJON Agnès, Lyon: Chronique sociale, 2011, 196 p.
Rapport d’enquête sur la validation des acquis de l’expérience - Synthèse des résultats de l’enquête réalisée par le Fongecif Aquitaine sur les parcours réalisés entre le 1er janvier 2009 et le 31 décembre 2010,
FONGECIF AQUITAINE, Bordeaux, 2012, 11 p.
Reflex VAE: tout savoir sur la validation des acquis de l’expérience, engager une démarche VAE,
CENTRE INFFO, Paris: Arnaud Franel Editions, 2010, 16 p.
Réussir sa démarche de VAE (3e éd.): bâtir le dossier de validation des acquis, réussir l’entretien, préparer l’après-jury,
BARABEL Michel, MEIER Olivier, Paris: Dunod, 2011, 253 p.
Validation des acquis de l’expérience, une dynamique professionnelle? Etude des effets de la VAE sur le développement des individus et des organisations dans le secteur industriel,
Afpa Transitions, Direccte Aquitaine, Université Bordeaux 2, First aquitaine Industries Bordeaux, 2011, 61 p. Télécharger CapM_Vae.
.Voir aussi Les 10 ans de la VAE - 2002-2012, 10 ans de la VAE en Bourgogne, 10 ans de la VAE en Nord Pas de Calais, 10 ans de la VAE en Rhône-Alpes, 10 ans de la VAE en Haute-Normandie, 10 ans de réussite de VAE en Midi-Pyrénées, Les 10 ans de la VAE des acteurs et des initiatives en Bretagne, Les 10 ans de la Vae - Portes ouvertes dans les Points relais conseil, La VAE a 10 ans cette année, Les 10 ans de la VAE - 2002-2012, VAE - dix ans déjà, La VAE d’hier à aujourd’hui, et demain, 10 ans déjà! La VAE fête ses dix ans en Languedoc Roussillon, Les 10 ans de la VAE - Georges Asseraf, Les 10 ans de la VAE - réseau des CARIF OREF, Les 10 ans de la VAE par le réseau des CARIF OREF - Limoges - 20 septembre 2012, La chanson des 10 ans de la VAE, VAE - 10 ans - le 17 janvier 2012, Retour sur les 10 ans de la VAE en Pays de la Loire, Anniversaire - 10 ans de VAE, 10 ans de VAE en Auvergne, La VAE fête ses 10 ans, VAE, 10 ans de mobilisation, 40 ans de formation professionnelle continue, 10 ans de VAE, Les 10 ans de la VAE - réseau des CARIF OREF, 10 ans de la VAE en Rhône-Alpes, La VAE souffle ses dix bougies, Parution de l'Echo du CARIF sur les 10 ans de la VAE, 10 ans de pratiques de la VAE dans les Universités de Bretagne, Les dix ans de la VAE en Languedoc-Roussillon, La VAE fête ses 10 ans, Les 10 ans de la Vae en Franche-Comté, LA VAE fête ses 10 ans, Les 10 ans de la VAE à La Réunion, Les 10 ans de la VAE en Haute-Loire, 10 ans de la VAE - Voiron, Les 10 ans de la VAE en Picardie.

10 years of VAE in Aquitaine. Cap.M magazine gives voice to actors. Download CapM_Vae.
In charge of the animation Points Relay Board VAE and awareness of socio-economic VAE Aquitaine Cap Trades has hired the creation of a regional observatory of course VAE. It is natural that in addition to its publishing business and information studies, its internet portal and weekly newsletter pHebdo C @, Aquitaine Cap Trades devoted an issue of its magazine Cap.M to "10 years of VAE Aquitaine".
The UPPA (University of Pau and Pays de l'Adour) accompanies since 2008 the Republic of Malta for the establishment of a system of accreditation of prior experience.
As part of a proactive education and training, countries that joined the European Union in 2004, has in fact desired to have such a system based on the achievements of other countries Europe in this field.
Following a study by ECOTEC UK on the European situation in the field of recognition, France and more particularly service training of UPPA were retained in the person of Sophie Chassaigne responsible Validation of device (DIVA) the UPPA and Finland to bring their expertise in the construction of a system called the Maltese authorities' validation of informal and non-formal. "European and national seminars on this topic have been organized since 2008 by the "Malta Qualifications Council," in the presence of the Minister of National Education Maltese to present the French model of VAE, identified as one of the most advanced Europe.
Regular exchanges between DIVA and Maltese authorities and prosecuted to finalize the invitation to a jury VAE, as observers, the Vice-President of the University of Malta and the representative of the Ministry of Education, so that they can realize all the theoretical contributions of the UPPA after three years of collaboration. More...

Posté par pcassuto à 13:34 - - Permalien [#]