Orientations : études, métiers, alternance, emploi, orientations scolaireLes professionnels de la santé ainsi que des étudiants protestent contre l'ouverture d'une université portugaise à Toulon, qui entend délivrer des diplômes en pharmacie et odontologie, sans être tenue de respecter le numerus clausus.
Une filiale de l'université portugaise de Fernando Pessoa (UFP) vient d'ouvrir ses portes en France, du côté de Toulon, depuis le 12 novembre dernier. Jusque-là, tout va bien, si ce n'est peut-être que cette faculté ne reçoit, pour le moment, que 13 étudiants, même si une nouvelle rentrée est annoncée pour janvier. Mais, en réalité, cette ouverture crée une vaste polémique, suscitant la colère aussi bien de professionnels que d'étudiants, qui réclament purement et simplement sa fermeture!
Pas d'obligation de numerus clausus

Et pour cause: établie sur le sol français mais de nationalité portugaise, l'université n'est pas tenue de respecter le fameux numerus clausus, qui définit notamment le nombre d'étudiants admis dans certains cursus - en particulier pour les études de pharmacie, de médecine ou de dentiste -, chaque année. Suite de l'article...
Indicazioni: istruzione, economia, alternativamente, di occupazione, di orientamento scolastico Gli operatori sanitari, nonché di protesta degli studenti contro l'apertura di un'università portoghese a Tolone, che intende rilasciare titoli in farmacia e odontoiatria, senza essere vincolati dalle numerus clausus. Una controllata dell'Università portoghese Fernando Pessoa (UFP) ha aperto i battenti in Francia, vicino a Tolone, dal 12 novembre. Più...