Aquitaine Cap MétiersLe Commissaire général à l'investissement, Louis Gallois, a rendu, le 5 novembre 2012, son rapport intitulé « Pacte pour la compétitivité de l'Industrie française », au Premier ministre, Jean-Marc Ayrault. Partant d'un diagnostic assez sévère du manque d’attractivité de l'industrie française, le rapport fait de l’enseignement et de la formation professionnelle des outils fondamentaux de la compétitivité d’un pays.
Plusieurs propositions destinées à rapprocher le système éducatif et les entreprises, et à développer les formations qualifiantes et diplômantes y sont formulées:
- Mettre en place un nouveau service public de l’orientation qui guiderait les étudiants dans les filières qui recrutent, du collège à l’enseignement supérieur. Sa création permettrait d’éviter plus de 10% de chômage dans certains secteurs d’activité.
- Renforcer la place des entreprises au sein de l’enseignement technique et professionnel, en systématisant leur présence au sein des instances de gouvernance de ces structures, en multipliant des initiatives telles que « les accords-cadres de partenariat entre l'Éducation nationale et les fédérations professionnelles » dans les universités.
- Le rapport déplore une orientation des jeunes « en fonction des places disponibles, non des besoins ».
- Doubler le nombre de formations en alternance pendant le quinquennat (objectif: 500 000 apprentis en 2017)
- Redorer l'image des métiers de l'industrie     
- Les auteurs du rapport relèvent le manque de valorisation des formations techniques dans le secondaire. « La formation initiale des jeunes doit, plus qu'elle ne le fait actuellement, les conduire à se diriger vers les métiers de l'industrie ».
- Proposer aux partenaires sociaux de discuter des modalités de mise en place d’un compte individuel de formation attaché à la personne et non au statut, dans le prolongement des travaux en cours du CNFPTLV (Conseil national de la formation professionnelle tout au long de la vie).
Télécharger le rapport Gallois.

Ακουιτανία Δοσοληψίες Cap Ο Γενικός Επίτροπος Επενδύσεων, Louis Gallois, στις 5 Νοεμβρίου 2012, μια έκθεση με τίτλο "Σύμφωνο για την Ανταγωνιστικότητα γαλλική βιομηχανία," ο πρωθυπουργός, Jean-Marc Ayrault. Ξεκινώντας με μια διάγνωση αρκετά σοβαρή έλλειψη ελκυστικότητας της γαλλικής βιομηχανίας, η έκθεση της εκπαίδευσης και της κατάρτισης από τα βασικά εργαλεία της ανταγωνιστικότητας μιας χώρας.
Γίνονται αρκετές προτάσεις για να φέρει το εκπαιδευτικό σύστημα και τις επιχειρήσεις, καθώς και την ανάπτυξη προσόντων και διπλωμάτων
. Περισσότερα...