http://www.objectifcarriere.fr/design/wzfafiec/images/header_logo.gifLa lutte contre les inégalités professionnelles entre les hommes et les femmes avance. Même doucement. Dans ce contexte, la formation s'impose comme un levier d'action fondamental.
"Le marché du recrutement est assez particulier. Les consultants sont des femmes, les dirigeants sont des hommes". Le constat est d'Hymane Ben Aoun, directrice du cabinet de recrutement Aravati, spécialisé dans l'économie digitale. Et à la lecture des études sur l'égalité professionnelle en France (voir encadré), on peut se demander s'il vaut seulement pour son secteur.
Selon l'Apec, la situation est telle que "les entreprises semblent au final très désemparées face à cet enjeu qu’elles considèrent comme sociétal plus que RH. Elles ont le sentiment de ne pouvoir pas faire grand-chose"...
En chiffres

62% des employés de la Branche sont des femmes quand seulement 25% sont cadres et 13% siègent à des postes de direction (source OPIIEC). L'Apec a beau relever que les femmes cadres touchent en moyenne 14% de moins que les hommes, elle rappelle aussi que "seulement 39% des entreprises pensent qu’elles doivent agir en priorité en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes". Voir l'article complet.
http://www.objectifcarriere.fr/design/wzfafiec/images/header_logo.gif Η καταπολέμηση των επαγγελματικών ανισοτήτων μεταξύ ανδρών και γυναικών εκ των προτέρων. Ακόμα και απαλά. Σε αυτό το πλαίσιο, η εκπαίδευση γίνεται ένα βασικό μοχλό δράσης.
"Η αγορά είναι αρκετά πρόσληψης ειδικών. Σύμβουλοι είναι γυναίκες, οι ηγέτες των ανδρών."
Η παρατήρηση είναι Hymane Ben Αούν, διευθυντής της εταιρείας προσλήψεων Aravati που ειδικεύεται στην ψηφιακή οικονομία. Και διαβάζοντας τις μελέτες σχετικά με την ισότητα των φύλων στη Γαλλία (βλ. πλαίσιο), μπορεί κανείς να αναρωτηθεί αν είναι μόνο στον τομέα της. Περισσότερα...