21 octobre 2012

Bénéficiez d’une aide à la formation avec RÉUNICA

Retour a la racine du siteDans le cadre de la réinsertion professionnelle, RÉUNICA peut prendre en charge une partie des coûts liés à la formation. Renseignez-vous!
L’engagement de RÉUNICA est de soutenir ses clients et d’intervenir en cas de difficulté. Aussi, dans le contexte actuel où le marché de l’emploi s’est dégradé, RÉUNICA propose un nouveau service à ses clients en situation de réinsertion professionnelle.
Ainsi, RÉUNICA s’engage à prendre en charge une partie des frais de formation des demandeurs d'emploi (coût pédagogique et frais annexes), sous condition. Cette nouvelle aide intervient en complément du dispositif d’aide au retour à l’emploi piloté par les fédérations de retraite complémentaire AGIRC/ARRCO.
Téléchargez le dossier de demande d’aide à la réinsertion professionnelle.
Réunica s'engage également auprès des demandeurs d'emploi en Auvergne et en Rhône-Alpes
Pour l’année universitaire 2012/2013, Réunica propose à ses clients à la recherche d'un emploi, des places de formation au CNAM Conservatoire National des Arts et Métiers des régions Auvergne et Rhône-Alpes.
Réunica prend en charge les frais pédagogiques des formations du CNAM Rhône-Alpes - Auvergne de ses clients ayant cotisé dans le cadre de leur dernier emploi aux institutions de retraite du groupe Réunica et qui sont inscrits au Pôle Emploi.
En facilitant l’accès aux demandeurs d’emploi à des formations de qualité reconnues par les entreprises et l’enseignement supérieur, Réunica entend  favoriser le retour à l’emploi de ses clients et plus généralement sécuriser leur parcours professionnel. 
Back στο ριζικό κατάλογο του ιστοχώρου Στο πλαίσιο της επαγγελματικής αποκατάστασης, Réunica μπορεί να υποστηρίξει ορισμένες από τις δαπάνες που σχετίζονται με την εκπαίδευση. Μάθετε!
Η Réunica δέσμευση είναι να υποστηρίξει τους πελάτες της και να παρέμβει σε περίπτωση δυσκολίας.
Επίσης, στην τρέχουσα συγκυρία, όπου η αγορά εργασίας έχει επιδεινωθεί, Réunica προσφέρει μια νέα υπηρεσία για τους πελάτες που αντιμετωπίζουν επαγγελματική αποκατάσταση. Έτσι, Réunica συμφωνεί να αναλάβει ένα μέρος του κόστους της κατάρτισης των ατόμων που αναζητούν εργασία (παιδαγωγική δαπάνες και τα συναφή έξοδα), υπόκειται σε προϋποθέσεις. Αυτή η νέα ενίσχυση έρχεται να προστεθεί στη συσκευή χρησιμοποιώντας την επανένταξη στην αγορά εργασίας με γνώμονα επικουρικών συντάξεων ομοσπονδίες AGIRC/ARRCO. Κατεβάστε την αίτηση για ενίσχυση στην επαγγελματική αποκατάστασηΠερισσότερα...

Posté par pcassuto à 12:28 - - Permalien [#]


Résultats complémentaires de l’enquête BMO 2012

http://bmo.pole-emploi.org/images/bmo_logo.jpgChaque année, Pôle emploi réalise l’enquête « Besoins en Main d’Œuvre » pour mesurer les intentions de recrutements des employeurs sur l’année à venir. Ainsi, fin 2011, l’enquête BMO faisait état de 1 608 700 projets de recrutement pour l’année 2012 (métropole et DOM) pour 1 646 500 établissements interrogés. En juin dernier, Pôle emploi interrogeait 18 800 établissements, représentatifs du champ de l’enquête classique, pour faire un point sur l’évolution des projets de recrutements annoncés fin 2011.
Un établissement sur cinq recrute plus que prévu

Un établissement sur cinq (21,5%) a revu ses projets à la hausse. Le nombre de projets de recrutement déclarés en juin 2012 pour l’année en cours a progressé de 57,6% par rapport à celui prévu six mois plus tôt (1 608 700 projets annoncés en décembre 2011). Ainsi, les établissements ont annoncé plus de 2,5 millions de projets pour l’année 2012 et ont déjà réalisé au 1er semestre, une majeure partie de ces recrutements (56,2% des projets). La part des établissements recruteurs a quasiment doublé et s’établit désormais à 30,8% contre 17,7% en décembre 2011. De même, la part des projets concrétisés au 1er semestre est plus forte pour les établissements du secteur de l’industrie, concrétisant en moyenne près de six projets sur dix. En revanche, les établissements du secteur agricole réalisent moins de la moitié de leurs projets au cours du 1er semestre (40,9%).
La moitié des projets déclarés sont des emplois durables

La nécessité de remplacer un salarié ponctuellement ou définitivement absent et le surcroît d’activité sont les principaux motifs amenant les établissements à recruter (dans respectivement 41,4% et 41% des cas). Comme annoncé en fin d’année 2011, près de la moitié des projets d’embauche (49,2%) devraient porter sur des « emplois durables » avec un tiers de contrats proposés en CDI.
Des recrutements moins difficiles que prévu

En juin 2012, 35,9% des établissements recruteurs déclarent connaître ou envisager des difficultés de recrutement contre 41,5% des établissements interrogés l’année dernière à la même période.
Retrouvez l'étude http://www.bmo.pole-emploi.org/.

Voir aussi Enquête Besoins en Main-d'Oeuvre (BMO 2012), Enquête Besoins en Main-d'Oeuvre (BMO 2011), Enquête Besoins en Main-d'Oeuvre (BMO 2010), Enquête Besoins en Main-d'Oeuvre (BMO 2009), Enquête Besoins en Main-d'Oeuvre (BMO 2008).
http://bmo.pole-emploi.org/images/bmo_logo.jpg Each year, employment center conducting the survey "Needs Work Hand" to measure employers' intentions to recruit the coming year. Thus, in late 2011, the BMO survey reported of 1,608,700 recruitment plans for the year 2012 (mainland and overseas) for 1,646,500 respondents. In June, employment center questioned 18,800 institutions, representative of classic scope, to make a point about the evolution of recruitment projects announced in late 2011. More...

Posté par pcassuto à 12:19 - - Permalien [#]

Hors-série Mode d'emploi sur la création d'entreprise

http://www.pole-emploi.fr/image/mmlelement/pj/c8/21/db/be/mode-emploi8564390423652757809.jpgLe Hors-série Mode d'emploi sur la création d'entreprise est dans vos boîte. Le numéro de novembre paraîtra le 8.
Avant de se lancer : les questions clés à se poser

A l'origine de tout projet d'entreprise se situe un élément déclencheur: l'envie d'un changement, d'un plus et d'un mieux dans la vie; ou, a contrario, la nécessité d'un compromis avec le marché du travail.
Créer votre entreprise: évolution positive ou compromis nécessaire?

La création d'une entreprise concrétise votre envie de créer votre activité; celle d'être votre propre patron; le souhait de gagner plus d'argent qu'en étant salarié; celui de reprendre une entreprise que vous convoitiez.
C'est pour vous une évolution positive.
Par contre, s'il s'agit du seul moyen de compléter des revenus insuffisants; si vos employeurs potentiels vous imposent cette modalité de collaboration - qui de salarié vous transforme en prestataire de service; s'il vous reste cette seule possibilité après des démarches sans succès - créer votre emploi pour avoir un emploi; c'est là un compromis nécessaire.
Définir son projet: une mise au point utile

Après analyse de vos motivations personnelles, vous devez définir clairement votre projet pour vous assurer de sa viabilité. Pour cela, il est nécessaire de pouvoir répondre précisément aux questions suivantes:
    Quoi? Quel produit, quel service allez-vous vendre? Pour répondre à quel besoin?
    Pour qui? Des particuliers? avec quel profil? Des entreprises? de quelle taille et dans quel secteur?
    Où? Dans une boutique? Chez vous? Via un site internet?
    Quand? À quel moment de l'année? Avec quels horaires? Dans quel contexte?
    Comment? Allez-vous faire de la vente par correspondance? De la vente directe? Quels seront vos intérmédiaires?
    Avec qui? Quels fournisseurs, associés et partenaires allez-vous choisir?
Bien sûr, il vous faut aussi tenir compte d'éléments plus personnels. Quel apport financier êtes vous prêt à investir? Comment allez-vous articuler vie professionnelle et vie privée? En cas de difficultés, pouvez-vous vous appuyer sur des proches?
Une fois trouvées les réponses à ces questions, vous pourrez entamer les démarches pour créer votre entreprise!
La création d'entreprise étape par étape. Se donner plus de chances de réussir: le conseil en création d'entreprise. Les aides financières. Créer une entreprise, pourquoi pas vous.
Stéphane Veyer, co-fondateur de Coopaname
« Il y a plein de structures qui existent partout en France dont le rôle est de faire de l'accompagnement à la création d'activités »
Présentation

Je m'appelle Stéphane Veyer. Je suis directeur général de Coopaname, j'ai 40 ans, deux enfants et j'ai eu un parcours professionnel un peu sinueux. J'ai commencé par de la politologie avant d'être l'un des co-fondateurs de Coopaname 10 ans plus tard.
Présentation de l'entreprise

Coopaname est une coopérative ouvrière, qui est ouverte et multiactivités. C'est-à-dire une coopérative dans laquelle n'importe qui peut venir toquer à la porte en disant: « Voilà, je suis jardinier, informaticienne, élagueur, traductrice... J'ai envie de gagner ma vie avec ce savoir-faire là, et j'ai envie de venir me créer à l'intérieur de la coopérative mon propre emploi salarié, autour d'une activité que je vais mener de manière autonome ».
Le premier type d'avantage, c'est tout simplement d'être très sécurisé à l'intérieur de sa démarche. Parce qu'on rentre à l'intérieur d'un collectif dans lequel on partage le risque, parce qu'on va être accompagné, parce qu'on va conserver un statut salarié et un rattachement au régime général de la Sécurité Sociale. C'est très sécurisant pour beaucoup de personnes.
Le deuxième type d'avantage, c'est que dans le cadre d'une entreprise collective, on mutualise un certain nombre de choses. On mutualise tout bêtement l'entreprise: sa comptabilité, les aspects administratifs, juridiques, assurantiels ... Tout ça est mutualisé. Mais on mutualise aussi des compétences, de la trésorerie. On mutualise énormément de choses, notamment aussi des connaissances et de la formation.
Le troisième type d'avantage, c'est tout simplement le cadre coopératif. On peut travailler les uns avec les autres facilement, on peut monter ensemble des projets très facilement. Après tout, on est salariés de la même entreprise, et tout ça est simple et souple.
Conseils

Faîtes vous accompagner. Il y a plein de structures qui existent partout en France dont le rôle est de faire de l'accompagnement à la création d'activités et à la création d'entreprises. C'est toujours bien d'aller les voir et de demander déjà conseil auprès d'elles.
Il y a des réseaux qui existent, notamment le réseau des coopératives d'activités et d'emploi qui est là à votre disposition. Il existe environ 90 coopératives d'activités et d'emploi partout sur le territoire.
Vous pouvez les trouver soit dans le réseau Coopérer pour entreprendre (www.cooperer.coop), soit sur le site du réseau Copéa qui est plus centré sur la région Rhône-Alpes (www.copea.fr).
http://www.pole-emploi.fr/image/mmlelement/pj/c8/21/db/be/mode-emploi8564390423652757809.jpg Τα Special Edition Οδηγίες για τη δημιουργία μιας επιχείρησης είναι στη θέση σας. Το τεύχος Νοεμβρίου θα εμφανιστεί 8.
Πριν ξεκινήσετε: οι βασικές ερωτήσεις για να ρωτήσετε

Κατά την προέλευση του κάθε επιχειρηματικού σχεδίου είναι ένα έναυσμα: η επιθυμία για αλλαγή, ένα καλύτερο και περισσότερο στη ζωή ή, αντίστροφα, η ανάγκη για ένα συμβιβασμό με το αγορά εργασίας
Περισσότερα...

Posté par pcassuto à 11:48 - - Permalien [#]

Entrepreneuriat étudiant - le Peel dévoile 7 projets de création d’entreprise

Il stimule l’envie d’entreprendre des étudiants de l’Université de Lorraine en leur proposant de "tester en réel" un projet de création d’entreprise. Le Pôle de l’entrepreneuriat étudiant de Lorraine (Peel) a présenté début octobre les projets accompagnés en 2011-2012.
Un collecteur-compacteur de canettes, une attraction utilisant des ballons gonflés à l’hélium, des applications mobiles pour promouvoir l’agriculture locale… Voici quelques-uns des 7 projets de création d’entreprise accompagnés de septembre 2011 à octobre 2012 par le Pôle de l’entrepreneuriat étudiant de Lorraine (Peel). Les étudiants porteurs de ces projets ont été mis à l’honneur mardi 9 octobre 2012 à la Maison de l’Entreprise de Metz Métropole puis lors d’une soirée consacrée à l’entrepreneuriat étudiant et à la création culturelle dans les locaux de l’Autre Canal à Nancy.
Les projets accompagnés par le Peel en 2011-2012:
- "On a marché sur la lune" : Julien Barbier de l’ENSAIA a mis au point et commercialise une attraction basée sur l’utilisation de ballons gonflés à l’hélium. Accroché au ballon, l’usager peut réaliser des sauts de plusieurs dizaines de mètres et se sentir en apesanteur.
- "Arc’cessible" : Brice Lavisse, étudiant en Master 2 proj&ter, propose un système qui rend accessible la pratique du tir à l’arc aux personnes gravement handicapées.
- "Smart FIZZ" : Damien Blaise et Etienne Daumail de l’ESSTIN développent des applications mobiles et web innovantes pour la promotion de l’agriculture locale.
- "Jeux vidéos (spotify)" : tous 3 en Licence professionnelle Cisii à l’IUT Nancy-Charlemagne, Nicolas Camerin, Gabriel Barthélémy et Valentin Mapelli ont conçu un logiciel multi-plateformes destiné à accéder, moyennant un abonnement, à un catalogue de jeux vidéo téléchargeables et/ou achetables.
- "Creactif WEB" : agence web spécialisée dans la création de sites internet, d’identités visuelles et le développement d’applications mobiles. Ce projet est porté par Mouhamed Lamine Loume, étudiant en Licence 3 MIAGE.
- "BEAUT’ADOM" : Bertine Kalla, étudiante en master 2 Entrepreneuriat et management des projets, assure la promotion des prestations de beauté et bien être à travers un site web : localisation d’un salon à proximité, tarifs, offres promotionnelles, prise de rendez-vous…
- "EcoCan" : étudiant en génie mécanique à l’ISFATES, Matthias Otte a développé un collecteur et compacteur de canettes à installer dans les lieux publics. Ce mobilier urbain à faible consommation énergétique est accessible aux personnes malvoyantes et à mobilité réduite.
Créé en février 2012, le Peel a pour ambition de développer une culture entrepreneuriale au sein de l’Université de Lorraine. Il propose aux étudiants de les accompagner dans un projet de création d’entreprise. Représentés par des "Business Units", les porteurs de projet sont encouragés à "dépasser le cadre pédagogique pour se confronter aux réalités du marché". Ils bénéficient pendant près d’un an d’une formation, d’un encadrement par un parrain issu du monde universitaire ou économique et d’une aide financière à l’amorçage du projet. De 2012 à 2015, l’objectif du Peel est d’accompagner 30 Business Units et de sensibiliser et former 5 000 étudiants. Un nouvel appel à projets est ainsi lancé pour la session 2012-2013. La clôture des candidatures est fixée au 23 décembre 2012.
Site du PEEL
Qui sommes-nous?
Une ambition pour nos étudiants et pour la région

L’ambition du Pôle de l’Entrepreneuriat Étudiant de Lorraine est double:
    Développer la culture entrepreneuriat en faisant comprendre à nos étudiants les valeurs de l’entrepreneuriat et en leur permettant d’en expérimenter les approches.
    Favoriser le développement territorial en dynamisant l’initiative entrepreneuriale au sein de l’université de Lorraine.
Le Pôle s’organise autour de trois axes

La chaire « Entreprendre, Pôle de l’Entrepreneuriat Étudiant de Lorraine » a pour mission d’implanter durablement l’esprit d’entreprendre à l’Université et de contribuer à faire de l’Université un acteur de la vie économique en Lorraine.
Pour déployer son action et y associer les enseignants et les acteurs économiques du territoire le Titulaire de la chaire organise l’action autour de trois axes.
Sensibiliser : Se faire connaître donner envie

Des locaux (maisons de l’entrepreneuriat) et des acteurs référents proches des étudiants. Si possible un par établissement.
La volonté d’informer, de sensibiliser, de donner envie. En trois ans:
    Le pôle devrait être connu de 50% des étudiants et des enseignants
    10% des étudiants ont suivi un module de sensibilisation
Former : une pédagogie de l’action

La volonté de mettre la formation à la disposition du plus grand nombre: en trois ans, 3% ont suivi une formation.
Expérimenter pour apprendre: le projet des enseignants pour développer l’esprit d’entreprendre: Partager les pratiques (catalogue) et labelliser les initiatives à développer
Accompagner une démarche formatrice et novatrice

Business Unit: un accompagnement adapté aux étudiants porteurs de projet d’entreprise. Après une session 2011 expérimentale, (6 BU) nous mettrons en place dès 2012 un parcours novateur et formateur. Notre objectif reste d’accompagner 30 Business unit sur trois ans.
Trois grandes phases pour aller au bout de l’ambition
Pour aller au bout de l’ambition, trois grandes phases seront nécessaires:

    Phase 1 : Une phase d’initialisation pour concevoir et mettre en place l’ensemble du dispositif.
    Phase 2 : Une phase d’institutionnalisation pour optimiser le fonctionnement et installer le pôle dans l’université et la région.
    Phase 3 : Une phase d’intégration pour mettre au point une pédagogie, pratiquer l’ouverture et développer une culture.
Le partenariat avec le territoire

Le pôle souhaite développer avec le territoire une coopération dans trois domaines:
La formation des porteurs de projet

Les parcours de formation mis au point pour les porteurs de projet étudiants peuvent s’appliquer aussi aux autres porteurs de projet.
Les orientations de développement des nouveaux business

Même si les porteurs restent libres de leur choix d’entreprendre, on peut ensemble les conseiller et les orienter vers les secteurs et formes d’entreprises les plus adaptées aux enjeux actuels et en particulier au développement durable et social (évoqué lors d’une entrevue avec E.Collin le 10 juin dernier).
Le développement de nouvelles manières d’entreprendre

Le pôle souhaite mettre en place un programme de recherche sur l’entrepreneuriat dont le territoire peut être le champ d’expérimentation et d’application prioritaire. Les orientations de recherche doivent faire l’objet d’une concertation avec l’ensemble des partenaires du territoire.
It stimulates the desire to undertake students at the University of Lorraine by offering them "in real test" a project to create business. Pole student entrepreneurship Lorraine (Peel) presented early October projects together in 2011-2012.
A collector compactor cans, an attraction using helium balloons, mobile applications to promote local agriculture... Some 7 business creation projects together from September 2011 to October 2012 by the Center student entrepreneurship Lorraine (Peel).
Students carrying these projects were honored Tuesday, October 9, 2012 at Maison de l'Entreprise de Metz Métropole then at an evening dedicated to student entrepreneurship and cultural creativity in the premises of the Autre Canal Nancy. More...

Posté par pcassuto à 11:32 - - Permalien [#]

Un site rénové pour les cadres de santé

http://www.inffolor.org/portail/public/sites/all/themes/acquia_marina/images/frontoffice/logo_inffolor.gifIl propose des informations sur les concours, la formation et la profession. Un forum et une rubrique recensant des offres d'emploi sont également disponibles.
Source : Newsletter Infirmiers.com n° 197.
Consulter le site
.
En juin 2012, le groupe Izeos, groupe leader du secteur soignant reprend le site www.cadredesante.com, ainsi que l’espace emploi et le forum qui y sont associés. Rappel sur les valeurs d’une entreprise qui s’appuie sur l’innovation, la qualité, le service, l’accompagnement et le respect.
Issus du monde de la santé, les dirigeants d’Izeos, Grégoire Coutant et Antoine Huron, tous deux anciennement infirmiers, ont acquis dans leur milieu professionnel des valeurs d’éthique et d’humanisme mais aussi des qualités précieuses faites de rigueur et de précision. Fondé il y a 12 ans maintenant, Izeos a constitué une équipe soudée qui s’efforce d’ appliquer ces valeurs et qualités au quotidien. Elles constituent le socle de l’entreprise qui propose des services sur internet pour les soignants et les établissements de santé dans quatre domaines d’activités:
- médias : infirmiers.com, aide-soignant.com et cadredesante.com;
- emploi (EMPLOI Soignant );
- e-learning (MEDI Formation);
- e-commerce (IDE Collection).
Προσφέρει πληροφορίες για διαγωνισμούς, την κατάρτιση και την απασχόληση. Ένα φόρουμ και ένα τμήμα εντοπισμό ευκαιριών απασχόλησης είναι επίσης διαθέσιμα. Πηγή: Ενημερωτικό Δελτίο αρ. Infirmiers.com 197.
Επισκεφθείτε.
Τον Ιούνιο του 2012, η ομάδα Izeos ηγέτης της ομάδας αναλαμβάνει χώρο τομέα www.cadredesante.com περιοχή και την απασχόληση και το σχετικό φόρουμ. Υπενθύμιση των αξιών της εταιρείας που βασίζεται στην καινοτομία, ποιότητα, εξυπηρέτηση, υποστήριξη και σεβασμόΠερισσότερα...

Posté par pcassuto à 11:27 - - Permalien [#]


Oslo objects to holidays masquerading as study abroad

http://enews.ksu.edu.sa/wp-content/uploads/2011/10/UWN.jpgBy Jan Petter Myklebust. Several Norwegian higher education institutions have been offering study abroad in exotic places in collaboration with companies, partly financed by the Norwegian government loan board but also by comparatively high fees paid by students.
The University of Oslo said in a press release that it had written to the Ministry of Education a year ago to ask if this practice was against government policy or violated university law, which does not allow tuition fees.
The ministry responded that it could not see the study-abroad activities as violating law – but Ole Petter Ottersen, rector of the University of Oslo, was not satisfied.
“We think that there are ambiguities in the regulations, and we need further clarification,” Ottersen told University World News.

Posté par pcassuto à 11:22 - - Permalien [#]
Tags :

A ranking alternative worth consideration

http://enews.ksu.edu.sa/wp-content/uploads/2011/10/UWN.jpgBy William Patrick Leonard. What US News and World Report started in the 1980s as an assessment said to be based on objective criteria, has morphed into an international status competition.
The US News’ Best Colleges, Times Higher Education, QS and Shanghai Jiao Tong tertiary education rankings systems attract increasing attention with each autumn.
As with any rankings outcome, there are winners and losers.
Institutions ascending in rank note with muted pride their independently documented quality. After all, if the institution is awarded a higher rank, it must be much better than those of lesser or no rank. Those descending quibble over the validity of the metrics employed, but still draw attention to them.
The media, often the survey sponsors, enjoy additional readership and some seasonal revenue boost with the release of their latest rankings. More...

Posté par pcassuto à 11:18 - - Permalien [#]

London university in visa storm loses students

http://enews.ksu.edu.sa/wp-content/uploads/2011/10/UWN.jpgBy David Jobbins. More than 1,000 of the 2,600 international students affected when London Metropolitan University was stripped of its ability to sponsor students from outside the European Union (EU) have either completed their courses or have graduated from the university.
Those with more than a year left to complete their studies have been told they will be able to study at London Met until the summer of 2013.
A task force established by Universities Minister David Willetts to mitigate the effect of the UK Border Agency decision in August to revoke the university's highly trusted status, held its final meeting on 15 October.
But officials will continue to try to find a solution for the 2013-14 academic year.
Of the remaining 1,600 or so students, fewer than half of those eligible to do so have re-enrolled at London Met. More than 750 students have either transferred to other institutions or are still considering their options.

Posté par pcassuto à 11:16 - - Permalien [#]

Lords debate on modernising higher education in Europe

http://enews.ksu.edu.sa/wp-content/uploads/2011/10/UWN.jpgBy Baroness Margaret Sharp. The main job of the European Union select committee in the House of Lords is to monitor the UK government’s handling of the multitude of proposals, programmes and directives that emanate from the European Union (EU).
The Modernisation of Higher Education in Europe debate, which took place on 11 October, was about proposals published in September by the European Commission titled Supporting Growth and Jobs – an Agenda for the Modernisation of Europe’s Higher Education Systems [COM (2011) 567].
The commission’s thesis was that the potential contribution of higher education to Europe’s prosperity remains underexploited.
While acknowledging that education is a member state, not an EU, responsibility, they want to see a number of actions that would build on the current Erasmus and Bologna programmes, encouraging collaboration and the exchange of students, promoting closer links between academia and industry and making sure that other EU programmes such as Horizon 2020 and-or Structural Funds contribute to these objectives. More...

Posté par pcassuto à 11:14 - - Permalien [#]
Tags :

Expanding higher education systems are ready for partnerships

http://enews.ksu.edu.sa/wp-content/uploads/2011/10/UWN.jpgBy Angel Calderon. Latin America as a region has been undergoing an important transformation for some decades. Education has played a pivotal role in the steady development of the region, and levels of participation in higher education have increased significantly over the past 40 years.
It is projected that by 2035 the region will have more than 59.4 million enrolments in higher education and that it will have the third most enrolments in the world, behind only East Asia and the Pacific, and South and West Asia.
In analysing the Latin American emerging markets for tertiary education, a group of countries stands out from the rest in the region as these countries are performing relatively well on a number of indicators, and their higher education national systems are more advanced.
They are Brazil, Chile, Colombia and Argentina. Mexico ought to be in this group, but it is lagging on a number of indicators, notably gross enrolment ratio (GER) for tertiary education as well as the proportion of the population who have completed secondary and tertiary education.
Another group of countries is behind the standouts of the region, but these countries are relatively small in terms of population and economy, or their national systems are still undergoing transformation.
These middle countries are Peru, Ecuador, Uruguay and Venezuela, which could be considered over the medium to long term as emerging markets for tertiary education.
Central American countries, with the exception of Costa Rica, are yet to undergo the transformative process that should put them in a competitive position in the region.
* Angel Calderon is principal advisor for planning and research at RMIT University in Melbourne, Australia. This is an edited extract from the paper, “Latin American Perspectives and Drivers for Tertiary Education Development: A PEST analysis”, published by the Observatory on Borderless Higher Education. More...

Posté par pcassuto à 11:11 - - Permalien [#]