http://www.objectifcarriere.fr/design/wzfafiec/images/header_logo.gifPar R.S. Mondialisation, organisation orientée client, court-termisme, web 2.0, responsabilité sociétale… Des phénomènes qui ne touchent pas que les sociétés du CAC 40. Pour de plus en plus de TPE-PME, la gestion des compétences apparaît comme l’atout " économique " qui fait la différence.
"J’ai très vite compris que l’image de mon entreprise était portée par les consultants. Dans nos métiers, tout repose là-dessus" explique Thibaud Nahon, gérant et fondateur de Pharmacos, une start up créée en 2007. Située dans la périphérie de Lyon, l’entreprise s’est spécialisée dans l’ingénierie pharmaceutique. Plus précisément, elle réalise des études et audits de conformité d’équipements pour l’industrie pharmaceutique...
Le management des compétences, outil de compétitivité

"En France, la formation professionnelle relève principalement de l’obligation légale (…). De nombreuses entreprises ont alors souvent considéré la formation comme une simple taxe ou encore une dépense sociale" explique Christophe Parmentier, docteur en sciences de l'éducation et expert de l'évolution des systèmes de formation et de l'innovation pédagogique.
Et pourtant, la compétence apparaît aujourd’hui parmi les premiers leviers de compétitivité. Renaît même de ses cendres, le concept oublié de Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC). Enfoui dans les tiroirs des services ressources humaines, ce dispositif connaît une seconde jeunesse sous l’effet de la loi Borloo qui oblige toute entreprise de plus de 300 salariés à négocier sur le sujet.
Côté TPE-PME, force est de constater que l’on ne mesure pas encore toujours les apports d’une telle démarche. "Quand je rencontre un dirigeant de TPE-PME, je commence par lui parler de développement stratégique. Pour moi, la GPEC n’est qu’un outil" explique Agnès Giangrande, conseillère formation au FAFIEC.
Convaincu par la démarche, Thibaud NAHON a pu bénéficier de l’aide de l’OPCA FAFIEC. Pré-diagnostic, accompagnement par un consultant, financement des actions de formation: l’OPCA l’a aidé à structurer et financer son projet.
"J’ai été recruté il y a à peine 9 mois et j’ai déjà bénéficié d’une formation sur le traitement des eaux et la ventilation" témoigne Julie Delage, une jeune biologiste qui a souhaité donner un nouvel élan à sa carrière.
"La gestion des compétences est devenue un atout concurrentiel décisif. C’est aujourd’hui un véritable axe de différenciation" confie Thibaud Nahon.
En 2011, Pharmacos a doublé son chiffre d’affaires. Et le jeune chef d’entreprise compte bien ne pas s’arrêter là. Suite de l'article...
http://www.objectifcarriere.fr/design/wzfafiec/images/header_logo.gif By RS. Globalization, customer-oriented organization, short-termism, web 2.0, social responsibility ... phenomena that do not affect the CAC 40 companies. For more TPE-SME management skills as the asset is "economic" that makes the difference. More...