http://www.institutmontaigne.org/desideespourdemain/themes/default-3cols-fixes/images/videos.pngSondage exclusif : les entreprises et l’emploi
A l’occasion de l’émission Place aux idées, sur le thème "Emploi: a-t-on tout essayé?", l’Institut Montaigne et Tilder ont souhaité interroger les Français sur leurs perceptions des actions des entreprises en faveur du maintien et de la création d’emplois (sondage réalisé par OpinionWay): les entreprises s'engagent-elles dans la bataille pour l'emploi? Ont-elles vraiment les moyens d’embaucher? Comment encourager les entreprises à préserver l’emploi?
Créer et préserver des emplois: l’engagement des entreprises devrait être plus fort, selon les personnes interrogées

77% des Français interrogés estiment que les entreprises ne font pas tout pour créer des emplois. Les entreprises de moins de 20 salariés, dites TPE, sont perçues comme étant les plus mobilisées pour l’emploi: 63% des sondés estiment que préserver des emplois est leur priorité, contre seulement 7% pour les grandes entreprises de plus de 5 000 salariés.
Embaucher, un acte risqué pour les très petites entreprises

Pour une très petite entreprise, les Français interrogés sont 79% à estimer qu’embaucher un demandeur d’emploi est un acte difficile du fait de la conjoncture économique, et 70% à considérer que c’est un acte risqué compte tenu des charges financières qui pèsent sur elles.
Investir, former les jeunes, favoriser la mobilité: une multitude de solutions pour préserver l’emploi

Afin de préserver et de favoriser l’emploi, le développement de l’accueil, de la formation des apprentis et des jeunes salariés doit être la priorité pour 50 % des Français interrogés. L’investissement et la création d’emploi dans la recherche et le développement (36%), les actions en faveur de la mobilité professionnelle au sein de l’entreprise (35%) et le recours au chômage partiel (35%) ont également la faveur des sondés.
Pour lutter contre le chômage: alléger le coût du travail, ou mieux encadrer et former les demandeurs d’emploi?

L’allègement du coût du travail, et notamment la réduction des charges des entreprises, est privilégié par la majorité des sondés (56%). 48% des 18-24 ans se prononcent en sa faveur et 61% des 35-49 ans. A l’inverse, près de la moitié des plus jeunes jugent préférable de mieux encadrer et former les demandeurs d’emploi, contre seulement 39% des 35-49 ans. L’assouplissement des conditions d’embauche et de licenciement ne séduit qu’un tiers des sondés (35%), alors qu’ils ne sont que 27% à souhaiter le durcissement des licenciements. Enfin, la majorité des Français interrogés rejette l’idée de baisser et réduire le montant et la durée des allocations chômage.
Télécharger les résultats du sondage sur les Français et l'emploi (pdf).

http://www.institutmontaigne.org/desideespourdemain/themes/default-3cols-fixes/images/videos.png Exclusive Poll: business and employment
On the occasion of the show room to ideas on the theme "Occupation: have we tried everything?" Institut Montaigne and Tilder wanted to ask the French about their perceptions of corporate actions for maintaining and job creation (survey by Opinion) firms engage in battle they for the job? They really have the means to hire? How to encourage businesses to preserve jobs? More...