http://le-stand.fr/blog/wp-content/uploads/2011/10/realisation-de-stand-salon-vocatis.jpgRemettre à jour ses connaissances en anglais ou en informatique. Apprendre à maîtriser un logiciel ou suivre un cours de développement personnel, faire un bilan de compétences Autant de demandes de formations courtes et opérationnelles qui peuvent être prises en charge dans le cadre du DIF.
Le DIF (Droit individuel à la formation) est un dispositif qui permet aux salariés de bénéficier de 20 heures de formation par an, cumulables sur 6 ans maximum. Un « compteur DIF » peut donc comporter au maximum 120 heures de formation, ce qui ouvre tout de même pas mal de possibilités. Le compteur fonctionne également pour les salariés à mi-temps. Un ensemble de textes législatifs de référence ont été publiés à ce sujet.
Petite particularité du dispositif: le processus de demande s’enclenche à l’initiative du salarié qui souhaite bénéficier d’un DIF, avec accord de son employeur. En clair, la formation demandée doit avoir un rapport avec votre poste, ou celui que vous pourriez occuper un jour au sein de l’entreprise. A la question que se posent de nombreux salariés, à savoir si l’employeur peut imposer une formation la réponse est clairement non. La particularité du DIF est qu’il repose sur un système dé négociation: un DIF s’enclenche « à la demande du salarié, avec accord de l’employeur ». Il faut donc que les deux y trouvent leur compte. Cela n’empêche pas certaines entreprises d’essayer de contourner ce droit en incitant fortement le salarié à « choisir » une formation donnée.
Comment faire pour bénéficier d’un DIF? Selon les pratiques en cours dans votre entreprise, c’est à vous de trouver votre formation ou de faire un choix dans un catalogue mis à disposition par votre responsable des ressources humaines. Cependant, comme on l’a dit, on ne peut en aucun cas vous imposer d’utiliser vos droits acquis au titre du DIF dans le cadre d’une formation qui relèverait du plan de formation de l’entreprise.
Qu’advient-il lorsqu’on change d’employeur? Avec la portabilité du DIF, les droits acquis ne sont plus systématiquement perdus, même en cas de licenciement. Faire sa demande de DIF avant de quitter son entreprise est également possible. Il est désormais simple d’en bénéficier a posteriori, sous certaines conditions. Une souplesse qui devrait permettre à davantage de personnes de bénéficier de ce dispositif encore trop peu utilisé.
Droit individuel à la formation avec Cegos Cliquez ici
En savoir plus
- Qu’est ce que le DIF?
- Modèle de lettre de demande de DIF
- Que faire si l’employeur refuse
- DIF : comment trouver la formation qui vous convient?
- Portabilité du DIF : pas aussi simple qu’il n’y paraît.
Actualité
Le DIF reste trop peu utilisé
Salarié licencié et DIF : la demande de formation « doit être précise »
DIF : un salarié en CDD puis en CDI cumule son ancienneté
L’absence de rappel du droit au DIF dans la lettre de licenciement ouvre droit à l’indemnisation du salarié.
Entretiens / Témoignages

« Le DIF se généralise, mais les refus de financement aussi »
DIF : qu’est-ce qui coince?
« Le DIF n’est pas épargné par la crise »
Cette année, j’utilise mon DIF!

http://le-stand.fr/blog/wp-content/uploads/2011/10/realisation-de-stand-salon-vocatis.jpg To update their knowledge in English or computer. To master a software or take a course in personal development, make an assessment of skills So many requests for short courses and operational that can be supported under the DIF. More...