LeMonde.frPar Nathalie Brafman. L'information a fait le 20 heures de France 2. Des étudiants toulousains, environ 200 pour le premier semestre 2011/2012, sommés de restituer leur bourse. La raison ? Absences répétées en cours et aux travaux dirigés, voire aux examens. 190 dossiers sont en cours d'instruction pour le second semestre.
Au total, en France, ils sont 5131 boursiers à être concernés sur un total de 600 000 boursiers. En réalité, sur 500 000 car 100 000 boursiers sont au taux 0 et ne perçoivent donc rien. Soit "seulement" 1%.
Est-ce un scandale de demander le remboursement? Les bourses sont attribuées sous condition d'assiduité. Les étudiants doivent donc assister aux cours, aux TD et se présenter aux examens. Ils le savent lorsqu'ils font la demande d'une bourse et s'y engagent.
Comme le rappelle Emmanuel Zemmour, président de l'Unef, "la suppression des bourses pour non-assiduité a toujours existé et ce n'est pas un fait massif". Néanmoins, il réclame "l'annulation de tous les cas dans lesquels il n'y a pas de décrochage avéré".
Au final, combien rembourseront? Le Cnous (centre national des oeuvres universitaires et scolaires) n'en sait rien. C'est étrange mais aucune statistique ne remonte jusqu'à lui. Une fois que les étudiants sont informés par leur Crous (centre régional...) qu'un ordre de reversement est établi, c'est le Trésor public qui prend la main. Chaque étudiant peut alors défendre sa cause et expliquer pourquoi il a manqué ou pourquoi il n'a pas pu passer son examen. "Son dossier est alors reconsidéré", assure Pascale Koller de la communication du Cnous.
Le nombre de boursiers dans le collimateur n'augmente pas. L'an dernier, ils étaient environ 5000 dans ce cas.
LeMonde.fr Με Nathalie Μπράφμαν. Η πληροφορία έχει γίνει 20 ώρες στη Γαλλία 2. Από Τουλούζη φοιτητές, περίπου 200 κατά το πρώτο εξάμηνο 2011/2012, διέταξε να επιστρέψουν τα βραβεία τους. Ο λόγος; Επαναλαμβανόμενες απουσίες κατά τη διάρκεια των παραδειγμάτων και ακόμα εξετάσεις. 190 περιπτώσεις είναι υπό διερεύνηση για το δεύτερο εξάμηνο. Περισσότερα...